HomeDe quoi se moque-t-on ?

De quoi se moque-t-on ?

Les espaces de la satire

*  *  *

Published on Monday, April 15, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Qu’elle s’exprime par des mots, des paroles, des gestes ou des images, la satire repose sur la croyance fondamentale en la capacité du langage à agir sur la réalité. Son action corrosive, consistant à utiliser la ressource du rire pour jeter le discrédit sur les vices et les dissimulations, semble trouver son origine dans des rituels archaïques, avant d’entrer dans les domaines de la littérature, des arts visuels et de la caricature politique que nous connaissons. En tant qu’acte de de dénonciation, la satire est toujours porteuse d’une conception sous-jacente des rapports de pouvoir et de domination, et d’une idée de la justice qu’elle oppose aux dérèglements du monde. Or, ces éléments sont susceptibles d’être discutés, contestés et mis à mal, faisant de la satire une activité intrinsèquement suspecte. Ce colloque réunit politistes, philosophes, historiens, linguistes, sociologues et juristes pour dessiner l’espace de contraintes dans lequel évolue la pratique satirique.

Announcement

Présentation

Qu’elle s’exprime par des mots, des paroles, des gestes ou des images, la satire repose sur la croyance fondamentale en la capacité du langage à agir sur la réalité. Son action corrosive, consistant à utiliser la ressource du rire pour jeter le discrédit sur les vices et les dissimulations, semble trouver son origine dans des rituels archaïques, avant d’entrer dans les domaines de la littérature, des arts visuels et de la caricature politique que nous connaissons. En tant qu’acte de de dénonciation, la satire est toujours porteuse d’une conception sous-jacente des rapports de pouvoir et de domination, et d’une idée de la justice qu’elle oppose aux dérèglements du monde. Or, ces éléments sont susceptibles d’être discutés, contestés et mis à mal, faisant de la satire une activité intrinsèquement suspecte. Ce colloque réunit politistes, philosophes, historiens, linguistes, sociologues et juristes pour dessiner l’espace de contraintes dans lequel évolue la pratique satirique.

Organisation

Colloque organisé par Cédric Passard et Denis Ramond

Sciences Po Lille - CERAPS

Programme

Journée 1 (jeudi 25 avril) : Règles et répertoires de la satire

  • 9h30. Mot d’ouverture, par Pierre Mathiot, Directeur de Sciences Po Lille
  • 9h40. Introduction générale : Les espaces de la satire. Contraintes, pratiques et polémiques. Par Cédric Passard (Sciences Po Lille, CERAPS) et Denis Ramond (Université d’Angers, Centre Jean Bodin)

Session 1 : La satire : entre normes artistiques et contraintes juridiques

Président de séance : Stéphane Bracq (Sciences Po Lille, CERAPS)

  • 10h. Carole Talon-Hugon (Université de Nice, CRHI, et IUF) : Ce que l’élaboration artistique fait à l’intention satirique.
  • 10h45. Guy Haarscher (ULB, PHI) : « Quelques réflexions sur la satire vue par la Cour européenne des droits de l’homme et la Cour suprême des Etats-Unis »
  • 11h30. Pause-café.
  • 11h45. Dominique Lagorgette (Université de Savoie, LLSETI, et IUF) et Me Dominique Tricaud (Barreau de Paris) : « Provocation à la discrimination ou pamphlet ? Le texte littéraire politique face au tribunal ».

Session 2 : Formes et stratégies historiques de la satire

Présidente de séance : Elise Julien (Sciences Po Lille, IRHIS)

  • 14h. Olivier Ihl (Sciences Po Grenoble, CERDAP) : Une insurrection graphique. Les planches de Bosredon, Moynet, Baudet-Bauderval en faveur d'une "autre démocratie" (Paris, février-juin 1848)
  • 14h45. Philippe Darriulat (Sciences Po Lille, IRHIS) : Le rire : une arme chansonnière de destruction massive ?
  • 15H30. Laurent Bihl (Université Panthéon-Sorbonne, CRHXIX) : La caricature est-elle une forme de "pamphlet iconographique" 
  • 16h15. Pause-café.
  • 16h30. Laurence Danguy (UNIL, ISOR) : Rire du sacré autour de 1900. Codes, tabous, formes et cryptage dans l’espace franco-germanique
  • 17h15. Paul Aron (ULB, CHSG) « Peut-on distinguer une satire de gauche d’une satire de droite ? Le cas de la presse des années trente ».
  • 18h. Jacques Le Rider (EPHE, Centre Georg Simmel). Difficile est saturam (non) scribere. De l’urgence et de la difficulté de la satire chez Karl Kraus

Journée 2 (vendredi 26 avril) : Usages et mésusages de la satire

Session 3 : Tensions et polémiques autour de la satire    

Président de séance : Nicolas Kaciaf (Sciences Po Lille, CERAPS)

  • 9h. Marie Duret-Pujol (Université Bordeaux, CLARE) : De la rigolade au rire jaune : Coluche candidat, Coluche président.
  • 9h45. Nelly Quemener (Université Sorbonne-Nouvelle, Irméccen) : Les limites de la satire. Les réactions publiques à Dieudonné dans la presse et sur YouTube.
  • 10h30. Pause-café.
  • 10h45. Cécile Leconte (Sciences Po Lille, CERAPS) : « Quand l’extrême droite joue sur les mots : usages du sarcasme et de la caricature chez les extrêmes droits contemporaines »
  • 11h30. Marilyne Rudelle (Université de Bordeaux) : « Tu as carte blanche à condition d'être drôle » : libertés et contraintes du travail quotidien de la critique humoristique dans les médias audiovisuels chez les humoristes d'actualité.
  • 12h15. Rencontre-discussion avec Framic, dessinateur de presse.

Session 4 : Le métier de satiriste aujourd’hui   

14h30-16h30. Rencontre avec Sophia Aram et Benoît Cambillard.

Places

  • Sciences Po Lille, - 9 rue Auguste Angellier
    Lille, France (59)

Date(s)

  • Thursday, April 25, 2019
  • Friday, April 26, 2019

Keywords

  • satire, liberté d'expression, pamphlet, caricature, humour, discours politique

Contact(s)

  • CEDRIC PASSARD
    courriel : cedric [dot] passard [at] sciencespo-lille [dot] eu

Reference Urls

Information source

  • CEDRIC PASSARD
    courriel : cedric [dot] passard [at] sciencespo-lille [dot] eu

To cite this announcement

« De quoi se moque-t-on ? », Study days, Calenda, Published on Monday, April 15, 2019, https://calenda.org/599203

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal