Calenda - The calendar for arts, humanities and social sciences

Princely mirrors at the boundary of genders. Functional approaches to a hybrid reality

Les miroirs aux princes aux frontières des genres : approches fonctionnelles d’une réalité hybride

*  *  *

Published on Tuesday, November 05, 2019 by Céline Guilleux

Summary

L’objectif de ce colloque sera de réinterroger une littérature aux contours sinueux et pourtant cloisonnée sous une définition arbitraire qui cache une part importante des potentialités d’étude d’un tel corpus. En choisissant de prendre le parti non de la forme mais de la fonction, de l’usage des miroirs aux princes, au travers notamment de l’étude de leur réception manuscrite, de leur combinaison avec d’autres formes de littérature, mais aussi du projet de l’auteur (au moyen notamment de la préface au texte, si celle-ci existe), nous souhaitons souligner la grande plasticité des textes spéculaires qui dépassent largement les cadres typologiques restreints dans lesquels nous les classons habituellement.

Announcement

Argumentaire

Si les termes de « specula principum », « fürstenspiegel », « mirrors for princes » ou « miroirs aux princes » semblent aujourd’hui communément admis et largement usités par la communauté scientifique, on est pourtant bien en mal de définir avec précision les contours d’un tel corpus. La définition traditionnelle proposée par Ein Már Jónsson en 1987, et à laquelle on se réfère aujourd’hui, cadre mal avec la réalité textuelle médiévale, réfractaire à toute tentative de cloisonnement typologique. La lecture de plusieurs œuvres présentées comme exemplaires, à l’instar du Policraticus de Jean de Salisbury ou encore du fameux De regimine principum de Gilles de Rome, tend pourtant à souligner la différence fondamentale qui existe entre les genres médiévaux et les genres médiévistes, pour reprendre le titre d’un article de Patrick Moran.

L’objectif de ce colloque sera donc de réinterroger une littérature aux contours sinueux et pourtant cloisonnée sous une définition arbitraire qui cache une part importante des potentialités d’étude d’un tel corpus. En choisissant de prendre le parti non de la forme mais de la fonction, de l’usage des miroirs aux princes, au travers notamment de l’étude de leur réception manuscrite, de leur combinaison avec d’autres formes de littérature, mais aussi du projet de l’auteur (au moyen notamment de la préface au texte, si celle-ci existe), nous souhaitons souligner la grande plasticité des textes spéculaires qui dépassent largement les cadres typologiques restreints dans lesquels nous les classons habituellement.

C’est pourquoi nous souhaitons faire intervenir lors de ce colloque des spécialistes de tous horizons, des miroirs carolingiens aux miroirs vernaculaires de la fin du Moyen Âge, tout en souhaitant également bénéficier de la participation de jeunes chercheurs, qui pourront ainsi apporter un regard neuf sur cette thématique. Une telle démarche permettra de répondre à une question simple, mais pourtant lourde de conséquences : est-ce la forme d’une œuvre, son contenu intrinsèque qui en détermine la nature, ou est-ce davantage sa visée et, plus important encore, sa réception ?

Programme

Jeudi 12 décembre

  • 9h15 : Accueil des participants
  • 9h30  Nicolas Michel (FNRS/Université de Namur) — Le « genre » des miroirs aux princes. État et perspectives de recherche
  • 10h15  Bruno Dumézil (Université Paris-Sorbonne)— ‘Tu seras d’autant plus débiteur que tu auras reçu’ : éloge, conseil et critique du roi dans les miroirs romano-barbares

11h  Pause-café

  • 11h15  Christiane Veyrard-Cosme (Université Sorbonne Nouvelle)— Discours épistolaire et spécularité au Haut Moyen Âge 12h  Syrine Snoussi (Université Paris-Est Créteil) — Des miroirs des princes arabes ? Forme et intention de la littérature princière de langue arabe 12h45  Pause Midi
  • 14h  Frédérique Lachaud (Université Paris-Sorbonne) — Les interpolations sur l’office royal dans la compilation londonienne des Leges Edwardi Confessoris (vers 1210)
  • 14h45  Mathis Prévost (Université Paris-Sorbonne)—L’homme au miroir de l’animal : le bestiaire au service du sens dans le Songe moral de Pharaon. Influences et Interprétations 15h30  Pause-café
  • 15h45  Donatella Nebbiai (Institut de Recherche et d’Histoire des Textes)— Des arts libéraux à la politique : à propos des Miroirs aux princes latins dans les bibliothèques des gens de savoir (14e-15e siècles, Italie, France)
  • 16h30  Visite du Trésor d’Oignies au Musée Provincial des Arts anciens du Namurois

Vendredi 13 décembre

  • 9h30  Claudio Galderisi (Université de Poitiers) — Les traductions françaises des miroirs des princes
  • 10h15  Pierre Assenmaker (Université de Namur) — Quelques relectures médiévales des miroirs aux princes antiques 11h  Pause-café
  • 11h15  Gilles Lecuppre (Université Catholique de Louvain) — Le De casibus et ses épigones : une autre forme d’édification des princes
  • 12h  Pause Midi
  • 13h  Noëlle-Laetitia Perret (Université de Fribourg) — Pour qui et pourquoi « translater » Gilles de Rome aux XIIIe-XVe siècles? 13h45  Caroline Lambert (Université de Poitiers) — À la frontière des genres : un miroir aux princes dans le Livre des Douze perilz d’enfer ?
  • 14h30  Jean-Philippe Genet (Université Panthéon-Sorbonne)— Conclusions

Contact: Nicolas Michel (nicolas.michel@unamur.be)

Places

  • Local L33 (3e étage, département d'histoire) - 61 rue de Bruxelles
    Namur, Belgium (5020)

Date(s)

  • Thursday, December 12, 2019
  • Friday, December 13, 2019

Keywords

  • miroir, prince

Contact(s)

  • Nicolas Michel
    courriel : nicolas [dot] michel [at] unamur [dot] be

Information source

  • Nicolas Michel
    courriel : nicolas [dot] michel [at] unamur [dot] be

To cite this announcement

« Princely mirrors at the boundary of genders. Functional approaches to a hybrid reality », Conference, symposium, Calenda, Published on Tuesday, November 05, 2019, https://calenda.org/697198

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal