HomeRebel diplomacies. Huguenots, malcontents and agitators on the international scene (1562-1629)

HomeRebel diplomacies. Huguenots, malcontents and agitators on the international scene (1562-1629)

Rebel diplomacies. Huguenots, malcontents and agitators on the international scene (1562-1629)

Diplomaties rebelles. Huguenots, malcontents et ligueurs sur la scène internationale (1562-1629)

*  *  *

Published on Friday, November 13, 2020 by Céline Guilleux

Summary

Durant les guerres de religion, les huguenots, les malcontents et les ligueurs ont maintes fois appelé à leur secours des puissances étrangères, agissant sur une scène diplomatique ordinairement réservée aux seuls ambassadeurs officiels. Si les aspects internationaux des guerres de religion ont fait l’objet de recherches récentes, on s’est encore peu interrogé sur les enjeux politiques, symboliques, juridiques et doctrinaux du déploiement à travers l’Europe de démarches diplomatiques initiées par des pouvoirs rebelles. En étudiant les pratiques de négociation d’acteurs non-étatiques et perçus comme rebelles, cette journée d’études ambitionne donc d’ouvrir de nouvelles pistes pour l’histoire des relations internationales, mais aussi pour l’histoire des révoltes.

Announcement

Argumentaire

Durant les Guerres de Religion, les huguenots, les Malcontents et les ligueurs ont maintes fois appelé à leur secours des puissances étrangères, agissant sur une scène diplomatique ordinairement réservée aux seuls ambassadeurs officiels. Si les aspects internationaux des guerres de Religion ont fait l’objet de recherches récentes, on s’est encore peu interrogé sur les enjeux politiques, symboliques, juridiques et doctrinaux du déploiement à travers l’Europe de démarches diplomatiques initiées par des pouvoirs rebelles.

Au Moyen-âge, la pratique des relations internationales ne se limitait pas aux États mais englobait des acteurs les plus divers, tels que les seigneurs, les villes, les ligues marchandes, ou encore les ordres religieux. Toutefois, au cours du XVIe siècles, les écrits juridiques et les traités dits « de l’ambassadeur » ont eu de plus en plus tendance à définir la diplomatie comme un des principaux attributs de la souveraineté, excluant explicitement de la scène diplomatique les acteurs non-étatiques. Ainsi se structure une culture diplomatique avec ses codes, ses cérémonies, ses rites, une culture diplomatique qui est largement une culture d’État, avec en son centre la figure de l’ambassadeur, de plus en plus spécialisé dans ses fonctions d’informateur, de négociateur et de conseiller.

De ce fait, au moment des Guerres de Religion, le surgissement d’émissaires rebelles dans les cours européennes pose le problème du statut de ces acteurs au regard des règles et des pratiques nouvelles de la diplomatie. De la même manière que durant les révoltes, l’apparition de nouveaux acteurs sur la scène politique intérieure en perturbe le fonctionnement, on peut s’interroger sur les perturbations occasionnées par les démarches « diplomatiques » rebelles. Ce surgissement soulève différentes questions, qui peuvent être autant d’axes de recherches pour la journée d’études envisagée.

  • Quels sont les dispositifs discursifs et symboliques mis en place par les commanditaires et les émissaires rebelles ? Accéder à un statut diplomatique est-il systématiquement recherché comme un gage de réussite ?
  • Comment les documents produits par les commanditaires, les émissaires rebelles et leurs interlocuteurs imitent-ils ou se différencient-ils de la production diplomatique conventionnelle (instructions, lettres de créances, traités, dépêches) ?
  • Comment les conditions concrètes de voyage, d’arrivée et de logement des émissaires rebelles sont-elles affectées par leur statut et leurs éventuelles prétentions diplomatiques ?
  • Quel est le statut protocolaire accordé aux émissaires rebelles par les destinataires de leurs démarches, dans quelles conditions et comment ce statut est-il marqué (vocabulaire, audiences, cérémonies, dons) ?
  • Quels réseaux (politiques, familiaux, confessionnels, informationnels) les émissaires peuvent-ils mobiliser une fois arrivés à destination ?
  • Ces émissaires commettent-ils des impairs, par rapport à quelles normes et avec quelles conséquences ?
  • Comment la monarchie française et ses représentants réagissent-ils pour priver les émissaires rebelles d’un éventuel statut diplomatique ? Comment tâchent-ils de priver les rebelles de toute marge d’action auprès du prince chez qui ils se trouvent et auprès de tous les autres interlocuteurs potentiels ?
  • Quels incidents diplomatiques peuvent être déclenchés par la réception des émissaires rebelles, et a fortiori par l’aide qui leur est accordée ?
  • Comment réagissent le corps diplomatique et les différents observateurs ?
  • Quelle est la place accordée aux émissaires rebelles dans les ouvrages théoriques et doctrinaux traitant de la diplomatie ?

En étudiant les pratiques de négociation d’acteurs non-étatiques et perçus comme rebelles, cette journée d’études ambitionne donc d’ouvrir de nouvelles pistes pour l’histoire des relations internationales, mais aussi pour l’histoire des révoltes.

Modalités de participation

Matthieu GELLARD, Maître de conférences en histoire moderne à l'INSPE de Paris- Centre Rouland Mousnier, et Fabrice MICALLEF, Maître de conférences en histoire moderne à l'Université de Nantes - CRHIA, vous invitent à la journée d'études portant sur le thème: "Diplomaties rebelles. Huguenots, Malcontents et Ligueurs sur la scène internationale (1562-1629)".

Manifestation sur Zoom, en visioconférence. Pour s'inscrire : https://bit.ly/2TCDKyu

Programme

  • 9h30 - 9h45 - Mot de bienvenue et présentation d'Alliance Europa, par Michel Catala (Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique / Université de Nantes), directeur de l'Institut d'études européennes et globales
  • 9h45-10h00 - Introduction : Matthieu Gellard (Centre Roland Mousnier / INSPE de Paris) et Fabrice Micallef (Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique / Université de Nantes)

Session 1, présidée par Éric Schnakenbourg (Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique / Université de Nantes)

  • 10h-10h20 – Dante Fedele (Centre d’Histoire Judiciaire / Université de Lille) Le statut des rebelles dans les écrits sur l'ambassadeur au début de l'époque moderne
  • 10h20-10h30 – Questions

10h30-10h45 – Pause

  • 10h45-11h05 – Mark Greengrass (Université de Sheffield) Mener la révolte d'ici et d'ailleurs ; Henri de Bourbon-Condé et la mobilisation malaisée des Malcontents (1574-1575)
  • 11h05-11h25 – Lana Martysheva (Centre Roland Mousnier / Institut Universitaire Européen) François d'Alençon et la diplomatie malcontente : les horizons italiens d'un prince rebelle (1574-1576)
  • 11h25-11h45 – Fabrice Micallef (Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique / Université de Nantes) Une nébuleuse diplomatique. Ambassadeurs, députés et agents ligueurs en Espagne et en Italie (1589-1596)
  • 11h45-12h15 – Questions

12h15-14h00 – Pause déjeuner

Session 2, présidée par Yann Lignereux (Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique / Université de Nantes)

  • 14h00-14h20 – Hugues Daussy (Centre Lucien Febvre / Université de Franche-Comté) D’une diplomatie rebelle à une diplomatie royale : les balbutiements de la politique internationale huguenote pendant les premières guerres civiles
  • 14h20-14h40 – Michel de Waele (Université de Laval) Entre espoirs et réalité : les huguenots, l'Angleterre et les provinces-Unies (1621-1622)
  • 14h40-15h00 – Questions

15h-15h20 – Pause

  • 15h20-15h40 – Amélie Balayre (Université d’Artois/Centre de Recherche et d’Études - Histoire et Sociétés) Les stratégies d’interventions des minorités rebelles dans les négociations de mariages royaux. (France-Angleterre, 1569-1625)
  • 15h40-16h00 – Matthieu Gellard (Centre Roland Mousnier / INSPE de Paris) Les ambassadeurs des derniers Valois face aux diplomaties rebelles durant la seconde moitié du XVIe siècle
  • 16h00-16h20 – Questions
  • 16h20-16h45 – Conclusions (Éric Schnakenbourg, Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique / Université de Nantes) et discussion finale.

Subjects

Date(s)

  • Thursday, November 19, 2020

Keywords

  • diplomatie, rebelle, huguenot, ambassade

Reference Urls

Information source

  • Sacha Crusson
    courriel : sacha [dot] crusson [at] univ-nantes [dot] fr

To cite this announcement

« Rebel diplomacies. Huguenots, malcontents and agitators on the international scene (1562-1629) », Study days, Calenda, Published on Friday, November 13, 2020, https://calenda.org/815002

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search