Calenda - Le calendrier des lettres et sciences humaines et sociales

Études éthiopiennes et humanités numériques : outils et projets

Ethiopian Studies and Digital Humanities: tools and projects

Beta maṣāḥəft, Ethiopian Manuscript Archives, EthioMap

Beta maṣāḥəft, Ethiopian Manuscript Archives, EthioMap

*  *  *

Publié le mercredi 09 janvier 2019 par Céline Guilleux

Résumé

The objective of this workshop is to create the conditions for the emergence of a scientific community using digital collaborative tools within Ethiopian studies. There is no need to recall the scientific and technological context in which we live to understand the importance and challenges of this methodological revolution. Many initiatives have emerged over the past two decades, both in terms of the availability of digitized documentation and the tools to use it. After the first experiments, interoperability and sharing have become the key words, and Ethiopian studies must respond to these good practices.

 

L’objectif de cet atelier est de créer les conditions d’émergence d’une communauté scientifique utilisant les outils collaboratifs numériques au sein des études éthiopiennes. Il n’est pas besoin de rappeler le contexte scientifique et technologique qui est le nôtre pour comprendre l’importance et les enjeux de cette révolution méthodologique. De nombreuses initiatives ont  vu le jour depuis deux décennies, aussi bien en ce qui concerne la mise à disposition de documentation numérisée que d’outils permettant d’utiliser cette documentation. Après les premières expérimentations, l’interopérabilité et la mutualisation sont devenues les maîtres mots, et les études éthiopiennes se doivent de répondre à ces bonnes pratiques. 

Annonce

Presentation

The objective of this workshop is to create the conditions for the emergence of a scientific community using digital collaborative tools within Ethiopian studies. There is no need to recall the scientific and technological context in which we live to understand the importance and challenges of this methodological revolution. Many initiatives have emerged over the past two decades, both in terms of the availability of digitized documentation and the tools to use it.[1] After the first experiments, interoperability and sharing have become the key words, and Ethiopian studies must respond to these good practices.

Three projects developed in France and Germany will thus have the opportunity to dialogue and harmonize their practices.

The Ethiopian Manuscript Archives project, initially developed in 2010 and now part of the EthioChrisProcess project (ANR, 2018-2022), aims to edit and equip the corpus of administrative acts of the Christian kingdom of Ethiopia, for medieval and modern periods.

The  EthioMap project offers an online consultation of a selection of maps that illustrate either scientific advances or significant political developments in understanding Ethiopian territorial dynamics. Each map is indexed, listing all topographic information, comparing their occurrences and transcriptions from one map to another.

The Beta maṣāḥəft project aims to bring together all the Ethiopian manuscript catalogues, eventually integrating the texts themselves. Various tools equip this corpus: lexicon ge'ez, based on Dillmann's book; cartography: biographical sheets.

Researchers using this manuscript documentation will now make privileged use of this increased access to sources. It is desirable that users are also actors in this digital scientific environment, which is why this workshop is an invitation to take advantage of the tools currently in place and to participate in the supply of data.

[1] This includes, of course, the many collections of digitised manuscripts, maps (see in particular those of E.W. Schimper), the Menestrel resource directory, the online publication of biblical texts, ancient works and online journals.

Schedule

Monday 21

14:00 – 18:00

Presentation of the different projects: Beta maṣāḥəft (BM) by Pietro Liuzzo, Ethiopian Manuscript Archives (EMA) by Anaïs Wion, EthioMap by Eloi Ficquet.

This first presentation will introduce the state of the art, in dialogue with the audience.

Tuesday 22

The workshops will be delivered by a BM team, composed of Pietro Liuzzo, Solomon Gebreyes Beyene, and Dorothea Reule. The main language will be English, but Italian, Amharic, French and German can also be spoken.

9:00 – 10:30 The basic theory: what encoding means and why is it necessary

  • Introduction to XML (eXtensible Markup Language)
  • Introduction to TEI (Text Encoding Initiative): why choosing TEI when building a virtual environment dealing –not exclusively- with texts.
  • Introduction to the BM Encoding Guidelines: what are we encoding and how
  • Introduction to the BM XML schema

11:00 – 12:30 Practice: let’s try to encode

  • Setting up the necessary software on personal computers.[1]
  • Editing in the files.
  • Aim: get used to the file system and to GitHub (how to open the right file, make mini edit such as fixing the transliteration, and then use Git to push this change to the server and validate it)

14:00-15:30 Theory: how to handle place-names

  • BM Guidelines for places
  • Places/Repositories encoding (discussing place names gazetteer)
  • Toponyms annotations in texts
  • is and the annotation of external sources

16:00 – 17:30 Practice : let’s encode for real, focusing on place-names

Place names annotations in manuscript sources

Annotation of texts on the web with hypothes.is and BM places identifiers

Aim: Learn to encode using or creating references to place entities. The participants will mark up place names in the Chronicle of Zarʾa Yāʿqob and the Chronicle of Susenyos. We will add placeName elements. Annotation with hypothes.is open up the perspective and show how the identifier for places can be used in other contexts to network resources.

16:00-18:00 (in another room) Ethiomap / BM meeting

Wednesday 23

9:00 – 10:30 Theory: dealing with persons names and roles (titles and functions)

  • BM Guidelines for Persons
  • Persons encoding and description
  • BM guidelines for taxonomy and authority files
  • Using taxonomy and authority files

11:00 – 12:30 Practice: encoding the complexity of the human identities

  • Encoding persons in a document
  • Encoding a person file
  • Aim:  Understanding how to designate the various elements identifying a person in a source document, and building a referential file extracting data from various sources.

14:00 – 15:30 Theory: describing the codicological unit

  • BM guidelines on Manuscripts cataloguing and general structure of manuscript records
  • Encoding of contents of a manuscript (msItems)
  • EMA guidelines on corpora
  • Encoding diplomatic structures in EMA

16:00 – 17:30 Practice: let’s catalogue

Collaborative encoding and editing of manuscripts from Ethio-SPaRe whose descriptions need to be corrected and improved (such as MHG-016, MHG-013, DDM-007).

Aim: collaboration in editing the files, including skills of identification and encoding from the previous sessions

At the end of this session we will ask if any topics need to be repeated the following morning.

16:00-18:00 (in another room) EMA / BM meeting

Thursday 24

9:00 – 10:30 Analysis and tools: encoding can do much more than editing, it can also help to analyze the data !

  • XPath and Regex : visualize and manipulate your encoded files
  • Tools to publish TEI data (overview of possibilities, e.g. TEI-Publisher)
  • Using and reusing BM resources (data, schema, etc.)
  • Dillmann Lexicon in TEI and website, connection to the BM website

11:00 – 12:30 Questions, community building and feedback

  • Eventual repetition of presentations
  • Questions
  • Feedback on the workshop structure
  • Ways to keep involved in BM, EMA and Ethiomap

[1] Participants should be informed that they need to have the following:

  • a newly installed oXygen-XML editor  with an active trial licence if they do not have institutional or personal licence. Please remind them not to get this licence before the workshop, because we do not want to risk that it is already expired.
  • GitHub account
  • Hypothes.is account
  • the GitHub desktop application

Argumentaire

L’objectif de cet atelier est de créer les conditions d’émergence d’une communauté scientifique utilisant les outils collaboratifs numériques au sein des études éthiopiennes. Il n’est pas besoin de rappeler le contexte scientifique et technologique qui est le nôtre pour comprendre l’importance et les enjeux de cette révolution méthodologique. De nombreuses initiatives ont  vu le jour depuis deux décennies, aussi bien en ce qui concerne la mise à disposition de documentation numérisée que d’outils permettant d’utiliser cette documentation[1]. Après les premières expérimentations, l’interopérabilité et la mutualisation sont devenues les maîtres mots, et les études éthiopiennes se doivent de répondre à ces bonnes pratiques.

Trois projets développés en France et en Allemagne vont ainsi avoir l’occasion  de dialoguer et d’harmoniser leurs pratiques.

Le projet Ethiopian manuscript Archives, développé initialement en 2010 et désormais inscrit dans le cadre du projet EthioChrisProcess (ANR, 2018-2022), a pour vocation d’éditer et d’outiller les corpus d’actes administratifs du royaume chrétien d’Éthiopie, pour les périodes médiévales et modernes.

Le projet EthioMap propose la consultation en ligne d’une sélection des cartes qui illustrent soit des avancées scientifiques, soit des tournants politiques significatifs pour la compréhension des dynamiques territoriales éthiopiennes. Chaque carte est indexée, en répertoriant toutes les informations topographiques, en comparant leurs occurrences et leurs transcriptions d’une carte à l’autre.

Le projet Beta maṣāḥəft vise à réunir l’ensemble des catalogues de manuscrits éthiopiens, en y intégrant à terme les textes eux-mêmes. Des outils divers outillent ce corpus : lexicon ge’ez, basé sur l’ouvrage de Dillmann ; cartographie ; fiches biographiques, etc.

Les chercheurs ayant recours à cette documentation manuscrite vont désormais utiliser de façon privilégiée cet accès augmenté aux sources. Il est souhaitable que les utilisateurs soient aussi des acteurs de cet environnement scientifique numérique, c’est pourquoi ce workshop est une invitation à se saisir des outils actuellement mis en place et à participer à l’alimentation des données.

Programme

Lundi 21

14:00 – 18:00

Présentation des différents projets: Beta maṣāḥəft (BM) par Pietro Liuzzo, Ethiopian Manuscript Archives (EMA) par Anaïs Wion, EthioMap par Eloi Ficquet.

Cette première présentation introduira les projets en cours, et permettra d’établir un premier dialogue avec les participantes.  

Mardi 22

Les ateliers seront animés par une équipe de BM composée de Pietro Liuzzo, Solomon Gebreyes Beyene et Dorothea Reule. La langue de travail sera l’anglais, mais l’italien, l’amharique, le français et l’allemand peuvent aussi être utilisés.  

9:00 – 10:30 B.A-BA théorique : que signifie encoder et pourquoi est-ce nécessaire. 

  • Introduction à XML (eXtensible Markup Language)
  • Introduction à la TEI (Text Encoding Initiative): pourquoi faire le choix de la TEI pour construire un environnement virtuel permettant de traiter des données textuelles, mais pas exclusivement…
  • Introduction au guide d’encodage de BM : qu’encode-t-on et comment
  • Introduction au schéma XML de BM

11:00 – 12:30 Mise en pratique : premier essai d’encodage

  • préparation des ordinateurs personnels des participant-es.[1]
  • Edition des fichiers.

Objectif : prendre en main le système de fichiers et GitHub (comment ouvrir le bon fichier, faire des opérations d’édition simples comme modifier une translitération, puis utiliser Git pour actualiser ces éditions au niveau du serveur et les valider).

14:00-15:30 Théorie : les noms de lieux et les problèmes afférents

  • Guidelines de BM relatif aux lieux
  • Encoder les lieux (et discussion à propos des référentiels de noms de lieu)
  • Annoter des toponymes dans un texte
  • is et l’annotation de sources externes

16:00 – 17:30 Mise en pratique : encoder des noms de lieux

  • Comment encoder les noms de lieux dans les sources manuscrites
  • Annoter des noms de lieux dans des sources externes disponibles sur internet grâce à hypothes.is et en utilisant les référentiels de BM.  
  • Objectif: Apprendre à encoder, et à créer ou à utiliser des référentiels de noms. Les participant-es encoderont la Chronique de Zarʾa Yāʿqob et la Chronique de Susenyos. Expérimenter les annotations avec hypothes.is permet d’ouvrir le périmètre et de montrer comment le référentiel de lieux peut être utile dans de nombreux contextes.

16:00-18:00 (en parallèle) Ethiomap / BM meeting

Mercredi 23

9:00 – 10:30 Théorie : les noms de personnes et les rôles (tires et fonctions)

  • Guide d’encodage de BM pour les personnes
  • Encoder et décrire les personnes
  • Guide d’encodage de BM pour la taxonomie et les fichier d’autorité
  • Utiliser la taxonomie et les fichier d’autorité

11:00 – 12:30 Mise en pratique : l’encodage au défi de la complexité des identités humaines

  • Encoder des personnes dans des documents manuscrits
  • Encoder un fichier d’autorité pour une personne
  • Objectif :  Comprendre comment décrire les différents éléments permettant d’identifier une personne dans un document, puis construire un fichier de référence pour un individu à partir d’une ou plusieurs sources.

14:00 – 15:30 Théorie : décrire un manuscrit

  • Guide d’encodage de BM pour les manuscrits et structure générale d’un fichier XML relatif à une unité codicologique
  • Encoder les contenus textuels d’un manuscrit (msItems)
  • Guide d’encodage des corpus de EMA
  • Encodage des structures des actes administratifs dans EMA

16:00 – 17:30 Mise en pratique : catalogage

  • Encodage collaboratif et édition de notices de manuscrits provenant de la collection Ethio-SPaRe et dont les descriptions peuvent être améliorées ou amendées (ex. :  MHG-016, MHG-013, DDM-007).
  • Objectif :  travailler de façon collaborative sur un même fichier, en utilisant les compétences acquises lors des ateliers précédents.

À la fin de cette session, il sera demandé si des reprises des contenus des ateliers précédents doivent être faites.

16:00-18:00 (en parallèle) EMA / BM meeting

Jeudi 24

9:00 – 10:30 Analyse et outils d’exploitation : encoder peut permettre de faire beaucoup plus qu’éditer, cela peut aussi permettre d’analyser des données !

  • XPath et Regex : visualiser et manipuler vos fichiers XML
  • Outils de publication de fichiers encodés en TEI (panorama des possibilités, en particulier TEI-Publisher)
  • Utiliser et réutiliser les ressources de BM (data, schéma, etc.)
  • Dillmann Lexiconen version TEI et site internet, et ses usages connectés avec la plateforme BM

11:00 – 12:30 Questions, discussions et projets

  • Répétition éventuelles de présentations
  • Questions
  • Feedback sur le workshop
  • Comment s’investir dans BM, EMA et Ethiomap

[1] Les participant-es devront avoir les logiciels suivant pré-installés sur leur ordinateur personnel

[1] On pense bien entendu aux désormais nombreuses collections de manuscrits numérisés, aux cartes (voir notamment celles de E.W. Schimper), au répertoire de ressources Menestrel, à la mise en ligne de textes bibliques, aux ouvrages anciens et aux revues accessibles en ligne.

Lieux

  • 27 rue Paul Bert
    Ivry-sur-Seine, France (94)

Dates

  • lundi 21 janvier 2019
  • mardi 22 janvier 2019
  • mercredi 23 janvier 2019
  • jeudi 24 janvier 2019

Mots-clés

  • Ethiopie, humanités numériques

Contacts

  • Anaïs Wion
    courriel : anais [dot] wion [at] univ-paris1 [dot] fr

Source de l'information

  • Anaïs Wion
    courriel : anais [dot] wion [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Études éthiopiennes et humanités numériques : outils et projets », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 09 janvier 2019, https://calenda.org/537369

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal