HomeThe questions and ethical isuses of gender in education

The questions and ethical isuses of gender in education

Questions et enjeux éthiques du genre en éducation

*  *  *

Published on Thursday, February 07, 2019 by Céline Guilleux

Summary

À l’heure où l’éducation ne craint plus d’aborder les questions socialement vives en environnement et en matière de droits des minorités ethniques ou des religions par exemple, les questions et enjeux éthiques à propos du genre et dans les courants et les recherches féministes semblent peu présents, voire même absents de l’éducation scolaire. Dans quelle mesure cette situation prévaut-elle dans les différents contextes scolaires ? Qu’en est-il au juste ? Que révèlent les recherches en éducation à ce propos ? Ce numéro de la revue Éthique en éducation et en formation vise à réunir des contributions qui apportent des pistes de réponses à ces questions de même que des contributions qui interrogent la praticabilité scolaire des approches éthiques féministes, queer et à propos du genre en général. 

Announcement

Argumentaire

Alors que les silence breakers ont été nommés personnalité de l’année par Time Magazine en 2017, que la dénonciation des incivilités et violences contre les femmes a éclaté au grand jour − rendant ainsi plus actuelle encore l’initiative lancée par Laura Bates en 2012 au travers de son Everyday Sexism Project −, la question féministe et plus généralement celle du genre demeure, nous semble-t-il, étonnamment discrète à l’école. La quatrième vague dans laquelle s’inscrivent des figures comme Rebecca Solnit (2014) ou Jessica Valenti (2016), pourtant portée par le flux des réseaux sociaux, résonne certes en cohérence avec les principes légaux d’égalité entre les femmes et les hommes tout autant qu’avec des initiatives plus anciennes, par exemple Futur en tout genre en 2001, mais fait-elle pour autant l’objet d’interrogations sur son contenu propre dans le contexte scolaire ?

La mise en question de l’identité genrée a largement été approfondie, entre autres, par Judith Butler dès 1990 et a été depuis considérablement reconnue sur le plan académique, notamment par trois doctorats honoris causa discernés à l’auteure de Gender trouble. Soulignant les conséquences discriminatoires importantes (Daréoux, 2007), les recherches en éducation sur cet enjeu se focalisent notamment sur la nécessité (Collet, 2014) de considérer les enseignant-e-s autant que les élèves comme des êtres humains complets et donc aussi comme des êtres sexués et genrés. Néanmoins, poser la question de ce qu’est une femme, ou un homme, ou toutes autres possibilités entre ou au-delà semble encore tenir du tabou scolaire, même dans une démarche éthique orientée vers la réflexion et l’exercice de la liberté de conscience. À titre d’exemple, la fondation Agnodice dédiée à l’accompagnement des enfants transgenres, y compris à l’école, n’existe que depuis une dizaine d’années.

À l’heure où l’éducation ne craint plus d’aborder les questions socialement vives en environnement et en matière de droits des minorités ethniques ou des religions par exemple, les questions et enjeux éthiques à propos du genre et dans les courants et les recherches féministes semblent peu présents, voire même absents de l’éducation scolaire. Dans quelle mesure cette situation prévaut-elle dans les différents contextes scolaires ? Qu’en est-il au juste ? Qu’en est-il aussi de la recherche en éducation à ce propos ?

Ce numéro de la revue Éthique en éducation et en formation vise à réunir des contributions qui apportent des pistes de réponses à ces questions de même que des contributions qui interrogent la praticabilité scolaire des approches éthiques féministes, queer et à propos du genre en général. Par exemple, des contributions qui approfondissent sous cet angle des questions telles que la disparité entre les garçons et les filles dans la réussite scolaire, qui interpellent la question du non genré et du transgenre dans les ressources scolaires, qu’il s’agisse des discriminations présentes dans le matériel didactique ou, plus globalement, de la place des femmes et de la diversité genrée en éducation.

Calendrier et indications aux auteurs

  • Mi-mars 2019 :  Dépôt des projets d’articles à la revue (titre et résumé provisoires - ½ page présentant globalement le sujet de l’article et la question qui sera traitée)

  • Fin-mars 2019 : Réponse aux auteur-e-s sur les projets d’articles
  • 15 juin 2019 :    Dépôt des articles (30 000 à 40 000 caractères, références exclues)
  • 16 juin 2019 :    Envoi des articles en évaluation externe
  • 17 juillet 2019 : Communication des avis des experts aux auteurs
  • 17 août 2019 :   Réception de la version finale des articles et édition du numéro (révision linguistique et mise en forme)
  • 15 septembre 2019 : Publication du numéro sur le site du GREE
  • 29 septembre 2019 : Publication du numéro sur Érudit

Voir les normes de présentation des manuscrits sur http://gree.uqam.ca/les-dossiers-du-gree.html. Les auteur-e-s sont invité-e-s à respecter scrupuleusement les normes de la revue, incluant les références.

Pour consulter nos anciens numéros : voir sur Érudit www.erudit.org/fr/revues/ethiqueedufor et sur le site du GREE www.gree.uqam.ca.

Directrice

  • Nancy Bouchard (Université du Québec à Montréal)

Rédactrice en chef

  • Marina Schwimmer (Université du Québec à Montréal)

Comité de rédaction

  • Marie-France Daniel (Université de Montréal),
  • Samuel Heinzen (Haute École pédagogique de Fribourg),
  • Marina Schwimmer et Nancy Bouchard

Directeur de production

  • Nicolas Haeck (Université du Québec à Montréal)

Révision linguistique et édition électronique

  • Nicolas Haeck et Raymonde Venditti (Université du Québec à Montréal)

Comité scientifique de lecture

  • Guy Bourgeault (Université de Montréal)
  • Paul Carr (Université du Québec en Outaouais)
  • André Duhamel (Université de Sherbrooke)
  • Gérard Figari (Université de Grenoble)
  • France Jutras (Université de Sherbrooke)
  • Stéphane Martineau (Université du Québec à Trois-Rivières)
  • Maryse Potvin (Université du Québec à Montréal)
  • Assumpta Ndengeyingoma (Université du Québec en Outaouais)
  • Lucille Roy Bureau (Université Laval)
  • Lise-Anne St-Vincent (Université du Québec à Trois-Rivières)
  • Michel Tozzi (Université Montpellier 3)
  • Nicole Tremblay (Université du Québec à Chicoutimi)
  • José-Luis Wolfs (Université Libre de Bruxelles) 

                                      Olivier Michaud (Université du Québec à Rimouski)

Places

  • Montreal, Canada

Date(s)

  • Friday, March 15, 2019

Keywords

  • éducation, éthique, genre, féminisme

Information source

  • Haeck Nicolas
    courriel : gree [at] uqam [dot] ca

To cite this announcement

« The questions and ethical isuses of gender in education », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, February 07, 2019, https://calenda.org/556702

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal