HomeThe question of instantaneity in contemporary artistic practice

The question of instantaneity in contemporary artistic practice

La question de l’instantané dans la pratique artistique contemporaine

*  *  *

Published on Tuesday, October 01, 2019 by Anastasia Giardinelli

Summary

Ce colloque invite à une réflexion pluridisciplinaire sur l’instantanéité dans l’œuvre d’art, tout en tentant d’explorer les différents discours et les nouvelles recherches sur les rapports qu’entretiennent la création artistique et l’instantanéité de l’acte dans les arts plastiques et les arts du spectacle en général.

Announcement

Colloque organisé par L’Association méditerranéenne des Arts Contemporains de Monastir

Monastir, les 07 et 08 décembre 2019

Argumentaire

La recherche sur « l’instantanéité » dans l’art contemporain est d’autant plus complexe qu’elle requiert une connaissance de la pratique artistique en fonction de l’instant de la création, instant que l’artiste renferme dans un cadre relatif à la spécificité de l’œuvre d’art. L’on parle souvent dans ce contexte de l’efficacité de l’appareil photographique et de sa capacité à arrêter le temps et à le figer, il s’agit bien évidemment d’une accroche de l’instant artistique fugace au moyen de l’appareil et de sa renaissance sous d’autres formes et apparences. C’est, en définitive, un instant mort qui nous fige au seuil du paradoxe de la vie et de la mort au sein de l’acte artistique. L’on notera aussi que c’est ce même paradoxe qui caractérise l’opération artistique en théâtre, en musique et notamment en spectacles de « performance » qui se réalisent dans le hic et nunc, ceux-ci sont par excellence les arts du temps puisqu’ils misent sur la présence effective et complexe du corps dans l’aire du jeu, signant ainsi la création de l’acte et sa fin en même temps, acte qui, par ailleurs, ne se réitère jamais à l’identique.

Il en résulte que l’acte de création en théâtre est, comme le décrit Patrice Pavis, un triangle aux côtés unis dans lequel l’espace-temps et la diégèse sont les éléments tangibles dont les interactions, les rapprochements et les croisements sont difficilement identifiables, vu que les trois éléments sont strictement indissociables. Selon Pavis, privé d’espace, le temps n’est qu’une pure continuité temporelle tout comme la musique ; privé de temps, l’espace n’est qu’une aire de dessin ou d’architecture et privé de temps et d’espace, l’action théâtrale ne peut exister.

L’artiste conçoit donc le temps de la représentation dans lequel s’intègre l’affect d’une manière quasi phénoménologique puisqu’il attire l’attention du récepteur de façon à ce qu’il interagisse instantanément et c’est, peut-être, ce qui explique que l’invasion de l’œuvre d’art dans la voie de la représentation de l’ici et du maintenant soit une tentative de réponse à la question de l’instantanéité.

A la lumière de ce qui précède, peut-on considérer certaines expériences artistiques comme les expressions d’une volonté momentanée de transcender la circonstance historique surtout si l’on évoque l’axiome du peintre américain Barnett Newmann « le sublime, c’est maintenant », c’est-à-dire ce qui se réalise dans l’immédiat, ainsi que les exemples des traces dans la neige de Dennis Oppenheim, l’expérience de Richard Delong sur le sol écossais, ou les flots d’asphalte de Robert Smithson en Roumanie ? Ou bien, est-ce un appel urgent à réfléchir sur l’Histoire comme le sont l’expérience de Boltansky qui rappelle ses souvenirs d’enfance à travers la photographie, ou celle des dates peintes de On Kawara durant les années 1970.

C’est dans ce contexte que ce colloque invite à une réflexion pluridisciplinaire sur l’instantanéité dans l’œuvre d’art, tout en tentant d’explorer les différents discours et les nouvelles recherches sur les rapports qu’entretiennent la création artistique et l’instantanéité de l’acte dans les arts plastiques et les arts du spectacle en général.

Modalités de soumission

Les textes complets (10 pages au maximum) doivent être envoyés

au plus tard, le 25 octobre 2019

avec CV sommaire (pas plus d’une demie page) obligatoire à l’adresse électronique suivante :

colloqueinternational.amapc@gmail.com

  • Tout article soumis au comité de lecture doit être structuré de manière à faire ressortir une introduction, un développement conséquent, une conclusion et une bibliographie sommaire.
  • 25 octobre 2019 : dernier délai pour envoyer les textes complets des communications. (+ CV sommaire).
  • 04 novembre 2019 : dépouillement et sélection des communications par le comité scientifique.

Frais de participation pour les intervenants étrangers (hébergement + restauration + kit du colloque + pause-café + souscription à la publication des Actes du colloque) : 30 Euros/nuitée.

Frais de participation pour les Tunisiens (Hébergement (1 nuitée) + kit du colloque + pause-café + souscription à la publication des Actes du colloque): 80 DT

Protocole de  mise en page

  • Corps de caractère : Times New Roman
  • Police : 13 pour le titre principal en Français et 15 en Arabe (caractère gras)

              12 pour le reste du texte, sous-titres compris en Français et 14 en Arabe

  • Interligne : simple (y compris pour les citations hors corps du texte)
  • Citations extérieures (au corps du texte) :

Avant le texte 1cm

Après le texte : 1 cm

Police : 10

  • Tout le texte en mode justifié
  • Marges : Haut / Bas : 2.5 cm
  • Gauche/ Droite: 2.5cm.
  • Reliure : 0.5 cm.
  • Notes de bas de pages (Police : 10)
  • Références bibliographiques: (Police: 11)

Comité scientifique

  • Hafedh Djedidi : Pr. de l’Enseignement supérieur: études théâtrales et arts du spectacle, Univ. de Sousse.
  • Raif Malek : Pr. de l’Enseignement supérieur, Univ. du Roi Abdelaziz, Arabie Saoudite.
  • Fetah Ben Ameur : Maître de conférences en arts plastiques, Univ. de Sfax.
  • Khaled Abida : Maître de conférences en arts plastiques, Univ. de Sousse.
  • Boutheina Ben Hassine : Maître de conférences en histoire médiévale, Univ. de Sousse.
  • Ali Aoun : Maître assistant en langue, lettres et civilisation françaises, Univ. de Tunis Al Manar.

Places

  • Salle des conférences, rez de chaussée. - Hotel Monastir centre, Avenue Habib Bourguiba.
    Monastir, Tunisia (5000)

Date(s)

  • Friday, October 25, 2019

Keywords

  • art-instant- contemporain-espace-temps-

Contact(s)

  • Sadok Zayene
    courriel : zaiene_sedki [at] yahoo [dot] fr

Information source

  • Sadok Zayene
    courriel : zaiene_sedki [at] yahoo [dot] fr

To cite this announcement

« The question of instantaneity in contemporary artistic practice », Call for papers, Calenda, Published on Tuesday, October 01, 2019, https://calenda.org/676321

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal