HomeRural environments in the face of discrimination

HomeRural environments in the face of discrimination

Rural environments in the face of discrimination

Les ruralités face aux discriminations

Cahiers de la Lutte Contre les Discriminations, issue no.14

Cahiers de la Lutte Contre les Discriminations, n°14

*  *  *

Published on Monday, October 19, 2020 by Céline Guilleux

Summary

Ce numéro des Cahiers de la Lutte Contre les Discriminations souhaite s’intéresser aux espaces ruraux contemporains, à leurs mutations et à leurs dynamiques, dans un contexte de marginalisation de ces espaces et sous le prisme de la discrimination, à la fois des acteurs vivant dans ces espaces, mais aussi des espaces ruraux eux-mêmes et les représentations des ruralités de manière plus globale. Ainsi cet appel à articles invite les auteur·e·s à rendre compte de la richesse sociologique de ces espaces par différentes approches (monographie, comparaison, recherche locale, nationale ou internationale) et en ayant recours à l’interdisciplinarité des différents domaines de recherche en sciences sociales (sciences politiques, géographie, sociologie, anthropologie…).

Announcement

Appel à articles n.14

Direction scientifique

Sous la direction d’Agnès Roche et Clément Reversé

Argumentaire

Dans le contexte actuel de mondialisation, d’innovation en matière de communication et de déplacement, et d’internationalisation des échanges où la vie sociale, culturelle et économique semblent se recentrer autour des pôles urbains, la place des espaces ruraux et des ruralités, en France mais aussi partout dans le monde, paraît de plus en plus marginalisée et la culture issue des grandes métropoles de plus en plus dominante. Si ces espaces sont souvent définis comme étant des « vides », des espaces « handicapants », ou de relégation (des pauvres qui s’éloignent des villes gentrifiées), ou « en retard » par rapport à une société se tournant de plus en plus vers l’urbanisation de ses modes de vie, plusieurs recherches s’accordent à percevoir les espaces ruraux comme des espaces de potentialités (Gambino, 2008 ; Zaffran, 2018). Ces potentialités sont toutefois souvent compromises par une forte invisibilisation des espaces ruraux, laissant alors place à des prénotions et des opinions biaisées sur ces espaces (Tallon et alii, 2015). L’un des derniers avatars de la discrimination à l’égard des ruraux s’incarne dans la construction des ruraux comme « ploucs de droite », voire d’extrême droite (Rivière, 2013, Girard, 2017).

Ce numéro des Cahiers de la Lutte Contre les Discriminations souhaite ainsi s’intéresser aux espaces ruraux contemporains, à leurs mutations et à leurs dynamiques, dans un contexte de marginalisation de ces espaces et sous le prisme de la discrimination, à la fois des acteurs vivant dans ces espaces, mais aussi des espaces ruraux eux-mêmes et les représentations des ruralités de manière plus globale.

Ainsi cet appel à articles invite les auteur.e.s à rendre compte de la richesse sociologique de ces espaces par différentes approches (monographie, comparaison, recherche locale, nationale ou internationale) et en ayant recours à l’interdisciplinarité des différents domaines de recherche en sciences sociales (sciences politiques, géographie, sociologie, anthropologie…).

Les espaces ruraux sont traversés par de multiples phénomènes inégalitaires à la fois en leur sein (Roche, 2016, Bruneau, Laferté, Mishi, Renahy, 2018) mais aussi dans leur relation au monde qui les entoure. Si le capital d’autochtonie (Renahy, 2005, Retière 2003, Coquard, 2019) peut constituer dans certains cas une ressource permettant de lutter contre les multiples formes de discrimination et de relégation, les problèmes d’exclusion et d’intégration des individus et des populations demeurent au cœur des questionnements actuels portant sur les espaces ruraux contemporains.

On peut également évoquer le paradoxe entre exclusion des jeunes et discours inclusif de la jeunesse dans les espaces ruraux (Gambino, 2008 ; Rieutort, Thomasson, 2015). Les problématiques liées à l’espace de vie rural compris comme un espace de proximité spatiale et de distance sociale, peuvent également être investiguées par les auteur.e.s. La question des déplacements et des inégalités de mobilités au sein des territoires ruraux (Coly, Even, 2017) est également un point capital à soulever dans l’étude des ruralités du fait même de la configuration spatiale, sociale et démographique de ces espaces de vie.

Au-delà des discriminations, des exclusions et des inégalités internes aux espaces ruraux, les auteurs sont invités à questionner les espaces ruraux comme objets d’une marginalisation et d’une discrimination dans les sciences sociales, les médias, mais aussi dans les politiques publiques actuelles. Nous demandons ainsi aux auteur.e.s dans ce numéro de saisir les questions relatives aux discriminations des espaces ruraux ainsi que les discriminations au sein des espaces ruraux, en considérant les évolutions et mutations de ces espaces et leurs places actuelles dans une société contemporaine de plus en plus polarisée autour d’espaces urbains paraissant être les nouveaux centres de gravité de la vie sociale, économique et culturelle.

Afin d’organiser la réflexion des auteur.e.s, nous avons scindé cet appel à communication en trois axes :

Axe 1 : Marginalisation et politiques publiques

Dans cet axe, il sera demandé aux auteur.e.s de se concentrer sur les discriminations et les phénomènes inégalitaires subis par les espaces ruraux. Cet axe peut ainsi traiter du manque d’intérêt flagrant et du manque d’adaptation des politiques publiques aux espaces ruraux, du manque d’intérêt pour la question rurale contemporaine. Si la paysannerie était bien, selon les termes de Pierre Bourdieu une « classe objet », le monde rural aujourd’hui peut être considéré comme un « objet » dont on parle (peu) et à la place duquel on parle. Il serait dès lors intéressant de questionner le rapport de ces espaces à des problèmes politiques et de sociétés actuelles. Les représentations médiatiques autour du Rassemblement National et la crise des Gilets Jaunes peuvent être des portes d’entrée intéressantes afin de traiter de la marginalisation de ces espaces et de leur rapport au monde politique actuel.

Axe 2 : Discriminations et inégalités au sein du rural

Ce deuxième axe se recentre pour sa part plus précisément sur les expériences et les vécus de phénomènes discriminatoires ou d’inégalité au sein même de ces espaces. Questionner les discriminations ou les inégalités dans les espaces ruraux permet à la fois de rendre compte d’une réalité bien souvent ignorée par la recherche qui se concentre encore aujourd’hui quasi unanimement sur les espaces urbains, mais cela permet aussi de rendre compte des spécificités de ces espaces en matière d’inégalités et de discriminations. L’espace façonne les expériences et les parcours que ce soit par la question de la mobilité, du rapport à l’interconnaissance locale ou encore à l’offre de service disponible, il s’agit dans cet axe d’interroger l’expérience discriminatoire et d’inégalités dans des espaces ayant leurs caractéristiques propres.

Axe 3 : Narration, expérimentation et réappropriation du rural

Le dernier axe de cet appel à articles propose d’aller au-delà du constat inégalitaire et/ou discriminatoire au sein des espaces ruraux. Pour reprendre le titre de la revue, nous souhaitons ici regrouper des réflexions et des témoignages sous forme d’article de lutte contre les discriminations. Il s’agit alors ici de mettre en lumière des récits, des expériences de vie ou encore des expérimentations ainsi que leur aboutissement afin de ne pas seulement constater ces phénomènes mais pouvoir lutter contre eux. Cet axe est en définitive une forme de réappropriation de l’expérience rurale par celles et ceux qui vivent au quotidien les discriminations et les inégalités au sein et avec ces espaces de vie.

Conditions de soumission

L’ensemble des articles soumis à expertise devront être envoyés

avant le 1er mars 2021

aux adresses suivantes : agnes.roche@uca.fr & clementreverse1@gmail.com

Les articles feront l’objet d’une double expertise.

Les auteur.e.s seront informé.e.s de la recevabilité de leur proposition, ou de la correction et types de corrections le 15 mai 2021 au plus tard.

Les articles retenus devront être envoyés modifiés, avant le 30 juin 2021

La publication du numéro 14 est prévue pour fin septembre 2021

Ces propositions devront comprendre :

  • L’article complet (30 000 maximum)
  • Une présentation de(s) auteur.e.s -2,3 publications et affiliations
  • Un résumé en français (10 lignes)

Des notes de lecture, recensions, notes de synthèses sont aussi attendues.

Des chroniques, témoignages et entretiens peuvent être proposés en concertation avec les coordinateurs/trice.s du numéro.

Normes de la rédaction

  • Les notes de bas de page ne renvoient pas aux références bibliographiques mais permettent d’indiquer des éléments n’apparaissant pas dans le texte.
  • Les références s’écrivent dans le texte (NOM, Date) : si plusieurs références d’un même auteur renvoient à la même date, merci d’accoler à cette dernière une lettre (a, b, c) que l’on retrouvera en bibliographie.
  • Pour les livres : Nom Initiale du prénom. (date), Titre du livre, édition, collection, date.
  • Pour les articles : Nom Initiale du prénom. (date), « Titre de l’article », Nom de la revue, numéro, volume, pagination (ex : pp. 10-20).
  • Pour un chapitre de livre : Nom Initiale du prénom. (date), « Titre de l’article », in Titre du livre(Nom de/de la dir., Initiale du prénom, dir.), éditeur, coll., pagination (ex : pp. 10-20).
  • Pour les articles électroniques, merci de compléter vos références par : Disponible sur : lien. Consulté le : Jour/Mois/Année
  • Les citations (textes ou entretiens) sont proposées en « italique ».
  • Chaque auteur.e soulignera 2-3 phrases importantes de son texte afin que ces dernières puissent être mises en exergue lors de la mise en page.
  • Les illustrations utilisées doivent être libre de droits (ou fournies avec un accord d’utilisation). Les graphiques et illustrations sont numérotés et comprennent titre et légende.

Bibliographie

BRUNEAU, Ivan. LAFERTÉ, Gilles. MISCHI, Julian. RENAHY, Nicolas. (dir), Mondes ruraux et classes sociales, Éditions EHESS, 2018

COLY, Bertrand. EVEN, Danielle. Place des jeunes dans les territoires ruraux. Journal officiel de la République française, Section de l’aménagement durable des territoires et section de l’éducation, de la culture et de la communication, 198 pp., 2017

COQUARD, Benoît. Ceux qui restent. Faire sa vie dans les campagnes en déclin. La Découverte, « L’envers des faits », 216 pp., 2019GAMBINO, Mélanie. Vivre dans les espaces ruraux à faible densité de population : Pratiques et représentations des jeunes dans le Périgord Vert (France) et le Rural Galway (Irlande). Géographie. Université de Toulouse, 2008

GIRARD, Violaine. Le vote FN au village. Trajectoires de ménages populaires du périurbain. Édition du croquant, 2017

RENAHY, Nicolas. Les gars du coin : Enquête sur une jeunesse rurale. La découverte, Paris, 294 p., 2005

RETIÈRE, Jean-Noël. « Autour de l’autochtonie. Réflexion sur la notion de capital social populaire. », Politix, no63, p. 121-143, 2003

REVERSÉ, Clément. Les oubliés du pays de Cocagne. L’expérience de l’insertion et de la transition vers l’âge adulte des jeunes ruraux peu ou pas diplômés de Nouvelle-Aquitaine. Thèse en sociologie, Université de Bordeaux, 438 pp., 2020

RIVIÈRE, Jean. « Des ploucs de droite aux pavillonnaires lepénistes. Sur la construction médiatique du vote des ruraux. » Agone, « Campagnes populaires, campagnes bourgeoises », no51, p. 65-83, 2013/2

ROCHE, Agnès. Des vies de pauvres. Les classes populaires dans le monde rural. Presses Universitaires de Rennes – Essais – 340 pp., 2016

TALLON, Hélène. LIGNERES, Ingrid. BUREAU, Marie-Christine. LE DANTEC, Éliane. L’invisibilité sociale : publics et mécanismes. Les pauvres en milieu rural et notamment les jeunes ruraux et néo-ruraux. ARIAC – Onpes : Invisibilité sociale : Public et mécanisme, rapport final, 2015

ZAFFRAN, Joël. « Emploi des jeunes sans diplôme : la prime au rural »,  Formation emploi, no142, p. 99-117, 2018/2

Date(s)

  • Wednesday, March 31, 2021

Keywords

  • ruralité, discrimination, inégalité, territoire, espace rural

Contact(s)

  • Clément Reversé
    courriel : clement [dot] reverse [at] u-bordeaux [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Clément Reversé
    courriel : clement [dot] reverse [at] u-bordeaux [dot] fr

To cite this announcement

« Rural environments in the face of discrimination », Call for papers, Calenda, Published on Monday, October 19, 2020, https://calenda.org/809412

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search