HomeMemWar. Memory and forgetting of war and trauma in the 20th century

MemWar. Memory and forgetting of war and trauma in the 20th century

MemWar. Mémoire et oublis des guerres et des traumas du XXe siècle

*  *  *

Published on Friday, March 27, 2020 by Anastasia Giardinelli

Summary

Le XXIe siècle nait de l’histoire tourmentée du XXe, avec ses deux guerres mondiales et les autres conflits de dimension européenne, comme la Guerre civile espagnole. Ce colloque, organisé par le groupe de recherche « MemWar. Mémoires et oublis des guerres et des traumatismes du XXe siècle » du Département de Langues et cultures modernes de l’Université de Gênes, vise à analyser les modalités de transmission mémorielle de ces conflits au XXIe siècle, les représentations de ces derniers, les points aveugles et/ou obscurs de ce processus mémoriel, y compris dans une optique critique (Ricoeur, 2003) et, enfin, comment se développent les rapports de force entre discours officiel et contre-discours.

Announcement

Gênes, 10-11 décembre 2020

Argumentaire

Le XXIe siècle nait de l’histoire tourmentée du XXe, avec ses deux Guerres Mondiales et les autres conflits de dimension européenne, comme la Guerre civile espagnole. Ce colloque, organisé par le groupe de recherche “MemWar. Mémoires et oublis des guerres et des traumatismes du XXe siècle” du Département de Langues et cultures modernes de l’Université de Gênes, vise à analyser les modalités de transmission mémorielle de ces conflits au XXIe siècle, les représentations de ces derniers, les points aveugles et/ou obscurs de ce processus mémoriel, y compris dans une optique critique (Ricoeur, 2003) et, enfin, comment se développent les rapports de force entre discours officiel et contre-discours. Dans ce but, le colloque pourra aborder les thématiques suivantes :

Politiques mémorielles et représentations sociales des traumatismes du XXe siècle

On s’intéressera ici aux représentations sociales de la mémoire dans divers contextes nationaux. L’analyse pourra porter sur les politiques mémorielles mises en place par chaque pays européen (commémorations, discours publics) ; les productions qui concernent une part importante de la population (notamment les guides touristiques, parmi lesquels, certaines sont consacrées explicitement aux lieux de mémoire, selon la définition de Pierre Nora) et, enfin, les discours médiatiques traditionnels, comme la presse (Ledoux, 2016) et la télévision, ou moins traditionnels, comme les réseaux sociaux. Comment le discours officiel de la mémoire se décline-t-il à travers les différentes politiques menées par chaque pays européen ? Quelles représentations des traumatismes du XXe siècle sont-elles véhiculées dans les médias nationaux ? Comment, alors, s’articulent le discours officiel et les discours publics de la mémoire ?

Transmission de la mémoire et production artistique et commémorative

On interrogera les différentes formes littéraires, théâtrales, architecturales, sculpturales et, plus généralement, des arts plastiques et des arts du spectacle qui prennent en charge explicitement la transmission historique (monuments, musées, mémoriaux) ou qui témoignent d’une réflexion sur la mémoire (comme, par exemple, les contre-monuments, les installations dans les espaces publics, les performances). On portera une attention particulière aux formes non canoniques, tels que les objets transmédiaux, les contaminations, les bandes dessinées ayant un fort impact émotionnel. Dans quelles mesures ces productions contribuent-elles à la diffusion d’un discours de la mémoire ? Quelles stratégies de transmission mémorielle caractérisent cette production artistique ? Quel impact a-t-elle sur l’élaboration des politiques européennes de la mémoire et, au contraire, à quel point l’expression artistique est-elle déterminée par les politiques des différents pays ?

Outils éducatifs et didactiques

Avec le centenaire de la Première Guerre Mondiale, on assiste à la prolifération de projets éducatifs sur la mémoire, un peu partout en Europe. Un exemple parmi d’autres : le portail français « Mission Centenaire 14-18 » qui se propose de recueillir et de présenter les nombreux projets éducatifs sur la mémoire de la Grande Guerre des écoles françaises. Cette section regroupera les réflexions sur les bonnes pratiques et sur les exemples de projets et instruments didactiques dans des contextes formels et informels (associations, médias, etc.) et permettra de confronter les pratiques des différents pays. Les différents axes permettront d’analyser la diffusion des discours de la mémoire en Europe, les enjeux qu’ils recoupent selon les contextes nationaux. Seront privilégiées les propositions portant sur des cas concrets et des corpus bien définis, dans un cadre méthodologique clair.

Langues du colloque : italien, anglais, espagnol, français, allemand.

Calendrier

  • 31 mai 2020 : envoi des propositions (500 mots bibliographie incluse) à l’adresse : MemWar.unige.2020@gmail.com

  • 15 juin 2020 : réponse du comité scientifique.
  • 30 juin 2020 : confirmation de participation notifiée aux conférenciers

Comité scientifique

  • Elisa Bricco
  • Alessia Cassani
  • Roberto Francavilla
  • Marie Gaboriaud
  • Anna Giaufret
  • Joachim Gerdes
  • Simona Leonardi
  • Michele Porciello
  • Laura Quercioli Mincer
  • Ilaria Rizzato
  • Micaela Rossi
  • Marco Succio
  • Stefano Vicari

Comité d’organisation

  • Anna Giaufret
  • Luca Ciotoli
  • Laura Quercioli
  • Stefano Vicari
  • Marie Gaboriaud

Places

  • Genoa, Italian Republic

Date(s)

  • Sunday, May 31, 2020

Attached files

Keywords

  • commémoration, conflits, guerre, mémoire

Contact(s)

  • Stefano Vicari
    courriel : MemWar [dot] unige [dot] 2020 [at] gmail [dot] com

Information source

  • Marie Gaboriaud
    courriel : marie [dot] gaboriaud [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« MemWar. Memory and forgetting of war and trauma in the 20th century », Call for papers, Calenda, Published on Friday, March 27, 2020, https://calenda.org/768826

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal