AccueilFormes de vies et expressivité

*  *  *

Publié le jeudi 14 mars 2019 par Céline Guilleux

Résumé

Gestes, signes, plaintes, aveux, excuses; projections imaginaires, vies ordinaires, récits d’extase ou de souffrance, quête de justesse et de perfection, cri de révolte ou de solidarité : l’ère démocratique a ouvert un espace d’expression personnelle et collective, impossible à délimiter mais toujours à investir. Enquêtes philosophiques et récits autobiographiques, ethnographies et mobilisations sociales, revendications partiales et quêtes introspectives participent d’une culture commune de l’expressivité et répondent à une même demande de maîtrise émotionnelle, d’éducation sémantique et de valorisation des singularités, spectaculaires ou minoritaires.

Annonce

Argumentaire

Gestes, signes, plaintes, aveux, excuses; projections imaginaires, vies ordinaires, récits d’extase ou de souffrance, quête de justesse et de perfection, cri de révolte ou de solidarité : l’ère démocratique a ouvert un espace d’expression personnelle et collective, impossible à délimiter mais toujours à investir. Enquêtes philosophiques et récits autobiographiques, ethnographies et mobilisations sociales, revendications partiales et quêtes introspectives participent d’une culture commune de l’expressivité et répondent à une même demande de maîtrise émotionnelle, d’éducation sémantique et de valorisation des singularités, spectaculaires ou minoritaires. L'expressivité traverse les frontières de la description et de la performance, du social et du vital, dans une élucidation des formes de la vie humaine et de leurs diverses façons d'apparaître et de se transformer. Elle porte des valeurs et différences inédites, des personnes et groupes invisibles. Elle subvertit des divisions conceptuelles établies : action et passion, parole et écriture, liens forts et faibles, illocutoire-perlocutoire-locutoire, expertise et amateurisme, individuel et collectif, élitisme et populaire. C’est ce territoire, autant littéraire et artistique que philosophique et éthique, où s’expose à la fois la confiance en soi de l'individu.e et sa fragilité, que nous voudrions explorer.

Programme 2019

  • Mardi 19 mars, salle Claude Simon : introduction
  • Mardi 16 avril, salle Mezanine  :  Tristan Garcia 
  • Mardi 28 mai, salle Claude Simon : Frédérique Leichter-Flack
  • Mardi 11 juin 2019 : salle Claude Simon : Arnaud Esquerré

De 17h30 à 19h30. Maison de la recherche de Paris 3, 4 rue des Irlandais 75005 Paris.

Séminaire ouvert à tous organisé par 

  • Alexandre Gefen, directeur de recherche au CNRS ( UMR Thalim)
  • Sandra Laugier, professeure à l'université Paris 1, membre de l'IUF

Lieux

  • Maison de la recherche, salle Claude Simon ou Mezzanine - 4 rue des Irlandais
    Paris, France (75005)

Dates

  • mardi 19 mars 2019
  • mardi 16 avril 2019
  • mardi 28 mai 2019
  • mardi 11 juin 2019

Mots-clés

  • littérature contemporaine, art contemporain, pragmatisme, éthique

Contacts

  • Alexandre Gefen
    courriel : gefen [at] fabula [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Alexandre Gefen
    courriel : gefen [at] fabula [dot] org

Pour citer cette annonce

« Formes de vies et expressivité », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 14 mars 2019, https://calenda.org/585689

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal