InicioMondes associés. Les vivants dans tous leurs états

Mondes associés. Les vivants dans tous leurs états

Associated worlds. The living in all their states

Revue « Communications » (2022)

Communications journal (2022)

*  *  *

Publicado el martes 30 de junio de 2020 por Anastasia Giardinelli

Resumen

Des recherches, renouant avec les notions de coopération, voire d’altruisme, renouvellent la question des rapports des humains avec la nature et les autres vivants. S’appuyant sur ces études, dans le contexte d'inquiétudes écologiques croissantes, divers courants critiques, alternatifs ou militants entendent développer des perspectives opposées à celles de la loi de la jungle et de la consommation destructrice. Cet appel à contribution porte sur ces expériences et modes de vie conformes à de nouvelles philosophies des rapports avec la nature et ses vivants, tant en France qu’à l’étranger. On attend des enquêtes sociologiques ou ethnographiques, animées par un regard anthropologique et/ou historique.

Anuncio

Coordination scientifique

Sous la direction de :

  • Bernard Paillard 
  • Nicole Lapierre

Argumentaire

Depuis plusieurs années, on voit se multiplier publications (livres et revues), documentaires et reportages télévisés  faisant état des recherches sur les interactions complexes et fascinantes qui se déploient dans le monde des vivants et le structurent. De nombreux travaux, très divers, sont mobilisés, ils portent notamment sur les sols, les forêts, les relations animales intra et inter-spécifiques, ils analysent les multiples phénomènes symbiotiques ou bien s’appliquent à décrypter les racines biologiques des comportements humains. Apparaît ainsi un univers fait d’interdépendances où l’importance des relations semble prévaloir sur celle des organismes isolés et où la prise en compte des notions de milieu, d’environnement (quelles qu’en soient leurs définitions scientifiques) s’avère prioritaire. Ces études trouvent un public réceptif, séduit voire émerveillé par ces mondes associés à la créativité insoupçonnée. Cela, dans un contexte d’inquiétudes écologiques croissantes face à l’érosion de la biodiversité et à ses redoutables conséquences. Derrière ces interrelations du vivant, certains voient se dessiner des perspectives alternatives à celles de la loi de la jungle et de la consommation destructrice. S’appuyant sur un large panel de recherches, des neurosciences à la paléo-anthropologie, ils renouent avec des notions telles que l’entraide, la coopération et l’altruisme.

À l’horizon de ces interrogations, on retrouve celles qui traversent aujourd’hui le champ des sciences sociales et humaines. Ces dernières s’étaient constituées au XIXe siècle sur une série de disjonctions radicales comme celles opposant Culture et Nature, Humains et non-Humains, etc. Des oppositions désormais remises en question, en raison des avancées des diverses sciences du vivant, sans doute. Mais pas seulement. Alors que les responsabilités humaines relatives aux multiples dégradations planétaires sont de plus en plus fortement établies, d’aucuns incriminent, au-delà ou en-deçà de celles des puissances économiques et industrielles, ce dualisme sans appel, ce fondement de l’anthropos d’une civilisation occidentale conquérante, sur lequel il s’agirait de revenir.

Lié à cet argument général, cet appel à contribution porte spécifiquement sur des expériences concrètes de vie se conformant à des philosophies et éthiques des rapports avec la nature et ses vivants, en rupture avec les modèles dominants. On les voit se manifester notamment dans divers courants critiques, alternatifs ou militants, tant en France qu’à l’étranger. On attend des enquêtes sociologiques ou ethnographiques, animées par un regard anthropologique et/ou historique.

Modalités de proposition

Les propositions de contribution sur ces thèmes sont attendues

pour le 10 octobre 2020

sous la forme d'un résumé de 3000 signes environ (document word), assorti d'une courte bibliographie. Elles doivent comporter le nom de l’auteur, son affiliation professionnelle et son courriel et être adressées à revue-communications@ehess.fr avec la mention « Mondes associés » en objet du message. Les articles proposés devront être des inédits et être rédigés en français. Les réponses seront données le 1er novembre 2020 au plus tard. Les articles correspondant aux propositions acceptées (de 25 000 à 30 000 signes espaces compris maximum) devront être remis le 28 février 2021 au plus tard, mis aux normes typographiques de la revue et assortis d’un résumé de 5-6 lignes en français, anglais et espagnol.

Sélection

Les modalités de sélection des propositions figurent sur le site de la revue.

http://www.iiac.cnrs.fr/rubrique63.html

Fecha(s)

  • sábado 10 de octubre de 2020

Archivos adjuntos

Palabras claves

  • bio-inspiration, contestation des modes de production agricole et d’élevage, coopération, communautés et réseaux alternatifs, économie circulaire, économie sociale et solidaire, entraide, jardins collectifs, retour au local, solidarité, agricultu

Contactos

  • Evelyne Ribert
    courriel : revue-communications [at] ehess [dot] fr

Fuente de la información

  • Evelyne Ribert
    courriel : revue-communications [at] ehess [dot] fr

Para citar este anuncio

« Mondes associés. Les vivants dans tous leurs états », Convocatoria de ponencias, Calenda, Publicado el martes 30 de junio de 2020, https://calenda.org/787701

Archivar este anuncio

  • Google Agenda
  • iCal