HomePratiques contemporaines de l'histoire orale

Pratiques contemporaines de l'histoire orale

De l'entretien aux archives orales

*  *  *

Published on Friday, April 05, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Face au dynamisme de l’oral history à l’international, les pratiques historiennes de l’entretien font, aujourd’hui encore, l’objet de relativement peu de discussions dans le paysage universitaire français. Un nombre croissant de travaux historiens associent pourtant une démarche d’enquête orale à l’exploitation des archives écrites. Aussi, si les causes des premières réticences françaises vis-à-vis de la source orale sont connues, c’est désormais la question de l’invisibilisation d’une « histoire orale à la française », pourtant bien active, qui pose davantage question. Cette conférence propose donc de mettre au cœur de la discussion le rapport des historiens aux entretiens et plus généralement au terrain. Elle vise à mettre en partage et à confronter des approches plurielles de la constitution et de l’analyse de la source orale, et à dégager les dynamiques nouvelles qui émergent dans ce champ.

Announcement

Présentation

Face au dynamisme de l’oral history à l’international, les pratiques historiennes de l’entretien font, aujourd’hui encore, l’objet de relativement peu de discussions dans le paysage universitaire français. Un nombre croissant de travaux historiens associent pourtant une démarche d’enquête orale à l’exploitation des archives écrites. Aussi, si les causes des premières réticences françaises vis-à-vis de la source orale sont connues, c’est désormais la question de l’invisibilisation d’une « histoire orale à la française », pourtant bien active, qui pose davantage question. La conférence « Pratiques contemporaines de l’histoire orale. De l’entretien aux archives orales » qui se tiendra du 11 au 13 avril 2019 à l’EHESS, propose donc de mettre au cœur de la discussion le rapport des historiens aux entretiens et plus généralement au terrain. Elle vise à mettre en partage et à confronter des approches plurielles de la constitution et de l’analyse de la source orale, et à dégager les dynamiques nouvelles qui émergent dans ce champ.

Organisatrices

  • Ariane Mak (EHESS) 
  • Carine Lemouneau Bajaar (Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Programme

Jeudi 11 avril

EHESS, 96 bd Raspail, Salle M. et D. Lombard

  • 9h-9h15 : Accueil et introduction, Ariane Mak (EHESS) et Carine Lemouneau Bajaar (Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
  • 9h15-10h : « Une histoire orale à la française ? » – Conférence plénière donnée par Florence Descamps (EPHE)

10h-12h30 : PANEL 1. Collecter, analyser, diffuser les archives orales. Le récit biographique en histoire et en histoire de l’art.

Discutante : Véronique Ginouvès (Phonothèque de la MMSH)

  • Eva Renzulli (EPHE). Les archives orales autour de l’historien de l’art André Chastel.
  • Dominique Hervier (Comité d’histoire du ministère de la culture et de la communication). André Chastel, un grand bâtisseur (1950-1990). À la lumière des archives orales et des archives écrites, Enjeux de la restitution au public.
  • Elena Danescu et François Klein (Université du Luxembourg). « Pierre Werner and Europe » : Un nouveau narratif de l’intégration européenne au défi des sources orales – documentaire audiovisuel, podcast radio.
  • Nicole Cappellari (Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Université Iuav de Venise). Étudier les architectes français des années 1970 et 1980 : l’enquête orale au croisement des sources.

12h30-14h : Déjeuner

14h-16h30 : PANEL 2. Dirigeants et experts politiques et scientifiques : pratiques d’entretien et analyse secondaire de sources orales.

Discutante : Florence Descamps (EPHE)

  • Anne de Floris et Maxime Launay (Sorbonne Université). Les corps d’élites comme objet de recherche en histoire orale : usages, enjeux épistémiques et pratiques historiennes de l’entretien.
  • Ramona A. Braun. L’entretien en histoire contemporaine des sciences et de la médecine : Récits biographiques de chercheurs pionniers, histoire des pratiques et questions éthiques de l’expérience médicale.
  • Elodie Giraudier (Université de Bourgogne). Faire l’histoire politique à partir d’entretiens. Le cas du Parti démocrate-chrétien (PDC) chilien.
  • Bénédicte Girault (Université de Versailles Saint-Quentin). L’analyse secondaire des sources orales. L’exemple de l’enquête sur la décision réalisée par le SHE (1991-2014).

16h30-16h45 : Pause café

16h45-19h15 : PANEL 3. Les défis de l’enquête orale

Discutante : Marta Craveri (EHESS, FMSH)

  • Alexandra de Heering (Université de Namur). Être historienne et faire du « terrain » en Inde… Dans les méandres de l’oralité.
  • Radouan Andrea Mounecif (Sorbonne Université). Les archives orales de la Compagnie Française des Pétroles Algérie : de la fabrique à l’exploitation des sources pour l’histoire sociale de l’énergie.
  • Armelle Faure. La collecte d’archives orales peut-elle être instrumentalisée par les témoins ? Exemple des familles déplacées par les grands barrages en France.
  • Narjis Laoufi (Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Collecter des archives orales en Algérie en 2018 : paroles et discours sur le mouvement d’octobre 1988.

19h15 : Pot 

Vendredi 12 avril

EHESS, 96 bd Raspail, Salle M. et D. Lombard

9h15-10h : « Comment on découvre, il y a un demi-siècle, l’intérêt de l’histoire orale » – Conférence plénière donnée par Philippe Joutard (Université Aix-Marseille).

10h-13h : PANEL 4. Histoire orale des mondes ouvriers

Discutant : Nicolas Hatzfeld (Université d’Evry Val d’Essonne)

  • Rémy Cazals (Université de Toulouse –Jean Jaurès). Une enquête orale des années 1970 sur une ville industrielle au début du XXe siècle.
  • Juliette Ronsin (ENS). Une histoire orale des ouvriers (post-) yougoslaves à Sochaux-Montbéliard.
  • Camille Fauroux (EHESS). Les traces d’une grève. La mobilisation des ouvriers et ouvrières du Sentier dans les archives et les mémoires.
  • Marion Henry (Sciences Po et University of Strathclyde). Appréhender l’histoire culturelle des bassins miniers britanniques par le biais de l’histoire orale : le cas des musiciens de brass bands (1945-1984).
  • Caroline Lardy et Nathalie Ponsard (CHEC, MSH Clermont-Ferrand). Enjeux épistémologiques de la collecte d’une mémoire ouvrière en milieu rural. Approches croisées entre histoire orale et anthropologie filmique.

13h-14h30 : Déjeuner

14h30-17h : PANEL 5. Mouvements sociaux, militantisme et dynamiques mémorielles

Discutant : Michel Pigenet (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)

  • Caroline Izambert (EHESS). Recueillir par l’entretien les mémoires militantes des années 1980 et 1990. Falsification, plaidoyer et constitution d’archives.
  • Jean-Philippe Legois (Université d’Angers). Remue-mémoires : des cercles concentriques des mémoires collectives étudiantes aux cercles vertueux des restitutions/valorisations comme extension du domaine de la collecte.
  • John Barzman (Université du Havre). Cinq expériences d’histoire orale en Normandie entre 2000 et 2015.
  • Serge Ollivier (Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Mémoires de barrios à l’heure bolivarienne (2007-2013) dans les quartiers populaires de Caracas.

17h-17h15 : Pause café

17h15-19h45 : PANEL 6. Mémoires de la guerre, Mémoires combattantes

Discutante : Raphaëlle Branche (Université de Rouen)

  • Juliette Fontaine (Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Confronter les récits des sources administratives à ceux des instituteurs et de leurs élèves pour appréhender le quotidien scolaire sous Vichy.
  • Nicolas Cournil (Archives départementales de la Dordogne). Mémoires de Résistances : de la collecte à l’archive sonore.
  • Karine Sitcharn (ENS). Constituer un fonds d’archives orales sur la jeunesse antillaise face à la guerre d’Algérie.
  • Christophe Lafaye (Université de Rouen, IRSEM). Les archives orales au cœur de la collecte, l’archivage et la valorisation de l’expérience combattante des XXe et XXIe siècles.

Samedi 13 avril

EHESS, 105 bd Raspail, Salle 13

9h-10h45 : PANEL 7. Se faire entendre. Histoire des femmes, histoire des féminismes.

Discutante : Françoise Thébaud (Université d’Avignon)

  • Amélie Rabine (Paris 8). Mémoires de « déviantes » : sur les traces des silencieuses de l’histoire.
  • Justine Zeller (Université Toulouse-Jean Jaurès). L’emploi des sources orales pour la restitution de l’histoire et la préservation de la mémoire des féminismes et féministes de la « deuxième vague » en région : l’exemple de Toulouse.
  • Julie Crenn et Pascal Lièvre : HERstory : plateforme de paroles féministes.

11h-12h45 : PANEL 8. La parole des témoins dans les expositions, les documentaires et les salles de classe

Discutant : Christian Delage (IHTP)

  • Cécile Hochard (Rails & Histoire). De l’appel à témoignages à l’exposition sonore « Voix cheminotes » : une expérience pionnière.
  • Frédéric Garan et Pierre-Eric Fageol (Université de la Réunion). De la collecte d’archives orales à la diffusion « grand public ».
  • Jacques-Olivier David (Témoins de Paris). Voix et visages d’un territoire : le projet de l’association « Témoins de Paris – centre de ressources orales sur l’histoire de Paris et de l’Ile-de-France ».

 12h45-13h : Conclusion de la conférence

Places

  • En salle M. et D. Lombard |salle 13 - 96 et 105 boulevard Raspail
    Paris, France (75)

Date(s)

  • Thursday, April 11, 2019
  • Friday, April 12, 2019
  • Saturday, April 13, 2019

Keywords

  • histoire orale, archive orale, source orale

Contact(s)

  • Ariane Mak
    courriel : ariane [dot] mak [at] ehess [dot] fr

Information source

  • Ariane Mak
    courriel : ariane [dot] mak [at] ehess [dot] fr

To cite this announcement

« Pratiques contemporaines de l'histoire orale », Colloquium, Calenda, Published on Friday, April 05, 2019, https://calenda.org/601706

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal