StartseiteLes parleuses : le po(é)litique de la prise de parole des femmes

Les parleuses : le po(é)litique de la prise de parole des femmes

Women in voice: the politics and poetics of the female utterance

*  *  *

Veröffentlicht am Donnerstag, 03. Oktober 2019 bei Céline Guilleux

Zusammenfassung

Cet événement est le colloque inaugural du groupe de recherche pluridisciplinaire « Les parleuses ». Le groupe se crée sur la volonté de rapprocher de jeunes chercheur·euse·s ayant le désir de travailler ensemble sur l’histoire des femmes et de leurs créations. Ce colloque sera son engagement principe, une première mise en voix du projet. Nous nous intéresserons à ce processus même que nous comptons mettre en œuvre : la « prise de parole ». Comment la parole se déclenche­t­elle chez les femmes, comment prend­elle corps dans leurs œuvres ? Qu’elle soit orale, écrite, picturale, sculptée, photographique, cinématographique, chorégraphique… la parole est extériorisation, mise en forme. Qu’est­ce qui, chez les femmes, la contraint ou l’empêche ? Inversement, qu’est-ce qui la permet, l’autorise ?

Inserat

Présentation

En octobre aura lieu à Paris le colloque inaugural du groupe de recherche pluridisciplinaire « Les Parleuses ». Le groupe se crée sur la volonté de rapprocher de jeunes chercheur·euse·s ayant le désir de travailler ensemble sur l’histoire des femmes et de leurs créations. Ce colloque sera son engagement­ principe, une première mise en voix du projet.

Nous nous intéresserons à ce processus ­même que nous comptons mettre en œuvre : la « prise de parole ». Comment la parole se déclenche­-t­-elle chez les femmes, comment prend­-elle corps dans leurs œuvres ? Qu’elle soit orale, écrite, picturale, sculptée, photographique, cinématographique, chorégraphique… la parole est extériorisation, mise en forme. Qu’est­-ce qui, chez les femmes, la contraint ou l’empêche ? Inversement, qu’est-ce qui la permet, l’autorise ? Comment les diverses prises de paroles des femmes s’articulent entre elles – y a­-t­-il une histoire des prises de parole des femmes ? Ces questions de fond devront elles­-mêmes être interrogées épistémologiquement : il faudra se demander si, ainsi formulées, elles ont vraiment du sens – « les femmes » existent­-elles ? Interroger « les femmes » est-­il une avancée pour la recherche, pour le féminisme, ou une régression ? Il faudra se demander comment nous choisissons de construire cette catégorie de manière à en faire un objet de connaissance pertinent. Pour creuser ces questions, il sera utile de croiser différents domaines de connaissance : ce colloque devrait pouvoir permettre à des jeunes chercheur·euse·s de tous domaines de se rencontrer, et de multiplier ensemble les questions soulevées par ce rendez­-vous.

Programme

Vendredi 18 octobre

Maison de la recherche de la Sorbonne Nouvelle, 4 rue des Irlandais, salle Athéna

  • 9h30 : Accueil des participantes

9h45 : F(r)onder sa parole : s’engager dans l’histoire

Modératrices : Nessrine Naccach, Palmyre de la Touanne

  •  9h50 : Sophie Coudray (Université Lyon 2)“Vouloir se dire, c’est s’engager à faire l’histoire. Mouvement Français pour le Planning Familial et Théâtre de l’opprimé : compagnonnage et transmission”
  •  10h10 : Cécile Besnard (Université Sorbonne Nouvelle)“Séverine et Marguerite Durand, la naissance d’un journal expérimental : La Fronde”

10h50 : Pause

11h15 : Mon(s)trer sa parole : au bord du scandale

Modératrice : Camille Islert

  • 11h20 : Vicky Gauthier (Université du Québec à Chicoumiti)“La voi(e)x paradoxale de Rachilde”
  • 11h40 : Natacha d’Orlando (Université Paris 8)“Mnénophagie en post- migration : poé(li)tiques du corps boulimique chez Cristina García et Edwidge Danticat”

12h- 14h : Repas

14h00 : Inscrire sa parole : s’imposer dans le champ littéraire

Modératrice : Vicky Gauthier

  • 14h05 : Éléonore Berger (Université Paris-Est Créteil)“L’immodestie d’Hélène Bessette : résister à l’oubli”
  • 14h25 : Lilas Bass (École des Hautes Études en Sciences Sociales) “L’écriture du “je” féminin entre contraintes conventionnelles et possibilités d’émancipation auctoriale (Arcan, Delaume, Millet, Laurens)”

15h05 : Pause

15h30 : Disséminer sa parole : dialogues des arts

Modératrice : Aurore Turbiau

  • 15h35 : Carole Cotaya (Enseignante du secondaire)“La photographie dans les récits de soi au féminin”
  • 15h55 : Clémence Demay (Agrégative)” Écrire la voix, peindre les mots : “Une merveilleuse distribution de couleurs ?” 
  • 16h30 : Fin de la journée

Samedi 19 octobre

Sorbonne Université, 1 rue Victor Cousin, salle F368

9h30 : Accueil des participantes

9h45 : Engager sa parole : prises de positions singulières et collectives

Modératrice : Mathilde Leïchlé

  • 9h50 : Marion Banabera (Université Paris I)“Mary Wollstonecraft : une prise de parole radicale”
  • 10h20: Maya Derrien (Institut National du Patrimoine)“Nancy Holt : l’émergence d’un regard ou comment exister à côté d’un artiste renommé?”
  • 10h50 : Amandine Dumont (Université Paris 8)“Janine Solane : l’acte d’enseigner la danse comme prise de parole féministe”

11h20 : Pause

11h50 : Entretien avec Xavière Gauthier (sous réserve)

  • Parleuses : Aurore Turbiau, Caroline Dejoie, Khadija Benfarah “Po(é)litiser la parole des femmes depuis les mouvements de libération”

13h : Fin de la journée

Orte

  • Maison de la recherche de la Sorbonne Nouvelle, 4 rue des Irlandais, salle Athéna | Sorbonne Université, 1 rue Victor Cousin, salle F368
    Paris, Frankreich (75005)

Daten

  • Freitag, 18. Oktober 2019
  • Samstag, 19. Oktober 2019

Schlüsselwörter

  • parole, femme, politique, poétique, engagement, littérature, art

Kontakt

  • Les Parleuses
    courriel : lesparleuses [dot] carnet [at] gmail [dot] com

Informationsquelle

  • Nessrine Naccach
    courriel : naccachnessrine [at] yahoo [dot] fr

Zitierhinweise

« Les parleuses : le po(é)litique de la prise de parole des femmes », Kolloquium , Calenda, Veröffentlicht am Donnerstag, 03. Oktober 2019, https://calenda.org/677377

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal