HomeDisunited - ideas of identity in puppet theatre

Disunited - ideas of identity in puppet theatre

Désuni

Conceptions d'identité dans le théâtre de marionnettes

*  *  *

Published on Tuesday, April 23, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Le colloque Désuni. Conceptions d'identité dans le théâtre de marionnettes, organisé par l'équipe de recherche en arts de la marionnette « Manipulation à vue / Offene Manipulation » à l'université de Berne en collaboration avec la Haute école des arts de Berne, propose de questionner les pratiques scéniques du théâtre de marionnettes contemporain sous l'angle de l'assemblage, de la fragmentation et de la transformation des identités à travers les corps humains et non-humains, porteurs d'identités éphémères.

Announcement

23 – 24 janvier 2020

Université de Berne & Haute école des arts de Berne 

Argumentaire

Le théâtre de marionnettes contemporain donne lieu à des manifestations de protagonistes multiformes. Des mains nues, des marionnettes à gaine, à fils ou de type bunraku, des objets du quotidien, des ombres et projections, manipulés ou animés par les marionnettistes, peuplent les scènes. Contrairement à l’histoire du théâtre des acteur-trice-s humain-e-s, la question de l’unité psychologique et corporelle de l’acteur et de son rôle ne s’est jamais posée dans le théâtre de marionnettes. Cette non-identité et le dédoublement, fondamentaux dans les arts de la marionnette, ont fait émerger, notamment au cours des quatre dernières décennies, et une grande variété de modes d’expression artistique et un potentiel de pensée. Si de nouvelles dramaturgies, pratiques de jeu et modes de construction de marionnettes ont vu le jour, ce sont les glissements entre identité et non-identité qui leur servent de pivot.

Lieu de la métamorphose, le théâtre favorise, voire exige, les passages d’une identité à d’autres. Dans certaines formes de manipulation à vue, le corps humain, se faisant corps-castelet, fonctionne comme un espace de jeu pour les marionnettes et objets, tout en étant écarté du centre d’attention d’un spectacle. Dans ce cas spécifique il est une matière dramatique parmi d’autres, dans un réseau d’êtres humains et d’objets qui déploient dans cette relation l’agentivité (agency) qui leur est propre. Dans le théâtre de marionnettes contemporain, comme dans un kaléidoscope, les corps peuvent se défaire et se reconstituer différemment. Les objets marionnettiques, en distance ou en corps à corps avec les acteurs et actrices qui les manipulent, deviennent des extensions corporelles, et vice-versa. Un genou se transforme en visage, une main disparaît sous une gaine, et la rencontre entre visage-genou et marionnette peut déclencher un dialogue.

Dans les créations d’Ilka Schönbein ou celles de la Cie Mossoux-Bonté, les processus de fragmentation, d’assemblage, d’échange de corps et d’identités sont évidents. Mais ils se manifestent également dans le théâtre d’objets, par exemple dans la mise en scène de l’agence de détectives El Solar, où Xavier Bobés, Shaday Larios et Jomi Oligor mènent une recherche sur les traces biographiques des objets du quotidien, ou dans Invisible Lands de Livsmedlet Theatre, où les artistes utilisent leurs propres corps et des figurines de maquette pour transposer les sujets de la migration et de la géopolitique dans un jeu d’échelles entre corps charnels et industriels. De nouvelles conceptions d’identité sont également proposées dans la production Wax de Renaud Herbin ou dans 3 Akte d’Antje Töpfer, où des matériaux comme la cire, le tissu, le papier sont mis en jeu pour générer, transformer ou détruire des entités figuratives.

L’extension du corps humain, ou alors son dédoublement, sa superposition ou hybridation correspond à l’éclatement du personnage en différentes figures. La pratique scénique et la pensée questionnent ainsi l’image holistique et normative du corps porteur d’une identité immuable. Si le théâtre de marionnettes est un laboratoire de conceptions d’identités, ses outils et modes de jeu permettent la réalisation de dispositifs expérimentaux qui sondent la perception d’identités humaines et non-humaines, ainsi que leur genèse et modification à travers les pratiques de manipulation/animation.

Outre les questionnements esthétiques, sociologiques, philosophiques et autres qui en dérivent, les diverses déconstructions de la conception anthropocentriste et holistique de l’identité qui se manifestent aujourd’hui dans des pratiques propres au théâtre de marionnettes, d’objets et du matériau, offrent de nouvelles ouvertures au regard et à la pensée sur l’acteur-trice et le théâtre.

Les problématiques esquissées n’entendent en rien épuiser la thématique. Les sujets relatifs au théâtre de marionnettes contemporain et à la question des identités sont les bienvenus. Nous prêterons une attention particulière aux propositions qui

  • traitent le questionnement sous l’angle de la théorie du théâtre et de l’acteur-trice,
  • mènent une recherche sur les conceptions d’identité sous l’aspect du genre,
  • étudient les sujets dans une perspective postcoloniale,
  • analysent des pratiques et discours du point de vue des disability studies,
  • examinent, dans la perspective du néo-matérialisme et du transhumanisme, les rapports entre l’humain et le non-humain.

Axes

  1. Conceptions d’identité. Dans quelle mesure les procédés de la fragmentation et de l’assemblage d’unités corporelles éphémères au cours du spectacle permettent-ils la création et réflexion de nouvelles conceptions d’identités et de trans-identités ?
  2. Conceptions du corps. Comment l’entité et la non-entité corporelle sont-elles mises en évidence, commentées ou questionnées par les moyens du dédoublement matériel, de la contamination ou hybridation des corps humains et non-humains sur scène ?
  3. Conceptions du théâtre. Quel est le potentiel de réflexion offert par le théâtre de marionnettes pour penser les relations entre acteur-trice, objet et figure/personnage ? Quels sont les rapports entre acteur-trice et marionnettiste ?
  4. Agentivité. Par quel biais le théâtre de marionnettes révèle-t-il la capacité d’agir des choses et donne-t-il lieu à un questionnement sur les réseaux d’actants à niveau global ?

Le colloque Désuni. Conceptions d’identité dans le théâtre de marionnettes aura lieu les 23 et 24 janvier 2020 à l’Université de Berne et à la Haute école des arts de Berne (Suisse).

Modalités

Veuillez soumettre un résumé (300 mots) de votre communication, accompagné d’une brève biobibliographie sous forme de documents PDF à figurentheater@itw.unibe.ch.

Date limite de soumission : 7 juin 2019.

Vous recevrez une réponse à votre soumission jusqu’à fin juillet 2019.

Les propositions peuvent être rédigées en français, allemand ou anglais. Si la proposition est retenue, la communication dans le cadre du colloque se fera également en français, allemand ou anglais.

Nous tâchons d’obtenir des fonds supplémentaires afin de contribuer aux frais de déplacement des intervenant-e-s. Nous renonçons aux frais d’inscription au colloque.

Organisateur-trice-s

  • Marcel Behn,
  • Franziska Burger,
  • Laurette Burgholzer,
  • Angela Koerfer-Bürger,
  • Nadja Rothenburger.

Comité scientifique

  • Marcel Behn (Université de Berne),
  • Franziska Burger (Université de Berne),
  • Laurette Burgholzer (Université de Berne),
  • Beate Hochholdinger-Reiterer (Université de Berne),
  • Angela Koerfer-Bürger (Université de Berne & Haute école des Arts de Berne),
  • Christina Thurner (Université de Berne),
  • Andi Schoon (Haute école des arts de Berne),
  • Meike Wagner (Université de Stockholm).

Informations en ligne 

www.figurentheater.unibe.ch ; accès direct au site en français :    

http://www.theaterwissenschaft.unibe.ch/recherche/projets/projets_actuels/http__wwwfigurentheaterunibech/index_fra.html

 

Le colloque, subventionné par le Fonds national suisse, est organisé par l’Université de Berne en collaboration avec la Haute école des arts de Berne.

Places

  • Université de Berne - Mittelstrasse 43
    Berne, Switzerland (3012)

Date(s)

  • Friday, June 07, 2019

Keywords

  • marionnette, identités, théâtre

Contact(s)

  • Laurette Burgholzer
    courriel : laurette [dot] burgholzer [at] itw [dot] unibe [dot] ch

Information source

  • Laurette Burgholzer
    courriel : laurette [dot] burgholzer [at] itw [dot] unibe [dot] ch

To cite this announcement

« Disunited - ideas of identity in puppet theatre », Call for papers, Calenda, Published on Tuesday, April 23, 2019, https://calenda.org/606355

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal