HomeHeritage and local development, issues and challenges

Heritage and local development, issues and challenges

Patrimoine et développement local, enjeux et défis

El Jem conference 2019

Rencontre El Jem 2019

*  *  *

Published on Tuesday, December 04, 2018 by Anastasia Giardinelli

Summary

Ce colloque vise à mettre en lumière sous l’angle de l’architecture, de l’histoire, de l’archéologie et des sciences sociales les potentialités patrimoniales et les intérêts historiques, archéologiques et culturels des sites jusqu’alors méconnus ou délaissés de la ville d'El Jem, de l’Antiquité à nos jours en passant par l’époque romaine et les temps modernes. Le colloque  accueille une diversité d’approches et de réflexions à plusieurs niveaux, théorique, méthodologique et empirique.

 

Announcement

Argumentaire

Inscrit par l’UNESCO sur la liste patrimoine mondial en 1979, l’amphithéâtre d’El Jem est présenté comme l’un des plus grands monuments de l’Afrique Antique. Émergeant et omniprésent de n’importe quel point du tissu ancien de la ville, il représente l'élément de repère majeur par la singularité de son échelle, sa forme et sa couleur.

Au Moyen Age, « El Jem », héritière de l’antique « Thysdrus », doit à l’amphithéâtre romain l'apparition de la première agglomération qui constitue le noyau initial de la ville actuelle. Construit en partie sur l’ancienne « Thysdrus », ce tissu a profité durant ses périodes de croissance des matériaux existants puisés de la cité antique. L’étude de l’ancien tissu urbain de la ville et de son histoire révèle une relation particulière de la population avec leur « Ksar » et une cohérence exceptionnelle entre son image symbolique ancrée dans la mémoire collective des habitants et leurs modes de productions spatiales, économiques et socioculturelles.

Après l’indépendance, en réponse aux nouveaux défis socioéconomiques, les politiques urbaines ont changé profondément le paysage de la ville et sa structure. Aux années soixante, plusieurs constructions sises aux alentours de l’amphithéâtre ont été démolies et leurs terrains ont été expropriés dans le but de mettre en valeur le monument par rapport à son environnement.

Les interventions, qui étaient orientées vers la gestion du foncier dans les zones riches en vestiges archéologiques, consistaient à l’élargissement des rues, à la démolition des monuments religieux (zaouia, mosquée…) et à l'expropriation et gel des terrains archéologiques (plus de trente Hectares). L'amphithéâtre romain n’appartenait plus aux habitants mais au pouvoir de l’état qui assurera sa gestion et sa protection. Les années soixante-dix étaient marquées par l’inauguration du musée d’El Jem et l’inscription de l’amphithéâtre sur la liste du patrimoine mondial, quant aux restes des vestiges ils ont été délimités, sécurisés et jusqu’alors délaissés.

Plus qu’une quarantaine d’années après, la situation de ce patrimoine et sa relation avec les habitants n’ont pas beaucoup changé dans une ville qui a connu, entretemps, des mutations socioéconomiques majeures. L’amphithéâtre continue à jouer son rôle économique en accueillant des centaines de milliers de visiteurs et monopolise toutes les activités et les évènements culturels. Le musée, situé à moins d'un kilomètre de l’amphithéâtre, reste peu visité (moins de 10 % des visiteurs). Le petit amphithéâtre est abandonné et connait aujourd'hui des dégradations majeures. Les terrains archéologiques gelés et délaissés restent non classés et inexploités. L’ancien tissu urbain limitrophe à l'amphithéâtre est de plus en plus abandonné par sa population initiale et menacé par la dégradation. Toutes ces structures représentent un potentiel foncier et patrimonial immense. Non exploités et non articulés avec les nouveaux quartiers et les autres éléments de la ville, ces terrains ne peuvent que constituer un handicap pour son développement.

La situation actuelle nous incite à revoir les politiques urbaines de la ville et à repenser le mode d’intervention sur l’espace urbain en tenant compte des potentialités patrimoniales existantes et faire de celles-ci un facteur de développement économique et social. Penser le patrimoine dans la ville, suppose premièrement sa connaissance et sa compréhension ensuite sa protection et finalement sa gestion et valorisation pour le transmettre aux générations futures. Ce qui nous renvoie à la démarche de l’UNESCO dans les approches du patrimoine. Ce processus définit la patrimonialisation et suppose des interventions cohérentes entre différents acteurs. Les professionnels, les scientifiques, les chercheurs, les institutions officielles locales, nationales et internationales ont à assurer une protection juridique à travers les règlementations et les textes de loi afin d’intégrer le patrimoine dans la vie socioéconomique, le gérer et assurer, ainsi, sa durabilité. Notons aussi l’impact des actions citoyennes (initiatives individuelles, groupes d’habitants, associations…) qui peuvent exprimer et manifester une attitude et un comportement patrimonial envers leur héritage culturel, architectural et urbain.

Thématiques

La vocation essentielle de ce colloque est de favoriser la réflexion et les échanges entre les différents spécialistes universitaires et les praticiens du patrimoine matériel et immatériel, de l'architecture, de l’histoire, de l’archéologie et des sciences sociales, sur les enjeux et défis de la patrimonialisation en Tunisie et ailleurs, sur l’impact de l’approche patrimoniale sur le développement local et sur le rôle des politiques urbaines dans la gestion foncière et paysagère du patrimoine.

Nous souhaitons donc engager une réflexion profonde en lien avec les trois axes suivants :

  1. Patrimoine et patrimonialisation:
  • Patrimonialisation : enjeux scientifiques et socioculturels, étude de cas
  • Patrimonialisation en Tunisie : acteurs, apports et limites
  • Le Patrimoine local matériel et immatériel d’El Jem 
  1. Patrimoine, développement local et tourisme culturel
  • Patrimoine, patrimonialisations et enjeux économiques
  • L’approche patrimoniale comme moteur de développement des villes : étude de cas
  • Patrimoine et tourisme culturel
  • Numérisation et nouvelles technologies dans la gestion du patrimoine.
  1. Politique urbaine : gestion foncière et paysagère du patrimoine
  • Politiques urbaines et gestion du patrimoine : étude de cas
  • Apports et limites des politiques urbaines patrimoniales

Lieu & Date : Colloque organisé au Musée archéologique d’El Jem, le 29, 30  et 31 Mars 2019.

Conditions de soumission

Le résumé de la communication, à 500 mots (en français, en arabe ou en anglais), comportant un titre et une liste de 4 à 5 mots-clés, doit être accompagné d’une courte biographie (statut, affiliation, établissement...), sont à envoyer dans un fichier texte aux organisateurs au plus tard le 31 Décembre 2018 à l'adresse électronique suivante :  rencontreeljem.pae3c@gmail.com

 La participation doit être originale et destinée à ce colloque.

Temps de parole : 20 minutes

Une évaluation sera faite en tenant compte de la pertinence des propositions par rapport à l'axe choisi, de l'originalité et de la rigueur scientifique.

Les notifications aux auteurs seront envoyées  le 20 Janvier 2019.

La date limite pour soumettre le texte complet de la communication est fixée au 1 Mars 2019 pour pouvoir participer au colloque.

Les  articles complets sont à envoyer suite au colloque, au plus tard le 01 mai 2019.

Consignes : 

Les propositions seront évaluées par un comité scientifique en fonction de leur pertinence par rapport au thème et de leur originalité. Après une évaluation scientifique, ces articles issus de la Rencontre EL JEM 2019 feront l’objet d’une publication.

Publication :

La publication ne sera envisagée, après évaluation de la part d’un comité de lecture, que pour les articles dont le résumé et le texte (inédits) auront été envoyés dans les délais (selon les formats exigés) et ayant fait l'objet d'une présentation effective par l'auteur.

Inscription

Frais de participation (sans hébergement) :

170 euros pour les non maghrébins

200 dinars pour les tunisiens et les maghrébins 

Frais de participation (avec hébergement) :

350 euros pour les non maghrébins

450 dinars pour les tunisiens et les maghrébins (le déplacement restera à la charge des communicants).

Les frais d’inscriptions sans hébergement couvrent seulement les pauses café, les déjeuners du vendredi et de samedi, le livret des résumés et la sortie.

Les participants (sans hébergement) peuvent payer leurs inscriptions à l’ouverture du colloque, et ce le vendredi 29 Mars, à partir de 8h.

Tous les intervenants bénéficieront d’une tournée guidée en ville le 31 Mars de 9h à midi.

Dates importantes

  • La date limite d’envoi des résumés et de la fiche de participation : 31 Décembre 2018

  • La notification aux auteurs : 20 Janvier 2019
  • L’envoi du texte intégral de la participation avant le 1er  Mars 2019. Seules les communications reçues avant cette date seront programmées au colloque.

Comité scientifique

  • Fakher Kharrat, Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis, Tunisie.
  • Leila Ammar, Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis, Tunisie.
  • Faouzi Mahfoudh, Institut national du patrimoine, Tunisie
  • Mustapha Khanoussi, Institut national du patrimoine, Tunisie
  • Habib Ben Younes, Institut national du patrimoine, Tunisie
  • Hajer Krimi, Institut national du patrimoine, Tunisie
  • Said Mazouz, Université Larbi Ben Mhidi, Oum El Bouaghi, Algérie
  • Khaldoun Zreik, Université Paris 8, France.
  • Azzedine Bel Akhel, Université Mohamed Khider de Biskra, Algérie

Comité d'organisation

  • Najoua Tobji, Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis, Tunisie.
  • Imen Regaya, Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis, Tunisie.
  • Anis Karaa, Institut Supérieur des Arts et Métiers de Mahdia

Coordinateur de l’événement

  • Salim Ben Rejeb, Association de Développement Local El Jem.

Places

  • Musée archéologique d'El Jem
    El Jem, Tunisia (5160)

Date(s)

  • Monday, December 31, 2018

Keywords

  • Patrimoine, patrimonialisation, développement local, tourisme culturel, politique urbaine, gestion foncière et paysagère du patrimoine, numérisation et nouvelles technologies dans la gestion du patrimoine

Information source

  • Najoua Tobji
    courriel : najouatobji [at] yahoo [dot] fr

To cite this announcement

« Heritage and local development, issues and challenges », Call for papers, Calenda, Published on Tuesday, December 04, 2018, https://calenda.org/518227

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal