AccueilViolences politiques et citoyenneté des jeunes

Violences politiques et citoyenneté des jeunes

Political violence and young people's citizenship

XIXe journées de valorisation de la recherche de l’École nationale de protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ)

19th research promotion day at the École nationale de protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ)

*  *  *

Publié le jeudi 25 octobre 2018 par Elsa Zotian

Résumé

Mai 68. La jeunesse passe sur le devant de la scène, se révoltant contre une autorité jugée abusive. Des jeunes réclament plus de pouvoir et cherchent de nouvelles manières de l’exercer en dehors des voies traditionnelles, considérant si besoin la violence comme légitime. À l’heure du cinquantenaire de l’évènement, alors que nos sociétés continuent de s’interroger sur la manière de former une communauté politique et d’y intégrer les jeunes, la citoyenneté constituera le thème de ces journées.

Annonce

Argumentaire

Mai 68. La jeunesse passe sur le devant de la scène, se révoltant contre une autorité jugée abusive. Des jeunes réclament plus de pouvoir et cherchent de nouvelles manières de l’exercer en dehors des voies traditionnelles, considérant si besoin la violence comme légitime. À l’heure du cinquantenaire de l’évènement, alors que nos sociétés continuent de s’interroger sur la manière de former une communauté politique et d’y intégrer les jeunes, la citoyenneté constituera le thème des 19èmes Journées de valorisation de la recherche de l’École nationale de protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ).

Ces journées, où se rencontreront et dialogueront chercheurs et praticiens, se dérouleront les 15 et 16 novembre 2018 en partenariat avec l’Institut national de l’audiovisuel (INA) et l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP).

Deux principaux axes d’analyse sont proposés dans une optique pluridisciplinaire afin de mieux comprendre les enjeux actuels de la citoyenneté dans les espaces socioéducatifs et judiciaires dans lesquels se retrouve une partie de la jeunesse. La première journée s’intéressera aux rapports entre violence et politique, de Mai 68 à nos jours, jusqu’aux processus de « radicalisation » qui inquiètent tant. Grâce aux images fournies par l’INA, les phénomènes observés seront interrogés en miroir de leurs représentations. Au cours d’une deuxième journée, on réfléchira à l’éducation en politique et à la notion même de citoyenneté, dans un espace devenu multiculturel et touché par la mondialisation. Qu’est-ce que signifie être citoyen (citoyen français, européen, voire du « monde ») ? Autour d’une problématique éducative, on s’interrogera sur la question de l’apprentissage de cette citoyenneté et sa mise en œuvre dans un cadre démocratique, au-delà de la notion souvent floue de « vivre-ensemble ».Quel droit à la parole reconnaître aux jeunes qui n’ont pas encore le droit de vote, et en particulier aux jeunes de classes populaires dont l’horizon idéologique n’est plus éclairé par l’espoir, longtemps véhiculé par le communisme, d’un « Grand Soir » ? Quelle place leur faire dans un monde où les institutions et les organisations partisanes traditionnelles sont menacées, sinon en péril ? Quelles formations à la citoyenneté, quelle reconnaissance des droits et devoirs de ces citoyens en devenir (qui ont pu, pour certains, porter atteinte au corps social) et quels modes d’acquisition progressive d’une autonomie de la pensée et de l’action permettront d’éviter et de prévenir récupérations idéologiques et passages à la violence ?

Programme

Jeudi 15 novembre 2018 – Quand la violence surgit en politique

8 heures 30 : Accueil

9 heures 15 : Ouverture institutionnelle

Partenaires :

  • Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire
  • Institut national de l’audiovisuel
  • 9 heures 30 : Conférence introductive : De Mai 68 aux débats actuels, Guillaume Périssol, École nationale de protection judiciaire de la jeunesse
  • 10 heures : Le traitement journalistique de la violence des jeunes, Frédéric Chambon, Institut national de l’audiovisuel
  • L’émeute de novembre 2005. Un conflit d’interprétation et son issue, Gérard Mauger, Centre de sociologie européenne

Échanges avec la salle

Pause

  • 11 heures 35 : L’enquête sur les lycéens et la « tentation radicale » après les attentats de 2015 et la problématisation de la violence politique, Anne Muxel, Centre de recherches politiques de Sciences Po

Échanges avec la salle

Déjeuner

Une jeunesse qui fait peur ?

  • 14 heures : « Jeunes issus de l’immigration », émergence d’une figure médiatique entre violence et intégration (1981-1991), Yvan Gastaut, Université de Nice Sophia Antipolis

Échanges avec la salle

  • 15 heures : Les rapports entre discriminations et attitudes protestataires, Laurent Lardeux, Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire
  • La radicalisation, quel objet sociologique ?, Caroline Guibet Lafaye, Centre Maurice Halbwachs

Échanges avec la salle

Pause

16 heures 45 : Prendre la parole en politique avec des jeunes d’Eloquentia (sous réserve)

Échanges avec la salle

18 heures : Cocktail / Spectacle des Magnifiques

Vendredi 16 novembre 2018 : Une pédagogique de la politique est-elle possible ?

  • 9 heures : Du civisme à la citoyenneté : évolution du discours et des pratiques d’éducation morale, François Jacquet Francillon, Université de Lille

Échanges avec la salle

  • 10 heures : Engagement civique et construction de l’identité à l’adolescence, Lyda Lannegrand-Willems, Université de Bordeaux

Échanges avec la salle

Pause

11 heures 30 : Table ronde : L’éducation à la citoyenneté : quelle place pour les professionnels de la protection de l’enfance ?

Déjeuner

Engagement et intégration des jeunes dans la communauté politique

  • 14 heures : Neutralité du fonctionnaire, neutralité de l’éducateur ?, Nathalie Le Barazer, Protection judiciaire de la jeunesse

Échanges avec la salle

15 heures : Table ronde : Entrée en politique et développement de l’esprit critique

(avec, en particulier, Denis Colinet autour de l’exposition « 13-18 »)

  • 16 heures : Synthèse des débats et perspectives, Michel Kokoreff, Université Paris 8

Lieux

  • Ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse - 16, rue du Curoir
    Roubaix, France (59100)

Dates

  • jeudi 15 novembre 2018
  • vendredi 16 novembre 2018

Mots-clés

  • enpjj, journées de valorisation de la recherche, violence politique, citoyenneté, jeunes, jeunesse

Contacts

  • Yann Sébille
    courriel : yann [dot] sebille [at] justice [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Yann Sébille
    courriel : yann [dot] sebille [at] justice [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Violences politiques et citoyenneté des jeunes », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 25 octobre 2018, https://calenda.org/490965

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal