AccueilMagico-religieux et identité culturelle en Afrique centrale

*  *  *

Publié le mercredi 07 novembre 2018 par Elsa Zotian

Résumé

Dans la complexité de nos sociétés contemporaines où l'identité culturelle est de plus en plus menacée par la mondialisation, la définition le rôle du magico-religieux dans la construction de l'identité culturelle restent sans cesse questionnés. Il s'agit d'une étude globale du magico-religieux et de son enjeu dans la lutte identitaire des peuples. Cet ouvrage n a pas seulement pour ambition de faire état des lieux des pratiques magico-rélogieuses dans les pays d'Afrique subsaharienne, mais également d'analyser la façon dont les luttes identitaires puisent dans cet univers des ressources pour conforter l'identité culturelle des peuples. Nous souhaitons collecter des contributions qui proposent des réponses à la question suivante : dans quelle mesure le magico-religieux peut il constituer un enjeu de luttes identitaires des peuples ?

Annonce

Argumentaire

Le contexte et la problématique de l'ouvrage

L'actualité sociale des sociétés d'Afrique subsaharienne fait état des lieux et séquelles d'une acculturation anguleuse et prononcée. Au lendemain des indépendances, on observe dans bon nombre de pays d'Afrique centrale, des groupes ethnolinguistiques  qui ont très fortement subi l'influence chrétienne et musulmane, et qui se sont retrouvés par la suite dépouillés de leur substance originelle. Cela concerne en particulier les pratiques Maroc ou religieuses qui ont été rejetées en bloc par les missionnaires chrétiens. Ces pratiques, des fois singulières à chaque groupe humain, se sont retrouvées assimilées aux pratiques de sorcellerie jugées pour l'essentiel subversives et néfastes par ceux-ci. Cette dépréciation du ma gifle religieux africain est à une si grande échelle que les africains eux-mêmes s'y sont investis dans cette propagande dévalorisante des croyances et pratiques qui s'enracinent néanmoins dans leurs croyances ancestrales profondes.

Dans la complexité de nos sociétés contemporaines où l'identité culturelle est de plus en plus menacée par la mondialisation, la définition le rôle du magico-religieux dans la construction de l'identité culturelle restent sans cesse questionnés. Il s'agit d'une étude globale du magico-religieux et de son enjeu dans la lutte identitaire des peuples. Cet ouvrage n a pas seulement pour ambition de faire état des lieux des pratiques magico-rélogieuses dans les pays d'Afrique subsaharienne, mais également d'analyser la façon dont les luttes identitaires puisent dans cet univers des ressources pour conforter l'identité culturelle des peuples. Nous souhaitons collecter des contributions qui proposent des réponses à la question suivante : dans quelle mesure le magico-religieux peut il constituer un enjeu de luttes identitaires des peuples ? L' ensemble des articles retenus permettra de réaliser une synthèse qui se veut transdisciplinaire.

En privilégiant les pays d'Afrique centrale, les contributions pourront explorer les trois axes de réflexion suivants à titre indicatif.

Axe 1 : croyances et rites magico-religieux

Le passage des religions révélées n'a pas réussi à faire table-rase de ce qui constitue le magico areligieux. On peut donc toujours observer à l'heure actuelle des pratiques qui se maintiennent, en dépit de leur abandon majoritaire par certaines populations elles-mêmes qui préfèrent désormais se tourner vers des pratiques chrétiennes ou musulmanes jugées plus saines. Il s'agit donc de présenter le magico-religieux traditionnel dans la spécificité d'une culture donnée. Accent pourra être mis, selon les cas, sur la spiritualité africaine, l'organisation du panthéon, les structures religieuses ou les différents rites magico-religieux initiatiques.

Axe 2 : étiologie de la mort et rites funéraires

Dans le contexte socio culturel africain actuel marqué par l'acculturation des peuples,  compte tenu des effets du christianisme et de l'islam, l'utilité de sritres funéraires dans le processus d'identification culturelle peut être interrogé .Il s'agit dans cet axe de cerner le sens de la mort et des "thérapies mortuaires" dans les sociétés traditionnelles. Pourront être abordées les problématiques sous-jacentes liées à la philosophie de la mort ou aux différentes approches symboliques funéraires.

Axe 3 : Arts divinatoires et thérapeutiques

La réflexion pourrait porter sur les différentes techniques divinatoires traditionnelles, sur le sens du sacré dans la divination, sur la conception de l'interprétation du malheur des maux, ainsi que les différentes méthodes de guérison.

Conditions de soumission

La sélection des propositions se fera en deux temps: acceptation du projet, puis expertise du manuscrit en double aveugle par les membres du comité d'expertise.

Pour le 15 décembre 2018: envoi d'une proposition de contribution (résumé), comprenant entre 1800 et 2000 mots, rédigée en français ( Tomes, corps 12 et interligne simple), assortie du nom et affiliation de l'auteur-e, d'un titre, de 3 à 5 mots clés.

L'auteur-e exposera clairement sa problématique, son objet, ses références théoriques, sa méthodologie, sa bibliographie et le plan de sa contribution.

L'envoi de la proposition se fera par mail aux deux coordinatrices de l'ouvrage: pauletteroulon@gmail.com et jeannettepilo1987@gmail.com.

Calendrier

  • 15 janvier 2019: date limite d'envoi de la proposition de contribution

  • 10 février 2019: notification aux auteurs de l'acceptation de leur projet
  • 15 septembre 2019: envoi du chapitre d'ouvrage (entre 25 000 et 30 000 signes).
  • 15 décembre 2019: retour du comité de lecture du chapitre avec recommandations aux auteurs
  • 15 mars 2020: envoi de la version définitive de chaque texte pour mise en forme du manuscrit et transmission aux d'électeurs du comité de rédaction, avec retour aux auteurs s' il y a lieu.
  • Fin 2020: publication de l'ouvrage.

Pour de plus amples informations, n'hésitez pas à contacter par mail les deux coordinatrices de l'ouvrage.

Coordination scientifique

La coordination de l'ouvrage sera assurée par

  • Paulette Roulon Dojo (Docteur en linguistique et Docteur d'Etat en et h no linguistique, Directrice de recherche émérite au CNRS, UMR 158-LLACAN Paris)
  • Jeannette Sylvie Pilo Atta (PhD, Histoire des faits religieux et phénomènes sociaux, UFD SHS, Université de Maroua, Cameroun).

Comité d'expertise

  • HHamadou Adama, Professeur des Universités, Cameroun
  • Saïbou Issa, Professeur des Universités, Cameroun
  • Paulette Roulon Doko, Directrice de recherches émérite, France
  • Henri Tourneux, Directeur de recherches émérite, France
  • Wouter van Beek, Prof. Dr, Pays Bas
  • Arnaud Halloy, Maitre de conférence, France
  • Bienvenue Denis Nizeseté, Maître de conférence, Cameroun
  • David Mokam, Maitre de conférence, Cameroun
  • Jean Gormo, Maitre de conférence, Cameroun

Dates

  • mardi 15 janvier 2019

Mots-clés

  • magico-religieux, croyance, rites, mort, art divinatoire

Contacts

  • Paulette Roulon Doko
    courriel : pauletteroulon [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Jeannette Sylvie Pilo Atta
    courriel : jeannettepilo1987 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Magico-religieux et identité culturelle en Afrique centrale », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 07 novembre 2018, https://calenda.org/503046

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal