HomeAvatars de l’objet culturel underground

*  *  *

Published on Friday, November 08, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Il y a cinquante ans paraissait le mensuel Actuel, lancé par Jean-François Bizot et de nombreux journalistes soucieux d’inventer une presse d’un nouveau genre. Ce support inédit, dans le droit-fil de la contre-culture américaine et de sa free press, voulait être une caisse de résonance pour tout objet culturel auquel pouvait être prêté l’étiquette underground. De 1970 jusqu’à nos jours, cette étiquette est restée vivace mais sa définition – malgré les efforts de Bizot et ses collaborateurs pour résoudre l’équation – est restée relativement floue, faisant osciller l’objet culturel underground entre la construction refusant les codes académiques de sa discipline et le projet intensément subversif, volontairement abrasif.

Announcement

Argumentaire

Il y a cinquante ans paraissait le mensuel Actuel, lancé par Jean-François Bizot et de nombreux journalistes soucieux d’inventer une presse d’un nouveau genre. Ce support inédit, dans le droit-fil de la contre-culture américaine et de sa free press, voulait être une caisse de résonance pour tout objet culturel auquel pouvait être prêté l’étiquette underground.

De 1970 jusqu’à nos jours, cette étiquette est restée vivace mais sa définition – malgré les efforts de Bizot et ses collaborateurs pour résoudre l’équation – est restée relativement floue, faisant osciller l’objet culturel underground entre la construction refusant les codes académiques de sa discipline et le projet intensément subversif, volontairement abrasif.

Appartenant au champ des cultures marginales sans pour autant rallier l’instinct communautaire des «sous-cultures» définies par Dick Hebdige,l’objet undergroundcherche à promouvoir un «vivre ensemble» alternatif, où pourrait naître une «contre-culture», orée d’une nouvelle civilisation. Il est donc politique par nature, même s’il refuse la plupart du temps de se reconnaître dans les combats politiciens qui lui sont contemporains, leur préférant les luttes de libération morale.

Comme le terme «contre-culture», problématiquelorsqu’il n’est envisagé que comme l’envers d’une culture jugée comme dominante, le terme «underground» pose question, à la fois parce qu’il désigne l’endroit réel où naît une culture déviante (la cave) mais aussi le lieu symbolique (le souterrain de Dostoïevski ou Ralph Ellison) d’où provient la voix qui l’anime. Serge Loupien le remarque dans son livre La France underground: le terme «underground» s’avère parfois pluriel, selon ce que ses utilisateurs veulent en faire. Du Velvet Underground à Curtis Mayfield, il est pourtant, selon le journaliste, «indissociablement lié à un désir de changement sociétal radical s’appuyant à la fois sur une situation sociale bien particulière et sur un conflit des génération» [Serge Loupien, La France underground. Free jazz et Rock pop, 1965-1979, Paris, Payot et Rivages, 2018, p. 14]. Cette tentative de définition a le mérite de proposer une essence commune à toutes les productions underground: une part d'utopie rassemblant des individus rejetant la culture établie refusant les valeurs et les normes de la société dans laquelle elles se meuvent au nom d’autres valeurs. Surtout elles revendiquentleur positionnement en marge de la société. Dans le souterrain, au propre comme au figuré.

Si l’histoire de ces objets culturels si particuliers nous intéressera particulièrement (Léon Mercadet évoque à propos du terme underground un clin d’œil des Américains à la Résistance française, surnommée The French Underground durant la Deuxième Guerre mondiale), nous ne négligerons surtout pas la géographie de leur production: quelles sont les conditions socio-économiques particulières qui font que, sur un territoire donné, s’épanouit plus facilement qu’ailleurs une culture alternative?

Nous souhaiterions donc, dans le champ des études culturelles et à l’aune d’une méthodologie empruntant à la fois à l’herméneutique et à l’histoire culturelle, observer durant ce colloque international quelles furent les différentes formes prises par l’objet culturel underground à l’ère contemporaine.

En nous concentrant sur les productions européennes – de l’est à l’ouest – mais en nous permettant un regard indispensable vers d’autres continents, nous tenterons de dresser un panorama des propositions artistiques underground, de la littérature à la presse, du cinéma aux musiques actuelles.

Ce colloque international sera co-organisé par le laboratoire CERCLE et le laboratoire LIS de l'Université de Lorraine, s’inscrivant dans l’axe PROPIS de ce dernier, porteur des problématiques concernant l’histoire culturelle et ses enjeux socio-historiques.

Modalités de participation

Un titre et un résumé d’environ 200 mots (10 à 15 lignes), en français ou en anglais,accompagnés d’une brève notice bio-bibliographique, devront être envoyés aux deux organisateurs

avant le 20 décembre 2019 :

matthieu.remy@univ-lorraine.fr

dider.francfort@univ-lorraine.fr

Comité scientifique

  • Agnès CALLU (IAAC, CNRS/EHESS)
  • François CUSSET (Université Paris Ouest)
  • Florent COSTE (Université de Lorraine, LIS)
  • Anaïs FLECHET (Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, CHCSC)
  • Didier FRANCFORT (Université de Lorraine, CERCLE)
  • Pascale GOETSCHEL (Université Paris I Panthéon Sorbonne/CHS UMR 8058)
  • Myrtille PICAUD (Sciences Po, CEE, CESSP)
  • Matthieu REMY (Université de Lorraine, LIS)
  • Cyril VETTORATO (Université Paris Diderot)

Places

  • Campus Lettres et Sciences Humaines - 23 boulevard Albert Ier
    Nancy, France (54000)

Date(s)

  • Friday, December 20, 2019

Keywords

  • avatar, underground, contre-culture

Contact(s)

  • Didier Francfort
    courriel : didier [dot] francfort [at] univ-lorraine [dot] fr
  • Matthieu Remy
    courriel : matthieu [dot] remy [at] univ-lorraine [dot] fr

Information source

  • Lucie Voinson
    courriel : lucie [dot] voinson [at] univ-lorraine [dot] fr

To cite this announcement

« Avatars de l’objet culturel underground », Call for papers, Calenda, Published on Friday, November 08, 2019, https://calenda.org/698389

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal