AccueilLa littérature dans la peau : le tatouage à l’épreuve du droit

*  *  *

Publié le mardi 04 février 2020 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Cette rencontre scientifique s’intéressera aux interactions entre le texte tatoué et les questions juridiques, éthiques et esthétiques. Il s’agira de comprendre comment les différentes inscriptions du littéraire sur la peau (citations, illustrations, portraits d’auteurs et de personnages, autographes, logotypes, sigles), à partir de genres littéraires aussi vastes que possible (BD, roman, nouvelle, chanson, théâtre, poésie, adaptation cinématographique), sans restriction de période, peuvent croiser des problématiques d’ordre éthique, juridique et artistique.

Annonce

Présentation                                                     

Cette journée d’étude s’inscrit dans le cadre d’un programme mené conjointement au sein de l’EA TransCrit, à l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis et à l’université Polytechnique Hauts de France au sein de l’Unité de Recherche DeScripto.

Cette rencontre scientifique s’intéressera aux interactions entre le texte tatoué et les questions juridiques, éthiques et esthétiques. Il s’agira de comprendre comment les différentes inscriptions du littéraire sur la peau (citations, illustrations, portraits d’auteurs et de personnages, autographes, logotypes, sigles), à partir de genres littéraires aussi vastes que possible (BD, roman, nouvelle, chanson, théâtre, poésie, adaptation cinématographique), sans restriction de période, peuvent croiser des problématiques d’ordre éthique, juridique et artistique.

Les propositions pourront s’articuler autour des aspects suivants, sans en exclure d’autres :

  • La représentation du droit dans la fiction et les arts
  • Tatouage punitif, ‘bouzille’, identité judiciaire, anthropologie criminelle
  • Tatouage littéraire et interdits : code pénal, moral ou religieux
  • Contrats (Skin de Roald Dahl), certificats d’identité (Le Mariage de Figaro, Les Misérables), testaments (Mr Meeson’s Will de H. Rider Haggard)
  • Le personnage tatoué : dignité humaine, discrimination, libertés individuelles
  • Tatouage littéraire, mise en fiction des corps et copyright : droits d’auteurs, propriété intellectuelle
  • Peaux humaines tatouées : trafic, commerce, collection, exposition, conservation et droits de la propriété
  • Do not resuscitate: valeur éthique, juridique et médicale du texte tatoué
  • Recours juridiques, pratiques professionnelles et tatouages

Modalités de soumission

Les propositions de communications, en français ou en anglais (250 mots), seront accompagnées d’un titre, d’une brève notice bio-bibliographique et de 5 mots clés.

Elles doivent être adressées au plus tard le 1 mars 2020 en format word ou pdf aux 2 adresses suivantes :

  • Anne Chassagnol (anne.chassagnol@univ-paris8.fr)
  • Brigitte Friant-Kessler (bfriantk@uphf.fr)

La journée se déroulera le 11 juin 2020 au Musée d’Art et d’histoire de Saint-Denis (93).

Une sélection d’articles fera l’objet d’une publication en 2020-21.

Date limite pour l’envoi des propositions: 1 mars 2020.

Réponse : 15 mars 2020.

Lieux

  • Musée d'art et d'histoire Paul Eluard, Saint-Denis
    Paris, France (75)

Dates

  • dimanche 01 mars 2020

Mots-clés

  • droit, éthique, littérature, religion, tatouage,

Contacts

  • brigitte Friant-Kessler
    courriel : bfriantk [at] uphf [dot] fr
  • anne chassagnol
    courriel : anne [dot] chassagnol [at] univ-paris8 [dot] fr

Source de l'information

  • anne chassagnol
    courriel : anne [dot] chassagnol [at] univ-paris8 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La littérature dans la peau : le tatouage à l’épreuve du droit », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 04 février 2020, https://calenda.org/739801

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal