Calenda - The calendar for arts, humanities and social sciences

The archaeology of building, today and tomorrow

Archéologie du bâti, aujourd’hui et demain

*  *  *

Published on Friday, August 02, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Après les colloques de 2001 à Saint-Romain-en-Gal et et en 2010 à Liège portant sur la nouvelle approche de la construction, ce colloque propose un nouvel état des lieux de l'archéologie du bâti dans tous ses états. Il nous faut redéfinir le sens de la pratique de l’archéologie du bâti, ses axes et méthodes, 20 à 25 ans après les premiers colloques, alors même que la tendance est d’appliquer ce terme à toutes sortes d’approches. Nous devons proposer des méthodes de travail et de recherches en amont et pendant les restaurations des monuments, en accord avec les règlements existant ou à venir. Pour cela, il nous faut échanger sur toutes les questions à travers des expériences internationales portant sur tous les aspects du bâti. Nous avons retenu, pour faire le point, l’idée d’un nouveau colloque international intitulé L’archéologie du bâti aujourd’hui et demain.

Announcement

Argumentaire

Depuis les années 1980, une approche nouvelle s’est imposée autour de la construction en reprenant le principe archéologique de la stratigraphie des unités et des faits. Plusieurs colloques ont pu témoigner de ces progrès : par exemple, pour la France, Archéologie du bâti. Pour une harmonisation des méthodes. Actes de la table ronde (9-10 nov. 2001) Saint-Romain-en-Gal, Paris, 2004 ; ou la réunion à Liège, en 2010, de spécialistes allemands, anglais, belges, français, luxembourgeois et suisses, publiée sous le titre L’archéologie des bâtiments en question. Un outil pour les connaître, les conserver et les restaurer (Études et documents 35, Service public de Wallonie, Namur, 2015). Cette avancée va bien au-delà des études architecturales traditionnelles ; celles-ci reposaient essentiellement sur les formes et les grandes étapes de changement visibles à l’œil depuis le sol. Ces études nouvelles ont permis, en particulier, de dégager ce qu’on appelle désormais une critique d’authenticité. Le bâti, exploré de manière de plus en plus précise à travers ses composants structurels et ses matériaux, apparaît aujourd’hui non comme uniquement un ensemble de formes inscrites dans l’histoire mais comme une structure complexe toujours en renouvellement. La construction n’est plus celle d’un type entrant dans des cases mais celle d’un lieu aux fonctions et aux usages ayant évolué avec le temps. Sa permanence comme sa disparition interrogent l’archéologue. L’archéologie du bâti est avant tout une technique toujours renouvelée, non une discipline qui menacerait – aux dires de certains – celle bien assise depuis le XIXe siècle de l’Histoire de l’art. Il n’y a pas à opposer les deux, pas plus qu’à la confronter au travail de l’architecte missionné pour une autre finalité. Dans les deux cas, l’exigence doit être celle du scientifique poussé toujours plus loin par son objet. À regarder de près cette pratique depuis trois décennies, on peut réaliser qu’elle touche toutes les périodes et peut s’envisager pour tous les supports, tels les enduits ou le décor sculpté. L’archéologie du bâti ne commence pas aux premiers niveaux d’élévation. Elle est partie prenante d’une seule archéologie qui appartient à une démarche globale. On comprend parfois mieux ce que l’approche sédimentaire a recueilli ou retrouvé si, dans le cas de structures bâties, on développe la même rigueur stratigraphique sur le bâti et inversement. Tout regard archéologique ou architectural sur le bâti ne relève pas pour autant de "l’Archéologie du bâti". Cette archéologie est aujourd’hui dans "tous ses états" car elle doit s’imposer sans se séparer de ses disciplines mères que sont l’histoire, l’archéologie et l’histoire de l’art.

Il nous faut ainsi redéfinir le sens de la pratique de l’archéologie du bâti, ses axes et méthodes, 20 à 25 ans après les premiers colloques, alors même que la tendance est d’appliquer ce terme à toutes sortes d’approches. Nous devons proposer des méthodes de travail et de recherches en amont et pendant les restaurations des monuments, en accord avec les règlements existant ou à venir. Pour cela, il nous faut échanger sur toutes les questions à travers des expériences internationales portant sur tous les aspects du bâti. Nous avons retenu, pour faire le point, l’idée d’un nouveau colloque international intitulé L’archéologie du bâti aujourd’hui et demain. Les partenaires institutionnels, autour d’ARTEHIS et du CEM d’Auxerre, en seront les universités de Neuchâtel (Suisse), ULB de Bruxelles (Belgique), de Bourgogne-Franche-Comté, Paris Sorbonne-Université et Paris-Ouest Nanterre, avec le soutien du Ministère de la Culture.

Programme

Jeudi 10 octobre

  • 9h30-10h00 Accueil
  • 10h00  Ouverture du colloque sous la présidence de Charles Bonnet (Membre de l’Institut Académie des Inscriptions et Belles-Lettres)
  • Discours et Introduction : Déconstruire sans détruire Christian Sapin (DR CNRS émérite), Sébastien Bully (CR CNRS-ARTEHIS), Fabrice Henrion (délégué scientifique CEM-Auxerre)

10h20-12h SESSION 1 L’archéologie du bâti : une science neuve ?

Président de séance : Dany Sandron (Sorbonne Université, Faculté des Lettres, Centre André Chastel)

  • 10h20-10h40 Archéologie du bâti, méthode ou discipline ? Histoire et épistémologie d’un domaine scientifique controversé Alice Vanetti (État de Vaud et Université de Neuchâtel- Suisse)
  • 10h40-11h00 Bauforschung today. Current tendencies in German Building Archaeology Prof. Dr. Ulrike Fauerbach (Department of Architecture Ostbayerische Technische Hochschule Regensburg-OTH - Allemagne)
  • 11h00-11h20 Early Medieval Hispanic architecture as material culture: archaeology, technology and chronology Maria de los Angeles Utrero Agudo (Escuela de Estudios Árabes - EEA, CSIC - Espagne)
  • 11h20-11h40 Archéologie et archéométrie des matériaux de construction. Des cas d’étude en Italie Aurora Cagnana (Soprintendenza Archeologia Belle Arti Patrimonio della Liguria, Italie)
  • 11h40-12h00 L’architecture  grecque et romaine et l’archéologie du  bâti Prof. Jean-Yves Marc (Université de Strasbourg - École Nationale supérieure d'architecture de Strasbourg, UMR Archimède-7044) et Séverine Blin (CNRS/UMR 8546 - AOrOc)

12h00-13h30  Pause déjeuner

  • 13h30-13h50 Pour une prise en compte des éléments d’accompagnement de l’architecture dans l’étude des édifices du haut Moyen Âge et de l’époque romane Christian Gensbeitel (Université Bordeaux Montaigne / UMR 5060 IRAMAT-CRP2A)
  • 13h50-14h10 Techniques de taille de la pierre et esthétique du mur dans l’architecture cistercienne (XIIe-XIIIe siècle) Prof. Honoraire Éliane Vergnolle (Université de Franche-Comté)

14h10-15h10 Table ronde 1

  • Philippe Mignot (Service du patrimoine de Wallonie),
  • Bastien Lefebvre (Université de Toulouse 2, Traces),
  • Philippe Plagnieux (Université Paris I)

15h10-15h30  Pause

15h30-17h10

SESSION 2 Observer, Documenter, Traiter, Restituer- partie 1

Président de séance : Quitterie Cazes (Université de Toulouse 2, Framespa)

  • 15h30-15h50 L’archéologie du bâti depuis le colloque de Saint-Romain-en-Gal : acquis et nouvelles orientations Sylvie Balcon (Maître de conférences, HDR, Sorbonne Université /Centre André Chastel) et Camilla Cannoni (Doctorante, Sorbonne Université /Centre Andre Chastel)
  • 15h50-16h10 Saint-Jean de Mayence – Cent-dix ans d’archéologie du bâti dans une église Guido Faccani (archéologue indépendant- bureau d’étude archaeologiae fabrica et sculpturae MEDIAEValis)
  • 16h10-16h30 Le chœur de l’abbatiale de Saint-Gilles-du-Gard : l’apport du relevé à l’étude d’un chantier monumental dans le Sud de la France à la fin du XIIe siècle Prof. Andreas Hartmann-Virnich (Laboratoire d’Archéologie Médiévale et Moderne en Médi- terranée - LA3M UMR 7298 Aix-Marseille Université AMU/CNRS Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme), avec la collaboration de Heike Hansen (membre associé au LA3M) et de Götz Echtenacher (architecte-archéologue du bâti indépendant - Allemagne)
  • 16h30-16h50 L’analisi stratigrafico-strutturale e le ricostruzioni tridimensionali nello studio delle architetture in Valle d’Aosta (IT) Mauro Cortelazzo (Phd. en archéologie- Archéologue consultant de la Surintendance des activités et de biens culturel de la Vallée d’Aoste - Italie)
  • 16h50-17h10 Possibilités offertes par l’outil « Géophysique » Prof. émérite Alain Tabbagh (UMR7619, Métis, Sorbonne Université), Michel Dabas (Archéologie et Philologie d’Orient et d’Occident- École normale supérieure - Paris, École Pratique des Hautes Études, Centre National de la Recherche Scientifique : UMR8546, Paris Sciences et Lettres) et Christian Camerlynck (UPMC-Université Pierre et Marie Curie-Paris 6)

Vendredi 11 Octobre

9h00-12h00 SESSION 2 Observer, Documenter, Traiter, Restituer- partie 2

Président de séance : Quitterie Cazes (Université de Toulouse 2, Framespa)

  • 9h00-9h20 Recherches en chronologie : les techniques de datation par luminescence comme outil de datation des terres cuites architecturales et des mortiers Pierre Guibert (Institut de Recherche sur les ArchéoMATériaux – Centre de Recherche en Physique Appliquée à l’Archéologie (IRAMAT-CRPAA) UMR 5060 CNRS - Université Bordeaux- Montaigne, Maison de l’Archéologie) et Petra Urbanova (Institut de Recherche sur les ArchéoMATériaux – Centre de Recherche en Physique Appliquée à l’Archéologie, UMR 5060 CNRS - Université Bordeaux-Montaigne, Dipartimento dei Beni Culturali: archeologia, storia dell’arte, del cinema e della musica (dBC) – Università degli Studi di Padova, Italie)
  • 9h20-9h40 Acquisition et gestion des données en  archéologie  du  bâti, les bouleversements causés par la révolution  numérique Pascale Chevalier (Maître de conférences, Clermont-Université / ARTEHIS UMR 6298)

9h40-10h40 Table ronde 2

10h40-11h00  Pause

11h-12h20 SESSION 3 Enseigner

Président de séance : Eleonora Destefanis (Facoltà di lettere e filosofia, Università degli studi del Piemonte orientale « Amedeo Avogadro», Vercelli, Italie)

  • 11h00-11h20 L’enseignement de l’archéologie du bâti en France. Bilan et enjeux pour la pérennisation d’une discipline Morana Čaušević-Bully (Maître de conférence en Archéologie et Histoire de l’art de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge, Université de Franche-Comté, UMR Chrono-environnement 6249)
  • 11h20-11h50 Enseigner l’archéologie du bâti au master interuniversitaire de spécialisation en conservation-restauration du patrimoine culturel immobilier, site de la Paix Dieu (Belgique) Jean-Louis Vanden Eynde (Architecte, dr en archéologie, Prof. Université catholique de Louvain, Belgique) et Caroline Bolle (Architecte, Agence Wallonne du Patrimoine, Belgique)
  • 11h50-12h10 L’enseignement de l’archéologie du bâti en Italie Giovanna Bianchi (Università degli Studi di Siena, Dipartimento di Scienze Storiche e dei Beni Culturali, Italie)

12h10-13h30 Pause déjeuner

13h30-14h30

Table ronde 3 

  • Brigitte Boissavit-Camus (Université Paris Nanterre),
  • Jean-Jacques Schwien (Université de Strabsourg),
  • Anne Baud (Université Lyon 2),
  • Pierre Martin (Université de Grenoble)
  • Jean-Yves Marc (Université de Strabsourg

14h30-17h30 SESSION 4 Des matériaux au bâti

Président de séance : Olivier Poisson (Conservateur général du Patrimoine, honoraire)

  • 14h30-14h50 Intervenir sur du bâti urbain : les églises de Poitiers Brigitte Boissavit-Camus (Université Paris Nanterre)
  • 14h50-15h10 Intervenir sur du bâti urbain : les maisons d’Orléans Clément Alix (Pôle d’Archéologie de la Ville d’Orléans - CESR, UMR CNRS 7323)
  • 15h10-15h30 En contexte ou hors contexte : lecture des matériaux et lecture du bâti Sylvain Aumard (CEM-Auxerre, chercheur associé UMR 6298- ARTEHIS), Stéphane Büttner (CEM-Auxerre, chercheur associé UMR 6298- ARTEHIS), Daniel Prigent (Service archéologique départemental de Maine-et-Loire, chercheur associé UMR 6298-ARTEHIS)

15h30-15h50 Pause

  • 15h50-16h10 La charpente de comble élément incontournable pour l’histoire des édifices anciens Jean-Yves Hunot (Département de Maine-et-Loire, Pôle archéologie, CreAAH/UMR 6566)
  • 16h10-16h30 Vers une archéologie décloisonnée ? La paroi murale et son revêtement Mathias Dupuis (Institut national du patrimoine (INP), Paris / LA3M (UMR 7298), Aix-en-Provence)
  • 16h30-16h50 Les sols construits au second Moyen Âge Jean-Jacques Schwien (Maître de conférence, Université de Strasbourg-UMR 7044 Archimède)

16h50-17h50 Table ronde 4

  • Jean-Pierre Gély (LAMOP, UMR 8589, université PARIS I - Panthéon-Sorbonne),
  • Frédéric Épaud (CNRS/ Université de Tours),
  • Maxime Werlé (Ministère de la Culture)

Samedi 12 octobre

9h00-13h00 SESSION 5 Bâti et devenir

Président de séance : Prof. Jean Terrier (archéologue cantonal et Université de Genève)

  • 9h00-9h20 Approche comparative de quelques statuts légaux de l’archéologie du bâti Jacques Bujard (Conservateur cantonal, chef de l’Office du patrimoine et de l’archéologie, Neuchâtel et Université de Lausanne - Suisse)
  • 9h20-9h40 Ambivalence juridique : les regards de la France sur la relation archéologie et monuments historiques (1886-2018) Jean-Olivier Guilhot (Conservateur général du patrimoine au ministère de la culture)
  • 9h40-10h00 Intervenir en urgence sur du bâti en centre ancien : l’exemple de Cahors Anaïs Charrier (Archéologue du bâti-Chargée d’Inventaire à la ville de Cahors)
  • 10h00-10h20 Archéologie sur du bâti protégé Victorine Mataoutchek (Inrap CIF / UMR 7324 CITERES LAT)

10h20-10h40  Pause

  • 10h40-11h00 Connaître un monument pour le conserver François Fichet de Clairfontaine (Ministère de la Culture) et Jean-Christophe Simon (Inspecteur des Monuments Historiques, Ministère de la Culture)
  • 11h00-11h20 Pratique et expérience de l’archéologie du bâti : du quotidien des DRAC à l’évaluation des CTRA Jocelyn Martineau (DRAC-SRA Pays de la Loire) et Fabrice Henrion (délégué scientifique CEM-Auxerre)
  • 11h20-11h40 L’archéologie au service du projet de restauration, un outil de connaissance comme un autre ? Cécile Ullmann (Conservatrice régionale des monuments historiques, Coordinatrice du pôle patrimoines et architecture, Ministère de la Culture, DRAC-BFC)
  • 11h40-12h00 L’archéologie du bâti à la source du projet architectural de restauration Frédéric Didier (2BDM Architecture et Patrimoine)

12h00-13h30  Pause déjeuner

13h30-14h30 Table ronde 5

  • Pierre Gillon (architecte-historien),
  • Elen Esnault (Inrap),
  • François Guyonnet (Ville de L’Isle-sur-la-Sorgue/Ciham UMR 5648)

15h30-16h00  Conclusion François Blary (Prof. Université Libre de Bruxelles-ULB)

Inscription

Le bulletin d’inscription est disponible  en ligne

Places

  • Centre d’études médiévales Saint-Germain, 3 place du Coche d’Eau
    Auxerre, France (89)

Date(s)

  • Thursday, October 10, 2019
  • Friday, October 11, 2019
  • Saturday, October 12, 2019

Keywords

  • bâti, stratigraphie, méthodologie, construction

Contact(s)

  • Mélinda Bizri
    courriel : melinda [dot] bizri [at] u-bourgogne [dot] fr

Information source

  • Sophie Desbois
    courriel : sophie [dot] desbois [at] u-bourgogne [dot] fr

To cite this announcement

« The archaeology of building, today and tomorrow », Conference, symposium, Calenda, Published on Friday, August 02, 2019, https://calenda.org/655265

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal