AccueilLes sciences et les technologies pour les élèves de 2 à 6 ans

Les sciences et les technologies pour les élèves de 2 à 6 ans

Science and technology and 2-6 year old pupils

Recherches en didactique des sciences et des technologies (RDST - No 22, 2020 )

Recherches en didactique des sciences et des technologies journal (RDST - No 22, 2020)

*  *  *

Publié le mercredi 28 novembre 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Les recherches consacrées aux sciences et technologies pour les élèves de 2 à 6 ans sont encore peu nombreuses. Elles sont souvent limitées aux élèves les plus âgés (élèves de 5-6 ans – grande section en France) en reprenant généralement des thématiques abordées à des niveaux plus élevés de la scolarité. Ces recherches ont en particulier étudié les relations entre le développement de la pensée et la première construction de concepts scientifiques chez de jeunes enfants ; elles ont ainsi identifié des « modèles précurseurs » des concepts abordés avec des élèves plus âgés. Cependant, ces travaux, conçus généralement dans une logique disciplinaire, ne peuvent pas éclairer totalement certaines pratiques professionnelles relevant d’une tout autre logique même si ces pratiques ont un rapport avec les sciences et la technologie. Il est donc nécessaire de les compléter par des recherches prenant en compte non seulement les contenus scientifiques et techniques mais aussi les spécificités du fonctionnement de l’école maternelle, les réalités du travail des enseignants et les limites liées à l’âge des élèves.

Annonce

Argumentaire

Les recherches consacrées aux sciences et technologies pour les élèves de 2 à 6 ans sont encore peu nombreuses. Elles sont souvent limitées aux élèves les plus âgés (élèves de 5-6 ans – grande section en France) en reprenant généralement des thématiques abordées à des niveaux plus élevés de la scolarité. Ces recherches ont en particulier étudié les relations entre le développement de la pensée et la première construction de concepts scientifiques chez de jeunes enfants ; elles ont ainsi identifié des « modèles précurseurs » des concepts abordés avec des élèves plus âgés. Cependant, ces travaux, conçus généralement dans une logique disciplinaire, ne peuvent pas éclairer totalement certaines pratiques professionnelles relevant d’une tout autre logique même si ces pratiques ont un rapport avec les sciences et la technologie. Il est donc nécessaire de les compléter par des recherches prenant en compte non seulement les contenus scientifiques et techniques mais aussi les spécificités du fonctionnement de l’école maternelle, les réalités du travail des enseignants et les limites liées à l’âge des élèves.

Depuis de nombreuses années, les programmes français de maternelle sont découpés en domaines d’activité ou d’apprentissage (découvrir le monde, explorer le monde, etc.) aux contours beaucoup plus larges que les disciplines et difficiles à séparer des autres domaines, notamment celui consacré au langage qui organise une part importante du travail en classe. Même si certains découpages internes des programmes préfigurent clairement les découpages disciplinaires des niveaux scolaires plus élevés, peut-on parler d’un enseignement des sciences et de la technologie à l’école maternelle ? Faut-il plutôt considérer que les visées scientifiques et technologiques sont des visées possibles parmi d’autres dans certaines parties du curriculum de l’école maternelle ? Quelles sont alors les références possibles pour penser les enseignements et les apprentissages à visée scientifique ou technologique à ce niveau de la scolarité ? Selon quels critères de scientificité et de technicité ? Comment concilier les exigences épistémologiques des sciences et technologies et les contraintes spécifiques de ce segment scolaire ? Quel curriculum peut-on envisager ? Quelles continuités et ruptures avec les sciences et technologies dans la poursuite de la scolarité ? Quelle progressivité selon l’âge des élèves entre 2 et 6 ans ?  Comment prendre en compte les relations possibles entre visées scientifiques et technologiques et d’autres visées (positionnement dans le temps et l’espace, enjeux de socialisation, de développement, etc.) ? Quels éléments de professionnalité faut-il envisager chez les enseignant(e)s de maternelle pour prendre en charge ces enjeux ? Quelles articulations entre didactique des sciences et de la technologie et d’autres didactiques ou d’autres disciplines sont-elles nécessaires pour conduire des recherches sur ce niveau scolaire ?

Les réponses aux questions précédentes sont de nature à baliser le curriculum scientifique et technologique pour l’école maternelle et à identifier les conditions de sa mise en œuvre tant du côté des élèves que de celui des enseignants et de leur formation, même si cela constitue encore un défi pour les didacticiens des sciences et de la technologie. Plus largement, ces recherches peuvent contribuer à repenser les enjeux de l’école maternelle dans un contexte national et international qui met en avant l’importance de cette école et plus généralement des dispositifs institutionnels d’éducation des jeunes enfants (assises nationales de la maternelle en mars 2018 en France, programmes internationaux de développement de l’éducation préscolaire). Sur un autre plan, les recherches sur ce niveau peuvent amener à repenser ce que peut être une éducation scientifique et technologique à d’autres niveaux de la scolarité.

Ce dossier de la revue RDST sur les sciences et technologies à l’école pour des élèves de 2 à 6 ans vise à rendre compte de la diversité des recherches actuelles dans ce champ. Les contributions attendues peuvent être de différentes natures : état de l’art, études empiriques, approches théoriques ; elles peuvent concerner des contenus scientifiques particuliers ou des questions plus générales, s’intéresser aux élèves, aux enseignants, aux programmes ou à l’institution scolaire en France ou à l’étranger, actuellement ou pour d’autres époques.

Modalités de soumission

Date limite de réception des articles : 16 septembre 2019

Les propositions devront être adressées par courrier électronique à l’adresse : revue.rdst@ens-lyon.fr ; il vous sera retourné un accusé de réception.

Voir le document « Consignes aux auteurs » https://journals.openedition.org/rdst/634 pour les consignes générales et techniques.

Varia

La revue reçoit toute l’année des propositions d’articles de varia dans son champ de recherche. Ces propositions qui peuvent être, soit des articles de recherche, soit des comptes rendus d’innovation, sont à envoyer à l’adresse revue.rdst@ens-lyon.fr

Directeur de la publication

  • Jean-François PINTON, président de l’ENS de Lyon

Rédacteurs en chef

  • Isabelle KERMEN, université d’Artois, LDAR
  • Yann LHOSTE, université des Antilles, pôle Martinique ; université de Bordeaux, Lab-E3D

Secrétaire de rédaction

  • Cécile MALHEY-DUPART, ENS de Lyon

Membres du comité de rédaction

  • Karine BÉCU-ROBINAULT, ENS de Lyon, ICAR
  • Magali FUCHS-GALLEZOT, université Paris-Sud, DidaScO-EST
  • Jacques GINESTIÉ, université Aix-Marseille, ESPE Aix-Marseille, ADEF
  • Cécile de HOSSON, université Paris Diderot, LDAR
  • Nathalie MAGNERON, université d’Orléans, ESPE Centre Val de Loire, STEF
  • Laurence MAURINES, université Paris-Sud, DidaScO-EST
  • Valérie MUNIER, université de Montpellier, ESPE du Langedoc-Roussillon, LIRDEF
  • Christian ORANGE, université libre de Bruxelles, université de Nantes, CREN
  • Denise ORANGE-RAVACHOL, université Lille 3-Charles-de-Gaulle, CIREL-Théodile
  • Martine PAINDORGE, université de Lorraine, archives Henri Poincaré
  • Patricia SCHNEEBERGER, université de Bordeaux, Lab-E3D
  • Patrice VENTURINI, université Toulouse-Jean Jaurès, ESPE de Midi-Pyrénées, UMR EFTS

Membres du comité de lecture

Argentine

  • Agustín ADÚRIZ-BRAVO, université de Buenos-Aires

Belgique

  • Gérard FOUREZ, université de Namur
  • Philippe SNAUWAERT, université de Namur

Brésil

  • Eduardo FLEURY MORTIMER, Universidade Federal de Minas Gerais
  • Adriana MOHR, universidade federal, Santa Catarina

Canada

  • Liliane DIONNE, faculté d’éducation, université d’Ottawa
  • Yves GINGRAS, université du Québec à Montréal
  • Abdelkrim HASNI, université de Sherbrooke, faculté d’éducation, CREAS
  • Ghislain SAMSON, Université du Québec à Trois- Rivières
  • Rodolphe TOUSSAINT, université du Québec à Trois-Rivières

Chili

  • Maria Isabel ORELLANA RIVERA, Museo de la Educación Gabriela Mistral, Santiago

Espagne

  • Mercè IZQUIERDO-AYMERICH, université autonome de Barcelone
  • Roza MARTIN DEL POZO, universidad complutense de Madrid

France

  • Manuel BÄCHTOLD, université de Montpellier, LIRDEF
  • Joël BISAULT, université de Picardie Jules-Verne, ESPE de l’académie d’Amiens, CAREF
  • Jean-Marie BOILEVIN, université européenne de Bretagne, ESPE de Bretagne, CREAD
  • Catherine BOYER, université Lille 3-Charles-de-Gaulle, CIREL-Théodile
  • Pascale BRANDT-POMARÈS, université Aix-Marseille, ESPE d’Aix-Marseille, ADEF
  • Catherine BRUGUIÈRE, université Claude-Bernard- Lyon 1, S2HEP
  • Éric BRUILLARD, université Paris Descartes, EDA
  • Bernard CALMETTES, université Toulouse-Jean Jaurès, UMR EFTS
  • Hanaa CHALAK, université de Nantes, CREN
  • Pierre CLÉMENT, Aix-Marseille université, ADEF
  • Cora COHEN-AZRIA, université Charles-de-Gaulle- Lille 3, CIREL-Théodile
  • Philippe COLIN, ESPE LNF, LDAR
  • Maryline COQUIDÉ, ENS de Lyon, IFE
  • Patricia CRÉPIN-OBERT, université Paris-Est-Créteil, ESPE, LDAR
  • David CROSS, université de Montpellier, LIRDEF
  • Nicolas DECAMP, université Paris-Diderot, LDAR
  • Michèle DELL’ANGELO-SAUVAGE, université Paris-Est-Créteil, STEF
  • Alice DELSERIEYS, université Aix-Marseille, ADEF
  • Michel DEVELAY, université Lumière-Lyon 2
  • Alain DUMON, ESPE d’Aquitaine
  • Corinne FORTIN, université Paris Est Créteil, LDAR
  • Muriel GUEDJ, université de Montpellier, LIRDEF
  • Isabelle GIRAULT, université Grenoble Alpes, LIG-MeTaH
  • Yves GIRAULT, Muséum national d’histoire naturelle, Patrimoines locaux
  • Julie GOBERT, université Aix-Marseille, ESPE Aix-Marseille, ADEF
  • Mickaël HUCHETTE, université Paris-Est-Créteil, STEF
  • Daniel JACOBI, université d’Avignon et des Pays- du-Vaucluse, Culture & Communication
  • Jean-Marc LANGE, université de Montpellier, LIRDEF
  • Joël LEBEAUME, université Paris Descartes, EDA
  • Jean-Louis MARTINAND, ENS Cachan, STEF
  • Patricia MARZIN, université Joseph-Fourier, ESPE académie de Grenoble, LIG-MeTAH
  • Alain MERCIER, Aix-Marseille université, ADEF
  • Grégoire MOLINATTI, université de la Réunion, LCF, centre Norbert Elias
  • Ludovic MORGE, Université Clermont Auvergne, ESPE, ACTé
  • Élisabeth PLÉ, université de Reims-Champagne- Ardenne, ESPE Champagne-Ardenne, CEREP
  • Christian REYNAUD, université de Montpellier, LIRDEF
  • Édith SALTIEL, académie des sciences
  • Jérôme SANTINI, université de Nice- Sophia-Antipolis, ESPE Célestin-Freinet, LINE
  • Andrée TIBERGHIEN, CNRS, ICAR
  • Stéphane TIRARD, université de Nantes, centre François-Viète
  • Éric TRIQUET, université d’Avignon et des pays de Vaucluse, centre Norbert Elias
  • Benoît URGELLI, université Lyon 2, ECP
  • Claire WAJEMAN, université Grenoble Alpes, LIG-MeTaH
  • Abdelkarim ZAID, ESPE LNF, CIREL-Théodile

Grèce

  • Vassilia HATZINIKITA, Hellenic Open University, Patras
  • Konstantinos RAVANIS, université de Patras

Italie

  • Ugo BESSON , université de Pavie
  • Silvia CARAVITA, Istituto di scienze e tecnologie della cognizione del CNR, Rome

Madagascar

  • Judith RAZAFIMBELO, Centre interuniversitaire de recherche en didactique, École normale supérieure d’Antananarivo

Mexique

  • Jorge BAROJAS, université de Mexico, Mexico

Portugal

  • Graça S. CARVALHO, Universidade do Minho, Braga

Sénégal

  • Babacar GUEYE, université Cheick-Anta-Diop, Dakar

Suisse

  • André GIORDAN, université de Genève
  • Corinne MARLOT, HEP du canton de Vaud, UERMS
  • Anne-Nelly PERRET-CLERMONT, université de Neuchâtel

Dates

  • lundi 16 septembre 2019

Mots-clés

  • élèves, maternelle, curriculum, sciences, technologies

Contacts

  • Cécile Malhey-Dupart
    courriel : revue [dot] rdst [at] ens-lyon [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Malhey-Dupart Cécile
    courriel : revue [dot] rdst [at] ens-lyon [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les sciences et les technologies pour les élèves de 2 à 6 ans », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 28 novembre 2018, https://calenda.org/510771

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal