HomeFaceless evil in the popular culture of the 20th/21st centuries

Faceless evil in the popular culture of the 20th/21st centuries

Le mal sans visage dans la culture populaire des XXe et XXIe siècles

*  *  *

Published on Wednesday, October 16, 2019 by Céline Guilleux

Summary

La force transgressive des vilains, truands et pervers met en lumière la contingence des lois morales, sociales et politiques de la communauté qu’ils tentent de renverser, voire de supplanter violemment par des contre-modèles de vie commune. Dans quelle mesure le mal sans visage représente-t-il également un modèle politique, quand bien même il n’incarne pas distinctement un « autre » politique et/ou idéologique ? Eu égard à la diversité médiatique et esthétique de la culture populaire des XXe et XXIe siècles, qui produit une pluralité de méchant·e·s sans visage et sans identité, la question des représentations du mal non-apparent se situe nécessairement à la croisée du politique et du poétique. Nous souhaitions dès lors examiner cette double dimension poétique et politique de la non-apparence du mal dans différentes formes d’expression de la culture populaire (littérature jeunesse, Fantasy, science-fiction, horreur et polar ; films, séries, chansons, bandes dessinées, romans graphiques, jeux vidéo…).

Announcement

Argumentaire

La force transgressive des vilains, truands et pervers met en lumière la contingence des lois morales, sociales et politiques de la communauté qu’ils tentent de renverser, voire de supplanter violemment par des contre-modèles de vie commune. Dans quelle mesure le mal sans visage représente-t-il également un modèle politique, quand bien même il n’incarne pas distinctement un « autre » politique et/ou idéologique ? Eu égard à la diversité médiatique et esthétique de la culture populaire des XXe et XXIe siècles, qui produit une pluralité de méchant·e·s sans visage et sans identité, la question des représentations du mal non-apparent se situe nécessairement à la croisée du politique et du poétique. Nous souhaitions dès lors examiner cette double dimension poétique et politique de la non-apparence du mal dans différentes formes d’expression de la culture populaire (littérature jeunesse, Fantasy, science-fiction, horreur et polar ; films, séries, chansons, bandes dessinées, romans graphiques, jeux vidéo…).

Programm

Donnerstag / Jeudi 24.10.2019

  • 09:00 Willkommen + Einleitung / Accueil et introduction
  • 09:30 Raphael Bourdot (Aix-Marseille): „Typologie de l’absence de visage chez les antagonistes de  l’univers Star Wars”
  • 10:10 Jelena Filipovic (Düsseldorf): „The Dark Lord as a political figure in J.R.R. Tolkien’s Middle-earth”
  • 10:50 Kaffeepause / Pause café
  • 11:20 Daniel Illger (FU Berlin): „Der Preis der Freundschaft: The Last Guardian und die Politik des ‚kinship‘“
  • 12:00 Juliane Prade-Weiss (Frankfurt/Wien): „Defacement der Person. Zur Unterminierung einer Rechtsfiktion im gesichtslosen Schurken“

12:40 Mittagspause / Pause déjeuner

Panel 1 (Blackbox)

  • 14:30 Johannes Pause (Luxemburg): „Inversion der Ermittlung. Zur Dekonstruktion von Kriminalität im Polar der 1970er-Jahre“
  • 15:10 Nicolas Cvetko (Lille): „Le maniaque dans le giallo: une figure sans visage?“

Panel 2 (MSH 0.207)

  • Johannes Dreyer (Bielefeld): „Ambiguität als Horror – Der moderne Mensch und das entgrenzte Böse“
  • Benjamin Dupke (Chemnitz): „Les maux de nos pères. Der ‘böse’ Vater und die Idee seiner Überwindung in der jüngeren Populärkultur”

15:50 Kaffeepause / Pause café

  • 16:30 Claude Kremer (Mersch): „Die Formlosigkeit des Bösen in Superjhemp
  • 17:10 Eric Muller (Le Mans): „La présence cachée du Mal dans les espaces dystopiques de la littérature pour adolescents: ambiguïtés du motif et richesse des possibles didactiques“

17:50 Schluss / Fin

Freitag / Vendredi 25.10.2019

  • 09:00 Torsten Hahn (Köln): "Das Böse als Nachricht der Medien. Yen Los illustre Verwandtschaft (The Manchurian Candidate)“
  • 09:40 Matthieu Freyheit (Lorraine): “Des écrans sans visage? Réseaux sociaux et ennemis non identifiés en fiction de jeunesse“

10:20 Kaffeepause / Pause café

Panel 1 (Blackbox)

  • 11:00 Caroline Bader (Innsbruck): „Der gesichtslose Counterpart in Lieder der deutschsprachigen Rockband Kraftklub“
  • 11:40 Max Becker (Aachen): „Till Lindemanns Fratzenschau im Geiste des Struwwelpeters“
  • 12:20 Katerina Shekutskovska (Bamberg): „‘Our mission is to make Evil lose its nerves‘: Strategien gegen die Figurlosigkeit des Bösen in der Kunst Laibachs“

Panel 2 (MSH 0.207)

  • Griche Khadida (Sétif): „Écriture spectrale du mal dans la trilogie de Wolfgang Hilbig, une fantômachie Est-Allemande“
  • Oliver Kohns (Luxemburg): „Die Maske des Bösen: Lombroso, Fu-Manchu, Mabuse“
  • Sascha Seiler (Mainz): „Das gesichtslose, kosmische Böse in der amerikanischen New Weird Fiction“

 13:00 Mittagspause / Pause déjeuner

  •  14:30 Irene Husser (Münster): „Figurlosigkeit als Steigerung – Das Böse in der Gegenwartsserie“
  • 15:10 Stefanie Heine (Zürich): „Zwischen Bemächtigung und Entzug: Der Atem des Bösen in Breaking Bad und The Fall“

16:00 Schluss / Fin

Places

  • Maison du Savoir - Campus Belval - Porte des Sciences 11
    Esch-sur-Alzette, Grand Duchy of Luxembourg (4366)

Date(s)

  • Thursday, October 24, 2019
  • Friday, October 25, 2019

Keywords

  • mal, méchant, visage, culture populaire, politique

Contact(s)

  • Sébastian Thiltges
    courriel : sebastian [dot] thiltges [at] uni [dot] lu
  • Oliver Kohns
    courriel : oliver [dot] kohns [at] uni [dot] lu

Reference Urls

Information source

  • Sébastian Thiltges
    courriel : sebastian [dot] thiltges [at] uni [dot] lu

To cite this announcement

« Faceless evil in the popular culture of the 20th/21st centuries », Conference, symposium, Calenda, Published on Wednesday, October 16, 2019, https://calenda.org/689729

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal