InicioLe monde des services à la personne, le travail du « care », en temps de crise sanitaire

InicioLe monde des services à la personne, le travail du « care », en temps de crise sanitaire

*  *  *

Publicado el lunes 11 de enero de 2021 por Céline Guilleux

Resumen

L’importance déterminante des métiers de services est apparue de manière criante au cours de la dernière année face à la crise sanitaire mondiale de la Covid 19. Ces emplois précaires et peu qualifiés se sont retrouvés en « premières lignes » pour certains (caissières) et on était rendu inutiles pour d’autres (serveuses) du fait des fermetures. Cette journée d’étude se penchera en priorité sur les métiers où l’on trouve une majorité de femmes souvent étant les plus précaires.

Anuncio

27 avril 2021

Argumentaire

En s’inspirant de la définition du care de la sociologue Paula England et de l’économiste Nancy Folbre [England, Folbre ; 1999] qui le définissent comme un « service à une personne avec laquelle il existe un contact personnel (normalement face-à-face) », cette journée d’étude se s’intéressera aux transformations de ces métiers de service en temps de crise sanitaire. La définition plus étendue du travail de care s’apparente au « travail reproductif ». En effet, selon la Evelyn Nakano Glenn, la reproduction sociale (social reproduction) englobe « la gamme des activités et relations nécessaires au maintien des individus aussi bien de manière quotidienne que de façon intergénérationnelle » [Nakano Glen ; 1992]. La relation entre le client et l’employé est donc centrale dans le questionnement autour de ces emplois.

En partant de constats sur les réalités de travail de ces emplois cette journée d’étude se concentrera ensuite sur le tournant (depuis mars 2020) qu’a constitué la crise sanitaire. Le premier axe de recherche sera donc sur les conditions de travail de ces métiers du care avant la crise. Puis, les conséquences déjà visibles mais aussi celles sur le long terme pourront être explorées dans un second axe. Ici, une mobilisation des notions de travail du care, de travail invisible, de travail reproductif serait attendue.

De fait, que ces métiers soient évincés ou mis en avant, les employés souffrent de différents types de discriminations et les sentiments d’indignation face à la précarité exacerbée dans ce contexte seront interrogés.  Les communications devront se pencher sur ces différents métiers tels que caissières, serveuses, aide à la personne à travers différents axes : Les discriminations liées au genre, à la « race » et à la classe sociale (fragilisation des populations déjà vulnérables). Les questions autour du travail reproductif et du travail du care en temps de crise. Enfin, l’impact (notamment dans la relation client/employé), la résistance et les luttes dans ce contexte et à venir.

Modalités de contribution

Les propositions de communication (300 mots maximum) sont à renvoyer à l’adresse suivante : lucie.mezuret@hotmail.fr

avant le 02 mars.

Une réponse sera donnée fin mars.

Organisatrice

Mezuret Lucie, Etudiante en seconde année de Doctorat en sociologie du travail à l’Université de Paris (LCSP)

Lucie Mezuret est également en charge de l'évaluation et de la sélection des propositions.

Bibliographie

  • Avril Christelle, Les aides à domicile : Un autre monde populaire, La Dispute, 2014.
  • Cingolani Patrick, La précarité, PUF, Paris, 2017.
  • Gadrey, Jean, Les relations de service et l’analyse du travail des agents, Sociologie du travail, 1994.
  • England Paula, Nancy Folbre, “The Cost of caring”, Sage journals, 1999.
  • Fellay Angélique, « La dimension relationnelle des métiers de service : cache-sexe ou révélateur du genre ? », Université de Lausanne, 2010.
  • Hirschman Albert O, Exit, Voice and Loyalty: Responses to Decline in Firms, Organizations and States, Harvard University Press, 1970.
  • Hochschild Arlie, The Managed Heart: Commercialization of Human Feeling, University of California Press, 1983.
  • Malochet Guillaume, La féminisation des métiers et des professions. Quand la sociologie du travail croise le genre, Sociologie Pratique, 2007.
  • Maruani Margaret, Travail et emploi des femmes, La découverte, 2017.
  • Maruani Margaret (Dir.), Femmes, genre et sociétés : L’état des savoirs, TAP/Hors-Série, 2005.
  • Maruani Margaret (Dir.), Je travaille, donc je suis : Perspectives féministes, Recherches, 2018.
  • Nakano Glenn Evelyn, “From Servitude to Service Work: Historical Continuities in the Racial Division of Paid Reproductive Labor, University of Chicago Press”, 1992.

Lugares

  • Université de Paris
    París, Francia (75)

Fecha(s)

  • martes 02 de marzo de 2021

Palabras claves

  • métier, care, crise sanitaire, travail reproductif

Contactos

  • Lucie Mezuret
    courriel : lucie [dot] mezuret [at] hotmail [dot] fr

Fuente de la información

  • Lucie Mezuret
    courriel : lucie [dot] mezuret [at] hotmail [dot] fr

Para citar este anuncio

« Le monde des services à la personne, le travail du « care », en temps de crise sanitaire », Convocatoria de ponencias, Calenda, Publicado el lunes 11 de enero de 2021, https://calenda.org/826757

Archivar este anuncio

  • Google Agenda
  • iCal
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search