HomeThe digital and social ties: apprehending subjectivity and otherness

The digital and social ties: apprehending subjectivity and otherness

Numérique et lien social : appréhensions de la subjectivité et de l'altérité

*  *  *

Published on Thursday, June 27, 2019 by Céline Guilleux

Summary

La journée d'étude a pour but d'approfondir les transformations apportées par le numérique dans nos rapports aux diverses activités (travail, loisirs, etc.), mais également dans les liens entre les personnes, tant dans les sphères politiques et institutionnelles que dans le rapport au langage. L'appel à contribution s'articule autour de cinq thématiques : l'exploitation des données de masse et ses incidences, les perspectives ouvertes par les outils et applications du numérique, les fantasmes et nouvelles mythologies engendrées par le numérique, les changements opérés par le numérique sur le rapport au corps, les manières dont le numérique configure ou reconfigure des frontières et des territoires.

Announcement

Argumentaire

« L’ère numérique est advenue » annonce-t-on. Derrière cette formule, se compile un certain nombre de phénomènes et d’effets qui viennent souvent caractériser notre modernité, où il semble que nous assistions à des transformations profondes dans nos rapports aux diverses activités (travail, loisirs, etc.), mais également dans les liens entre les personnes, jusqu’à établir de nouvelles modalités d’appréhension du monde, tant dans les sphères politiques et institutionnelles que dans le rapport au langage.

Ces rapports engendrent de nouvelles frontières et de nouvelles questions : dans ces recompositions des manières de travailler, de soigner, d’éduquer, de transmettre, ou bien encore d’envisager une prévention et une gestion systématisée du vivant (biopolitique), quelles sont les positions nouvelles et possibles pour les subjectivités ?

Quelles intégrations et quelles exclusions cela implique-il ? Quelle place réserve-t-on à la question de l’altérité, comme écart, comme différence, comme singularité ? Et comment s’y rapporte-t-on, comment appréhendons-nous ce qui fait altérité ? Enfin, comment nommer les changements opérés et produits par le numérique sur les diverses réalités traversées par l’être parlant ?

Cette journée d’étude va tenter d’ouvrir ces questions. Pour ce faire, diverses thématiques sont envisagées afin de s’organiser en ateliers de travail :

Big data et incidences

Les questions liées à l’exploitation des données « de masse », aux algorithmes, ainsi que les diverses intentionnalités qui les soutiennent peuvent se développer ici, ainsi que les questions autour de la loi du marché, de la surveillance, de prédictibilité, des rapports biopolitiques et de enjeux de la communication.

Déclinaisons du virtuel

Peuvent être proposées ici les questions concernant les perspectives ouvertes par les outils et applications du numérique, les simulations, les avatars, les enjeux liés aux jeux vidéo, mais également la question des violences dans et par le numérique.

Numérique, croyances et idéologies

Le numérique engendre et fait l’objet de bon nombre de fantasmes et de nouvelles mythologies. Peuvent être également concernées les questions autour du renouvellement des perspectives eschatologiques en confrontation que sont le catastrophisme et le messianisme, du traitement de l’information (réseaux sociaux, fake news, images virales, etc.) et du statut de la vérité.

Corps et numérique

Quels sont les apports et les changements opérés du numérique sur le rapport au corps ? Les problématiques autour du corps augmenté et des possibles hybridations peuvent être ici envisagées, dont les dispositifs prothétiques, palliatifs, et ceux visant l’amortalité, mais aussi les traitements de la pulsion. Les questions de l’innovation, de la création et de l’invention dans un rapport nouveau au corps optimisé sont également envisagées.

Numérique, frontières et territoires

Sont abordées ici les manières dont le numérique configure ou reconfigure des frontières et des territoires, qu’ils soient physiques ou psychiques, matériels ou symboliques. Aussi, les questions autour de l’insularité et du voyage, les questions des racines et du dépaysement, des contractions et des distorsions de l’espace et du temps liées au numérique peuvent être développées, ainsi que les problématiques des limites au regard du numérique.

Modalités d’appel à communication

Lors de la journée d’étude, les interventions sont de 15 à 20 minutes.

Pour proposer une communication, vous pouvez envoyer un résumé de votre intervention entre 4 et 10 lignes, accompagné de quelques mots-clés, en précisant quelle serait la thématique souhaitée parmi les cinq proposées.

Les propositions d’interventions sont à envoyer

avant le 3 septembre 2019,

par mail à Alexandre Lévy (alexandre.levy@uco.fr)

Comité d’organisation

  • Alain Bihan-Poudec,
  • Delphine Bonnichon,
  • Hélène Desfontaines,
  • Vincent Guérin,
  • Jennifer Kerzil,
  • Alexandre Lévy,
  • Patrick Martin-Mattera,
  • Pascale Peretti,
  • Amélie Puzenat.

Comité scientifique 

  • David Bernard (MCF HDR, Rennes 2),
  • Benoît Carteron (MCF, UCO Angers),
  • Véronique Donard (PU, Récife, Brésil),
  • Marion Haza (MCF HDR, Poitiers),
  • Renaud Hétier (MCF HDR, UCO Angers),
  • Sandra Mellot (MCF, UCO Nantes),
  • Laurent Ottavi (PU, Rennes 2),
  • Hélène Paillat-Jarousseau (MCF, UCO Angers),
  • Fred Poché (PU, UCO Angers).

Places

  • Université Catholique de l'Ouest, 3 place André Leroy
    Angers, France (49)

Date(s)

  • Tuesday, September 03, 2019

Keywords

  • numérique, virtuel, corps, croyance, subjectivité, altérité, lien social

Contact(s)

  • Alexandre Lévy
    courriel : alexandre [dot] levy [at] uco [dot] fr

Information source

  • Benoît Carteron
    courriel : benoit [dot] carteron [at] uco [dot] fr

To cite this announcement

« The digital and social ties: apprehending subjectivity and otherness », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, June 27, 2019, https://calenda.org/643230

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal