StartseiteDonner un corps à la voix : pratiques, indices, catégorisations de vocalités

Donner un corps à la voix : pratiques, indices, catégorisations de vocalités

« Genesis. Revue de la société italienne des historiennes », XIX/1, 2020

*  *  *

Veröffentlicht am Montag, 12. August 2019 bei Céline Guilleux

Zusammenfassung

La revue Genesis invite à présenter des contributions pour un numéro monographique consacré à la matérialité de la voix. L'étude de la voix soulève des questions sur les binômes biologiques et sociaux, nature et idéologie, corps et culture. La voix est en fait une composition de facteurs anatomiques et culturels. En fonction des idiomes, des pratiques vocales et plus généralement des facteurs socioculturels, une distinction sera établie entre hommes et femmes, entre autres catégories possibles.

Inserat

Argumentaire

La revue « Genesis » invite à présenter des contributions pour un numéro monographique consacré à la matérialité de la voix. L'étude de la voix soulève des questions sur les binômes biologiques et sociaux, nature et idéologie, corps et culture (Bahar 2002). La voix est en fait une composition de facteurs anatomiques et culturels. En fonction des idiomes, des pratiques vocales et plus généralement des facteurs socioculturels, une distinction sera établie entre hommes et femmes, entre autres catégories possibles (Arnold 2016).

La matérialité de la voix joue un rôle considérable dans la construction binaire du genre et dans la naturalisation des aspects définis comme masculins et féminins. Ses caractéristiques (tonalité, intensité, rythme, ...) mettent en corrélation non seulement une vision sexuée, mais aussi un jugement social (Le Breton 2011). Il convient de rappeler que le pouvoir performatif de la voix complète, s'il ne dépasse pas, celui du discours et de la parole (Schlichter 2011, Cavarero 2005, Butler 1997).Suite à un intérêt croissant et fortement interdisciplinaire pour l’histoire du son (Gutton 2000, Sterne 2003, Bettini 2018) et pour l’historicisation de la voix (Zumthor 1987, Farge 2009), le numéro de la revue «Genesis» a pour objectif d’approfondir l’histoire sociale et culturelle des voix féminines et masculines et d’enquêter sur les processus qui ont construit et renégocié ces voix, de l’antiquité à la période contemporaine. Quelle est la relation dialectique entre les voix et la féminité et la masculinité, comment se sont-elles matérialisées et ont-elles évoluées au fil du temps ? Comment la voix a-t-elle été interprétée comme un élément de différenciation ou de discrimination ?

 Les pistes qui peuvent être abordées sont nombreuses. Voici quelques propositions possibles.-  Les espaces d'expression publique des femmes ont souvent été limités à des situations spécifiques : par exemple, le rôle de la voix féminine dans les rites funéraires, les chants religieux ou les manifestations politiques lors du Printemps arabe. Comment ces rituels vocaux ont-ils été interprétés et quelle appropriation y a-t-il eu, même du point de vue de l’agency, par les femmes elles-mêmes ?-  D'autre part, la sanction à l'égard de la participation des femmes à des mouvements sociaux et politiques peut se concentrer précisément sur la voix, : on peut penser aux attaques contre les suffragettes. Dans le même temps, les mêmes mouvements s'emparent de la voix criée en tant qu'instrument de revendication (Serra 2015). Comment cette appropriation est-elle vécue et à quels moments émerge-t-elle

  • La voix a- et a eu - un rôle important dans la manipulation des identités de genre, et par conséquent, dans l’histoire du travestisme, des transgenres, mais aussi, dans le passé, des châtrés (Blackmer and Smith 1996, Andre 2006);
  • Un domaine d'investigation connexe est le domaine médical et plus généralement scientifique. Les spécialistes ont certainement participé à une construction de la voix féminine, à sa valorisation ou à sa stigmatisation (Goffmann 2009), par exemple à la définition genrée de certaines névroses, également à travers des stéréotypes vocaux (la "voix hystérique");
  • L'oralité a joué et revêt une grande importance dans le monde intellectuel (Waquet 2003, Craveri 2011). Quel rôle le genre de la voix a-t-il joué dans l'inclusion / exclusion, la légitimation / la délégitimisation des hommes et des femmes dans le domaine intellectuel ?
  • Avec l'avènement de la modernité sonore au début du XXe siècle, qui comporte des microphones et des haut-parleurs, l'idée d'une "fragilité" de la voix féminine, jugée insuffisante pour s'exprimer publiquement, ne semble pas disparaître. Il reste longtemps une perception de la voix masculine sinon comme plus radiogénique (Karpf, 2011), certainement comme plus autoritaire, ce qui contribue à une séparation des rôles dans la programmation et la participation. Plus généralement, dans le cinéma et la radiodiffusion, quels sont les aspects de genre qui définissent une "bonne voix" ? Et quels sont les arguments avancés à propos de ces fonctionnalités pour légitimer une répartition des rôles sexuée ? Existe-t-il également une continuité entre la manière dont les médias audiovisuels ont utilisé les voix masculines et féminines et leur utilisation dans les messages préenregistrés et la robotique?
  • A l'instar des médias audiovisuels, le monde du divertissement, du théâtre (Bloom 2007) et de la musique sont également des domaines privilégiés tant pour l'étude des rôles que pour la représentation des voix masculines et féminines (également dans la parodie et la caricature), ainsi que de la réception par le public de ces voix.
  • Les métiers de l'oralité sont cependant nombreux: la construction de la voix féminine ou masculine a-t-elle facilité ou empêché l'accès à certaines professions?

Modalités de soumission

Les propositions d'article, inédits, en italien, français, anglais ou espagnol, doivent comporter environ 3000 caractères (400 mots) et doivent parvenir aux coordinatrices du numéro : Nelly Valsangiacomo (nelly.valsangiacomo@unil.ch ) et Sandra Cavallo (s.cavallo@rhul.ac.uk  ),

au plus tard le 9.9.2019.

Ils doivent contenir une indication des sources utilisées et quelques références bibliographiques, et être accompagnés d'une brève note bio-biographique de l'auteur·e  

Les articles sélectionnés pour la publication, dont la communication sera donnée d’ici le 30.9.2019, ne doivent pas dépasser 50 000 caractères (8 000 mots), espaces et notes de bas de page comprises, et doivent parvenir aux coordinatrices au plus tard le 20.01.2019. Ils feront l'objet d'une lecture éditoriale et d’un double peer review, anonyme dans les deux sens. La publication du numéro de la revue XIX / 1, 2020 est prévue pour juillet 2020.

Bibliographie

Aron Arnold, Voix, Juliette Rennes (dir) Encyclopédie critique du genre, 2016

Saba Bahar, Introduction : repenser la voix à la lumière des études genre, Saba Bahar, Agnese Fidecaro et Yasmina Foehr-Jannsens (sld), « Le genre de la voix », Equinoxe. Revue de sciences humaines, 23, 2002

Maurizio Bettini, Antropologia sonora del mondo antico, Roma 2018

Gina Bloom, Voice in Motion Staging Gender, Shaping Sound in Early Modern England 2007

Judith Butler, Excitable Speech. A politics of the Performative, New York 1997Cavarero 2005       Adriana Cavarero, A più voci. Filosofia dell’espressione vocale, Milano 2005

Benedetta Craveri, La civiltà della conversazione, Milano 2001

Arlette Farge, Essai pour une histoire des voix au dix-huitième siècle, Paris 2009

Erving Goffman, Stigma: Notes on the Management of Spoiled Identity. New York 2009 (1963)

Jean-Pierre Gutton, Bruits et sons dans notre histoire. Essai sur la reconstitution du paysage sonore, Paris 2000

Anne Karpf, The Human Voice: The Story of a Remarkable Talent, London 2011

David Le Breton, Eclats des voix, Paris 2011

Annette Schlichter, Do Voicis Matter? Vocality, Materiality, Gender Performativity, Body and Society, 2011

Ilaria Serra, Canti di donne in lotta. L’esperienza veneta, Forum Italicum: A Journal of Italian Studies, 5.6.2015

Jonathan Sterne, The Audible Past: Cultural Origins of Sound Reproduction, Duham 2003

Françoise Waquet, Parler comme un livre. L’oralité et le savoir (XVIe-XXe siècle), Paris 2003

Paul Zumthor, La lettre et la voix. De la « littérature » médiévale, Paris 1987

Kategorien

Daten

  • Montag, 09. September 2019

Anhänge

Schlüsselwörter

  • voix, genre, sonorité, vocalité

Kontakt

  • Nelly Valsangiacomo
    courriel : nelly [dot] valsangiacomo [at] unil [dot] ch

Informationsquelle

  • Nelly Valsangiacomo
    courriel : nelly [dot] valsangiacomo [at] unil [dot] ch

Zitierhinweise

« Donner un corps à la voix : pratiques, indices, catégorisations de vocalités », Beitragsaufruf, Calenda, Veröffentlicht am Montag, 12. August 2019, https://calenda.org/662569

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal