AccueilMerleau-Ponty et la technique

Merleau-Ponty et la technique

Merleau-Ponty and Technology

“Chiasmi International” n° 22, 2020

*  *  *

Publié le vendredi 09 août 2019 par Céline Guilleux

Résumé

The question of technology is not often directly addressed by Merleau-Ponty and is rarelythematized as such. The philosopher does not explicitly elaborate what today we would define as aphilosophy of technology or a theory of techniques. And yet, this issue often appears in thebackground of his analysis and sometimes it even constitutes the pivot of his questioning of themutual implication of the sense and the sensible, nature and culture.

Annonce

Chiasmi International n° 22, 2020

Dossier spécial Merleau-Ponty et la technique

Direction

sous la direction de Bernard Andrieu et Anna Caterina Dalmasso

Argumentaire

La question de la technique ne fait pas souvent l’objet d’une thématisation directe ou spécifique chez Merleau-Ponty. On ne saurait repérer, dans le corpus merleau-pontien, ce qu’on appellerait aujourd’hui une philosophie de la technique. Et pourtant, une telle question apparaît souvent à l’arrière-plan de ses analyses, et, pourrait-on dire, constitue même la trame de certaines de ses interrogations, car, par sa prise en compte de l’intrication de sens et sensible, nature et culture, corps et esprit, la philosophie merleau-pontienne semble poser les jalons pour penser les rapports du corps à la technique.

Déjà en 1990, le post-phénoménologue Don Ihde remarquait que chez Merleau-Ponty, et notamment dans sa phénoménologie du corps percevant et mouvant, se trouve exprimée de manière latente une phénoménologie de la technologie ou, plus précisément, du rapport à l’outil technique, en ce qu’elle dessine une théorie du processus d’extériorisation et d’incorporation technique. Certains des exemples que Merleau-Ponty prend en examen dans ses analyses, comme celui du « bâton de l’aveugle », sont devenus célèbres et reviennent sans cesse dans les débats contemporains autour des notions d’extension ou d’extériorisation par lesquelles on cherche à cerner l’agir technique et la tendance prothétique du corps humain (De Preester, H., Tsakiris, M. 2009; Malafouris 2008 & 2013; Ihde & Malafouris 2018; Parisi 2019).

La technique a été au centre de la réflexion sur les sciences chez Merleau-Ponty, dès son étude sur le primat de la perception. En témoignent ses références à la neurologie, la psychologie du développement, la physiologie, le cinéma, la peinture, qui représentent autant de moyens à partir desquels on pourrait distinguer plusieurs sens de la technique chez le philosophe :

  • Les techniques d’écologie, avec les travaux sur la peinture, mais aussi sur l’animal, l’organisme et le corps vivant, décrivant notre rapport au monde dans une écologie corporelle, mais aussi dans l’immersion avec/dans la Nature : cosmose
  • Les techniques d’augmentation et de suppléance (comme l’analyse du bâton de l’aveugle ou de la voiture, la cybernétique ou le membre fantôme de l’amputé) : hybridation
  • Les techniques capacitaires comme l’activation de ressources nouvelles (le rapport aux outils et artefacts et leurs capacités expressives) : capacitations
  • Les techniques de corps consistant dans l’encorporationans la chair du corps (comme le terrain de football pour le joueur, la danse, l’expression corporelle, le jeu l’acteur, la musique, la sculpture…) : somatechnies
  • Les techniques réflexives ou autoréflexives,les dispositifs optiques, le miroir, le stéréoscope et l’anaglyphe (ou aujourd’hui le selfie et autres numérisations de l’image) : réflexion
  • Les techniques émersives comme dans le primat de la perception énactée et les émotions inconscientes (le corps comme médium ou « véhicule ») : émersions

On peut également tracer des points de contact entre la réflexion que Merleau-Ponty consacre à la technique et la pensée d’autres philosophes et psychologues classiques et contemporains, comme Paul Schilder, Frederik J. J. Buytendijk, Raymond Ruyer, Norbert Wiener, Jean Piaget, Henri Wallon, Georges-Henri Luquet, Martin Heidegger, Gilbert Simondon, Michael Polanyi, mais aussi d’anthropologues, théoriciens et artistes, dont la contribution à cette thématique de recherche a été décisive, comme Marcel Mauss, Margaret Mead, Antonin Artaud, Mélanie Klein, Jacob Levy Moreno, Paul Cézanne, Vsevolod Poudovkine, André Leroi-Gourhan ou encore Marshall McLuhan.

Enfin, la question de la technique et plus spécialement celle du rapport entre technique et sensibilité se trouve une fois de plus au centre de l’actualité scientifique au vu des implications théoriques cruciales liées à la prolifération des médias techniques et des dispositifs portables (wearable devices). Dès lors, les enjeux du rapport entre corps et technique sont aujourd’hui multiples et concernent autant les conséquences épistémiques et anthropologiques du mouvement d’incorporation des dispositifs technologiques, que les implications éthiques et politiques issues de la gouvernementalité technologique au sein des sociétés complexes.

Le présent dossier entend donc accueillir aussi des contributions qui visent à interroger, à partir de la pensée merleau-pontienne, ces processus qui ne cessent de transformer la technocorporéité contemporaine.

Modalités de soumission

La date limite pour la remise des articles est le 15 janvier 2020.

Envoyer les articles :

À :

  • Anna Caterina Dalmasso (codirectrice de du dossier): Email: annacate.dalmasso@gmail.com
  • Bernard Andrieu (codirecteur du dossier): Email: bandrieu59@orange.fr

En CC:

Pour les articles en français:

  • Mauro Carbone (Codirecteur): Email: mauro.carbone@univ-lyon3.fr

Pour les articles en anglais:

  • Ted Toadvine (Codirecteur): Email: tat30@psu.edu
  • Galen Johnson (Codirecteur): Email: gjohnson@uri.edu

Pour les articles en italien:

  • Federico Leoni (Codirecteur): Email: federico.leoni@univr.it

Les articles envoyés feront l’objet d’une évaluation en double aveugle.

Les contributions doivent respecter les consignes pour les auteurs ci-bas.

Bibliographie

  • Andrieu B., 2016, “Avant la phénoménologie, l’émersiologie du corps vivant chez Merleau-Ponty”,Chiasmi International, n°18, pp. 415-431.
  • Andrieu B., 2019, “No jogador, O campo : A Emersao Do Espaco Corporal Em Merleau-Ponty”, in T.P. da Nobrega, I. de Oliviera Caminha (eds.), Merleau-Ponty & a Eduçao Fisica, Sao Paulo, Ed. Libers Ars, pp. 13-20.
  • Brey, P., 2000, “Technology and embodiment in Ihde and Merleau-Ponty”, in Metaphysics, Epistemology and Technology, 19, pp. 45-58.
  • Brey, P., 2000, “Theories of technology as extension of human faculties”, in Metaphysics, Epistemology and Technology, 19, pp. 59-78.
  • Carbone, M., 2016, Philosophie-écrans. Du cinema à la revolution numérique, Paris, Vrin.
  • Crossley N., 2004, “Phenomenology, Structuralism and History: Merleau-Ponty’s Social Theory”, in Theoria: A Journal of Social and Political Theory, 103, “Globalizing Democracy”, April, pp. 88-121.
  • Crossley, N., 1993, “Body Techniques and Agency in Mauss, Merleau-Ponty and Foucault”, Working Paper: The Centre For Psychotherapeutic Studies
  • Dalmasso, A.C., 2018, “Techno-Aesthetics and Technics of the Body. From Merleau-Ponty to Simondon and Back”, in Héder M. and Nádasi E. (eds.), Essays in Post-Critical and Contemporary Philosophy of Technology, Vernon press: Wilmington, pp. 89–97.
  • Dalmasso, A.C., 2018, Le corps c’est l’écran. La philosophie du visuel de Merleau-Ponty, Paris, Mimésis.
  • Dalmasso, A.C., 2019, “Techno-aesthetic Thinking. Technicity and Symbolism in the Body”, in Aisthesis, 12(1), pp. 69-84.
  • De Preester, H., Tsakiris, M., 2009, “Body-extension versus body-incorporation: Is there a need for a body-model?”, in Phenomenology and the Cognitive Sciences, 8(3), pp. 307-319.
  • Guchet, X., 2001, “Théorie du lien social, technologie et philosophie : Simondon lecteur de Merleau-Ponty”, in Les Études philosophiques, 2/2001, n° 57, p. 219-237.
  • Guchet, X., 2010, Pour un humanisme technologique. Culture, technique et société dans la philosophie de Gilbert Simondon, PUF, Paris.
  • Hansen, M.B.N., 2006, Bodies in Code. Interfaces with Digital Media, Routledge, New York-London.
  • Hickman, L.A., 2008, “Postphenomenology and pragmatism: closer than you might think?”, in Technē: Research in Philosophy and Technology, 12(2), pp. 99-104.
  • Hoel, A.S., Carusi, A., 2015, “Thinking Technology with Merleau-Ponty”, in Rosenberger, R., Verbeek, P.-P. (eds.), Postphenomenological Investigations. Essays on Human–Technology Relations, Lexington Books, New York-London, pp. 73-84.
  • Hughson, D., Inglis, J., 2000, “Merleau-Ponty in the Field: Towards a Sociological Phenomenology of Soccer Spaces”, in Space and Culture, 3(6), pp. 115-132.
  • Ihde, D., 1990, Technology and the Lifeworld: From Garden to Earth, Indianapolis, Indiana University Press.
  • Ihde, D., 2002, Bodies in Technology, Minneapolis, MN: University of Minnesota Press.
  • Ihde, D., 2010, Embodied Technics, Automatic Press.
  • Ihde, D., Malafouris, L., “Homo faber Revisited: Postphenomenology and Material Engagement Theory”, in Philosophy and Technology, 2018.
  • Kujundzic, N., Buschert, W., 1994, “Instruments and the Body: Sartre and Merleau-Ponty”, in Research in Phenomenology, n° 24, pp. 206-215.
  • Malafouris, L., 2008, “Beads for a plastic mind: the blind man’s stick (BMS) hypothesis and the active nature of material culture”, in Cambridge Archaeological Journal, 18(3), pp. 401-414.
  • Malafouris, L., 2013, How Things Shape the Mind. A Theory of Material Engagement, MIT Press, Cambridge (MA).
  • Montani, P., 2014, Tecnologie della sensibilità, Milano, Cortina.
  • Parisi, F., 2019, “Temporality and metaplasticity. Facing extension and incorporation through material engagement theory”, in Phenomenology and the Cognitive Sciences, 18(1), pp. 205–221.
  • Parmentier, M., 2018, “Espace, mouvement et corps virtuels chez Merleau-Ponty”, in Methodos, n° 18.
  • Slock, K., 2015, Le corps et la machine. La pensée de l’image cinématographique chez Jean Epstein et Maurice Merleau-Ponty, Paris, Mimésis.
  • Tharakan K., 2011, “Questioning the Body: From Technology towards a Sense of Body”, in KRITIKE, 5(2), p. 112-122
  • Viljoen, M., 2009, “The body as inhabitant of built space: the contribution of Maurice Merleau-Ponty and Don Ihde”, Unpublished MA thesis, Faculty of Humanities, University of Pretoria.

Dates

  • mercredi 15 janvier 2020

Mots-clés

  • Merleau-Ponty, technology, technics, technique, body, embodiment

Contacts

  • Bernard Andrieu
    courriel : bandrieu59 [at] orange [dot] fr
  • Anna Caterina Dalmasso
    courriel : annacate [dot] dalmasso [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Anna Caterina Dalmasso
    courriel : annacate [dot] dalmasso [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Merleau-Ponty et la technique », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 09 août 2019, https://calenda.org/661170

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal