StartseiteL’Équateur, « mitad del mundo »

StartseiteL’Équateur, « mitad del mundo »

L’Équateur, « mitad del mundo »

Ecuador, mitad del mundo

"Mitad del mundo" - the Equator

Circulations équatoriennes à l’international, circulations internationales en Équateur

Circulaciones ecuatorianas en lo internacional, circulaciones internacionales en Ecuador

Images of the Equator - international exports / Equatorial representations internationally

*  *  *

Veröffentlicht am Donnerstag, 03. September 2020 bei Céline Guilleux

Zusammenfassung

Les tortues des Îles Galapagos, les têtes réduites de Jivaro, les neiges éternelles du Chimborazo, les chapeaux Panama… Autant de symboles mondialement connus qui ont pour point commun de venir d'Équateur. Ils interrogent les dynamiques de circulations internationales des idées, des personnes, des objets, questionnent l'exportation de la culture équatorienne à travers le monde et les processus de construction d'imaginaires sur l'Équateur dans le monde. À l'inverse, ils invitent également à s'intéresser à la manière dont ils sont perçus en Équateur, loin des arènes internationales. Ces dynamiques seront l'objet de la journée d'étude consacrée à l'Équateur et le monde. Comment l'Équateur s'expose sur la scène internationale ? Comment des mouvements internationaux ou transnationaux sont-ils appropriés, traduits, adaptés en Équateur ? Comment circulent les objets et les personnes équatorien.nes à travers le monde ? Afin de répondre à ces questions, nous proposons d'organiser la journée en trois tables rondes.

Inserat

03/12/2020 - Centre de Colloques Campus Condorcet 

Argumentaire

Les tortues des Îles Galapagos, les têtes réduites de Jivaro, les neiges éternelles du Chimborazo, les chapeaux Panama… Autant de symboles mondialement connus qui ont pour point commun de venir d'Équateur. Ils interrogent les dynamiques de circulations internationales des idées, des personnes, des objets, questionnent l'exportation de la culture équatorienne à travers le monde et les processus de construction d'imaginaires sur l'Équateur dans le monde. A l'inverse, ils invitent également à  s'intéresser à  la manière dont ils sont perçus en Équateur, loin des arènes internationales. Ces dynamiques seront l'objet de la journée d'étude consacrée à l'Équateur et le monde. Comment l'Équateur s'expose sur la scène internationale ? Comment des mouvements internationaux ou transnationaux sont-ils appropriés, traduits, adaptés en Équateur ? Comment circulent les objets et les personnes équatorien.nes à  travers le monde ? Afin de répondre à  ces questions, nous proposons d'organiser la journée en trois tables rondes, chacune des tables correspondant aux axes de recherche suivants :

Axe de recherche 1 : La scène internationale en Équateur et l'Équateur sur la scène internationale.

L'arène internationale composée de nombreux acteurs hétérogènes (Etats, Organisations internationales, ONG internationales, coalitions de mouvements sociaux transnationaux) est devenue une scène incontournable et une source de ressources matérielles, symboliques, et humaines pour les acteurs. Cette table ronde s'interrogera donc sur la manière dont des mouvements sociaux localisés s'inscrivent dans ces enjeux internationaux, et inversement comment les acteurs internationaux s'insèrent en Équateur. De la même manière qu'on pense l'internationalisation des mouvements sociaux, on peut également interroger la manière dont l'action publique s'internationalise et comment les gouvernements et les institutions équatoriennes s'approprient, traduisent, ou résistent à l'importation de normes internationales. 

Axe de recherche 2 : Cultures locales, circulations internationale.

L'Équateur est habituellement décrit comme un pays multiculturel. En effet, le territoire national englobe une pluralité de cultures locales, de particularités culturelles ethniques mais aussi de mouvements culturels et artistiques urbains et ruraux actifs au temps présent, mais aussi nombreux à  travers l'histoire. Ces différentes cultures localisées ne sont pas sans lien avec l'espace andin, la région latino-américaine et la sphère mondialisée. L'objectif de cette table est d'interroger le rapport des cultures équatoriennes avec l'échelle internationale. Comment des mouvements culturels et artistiques étrangers, transnationaux et globaux s'inscrivent en Équateur ? Comment les cultures équatoriennes s'exposent à  l'international ? Nous discuterons ainsi les notions de circulations, transferts, représentations, réceptions ou encore appropriation autour des objets culturels.

Axe de recherche 3 : Les équatorien.nes dans le monde, les étranger.es en Équateur.

Cette table ronde se propose d'étudier les circulations de personnes en Équateur et depuis l'Équateur, dans une perspective historique large. Les terres équatoriennes sont, depuis l'époque coloniale, des terres d'accueil d'exilés ou de déplacés. Plus récemment, et non sans rapport avec les bouleversement politiques de ses voisins latino-américains, l'Équateur s'est vu accueillir notamment de nombreuses populations cubaines, colombiennes et vénézuéliennes. Au gré des évolutions politiques et économiques nationales, mais aussi en fonction des aspirations de ses habitants, l'Équateur est aussi une terre de départ. Il s'agira donc aussi d'analyser les migrations des Équatorien.nes principalement aux États-Unis et en Europe, mais aussi dans le reste du monde. Quelles sont les caractéristiques principales de ces migrations ? Comment transforment-elles les trajectoires individuelles mais aussi le paysage national, tant socialement que culturellement ou économiquement ? Comment sont perçus les étrangers en Équateur, mais aussi les Équatoriens à l'étranger ?

Ainsi construite, la journée d'étude permet de présenter une multitude d'études de cas équatorien.nes afin de faire un panorama de la recherche sur l'Équateur actuellement, souvent peu visibilisée en France. En outre, les axes de recherche sont pensés pour permettre de confronter différents regards disciplinaires sur une thématique commune et ainsi venir nourrir la recherche en sciences sociales aussi bien sur les circulations internationales et transnationales culturelles, humaines et matérielles, que sur l'internationalisation de l'action publique et collective.

Modalités de soumission

Envoyer vos propositions de communication (500 mots), en indiquant l’axe de recherche choisi et votre rattachement institutionnel à l’adresse : equateurmitaddelmundo@gmail.com ;

jusqu'au 10 octobre 2020.

Comité d’organisation et de sélection

  • Elodie LENOËL – Centre de Recherche de Documentation des Amériques (CREDA – UMR 7227)
  • Louise REBEYROLLE - Centre de Recherche de Documentation des Amériques (CREDA – UMR 7227)

Orte

  • Campus Condorcet, Centre de colloques, Place du Front Populaire
    Aubervilliers, Frankreich (93)

Daten

  • Samstag, 10. Oktober 2020

Schlüsselwörter

  • Équateur, circulation, international, monde, interdisciplinarité

Kontakt

  • Elodie Lenoël
    courriel : elodie [dot] lenoel [at] sorbonne-nouvelle [dot] fr
  • Louise Rebeyrolle
    courriel : louiserebeyrolle [at] live [dot] fr

Informationsquelle

  • Elodie Lenoël
    courriel : elodie [dot] lenoel [at] sorbonne-nouvelle [dot] fr

Zitierhinweise

« L’Équateur, « mitad del mundo » », Beitragsaufruf, Calenda, Veröffentlicht am Donnerstag, 03. September 2020, https://calenda.org/798073

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search