Calenda - The calendar for arts, humanities and social sciences

Les sciences sociales et humaines face aux écritures de soi

Épistémè et production comparée des savoirs (France-Roumanie)

*  *  *

Published on Wednesday, May 29, 2019 by Céline Guilleux

Summary

L’ambition scientifique de ce séminaire franco-roumain sur les « sciences sociales et humaines face aux écritures de soi, épistémè et production comparée des savoirs » vise, dans une démarche comparatiste, à associer des chercheurs confirmés, des doctorants et post-doctorants d’une part, de l’université de Pau et des Pays de l’Adour et d’autre part, de l’Institut des études africaines de l’université de Bucarest, à la réflexion sur les discours, les « foyers expériences » des individus et sur les lieux d’énonciation des sciences sociales et humaines, ainsi que sur les normes d’intellection et de compréhension du système des relations internationales institué au lendemain des accords de Yalta en 1945 ; les conséquences qui en découlent sont principalement, la bipolarisation du monde en deux blocs Est-Ouest, avec d’une part celui du Pacte de Varsovie et d’autre part, celui de l’OTAN. 

Announcement

Argument scientifique

Objectifs scientifiques du séminaire franco-roumain

L’ambition scientifique de ce séminaire franco-roumain sur les « Sciences sociales et humaines face aux écritures de soi, épistémè et production comparée des savoirs » vise, dans une démarche comparatiste, à associer des chercheurs confirmés, des doctorants et post-doctorants d’une part, de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (des Laboratoires Identités, Territoires, Expressions, Mobilités-ITEM, et Les Afriques dans le Monde - LAM, site de Pau) et d’autre part, de l’Institut des Etudes Africaines de l’Université de Bucarest, à la réflexion sur les discours, les « foyers expériences » des individus et sur les lieux d’énonciation des sciences sociales et humaines, ainsi que sur les normes d’intellection et de compréhension du système des relations internationales institué au lendemain des accords de Yalta en 1945 ; les conséquences qui en découlent sont principalement, la bipolarisation du monde en deux blocs Est-Ouest, avec d’une part celui du Pacte de Varsovie et d’autre part, celui de l’OTAN. L’ordre mondial lié intrinsèquement au principe de bipolarité a vu se multiplier les tensions, les rivalités et les enjeux socio-politiques dans la quasi-totalité des pays d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine[1]. Ainsi, la guerre froide ayant des répercussions à l’échelle mondiale, l’opposition Est-Ouest[2] deviendra aux niveaux économique et socio-politique, le principe structurant de la conflictualité idéologique ainsi que de la plupart des conflits, dont ceux entre les pays du Nord, industrialisés et les pays du Sud. Les pays du Pacte de Varsovie avec en tête l’URSS et les autres pays socialistes et communistes apporteront leur soutien non seulement aux pays du Tiers-Monde, mais également aux pays de tous les continents, ainsi qu’aux partis et mouvements de libération et de jeunesse se réclamant de l’idéologie marxiste et révolutionnaire pour un ordre international « plus juste ». De ce fait, les différentes positions prises par les différents blocs idéologiques et les grilles d’analyse élaborées ici et là affectaient également la lecture des situations internes et externes par la plupart des chercheurs des sciences sociales et humaines.

Intérêt scientifique du séminaire franco-roumain

L’intérêt scientifique de ce séminaire consiste d’une part, à offrir aux chercheurs, doctorants et post-doctorants de nos institutions respectives France (ITEM, LAM de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour) et de Roumanie (IEA de l’Université de Bucarest), l'occasion et la possibilité de confronter directement leurs analyses et leurs travaux dans une perspective comparative ; d’autre part, d'esquisser les nouvelles orientations théoriques et de prouver la capacité des sciences sociales et humaines à identifier, avec un recul temporel nécessaire, les questions découlant de ces « régimes d’historicité » et des différentes expériences caractéristiques des situations d’acteurs et des objets d’étude, dans les contextes aussi bien avant qu’après la chute du mur de Berlin.

Axes de réflexion

Les axes de réflexion et de travail à partir desquels se feront les contributions écrites et les débats se déclinent derrières ces trois matrices d’expérience :

  • Axe1 : Quel regard rétrospectif porter sur cette période historique afin de comprendre le présent du développement des sciences sociales et humaines dans un nouvel espace européen de réflexion et d’échanges scientifiques ?
  • Axe2 : Comment les récits autobiographiques et les écritures de soi des acteurs individuels et collectifs peuvent-ils contribuer à retracer le parcours, l’histoire de la mobilité des acteurs d’Europe de l’Ouest, d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine vers l’Europe de l’Est, principalement vers la Roumanie ? 
  • Axe3 : En quoi ces parcours diffèrent-ils des histoires et des mobilités réalisées par les élites d’Europe orientale et centrale en Europe Occidentale, et qu’est-ce que ces élites ont gardé aujourd’hui encore de leurs expériences antérieures de part et d’autre de l’Europe ? 

Comité scientifique

  • Pr. Fabien CANDAU, Directeur de l’Ecole Doctorale 481 LSSH UPPA (France) ;
  • Pr. Laurent JALABERT, Directeur du Laboratoire ITEM UPPA (France);
  • Pr. Simona CORLAN IOAN, Directeur de l’Institut des Etudes Africaines, Université de Bucarest (Roumanie) ;
  • Pr. Christian THIBON, LAM-UPPA (France) ;
  • Pr. Rodica ZANE,Université de Bucarest (Roumanie) ;
  • Dr. Laurence-Donia KOTOBI, MCF-HDR, Université de Bordeaux.

Comité local d’organisation

  • Pr. Abel KOUVOUAMA, ITEM UPPA (France);
  • Joëlle SAUCES, IGE/ITEM-UPPA (France)

Programme

Jeudi 6 juin 2019

8h 45 : accueil des participant-e-s

9h 15 : ouverture du séminaire international

  • Mot d’accueil des organisateurs et organisatrices
  • Mot du Directeur du Laboratoire ITEM, Laurent JALABERT,
  • Mot du Directeur de l’Ecole Doctorale 482 SSH de l’UPPA,  Fabien CANDAU

9h 30 – 12h 30 : Session 1

Axe1 : Regard rétrospectif sur le développement des sciences sociales et humaines en France et en Roumanie : leçons épistémiques

  • Rodica ZANE, Université de Bucarest (Roumanie) Les sciences humaines et sociales dans la Roumanie post-communiste. Le cas de l’ethnologie
  • Idrissa MANE, ITEM-UPPA (France) Réflexion sur le sens du brouillage des idées politiques par les élites sénégalaises formées dans les pays de l’Est.

Pause

  • Alexandru VASILIU, Université de Bucarest (Roumanie) Les relations politiques et économiques entre l’Union soviétique et les États de l’Afrique subsaharienne : entre approches idéologiques et impératifs pragmatiques.

12h 45 Repas

14h 30 – 17h 30 : Session 2

Axe 2 : Récits autobiographiques et écritures de soi France/Roumanie

  • Frédéric BIDOUZE, ITEM-UPPA (France)Le communisme, l’histoire et moi : d’une jeunesse sans questionnement à une résistance performative de l’histoire.
  • Ovidiu VERDES, Université de Bucarest (Roumanie)Exil et autobiographies dans les écrits de soi publiés en Roumanie postcommuniste
  • Laurent JALABERT, ITEM-UPPA (France) Les intellectuels Français et la Roumanie, 1945-1991.

Vendredi 6 juin 2019

9h 00 – 12h 00 : Session 3

Axe3 : Les mobilités actuelles dans un nouvel espace européen des savoirs : études comparées

  • Christian THIBON, LAM-UPPA (France)Les relations internationales au prisme des rapports Est/Ouest (1960 - 1991) : situations en Afrique orientale
  • Simona CORLAN IOAN, Université de Bucarest, Institut des Etudes Africaines (Roumanie)La diplomatie universitaire roumaine dans le contexte des années 60 et des années 90-2000
  • Lionel Dupuy, PASSAGES-UPPA (France)S’écrire en un lieu. Une lecture géographique de « A la recherche du temps perdu » 
  • Abel KOUVOUAMA, ITEM-UPPA (France)Mobilités des élites universitaires et de jeunes chercheurs d’Europe centrale et orientale à Irissarry dans le Sud-Ouest de la France : l’exemple de l’université européenne et internationale d’été en anthropologie.

12h 00 – 12h 45 : Débat général, bilan du Séminaire et perspectives de publication

13h 00 Repas

16h 00 : participation à la cérémonie de remise de diplômes aux nouveaux docteurs de l’Université par Monsieur le Président l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

Notes

[1] Patrice Yengo, Abel Kouvouama, L’idée du socialisme et ses expériences au Sud du Sahara,  in Grange Juliette et Musso Pierre (ed.), Les Socialismes. Actes du colloque de Cerisy, juin-juillet, Éditions Le Bord de l'Eau, 2011.

[2] Grosser P., Les temps de la guerre froide. Réflexions sur l’Histoire de la guerre froide et les causes de sa fin, Bruxelles, Editions Complexe, 1995.

Places

  • salle du conseil de Droit Collège sciences sociales et humanités - Université de Pau et des pays de l'Adour, Avenue du doyen Poplawski
    Pau, France (64)

Date(s)

  • Thursday, June 06, 2019

Keywords

  • épistémè, récit autobiographique, mémoire, mobilité, élite

Contact(s)

  • Abel Kouvouama
    courriel : abel [dot] kouvouama [at] univ-pau [dot] fr
  • Joëlle Saucès
    courriel : joelle [dot] sauces [at] univ-pau [dot] fr

Information source

  • Abel Kouvouama
    courriel : abel [dot] kouvouama [at] univ-pau [dot] fr

To cite this announcement

« Les sciences sociales et humaines face aux écritures de soi », Study days, Calenda, Published on Wednesday, May 29, 2019, https://calenda.org/630913

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal