HomeLinguistic variation in Spanish Hispanic America and elaborating teaching materials

HomeLinguistic variation in Spanish Hispanic America and elaborating teaching materials

Linguistic variation in Spanish Hispanic America and elaborating teaching materials

La variation linguistique dans l’Amérique hispanique en espagnol de spécialité et l’élaboration de matériels didactiques

17th international GERES conference

XVII rencontre internationale du GERES

*  *  *

Published on Thursday, February 06, 2020 by Anastasia Giardinelli

Summary

La XVIIIe édition des colloques internationaux du GERES aura lieu en dehors des frontières hexagonales, à Buenos Aires, en Argentine. en effet, les thématiques dans le domaine de l'espagnol de spécialité abordées par la communauté française des chercheurs intéressent de plus en plus à l'étranger.

Announcement

Le colloque aura lieu du 17 au 19 de juin 2020

Pontificia Universidad Católica Argentina, Facultad de Filosofía y Letras, Av. Alicia Moreau de Justo 1500 - C1107AFD - Ciudad Autónoma de Buenos Aires, (Argentine)

Argumentaire

À la lumière des réflexions menées lors des rencontres précédentes et dans l’esprit de continuer à promouvoir les études sur l’espagnol comme langue de communication de spécialité, ses particularités et son enseignement, le GERES organise, avec l’appui de la Pontificia Universidad Católica Argentina, la XVIII Rencontre Internationale dans la ville de Buenos Aires. Nous réfléchirons sur les aspects de la variation linguistique dans l’Amérique hispanique en espagnol de spécialité (ESP) et sur l’élaboration de matériels didactiques.

Partant du constat que la langue est variable, cette affirmation implique qu’avec des éléments linguistiques différents on exprime des concepts différents, mais aussi que nous utilisons des éléments linguistiques différents pour signifier une même chose. C'est-à-dire que la langue se manifeste de façon variable et que, comme le soutient, entre autres, MORENO FERNÁNDEZ (1999), « les langages de spécialité, en tant que partie intégrante des langues naturelles, doivent aussi être variables et se manifester de façon variable ».

Comme il est donc évident que la variation est inhérente à tout processus de communication linguistique, et que ce phénomène s’applique aussi à la communication spécialisée, nous proposons de réfléchir sur les manifestations de cette variation en espagnol de spécialité en Amérique hispanique.

Nous nous intéressons particulièrement à l’analyse des différences de la langue de spécialité par rapport à la langue générale en prenant en compte ses caractéristiques en tant que variation fonctionnelle, tout comme à l’identification de modalités qui se produisent dans l’ESP en Amérique hispanique.

Nous proposons d’ouvrir le débat autour de l’incidence de la variation sur les pratiques d’enseignement, sur la caractérisation des genres discursifs, en prenant en compte les spécificités phoniques, grammaticales, lexico- sémantiques, pragmatiques et discursives.

Les différentes approches des communications, et surtout les réflexions qui en découleront, nous permettront d’approfondir les questions méthodologiques et didactiques et leur répercussion dans les ressources pour l’enseignement.

Nous invitons à présenter des communications sur des questions théoriques, des pratiques de classe, des études de cas, des problématiques spécifiques et des innovations autour des trois axes que nous développons à la suite.

1. Aspects théoriques et méthodologiques de l’étude de la variation linguistique en ESP

Les langues de spécialité (LSP) sont considérées comme des variantes de la langue générale (RONDEAU 1983 ; REY 1979 ; QUEMADA 1978) ou comme des sous-ensembles pragmatiques de ladite langue générale (LEHRBERGER 1982 ; VARENTOLA 1986 ; SAGER 1980 ; PITCH et DRASKAU 1985 ; CABRÉ 1993). On

pourra adopter des approches différentes, considérant ainsi que la relation entre la langue générale et la LSP est marquée par une différenciation claire (SAGER et al. 1980), ou qu’il existe un continuum entre les deux (GLASER 1982 ; JACOBI 1999 ; VARANTOLA 1986 ; CIAPUSCIO 2003).

Nous proposons dans cet axe d’identifier les caractéristiques principales et de réfléchir sur la variation dans les textes spécialisés en espagnol, en tenant compte des aspects conceptuels, culturels, linguistiques et historiques.

  • Variation phonétique et phonologique ; morphologie, lexique et syntaxe

Cet axe thématique propose de réfléchir sur les aspects variables de la langue et on étudiera les variétés de spécialité en espagnol en usage en Amérique hispanique. Nous nous attarderons sur les traits phoniques variables en étudiant la variation dans la prononciation, comme celle des nombres longs, des sigles ou des formes étrangères telles des emprunts ou des adaptations à partir de variations culturelles et géographiques.

Nous pouvons aussi envisager l’étude des caractéristiques de l’ESP à partir de ses traits morphologiques, non seulement des néologismes, emprunts ou dérivations, mais aussi à partir d’autres procédés comme l’usage de technicismes ou le niveau d’abstraction, parmi d’autres. C’est d’ailleurs au niveau lexical que le discours

spécialisé montre davantage ses différences avec le discours général (RODRÍGUEZ TAPIA 2016 : 991), avec des traits morphologiquement « peu naturels ». CABRÉ y ESTOPÁ (2005 : 36) soulignent spécialement la complexité morphologique ou la tendance à la nominalisation.

De même, on s’intéressera aux procédés morphologiques de création de nouveau lexique à partir d’emprunts ou par dérivations tout en étudiant comment ces procédés peuvent être distingués à différents niveaux de variation. (DEPECKER 2000, GÓMEZ DE ENTERRÍA 2003). La place sera donnée ici aux études sur la synonymie et la polysémie qui brise la relation univoque entre signifiant et signifié aussi dans les LSP. On pourra aussi réfléchir aux différents aspects de la variation dans la morphologie lexicale tels que la création de néologismes, les glissements sémantiques, l’influence de l’anglais (en tant qu’emprunt), les transferts terminologiques, les fluctuations synonymiques et autres formes de variation.

  • Le texte et les genres discursifs

La place sera donnée ici aux communications qui aborderont la relation entre la variation et les marques qui se révèlent au niveau textuel ou dans les genres discursifs, en prenant en compte l’utilisation des variantes selon le type de texte ou la situation de communication.

  • Méthodologies pour l’étude de la variation

Les communications sur les recherches qui mettront en lumière les apports théoriques et les méthodes pour l’étude de la variation linguistique en ESP, comme la création de corpus textuels, la linguistique contrastive et la linguistique textuelle, entre autres, seront acceptées dans cet espace.

2. La variation linguistique dans la communication spécialisée

Tout texte de spécialité rempli une double fonction, celle de la représentation des systèmes de connaissances des « savoirs » et, en même temps, celle de moyen par lequel se fait ce transfert, c’est-à-dire la transmission de ce savoir. Le domaine de la terminologie est convoqué ici pour l’étude de ces fonctions, que HALLIDAY (1979) a appelé « imaginative » et « interpersonnelle ». Nous réfléchirons donc ici à la variation linguistique dans les textes spécialisés actuels.

Cet axe la réflexion portera sur les conceptualisations et la variété des représentations linguistiques des concepts selon les domaines spécifiques des savoirs, sans oublier la fonction de la langue comme véhicule de transmission des dits savoirs spécialisés. Nous sommes loin ici de l’idée qui affirme que la communication est univoque et que la terminologie établit la relation d’univocité entre un concept et sa dénomination. L’usage des LSP révèle qu’une notion peut être représentée par plusieurs dénominations et que son choix varie en fonction des aspects dialectaux, communicatifs et stylistiques.

  • La variation linguistique dans la traduction de textes spécialisés

Si le langage utilisé dans les textes spécialisés, en particulier sa terminologie, est le véhicule pour la représentation des savoirs, c’est aussi l’outil pour la création de nouvelles dénominations et pour la transmission des notions du champ de spécialité à d’autres registres et d’autres langues. La variation dans le domaine de la traduction est un aspect qui prend de l’importance surtout en Amérique hispanique. Elle joue un rôle fondamental pour la transmission de concepts spécifiques des disciplines. C’est pourquoi nous proposons de partager ici les expériences et les approches qui pourraient enrichir tant les traducteurs scientifiques et techniques que les traducteurs publics. Les communications porteront sur des approches théoriques et méthodologiques utilisées en traduction qui contribuent à l’étude des variétés de l’ESP, sur des expériences d’enseignement et des études de cas.

  • Transfert de savoirs spécialisés et variation linguistique

On appréhende ici la langue comme un phénomène qui change en simultanéité avec le progrès de la société en général et des TIC en particulier ; ainsi, nous réfléchirons sur les différentes fonctions et les différents usages de l’ESP dans les domaines spécialisés.

La communication actuelle se caractérise par le numérique, ce qui nous amène à revoir quels sont les facteurs qui interviennent et de quelle façon ils changent, surtout avec la mondialisation. Le nombre et l’hétérogénéité des interlocuteurs, des canaux et des situations de communication aux objectifs divers nous mène à redéfinir constamment les facteurs qui interviennent dans la variation linguistique.

Dans cet axe nous réfléchirons à la variation linguistique par rapport à la situation de communication et au degré de formalité de la communication spécialisée. Nous voulons ici étendre la réflexion à certaines variables qui n’ont pas été très étudiées et qui ont une incidence sur la variation en ESP, surtout en terminologie. Nous faisons référence notamment au canal de transmission de l’information ainsi qu’au propos de l’acte de communication.

Les communications aborderont ici, d’une part, le sujet des TIC et des nouveaux scénarios de la communication spécialisée en tant que variables dans la variation linguistique, et d’autre part, la communication des institutions avec le locuteur commun, en analysant les variantes utilisées, les cas de langage clair, dans les brochures et notices institutionnelles, etc.

3. Enseignement de l’ESP et variation linguistique

En partant d’une approche pédagogique fondée sur les méthodologies et les matériels innovateurs qui permettent d’expliciter les variations disponibles dans l’enseignement de l’ESP, nous proposons ici de réfléchir sur les variations de l’ESP en Amérique hispanique et les facteurs qui ont une incidence particulière sur elles.

Les contributions apporteront des éléments utiles pour la mise en œuvre d’activités d’enseignement – apprentissage qui permettraient d’adapter les matériels didactiques et les ressources pédagogiques en fonction des objectifs spécifiques des cours.

Pour cela, nous réfléchirons à partir d’expériences d’enseignement réelles, de travaux méthodologiques déjà mis en pratique et de propositions concrètes, etc.

Modalités de présentation de communications orales

  • Les propositions de communications rédigées en espagnol ou en français (les deux langues officielles du GERES), devront s’inscrire dans l’un des axes thématiques présentés précédemment.
  • Les personnes intéressées devront envoyer un bref résumé, clair et argumenté, dans la langue de la communication d’environ 500 mots, présenté selon la feuille de style (à télécharger sur le site du colloque).

Attention :

Les propositions de communication qui ne respecteront pas ces indications formelles ne seront pas examinées.

  • Les propositions de communication devront être envoyées par courrier électronique au responsable du comité d’organisation en indiquant comme objet : « Proposition de communication GERES 2020 ».
  • Les propositions seront évaluées par le comité scientifique du colloque selon le système de la double évaluation à l’aveugle (ou triple en cas d’arbitrage nécessaire) en tenant compte de ces principaux critères : adéquation avec la thématique du colloque, pertinence et rigueur méthodologique, intérêt et originalité des Pour plus d’information, voir :

http://www.geres-sup.com/rencontres-internationales/évaluation-des-communications/

  • Si la proposition est acceptée, la communication aura une durée maximale de 20 minutes, suivie de 10 minutes de questions/réponses.
  • Si la communication a plusieurs auteurs, chacun d’eux devra s’inscrire au colloque. Toutes les informations relatives aux inscriptions seront disponibles sur la page web de l’Association.

Normes pour la présentation des contributions écrites

  • Les participants dont les communications seront sélectionnées auront la possibilité de les publier dans Les Cahiers du GERES Nº 13 (ISSN : 2105-1046). Pour ce faire, ils devront envoyer, au format Word, une contribution sous forme d’article au rédacteur en chef de cette publication (avec copie à la directrice de la publication). Ces contributions, rédigées en espagnol ou en français, devront être inédites. Le contenu de ces documents sera de la responsabilité exclusive de son/ses
  • Le Comité scientifique de lecture de la revue en ligne évaluera toutes les contributions selon les critères annoncés sur notre site : https://geres-sup.com/revue/évaluation-des-articles/
  • Les normes de publication sont publiées à l’adresse suivante : https://geres-sup.com/revue/consignes-de-publication/

Calendrier

  • 17 février 2020 Envoi des propositions de communication : spanish@uca.edu.ar

  • 23 mars 2020 Réponse du comité d’organisation : spanish@uca.edu.ar
  • 13 avril 2020 Confirmation de participation des communicants : spanish@uca.edu.ar
  • 2 novembre 2020 Envoi d’article : spanish@uca.edu.ar Y patricia.gutierrez@univ-rennes2.fr
  • 21 décembre 2020 Évaluation des originaux pas le Comité de lecture : spanish@uca.edu.ar Y patricia.gutierrez@univ-rennes2.fr
  • 8 février 2021 Envoi de la version corrigée des auteurs : spanish@uca.edu.ar Y patricia.gutierrez@univ-rennes2.fr
  • 26 avril 2021 Nouvelle évaluation du Comité de Lecture : spanish@uca.edu.ar Y patricia.gutierrez@univ-rennes2.fr
  • 28 mai 2021 Publication de Les Cahiers du GERES nº 13 : spanish@uca.edu.ar Y patricia.gutierrez@univ-rennes2.fr

Comité d’organisation du colloque

  • Organisateurs de la UCA : María Inés CAPURRO DE CASTELLI, Ana María MARCOVECCHIO, Pablo A. CARRASCO
  • Collaborateurs du GERES : Eleonora BOURBON (Cologne Business School), Patricia GUTIÉRREZ- LAFFARGUE (Université de Rennes 2) y Marcelo TANO (Université de Lorraine)
  • Collaborateurs externes : Vera CERQUEIRAS (FLACSO Argentina), Silvia LUPPINO (NYU Buenos Aires), María José GASSÓ (IES en Lenguas Vivas "Juan Ramón Fernández")

Comité scientifique du colloque

  • María Cecilia AINCIBURU (Università degli Studi di Siena, GERES, Italia) Hilda ALBANO (Academia Argentina de Letras, Argentina)
  • Ana ARMENTA LAMANT (Université de Pau et des Pays de l’Adour, GERES, Francia)
  • Juan Eduardo BONNIN (Universidad Nacional de San Martín - Consejo Nacional de Investigaciones Científicas y Técnicas, Argentina)
  • María Inés CAPURRO DE CASTELLI (Universidad Católica Argentina, Argentina)
  • Vera CERQUEIRAS (Facultad Latinoamericana de Ciencias Sociales de Argentina, Argentina) Guiomar CIAPUSCIO (Universidad de Buenos Aires-CONICET, Argentina)
  • Karina FERNÁNDEZ (UCA, Argentina)
  • María José GASSÓ (Instituto de Enseñanza Superior en Lenguas Vivas "Juan R. Fernández", Argentina) Carolina GATTEI (UCA, Instituto de Física de Buenos Aires - CONICET, Argentina)
  • Mabel GIAMATTEO (UBA-CONICET, Argentina)
  • Josefa GÓMEZ DE ENTERRÍA (Universidad Alcalá de Henares, España) Hernán GUASTALEGNANNE (New York University de Buenos Aires, Argentina) Silvia LUPPINO (NYU Buenos Aires, Argentina)
  • David MACÍAS BARRES (Université de Lyon, GERES, Francia) Ana María MARCOVECCHIO (UCA-UBA, Argentina)
  • María Laura MECÍAS (UCA, Argentina)
  • Francisco MORENO FERNÁNDEZ (Universidad de Alcalá, Real Academia Española, España) María Antonia OSÉS (UCA, Argentina)
  • Ana María Judith PACAGNINI (Universidad Nacional de Río Negro, Argentina) Stéphane PATIN (Université de Paris, GERES, Francia)
  • Silvia PRATI (UBA, Argentina)
  • Ana Sofía PRINCIPI (Universidad Nacional de La Plata, Argentina) María Natalia PRUNES (UBA, Argentina)
  • Mercè PUJOL BERCHÉ (Université de Perpignan Via Domitia, GERES, Francia)
  • Evelia ROMANO (Ministerio de Educación de la Ciudad Autónoma de Buenos Aires, Argentina) Graciela ISAÍA Y RUIZ (UCA, Argentina)
  • Graciela SOUTO (UCA, Argentina)
  • Marcelo TANO (Université de Lorraine, LAIRDIL, GERES, Francia) Milagros VILAR (UNSM-CONICET, Argentina)

Contact et reseignements

Pablo CARRASCO : Responsable du Comité d’organisation et du comité scientifique spanish@uca.edu.ar

Références bibliographiques

ALCARAZ VARÓ, E. (2002): “La tercera didáctica de las lenguas modernas. Las lenguas de especialidad” en Ministerio de Educación Ciencia y Deporte (ed.). La lengua, vehículo cultural multidisciplinar. Madrid: Secretaría General Técnica, MECD, 95-120.

AZORÍN FERNÁNDEZ, D. (1992), "El diccionario general de la lengua frente a los vocabularios científicos y técnicos", en EURALEX '90. Proceedings. Actas del IV Congreso Internacional, Barcelona, Biblograf, pp. 445- 453.

CABRÉ, M. T. (1993) La terminología. Teoría, metodología, aplicaciones, Editorial Antártida, Empuries, Barcelona.

CABRÉ CASTELLVÍ, M. T. y ESTOPÀ, R. (2005). “Unidades de conocimiento especializado: caracterización y tipología”. En Coneixement, llenguatge i discurs especialitzat, M. T. Cabré Castellví y C. Bach (eds.), 69-93. Barcelona: Institut Universitari de Lingüística Aplicada / Universitat Pompeu Fabra.

CIAPUSCIO, G. (2003): Textos especializados y terminología. Barcelona: Institut Universitari de Lingüística Aplicada, Universitat Pompeu Fabra.

GARCÍA PALACIOS, J. (2000), "La terminología en los diccionarios académicos del nuevo siglo", en Siglo XXI y el mundo de habla hispana, Kyoto, Kyoto University of Foreign Studies, pp. 15-40.

GÓMEZ DE ENTERRÍA, J. (2003) «Creación léxica en torno a la Nueva Economía», 203-215 en Actas del XXIII Congreso de Lingüística y Filología Románica, Max Niemeyer, vol. III, sec. 4, Tübingen.

GÓMEZ DE ENTERRIA, J. (2009): El español lengua de especialidad: enseñanza y aprendizaje. Madrid: Arco. GRICE, H. P., (1989) Studies in the Way of Words, Cambridge MA: Harvard University Press.

HALLIDAY, M.A.K. (1979): El lenguaje como semiótica social. México: Fondo de Cultura Económica. DEPECKER, L. (2000) « Quelques aspects des vocabulaires spécialisés de la fin du XXe siècle : entre créativité lexicale et parallélisation sur l’anglais », 103-134 en La banque des mots 60, Hommage au Professeur Jean- Charles Sournia.

MARTÍNEZ LINARES, M. A. (2007): “Sobre la (morfosintaxis) de las lenguas de especialidad” en Enrique Alcaraz Varó, José Mateo Martínez y Francisco Yus Ramos (eds.). Las lenguas profesionales y académicas. Barcelona: Ariel, 13-25.

MORENO FERNÁNDEZ, F. (1999) «Lenguas de especialidad y variación lingüística», en Barrueco S., Hernández, E. y Sierra, L. (eds.), Lenguas para fines específicos. (VI) Investigación y enseñanza, Alcalá de Henares, Universidad de Alcalá, pp. 3-14.

RODRÍGUEZ MUÑOZ, F. (2014) "Variaciones del léxico de especialidad en contextos extrajudiciales de resolución de conflictos en español", en Cadernos de Linguagem e Sociedade, 15 (1), pp. 101-116.

SCHROTT, A. (2017), "Las tradiciones discursivas, la pragmalingüística y la lingüística del discurso", en Revista de la Academia Nacional de Letras, ISSN 1688-3543, Nº. 13, págs. 25-57.

Subjects

Places

  • Ciudad Autónoma de Buenos Aires - Av. Alicia Moreau de Justo 1500
    Buenos Aires, Argentina (C1107AFD)

Date(s)

  • Monday, February 17, 2020

Keywords

  • Espagnol de spécialité, didactique des langues, variation linguistique, Amérique hispanique

Contact(s)

  • Marcelo TANO
    courriel : marcelo [dot] tano [at] univ-lorraine [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Marcelo TANO
    courriel : marcelo [dot] tano [at] univ-lorraine [dot] fr

To cite this announcement

« Linguistic variation in Spanish Hispanic America and elaborating teaching materials », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, February 06, 2020, https://calenda.org/743455

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search