HomeThe impact of the densification of urban space on real estate

The impact of the densification of urban space on real estate

L’impact de la densification de l’espace urbain sur l’immobilier

*  *  *

Published on Monday, October 14, 2019 by Anastasia Giardinelli

Summary

La densification des occupations de l’espace est, depuis les années 1970, un objectif clé des politiques urbaines. Si la lutte contre l’étalement urbain s’est d’abord inscrite dans des préoccupations d’ordre économique, elle est désormais au cœur d’une pensée écologique. Les obligations qui en découlent impliquent de repenser l’économie générale de la ville, et en particulier les réseaux d’énergie ou de transport. Le bâtiment, qu’il s’agisse de sa conception, de sa construction ou de sa gestion, mute sous l’influence de cette exigence de densification. L’impact sur la qualité de vie, les conséquences sur le lien social en milieu urbain ne doivent pas être négligés dans l’appréhension de cette ville recentrée sur elle-même. La densification de l’espace urbain, même lorsqu’elle mobilise des méthodes « douces » telles que la surélévation, peut parfois être confrontée à la méfiance, ou au rejet des habitants, voire des acteurs publics. Elle peut également venir contrecarrer le maintien de la nature en ville. La journée d’étude traitera de la mise en œuvre des transitions qu’exige la densification de l’espace urbain, notamment des innovations sur lesquelles elles s’appuient. Les enjeux juridiques de l’introduction du numérique dans le bâtiment sera également abordée dans le cadre de la journée d'étude, afin d’anticiper ces problématiques et de proposer des solutions concrètes.

Announcement

Argumentaire

La densification des occupations de l’espace est, depuis les années 1970, un objectif clé des politiques urbaines. Si la lutte contre l’étalement urbain s’est d’abord inscrite dans des préoccupations d’ordre économique, elle est désormais au cœur d’une pensée écologique, marquée par l’émergence et l’intégration sans cesse croissante des préoccupations environnementales dans le domaine de l’immobilier et de la ville.

Densifier l’espace urbain suppose de recentrer la ville et les espaces qu’elle occupe, en orientant leur développement à l’intérieur d’eux-mêmes, en limitant l’ouverture de nouvelles parcelles à l’urbanisation, et en envisageant la réhabilitation des friches industrielles en milieu urbain. Le droit de l’urbanisme impose désormais aux communes et intercommunalités de contrôler l’étalement urbain, et de poursuivre des objectifs de diminution de consommation d’espace. Ces obligations impliquent de repenser l’économie générale de la ville, et en particulier les réseaux d’énergie ou de transport. Le bâtiment, qu’il s’agisse de sa conception, de sa construction ou de sa gestion, mute sous l’influence de cette exigence de densification. L’impact sur la qualité de vie, les conséquences sur le lien social en milieu urbain ne doivent pas être négligés dans l’appréhension de cette ville recentrée sur elle-même. La densification de l’espace urbain, même lorsqu’elle mobilise des méthodes « douces » telles que la surélévation, peut parfois être confrontée à la méfiance, ou au rejet des habitants, voire des acteurs publics. Elle peut également venir contrecarrer le maintien de la nature en ville, au moment même où sa place tend à être consacrée et protégée, notamment par la mise en œuvre des trames vertes et bleue. L’utilisation économe de l’espace peut ainsi entrer en contradiction avec le maintien ou le développement d’espaces naturels en ville. Or la densification est considérée comme la principale action de lutte contre l’artificialisation des sols. Celle-ci entraîne la destruction et le morcellement des espaces naturels, et contribue ainsi à la dégradation du fonctionnement des écosystèmes et à l’érosion de la biodiversité.

La journée d’étude traitera de la mise en œuvre des transitions qu’exige la densification de l’espace urbain, notamment des innovations sur lesquelles elles s’appuient. Les enjeux juridiques de l’introduction du numérique dans le bâtiment ou la ville seront également étudiés. La question des limites de la densification de l’espace urbain, qu’elles soient juridiques, urbanistiques, techniques ou sociales sera également abordée dans le cadre du colloque, afin d’anticiper ces problématiques et de proposer des solutions concrètes.

L’évènement réunira des chercheurs, des professionnels de l’immobilier et de l’urbanisme ainsi que des institutionnels, afin de croiser les approches. Il aura une forte dimension interdisciplinaire : des approches économiques, sociologiques, juridiques, historiques, philosophiques sont recherchées.

Axes thématiques

Axe 1. Les contraintes juridiques relatives à la densification, notamment vis-à-vis des acteurs institutionnels et les documents d’urbanisme. Les freins qu’elle peut rencontrer, les solutions possibles, et les stratégies développées en la matière.

Axe 2. L’impact de la densification sur le marché immobilier. La fixation de densités minimales pour les constructions ; les limitations de la construction neuve aux zones déjà artificialisées ; l’émergence de la renaturation comme outil de compensation et son articulation avec la densification ; les évaluations des coûts de la densification.

Axe 3 : L’impact de la densification de l’espace urbain sur le lien social, sur la pensée de la ville en général, sur l’aménagement du territoire et les politiques publiques en matière d’urbanisme, et sur l’économie générale de la ville.

Axe 4 : Les contraintes techniques de densification. L’impact de la densification de l’espace urbain sur les bâtiments et la construction, ainsi que comme vecteur d’innovation.

Modalités de proposition des contributions

Les propositions de contribution devront préciser le titre envisagé et l’axe dans lequel elles s’inscrivent. Elles devront, synthétiquement, exposer les idées centrales de l’argumentaire de l’auteur.

Elles ne devront pas dépasser 5 000 signes.

Elles seront accompagnées d’une courte biographie de l’auteur, précisant ses fonctions actuelles, ainsi que ses thèmes de recherches ou son domaine d’activité professionnelle.

Elles devront être envoyées avant le 25 novembre 2019 à l’adresse mail suivante :

g.audrain-demey@groupe-espi.fr

Une publication des actes de la journée d’étude est actuellement étudiée.

Calendrier

  • 25 novembre 2019 : date limite de réception des propositions de communications.

  • 20 décembre 2019 : réponse du comité scientifique.
  • 8 janvier 2020 : début d'inscription à la journée d'étude. 

Comité scientifique

  • Gaëlle AUDRAIN-DEMEY, ESPI, Nantes
  • Jeffrey BLAIN, ESPI, Lyon
  • Carmen CANTUARIAS, ESPI, Paris
  • Solenne CASTILLAN, ESPI, Marseille
  • Anne-Catherine CHARDON, ESPI, Paris
  • Benjamin FRAGNY, ESPI, Paris
  • Carine GUEMAR, ESPI, Paris
  • Régis LECORRE, directeur des relations extérieures, Groupe ESPI
  • Benoît LOPEZ, ESPI, Lyon
  • Jean-Michel MANGEOT, Conseiller de la direction générale, Groupe ESPI
  • Isabelle MALEYRE, directrice académique et de la recherche, Groupe ESPI
  • Radmila PINEAU, ESPI, Nantes
  • Benjamin SERRA, ESPI, Marseille
  • Inès TROJETTE, ESPI, Paris
  • Romain WEIGEL, ESPI, Nantes
  • Cathy ZADRA-VEIL, ESPI, Paris

Subjects

Places

  • 285 Rue Louis de Broglie
    Nantes, France (44300)

Date(s)

  • Monday, November 25, 2019

Keywords

  • Densification, urbanisme, batiment, logement, droit, numérique, surélévation, innovation, ville, aménagement

Contact(s)

  • Gaëlle Audrain-Demey
    courriel : g [dot] audrain-demey [at] groupe-espi [dot] fr

Information source

  • Gaëlle Audrain-Demey
    courriel : g [dot] audrain-demey [at] groupe-espi [dot] fr

To cite this announcement

« The impact of the densification of urban space on real estate », Call for papers, Calenda, Published on Monday, October 14, 2019, https://calenda.org/684793

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal