HomePost-doctoral position - The digitalisation of ready cash and the disparition of cash: socio-economical issues

Post-doctoral position - The digitalisation of ready cash and the disparition of cash: socio-economical issues

Post-doctorat - Numérisation de l'argent liquide et disparition du cash : enjeux socio-économiques

*  *  *

Published on Tuesday, April 28, 2020 by Anastasia Giardinelli

Summary

Le département de recherche en sciences sociales d'Orange, SENSE (Sociology and Economics of Networks and Services), recrute un·e postdoctorant·e pour un an, sur les enjeux socio-économiques de la numérisation de l'argent liquide et de la disparition du cash. Le département de recherche en sciences sociales SENSE étudie les usages, les organisations et les marchés numériques pour accompagner l'innovation du groupe Orange. Ses chercheurs combinent plusieurs approches disciplinaires et méthodologiques, notamment la sociologie, l’économie, l'analyse de l'activité, et l'analyse de données qualitatives ou quantitatives.

Announcement

Votre rôle

Votre rôle est d'effectuer un travail postdoctoral sur le thème de la numérisation de l'argent liquide et la disparition du cash en étudiant spécifiquement les enjeux socio-économiques.

Contexte

Les jours de la monnaie liquide (le cash) sont-ils comptés ? Une économie sans cash est-elle un horizon réaliste à court ou moyen terme ? La dernière décennie a vu se multiplier les services de portefeuille électronique et de paiement par mobile. Ces services ont rencontré un vif succès, dans les pays du Nord (Apple Pay, Google Pay, Square, etc) comme dans les pays du Sud (M-pesa, Orange Money, etc). Des initiatives récentes et ambitieuses, tel le consortium porté par Facebook autour du service de crypto-monnaie Libra, ont suscité une attention soutenue, tant de la part des médias que des pouvoirs publics. En miroir de ces initiatives privées, plusieurs pays se sont engagés activement dans des programmes de remplacement du cash par des systèmes de paiement électronique, afin de gérer les transferts sociaux (au Mexique ou en Afrique du Sud, par exemple), ou plus généralement pour éliminer le cash des transactions économiques (en Inde, en Chine).

Ces différentes initiatives, privées et publiques, ont pour certaines reçu le soutien actif de réseaux d'acteurs tels que la Better Than Cash Alliance (https://www.betterthancash.org/).Elles sont accompagnées d'un ensemble de discours et d'argumentaires visant tant à promouvoir la diffusion des systèmes de paiement électronique, qu'à critiquer et présenter comme rétrograde le recours à la monnaie fiduciaire.

État de l'art

Ces développements récents forment la toile de fond d'un débat académique qui s'est engagé récemment sur les vertus et défauts du cash, et sur l'évolution des systèmes de paiement dans les pays concernés. D'un côté, un ensemble de travaux en économie voient dans le développement des monnaies économiques un facteur de croissance et d'efficience économique (Tee et Ong, 2015). Des travaux en économie du développement soulignent les vertus du mobile money pour améliorer l'inclusion financière des populations pauvres (Suri & Jack, 2016). De manière plus anecdotique, d'aucuns soulignent les vertus du paiement électronique sans contact dans un contexte épidémique.

D'un autre côté, des chercheurs soulignent les menaces politiques et socio-économiques que ferait peser la disparition du cash (Morvant-Roux et Servet, 2018). Sont pointés en particulier les menaces sur les libertés et la privacy (Kahn, 2018). Plus généralement, le cash est vu dans ces travaux comme un bien commun qu'il s'agit de préserver contre les assauts de l'innovation financière et de la privatisation de la monnaie (Dalinghaus, 2019).

Au-delà de cette controverse, quelques travaux émergents observent avec regard sociologique ou anthropologique la diffusion de ces nouveaux systèmes de paiement, leur coexistence, et les agencements socio-économiques qu'ils organisent (voir par exemple, Maurer, 2015). Ces travaux renvoient à des questionnements classiques en sociologie économique sur les usages et le marquage social de l'argent (Zelizer, 1989 ; De Blic & Lazarus, 2007).

Votre profil

Doctorat en sciences sociales (sociologie, gestion, économie) en lien avec le sujet du post-doctorant

Les compétences attendues de la part du/de la candidat.e sont :

  • Maîtrise de la conduite d'enquête en sciences sociales, en particulier auprès des entreprises et des institutions
  • Maîtrise des méthodes qualitatives (entretiens, matériau documentaire)
  • Domaines de spécialités pressentis : sociologie économique/des marchés, sociologie des techniques, économie d'Internet, théories économiques des intermédiaires.
  • Autres expertises recherchées : économie industrielle, monnaie, numérique et développement, analyse de controverses
  • Autonomie, prise d'initiative
  • Rigueur méthodologique
  • Maîtrise de l'anglais académique

Expériences souhaitées (stages, …) :

Le candidat aura mis en oeuvre ses compétences à travers ses travaux de recherche (thèse de doctorat, autres recherches, etc.), seul ou en collaboration.

Le plus de l'offre

objectif scientifique - verrous à lever

L'objectif du contrat de post doc est de produire un travail de recherche original sur la numérisation de la monnaie et la disparition du cash. La perspective adoptée dans le cadre de cette étude est d'étudier ce phénomène à partir d'une observation de l'écosystème de la numérisation de l'argent liquide ainsi que du paysage de l'offre des services de paiement digitaux aujourd'hui et leur projection dans les années à venir.

approche méthodologique-planning

L'étude commencera par un état de l'art et une revue de la littérature (cartographie des débats académiques et controverses autour du cashless), ainsi qu'une cartographie des acteurs du « cashless ». Cette première étape fera l'objet d'un livrable écrit de type Research Memo. Sur cette base, une enquête empirique sera conduite, dont la méthodologie, et le périmètre, seront définis en fonction des préférences, compétences, et expériences du candidat.e. Par exemple, une analyse de l'écosystème des acteurs du cashless, au travers d'une enquête sur les acteurs (promoteurs et infrastructures d'échange, écosystèmes en concurrence, structure de la chaîne de valeur, enquête centrée sur un secteur particulier, etc.) pourrait être envisagée. L'enquête se basera sur la collecte de matériau documentaire, et sur la conduite d'entretiens auprès d'acteurs industriels et institutionnels. L'analyse approfondie de ces données de recherche devrait permettre de comprendre le jeu des acteurs et l'évolution de l'écosystème considéré.

Entité

L'entité Product Marketing & Design conduit le développement des produits et services innovants pour le Groupe Orange. Elle concentre l'expertise du Groupe en matière de marketing produit, sciences humaines et design. Elle a pour mission de créer de la valeur pour Orange et ses clients grâce à l'innovation. Elle compte plus de 500 collaborateurs répartis sur 4 pays.

Au sein de PM&D, la direction Xperience Design Lab (XDLab) a pour ambition de mettre la compréhension de l'humain au coeur des projets et du processus d'innovation pour que l'expérience Orange soit mémorable.

Ses missions sont :

  • Développer la compréhension des comportements et des leviers de motivation de l'humain dans le cadre des pratiques du numérique, et la diffuser dans les projets de Recherche, Anticipation et Delivery
  • Participer à la construction de la vision Design et promouvoir les fondamentaux de l'expérience Orange, développer les savoir-faire, outils et méthodes UX/UI et les diffuser largement dans le groupe et les projets.
  • Réaliser les composantes d'expérience pour les projets et produits du groupe, explorer et matérialiser de nouveaux concepts d'expérience en relation étroite avec les équipes Marketing et Techniques.

Les effectifs de la Direction XDLab sont présents en France sur les sites de Caen, Rennes, Lannion, Grenoble, Paris et en Angleterre à Londres.

Le poste est rattaché à l'équipe Pyxis de la direction XDLab Lannion au sein de la Direction XDlab à PM&D (division TGI).

La personne recrutée travaillera également en collaboration avec les chercheurs du département SENSE d'Orange Labs, qui réunit des chercheurs en sciences sociales (sociologie, économie, ergonomie, design) autour de l'étude des impacts du numérique sur la vie sociale et les marchés.

Contrat

Post Doc, 12 mois.

La rémunération totale brute annuelle est comprise entre 38 et 42 k€.

Localisation

Le poste est ouvert à Châtillon (Hauts-de-Seine) ou à Lannion (Côtes d'Armor), suivant les préférences du candidat.

Postuler

Pour postuler, rendez-vous sur :

La date limite de candidature est le 31/05/2020 ; en raison de la crise sanitaire, cette date sera susceptible d'être repoussée.

Subjects

Places

  • Orange Gardens - 44 avenue de la République
    Châtillon, France (92)
  • 2 avenue Pierre Marzin
    Lannion, France (22300)

Date(s)

  • Sunday, May 31, 2020

Keywords

  • numérique, argent, cashless

Contact(s)

  • Thomas Beauvisage
    courriel : thomas [dot] beauvisage [at] orange [dot] com

Information source

  • Thomas Beauvisage
    courriel : thomas [dot] beauvisage [at] orange [dot] com

To cite this announcement

« Post-doctoral position - The digitalisation of ready cash and the disparition of cash: socio-economical issues », Scholarship, prize and job offer, Calenda, Published on Tuesday, April 28, 2020, https://calenda.org/775246

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal