AccueilComment préparer aujourd'hui la qualité de l'air de demain ?

AccueilComment préparer aujourd'hui la qualité de l'air de demain ?

Comment préparer aujourd'hui la qualité de l'air de demain ?

How to prepare the quality of air today for tomorrow?

Programme AQACIA (Amélioration de la qualité de l'air: comprendre, innover, agir) de l'ADEME

Air quality improvement: understanding, innovating, acting (AQACIA) - ADEME

*  *  *

Publié le mercredi 19 août 2020 par Elsa Zotian

Résumé

Le programme « Amélioration de la qualité de l’air : comprendre, innover, agir » (AQACIA) a pour objectif de faire émerger des projets de recherche et développement orientés vers la compréhension et l’amélioration de la qualité de l’air intérieur et extérieur, en cohérence avec les actions de l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) dans les secteurs de l’agriculture, du bâtiment, des transports, de l’énergie, des déchets et des sols pollués, en vue de contribuer à la transition écologique, à l’adaptation au changement climatique, ainsi qu’à son atténuation. 

Annonce

L'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) lance un nouvau programme de soutien à la recherche sur la qualité de l'air intérieur et extérieur, AQACIA (Amélioration de la Qualité de l’Air : Comprendre, Innover, Agir). Le premier APR qui vient d'être lancé porte sur la thématique " Comment préparer aujourd'hui la qualité de l'air de demain ? "

Présentation

AQACIA apportera un soutien à des projets de recherche finalisée en appui aux politiques publiques dont les résultats sont de nature à améliorer la compréhension des pollutions de l’air intérieur et extérieur et de leurs impacts, et à développer/évaluer des solutions/innovations opérationnelles et efficaces de réduction de ces pollutions. 

Il vise ainsi à fournir les bases scientifiques et les outils nécessaires aux décideurs, aux acteurs et aux gestionnaires de territoires et d’espaces de vie pour définir, mettre en œuvre et évaluer des actions d’amélioration de la qualité de l’air intérieur (QAI) et extérieur (QAE), afin de réduire les risques pour la santé et l’environnement.

AQACIA s’adresse aux différentes disciplines scientifiques concernées par la pollution de l’air et ses impacts : sciences humaines (économie, sociologie, psychologie, …), sciences physiques (métrologie, chimie, météorologie, …), mathématiques (modélisation, statistiques), sciences de la vie (biologie, épidémiologie, écologie, …) et sciences de l’ingénieur (conception, plan d’expériences, évaluation …).

Afin de veiller à la transformation des résultats des travaux en valeur ajoutée, les propositions devront intégrer un volet dédié au passage à l’action au regard des connaissances acquises, et adapté aux cibles visées. L’association, au projet ou à son comité de suivi, des bénéficiaires finaux des résultats dans une optique de recherche collaborative est ainsi fortement encouragée.

Axes de recherche

Les questions de recherche sont reparties en quatre axes :

  • Améliorer les connaissances sur des polluants et pollutions d’intérêt émergent et leurs impacts ;
  • Anticiper l’évolution des atmosphères extérieures et intérieures, et les conséquences sanitaires et socio-économiques associées ;
  • Tirer des enseignements pour la gestion de la qualité de l’air des crises épidémiques, sociétales et climatiques majeures ;
  • Identifier des solutions contribuant à améliorer durablement la qualité de l’air, et lever les freins pour passer à l’action dans une approche intégrée.

Le texte de l’APR est disponible sur : https://entreprises.ademe.fr/dispositif-aide/20200801/aqacia2020-154  

Conditions de candidature et de sélection

Les dossiers pourront être déposés à partir du 15 septembre, et la date de clôture est fixée au 27 novembre 2020 à 12h.

Le dossier comprendra :

  • des informations à compléter en ligne (dont un résumé non confidentiel qui, pour les propositions retenues pour financement, sera affiché sur le site de l’ADEME) ;
  • une description du projet, qui ne devra pas excéder l’équivalent d’une vingtaine de pages et devra utiliser le modèle de fichier fourni (ACRONYME_AQACIA2020_Technique.docx) ; • le détail des demandes budgétaires, qui devra utiliser le modèle de fichier fourni (ACRONYME_ AQACIA2020_Financier.xlsm) ;
  • le(s) consentement(s) RGPD (un par partenaire).

Les propositions seront examinées par un conseil scientifique et un comité d'orientation. La sélection se fera selon les critères suivants : pertinence vis-à-vis des priorités de l’APR, qualité scientifique et technique, qualité de la structuration, qualité du consortium, réalisme de la demande financière, et impacts potentiels/potentiel de diffusion des résultats. 

Le montant moyen de l'aide apportée aux projets retenus par AQACIA est de 150-250 k€ par projet, pour une durée généralement entre 24 et 36 mois.

Le programme Aqacia rassemblera à partir de 2020 l’ensemble des besoins de R&D de l’ADEME sur les problématiques de qualité de l’air intérieur et extérieur (et prend ainsi le relai de PRIMEQUAL, CORTEA, AACTAIR-volet R&D et en partie Impacts-volet Air).

Modalités d'évaluation

Chaque dossier est examiné à la fois par un membre du comité scientifique et par 1 ou 2 autres experts du sujet proposé, choisis dans la communauté scientifiques. Le comité scientifique classe ensuite les propositions selon leur qualité scientifique.

Comité scientifique

  • KIRCHNER Séverine présidente Centre Scientifique et Technique du Batiment (CSTB)
  • FRERE Séverine co-présidente "Laboratoire Territoires, Villes, Environnement et Société (TVES), Univ Littoral Côte d'Opale (ULCO) »

Air Ambiant

  • WORTHAM Henri, chimie labo, réactivité hétérogène (QAE et QAI) "Laboratoire de Chimie de l'Environnement (LCE), UMR CNRS-Université Aix-Marseille"
  • GROS Valérie, métrologie, polluants gazeux dont COV "Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (LSCE), UMR CNRS-CEA-UVSQ"
  • JAFFREZO Jean Luc, Chimie atmosphérique, PM, métrologie, impact sanitaire  "Institut des Géosciences de l'Environnement (IGE), UMR CNRS, Grenoble INP, IRD et Univ Grenoble Alpes"
  • COLL Isabelle modélisation 3D, physico-chimie de l'atm "Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques (LISA), UMR CNRS, Université Paris Est Créteil, Université de Paris"
  • COLETTE Augustin, modélisation chimie-transport, liens QA et CC  "Direction des Risques Chroniques Institut National de l’EnviRonnement Industriel et des RisqueS (INERIS)"
  • CHARRON Aurélie, Emissions des transports, zones urbaines, particules, modélisation stat; Expo aux particules, mobilités actives  "UMR Epidémiologique et de surveillance Transport Travail Environnement (UMRESTTE), UMR IFSTTAR, Univ de médecine de Lyon, Univ Gustave Eiffel"
  • TSCHAMBER Valére, "Combustion de biomasse , Systèmes de dépollution des gaz d'échappement automobiles"  "Laboratoire Gestion des Risques et Environnement (LGRE), Institut de Recherche Jean-Baptiste Donnet"

Air intérieur

  • PLAISANCE Hervé sources intérieures; métrologiemesure des COV et COSV Institut Mines-Télécom (IMT) de d'Alès
  • GEHIN Evelyne aérosols en AI "Centre d’Études et de Recherche en Thermique, Environnement et Systèmes (CERTES), Université Paris-Est Créteil"
  • LOCOGE Nadine Pollution photo-oxydante et COV en QAI et QAE "Département SAGE (Sciences de l’Atmosphère et Génie de l’Environnement), Institut Mines-Télécom (IMT) de Douai"
  • BLONDEAU Patrice modélisation, physique et réactivité en AI, matériaux "Laboratoire des Sciences de l'Ingénieur pour l'Environnement (LaSIE), UMR CNRS-Université de La Rochelle"

Impacts santé/Environnement

  • MOMAS Isabelle épidémiologie environnementale "Laboratoire Santé publique et environnement - Epidémiologie environnementale, Université Paris Descartes-Sorbonne Paris Cité"
  • HULIN Marion épidémio environnementale; expo pesticides, CO; impact sanitaire et surveillance des effets de la QAI "Direction Santé-Environnement Santé publiqie France (SpFrance)"
  • BEDOS Carole tranfert des pesticides "UMR Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes (ECOSYS), INRA AgroParisTech"
  • FABURE Juliette bioindication, ecotoxicologie, émissions de particules "UMR Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes (ECOSYS), INRA AgroParisTech"

Sciences humaines et sociales

  • CHARLES Lionel sociologie, sciences environnementales FRACTAL
  • BONNEFOY Barbara psycho-sociologie, perception de l'environnement "LAboratoire Parisien de Psychologie Sociale (LAPPS), Université Paris Ouest Nanterre-La Défense"
  • FRERE Séverine politiste, sociologue, gouvernance, concertation, perception du risque "Laboratoire Territoires, Villes, Environnement et Société (TVES), Univ Littoral Côte d'Opale (ULCO)"
  • CHARVOLIN Florian Politiques de la connaissance "Centre Max Weber, UMR CNRS et Université de Lyon"
  • BAYEUX Thomas économie "Unité Risques et Société, Agence Nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES)"
  • LE GOFF Richard économie et socio-économie appliquées à l'environnement "Unité d'Economie Appliquée, Ecole Nationale Supérieure des techniques Avancées (ENSTA ParisTech) "

Dates

  • vendredi 27 novembre 2020

Fichiers attachés

Mots-clés

  • air intérieur, air extérieur, changement de comportement, impact sociétal, perception, représentations, leviers psychologiques, leviers sociaux, crises de type COVID

Contacts

  • Nathalie Poisson
    courriel : aqacia [at] ademe [dot] fr

Source de l'information

  • Nathalie Poisson
    courriel : aqacia [at] ademe [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Comment préparer aujourd'hui la qualité de l'air de demain ? », Appel d'offres, Calenda, Publié le mercredi 19 août 2020, https://calenda.org/794596

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search