HomeBiohumanities*

HomeBiohumanities*

Biohumanities*

Biohumanities

*  *  *

Published on Wednesday, March 11, 2020 by Céline Guilleux

Summary

Ce programme pluridisciplinaire se propose d’aborder l’écriture des savoirs biologiques non seulement dans les œuvres littéraires du XIXe siècle et du XXe siècles mais aussi dans les textes d’historiens, de philosophes, de sociologues, particulièrement importants pour comprendre la circulation des modèles de pensée naturalistes au XIXe siècle. Il fera aussi une place aux études visuelles, à l’illustration scientifique – tout particulièrement développée au XIXe siècle grâce à la presse et aux ouvrages de vulgarisation – ainsi qu’au cinéma scientifique du XXe. La collaboration avec les historiens des sciences s’ouvrira en amont vers le XVIIIe siècle tandis que des spécialistes du XXe siècle (littérature et cinéma) permettront d’aborder la diffusion des savoirs biologiques jusque dans la science-fiction et la pensée transhumaniste. Nous aborderons aussi l’impact des représentations scientifiques du vivant dans l’art à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle (dans la peinture tout particulièrement) grâce à la participation d’historiens de l’art.

Announcement

Présentation

Ce programme pluridisciplinaire se propose d’aborder l’écriture des savoirs biologiques non seulement dans les œuvres littéraires du XIXe siècle et du XXe siècle mais aussi dans les textes d’historiens, de philosophes, de sociologues, particulièrement importants pour comprendre la circulation des modèles de pensée naturalistes au XIXe siècle. Il fera aussi une place aux études visuelles, à l’illustration scientifique – tout particulièrement développée au XIXe siècle grâce à la presse et aux ouvrages de vulgarisation – ainsi qu’au cinéma scientifique du XXe. La collaboration avec les historiens des sciences s’ouvrira en amont vers le XVIIIe siècle tandis que des spécialistes du XXe siècle (littérature et cinéma) permettront d’aborder la diffusion des savoirs biologiques jusque dans la science-fiction et la pensée transhumaniste. Nous aborderons aussi l’impact des représentations scientifiques du vivant dans l’art à la fin du XIXe  siècle et au début du XXe siècle (dans la peinture tout particulièrement) grâce à la participation d’historiens de l’art. Il s’agira en définitive de mieux comprendre l’impact des savoirs biologiques sur la culture, et tout particulièrement au XIXe siècle, à un moment où les frontières disciplinaires ne sont pas fermées, puis au XXe siècle où de nouveaux questionnements et de nouvelles formes littéraires, de nouveaux médias aussi relancent l’intérêt pour le vivant.

Programme

Vendredi 27 mars

17 h

  • Cédric Grimoult (Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines-UVSQ) La controverse anatomique de 1830 sur l’unité de plan et son retentissement

Issue d’une question technique précise portant sur la comparaison anatomique du plan du corps des mollusques avec celui des vertébrés, la controverse sur l’unité de plan de composition prend, au printemps 1830, des proportions hors du commun. Deux brillants zoologistes, Étienne Geoffroy Saint-Hilaire et Georges Cuvier, s’affrontent à l’Académie des sciences devant un public nombreux, qui dépasse de loin la communauté des zoologistes. Ces débats attirent l’attention de l’Europe savante, dont le poète allemand Goethe se fait même l’écho. Cette conférence vise à présenter les multiples enjeux de la controverse, parmi lesquels une dimension philosophique majeure, à cause des liens entre l’anatomie et la question du transformisme, une forte charge politique, alors même que l’absolutisme de Charles X étouffe la liberté d’expression, et même l’impression d’assister à un drame romantique, dont la trame est l’opposition de deux amis pris dans les vents de l’histoire.

Contact : gisele.seginger@msh-paris.fr

24 avril 2020

14h30-18h, FMSH

Formes de vie sous-marine au 19e siècle (arts, science, littérature)

Demi-journée d’étude organisée par Juliette Azoulai et Élisabeth Plas

Le 19e siècle est une période qui voit se développer la connaissance et l’observation scientifiques du monde sous-marin, ce qui provoque une mutation des sensibilités collectives : cessant d’être envisagé comme un lieu de mort et d'épouvante, le monde sous-marin devient un objet de curiosité́ pour le grand public, qui se passionne pour les découvertes océanographiques et pour le spectacle fantasmagorique des aquariums publics. Il s’agira donc de cerner l’imaginaire et l’imagerie qui se rattachent aux formes de la vie sous-marine au 19e siècle, en faisant dialoguer deux approches : l’histoire des sciences et l’analyse littéraire.

Contact : gisele.seginger@msh-paris.fr

  • 14h30 : Danièle Vial (Lyon 1), « Illustration et classification des méduses : de Lesueur à Haeckel »
  • 15h15 : Élisabeth Plas (Paris 3), « Ruses, artifices et performances de la vie sous-marine »

Pause

  • 16h30 : Loïc Péton (UBO), « De la vie dans les abîmes ? »
  • 17h15 : Juliette Azoulai (UGE), « Les pouvoirs de la viscosité »

Vendredi 29 mai 2020

  • Du savoir rhétorique au savoir scientifique : l’observatoire épistolaire de l’Ancien Régime, Suzanne Duval (Université Gustave Eiffel-LISAA)

En France, l’époque classique connut l’essor éditorial de recueils épistolaires rassemblant des pièces diverses, allant du manuel de rhétorique aux lettres sur la botanique. Ces livres de lettres, caractérisés dès le XVIIe siècle par une vocation encyclopédique, offraient au public mondain un condensé des savoirs à la mode.  L’étude systématique de cette veine éditoriale encore mal connue est riche d’enseignements sur l’évolution du goût et des intérêts du lectorat d’Ancien-Régime. Ainsi, la place croissante qu’occupe la lettre de vulgarisation scientifique à partir de la fin du XVIIe siècle au sein de cette production rend compte de la pédagogie bien spécifique de l’épistolaire imprimé d’Ancien Régime, et de son rôle conducteur dans la valorisation des sciences au XVIIIe siècle. 

Contact : gisele.seginger@msh-paris.fr

Subjects

Places

  • Bibliothèque laboratoire, 1er étage - 54 boulevard Raspail
    Paris, France (75)

Date(s)

  • Friday, March 27, 2020
  • Friday, April 24, 2020
  • Friday, May 29, 2020

Keywords

  • savoir du vivant, littérature, mer, vivant

Contact(s)

  • Gisele Seginger
    courriel : gisele [dot] seginger [at] u-pem [dot] fr

Information source

  • Carmen Husti
    courriel : carmen [dot] husti [at] u-pem [dot] fr

To cite this announcement

« Biohumanities* », Lecture series, Calenda, Published on Wednesday, March 11, 2020, https://calenda.org/752750

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search