AccueilSociété, nature et biodiversité

AccueilSociété, nature et biodiversité

Société, nature et biodiversité

Regards croisés sur les représentations sociales de la nature

*  *  *

Publié le lundi 11 janvier 2021 par Céline Guilleux

Résumé

Alors que les scientifiques du monde entier alertent l’opinion publique sur les risques induits par la « sixième extinction massive », la question se pose de savoir comment ce message est perçu par la population. En effet, deux conceptions du problème peuvent être distinguées : la première s’ancre dans un registre scientifique (biodiversité) tandis que la seconde renvoie davantage aux expériences individuelles (nature). Soucieux d’explorer en profondeur la place qu’occupe la nature dans l’imaginaire collectif des Français, le Commissariat général au développement durable (CGDD) souhaite élaborer une synthèse des travaux menés en sciences humaines et sociales sur cette question. Cette publication collective paraîtra au quatrième trimestre 2021.

Annonce

Contexte général

Depuis les années 1990, le service statistique du Ministère de l’Environnement a mis en place un dispositif d’enquêtes pluriannuel visant à suivre les préoccupations, représentations et pratiques des citoyens en matière environnementale. 

Début 2020, le Service des données et études statistiques (SDES) a piloté la réalisation d’une vaste enquête visant à dresser un état des lieux quantitatif de la relation que les Français entretiennent avec la nature. Cette enquête a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 4 553 personnes âgées de 16 ans et plus, résidant en France métropolitaine et dans quatre départements d’Outre-mer.

Les résultats de cette enquête ont été partiellement valorisés en octobre dernier dans une publication intitulée « Les Français et la nature : fréquentation, représentations et opinions ». Cette synthèse était accompagnée d’un outil de datavisualisation (mis en ligne sur le site Internet du SDES) permettant aux usagers de s’approprier les données issues de l’enquête. Offrant la possibilité de consulter les résultats en fonction de différentes variables explicatives (genre, âge, territoire de vie, catégorie socioprofessionnelle, niveaux de vie et d'études), cette application interactive est en capacité de générer plusieurs centaines de graphiques afin de répondre au mieux aux questionnements.

La valorisation des données de cette enquête reste cependant partielle, puisque la publication de synthèse se limite à présenter les résultats métropolitains pour une moitié du questionnaire. Par ailleurs, même si la datavisualisation permet de dépasser ce premier niveau de lecture, des analyses détaillées montrent que d'autres facteurs que ceux mis en exergue (expériences passées, pratiques, ancrage territorial, ...) influent sur les réponses données.

Dans ce contexte, et à l’instar de ce qui avait été fait en 2018 pour  la valorisation de l’enquête consacrée aux Modes de vie et pratiques environnementales des Français, le service statistique du ministère propose la réalisation d’une publication collective consacrée à la relation que les Français entretiennent avec la nature et la biodiversité. Sa parution aura lieu au second semestre 2021.

Enjeux d’une publication consacrée aux perceptions sociales de la biodiversité

Depuis la création d’un ministère chargé de cette question au début des années 1970, la prise en compte des enjeux environnementaux s’est progressivement imposée dans l’espace public.

Partant de ce constat, de nombreuses questions se posent : dans quelle mesure la société française a-t-elle changé son rapport à l’environnement en général et à la nature en particulier ? Comment cela s’est-il traduit concrètement ? La préoccupation des Français à l’égard de l’environnement influe-t-elle sur leurs façons d’appréhender la nature, de vivre à son contact, de la protéger ? Quels facteurs contribuent selon eux à la dégradation de la nature ? Comment sont perçues les politiques publiques visant à limiter l’érosion de la biodiversité ? Quelle place notre civilisation est-elle disposée à accorder à la vie sauvage à l’ère de l’Anthropocène ? De quelles capacités disposent les Français pour protéger la nature ?

Pour tenter de répondre à ces questions (et à bien d’autres), l’enquête « Les Français et la nature » constitue un outil précieux pour observer comment les citoyens s’approprient les enjeux sociaux et écologiques liés à la protection de la biodiversité. À la différence des nombreux sondages réalisés de manière occasionnelle sur des sujets proches, ce dispositif d’enquête bénéficie d’un important échantillon et s’appuie sur une méthodologie robuste. Les données collectées permettent ainsi de caractériser finement les enquêtés, en ne se limitant pas aux seuls critères socio-économiques.

Pour appréhender les représentations sociales de la nature sous différents angles, il paraît opportun de mobiliser des regards et expertises variés. Aussi, le Service des données et études statistiques souhaite profiter de cette enquête pour proposer une publication regroupant différentes contributions consacrées aux relations qu’entretiennent les Français avec la nature et la biodiversité.

Dans la gamme éditoriale du Commissariat général au développement durable, la collection « Théma » accueillera ce projet, structuré sous forme de contributions multiples autour d’une thématique commune. Pour ce faire, il s’agira de sélectionner et d’assembler un ensemble d’articles en les articulant au mieux pour interroger la complexité et la variété des relations que les Français entretiennent avec la nature. Si les résultats de l’enquête ont vocation à constituer un point d’ancrage, d’autres sources pourront être mobilisées de manière complémentaire pour offrir un panorama le plus exhaustif possible du sujet.

Pour s’assurer du bon déroulement de cette démarche collective, un comité de lecture sélectionnera les propositions, évaluera les articles retenus et veillera à la cohérence globale du projet. La coordination scientifique de cette publication sera assurée par Eric Pautard, docteur en sociologie et responsable du dispositif national d'enquêtes quantitatives sur les représentations sociales de l'environnement (CGDD-SDES).

Contenu et contributions envisagées

De manière générale, les propositions de contribution mobilisant les données de l’enquête « Les Français et la nature » seront tout particulièrement appréciées. Afin de permettre aux contributeurs d’identifier les axes qu’ils souhaiteraient approfondir, il leur est conseillé de prendre connaissance du questionnaire et des principaux résultats en consultant l’outil de datavisualisation. Par la suite, la base de données anonymisées sera fournie aux auteurs des contributions sélectionnées.

Au regard des thématiques abordées dans l’enquête, plusieurs axes d’analyse pourraient être envisagés : appréciation subjective des différents milieux naturels (forêt, montagne, prairies, lacs et rivières, mer et littoral, etc.),  usages sociaux de ces espaces (tourisme balnéaire et de montagne, promenades en forêt et cueillette de champignons, chasse et pêche, agriculture et jardinage, etc.), connaissance des espaces protégés (parcs nationaux, parcs naturels régionaux, réserves, sites classés, etc.), relation au genre animal (sensibilité à la question du bien-être animal, appréhensions, nourrissage hivernal des oiseaux, consommation différenciée de viandes), opinions exprimées sur différents sujets (état de dégradation de la nature, optimisme/pessimisme face à l’avenir, perception des alertes scientifiques, régulation vs. libre évolution,…), façons d’agir pour protéger la nature et lutter contre les facteurs d’érosion de la biodiversité (implication individuelle, pollueur-payeur, etc.), estimation des menaces induites par la dégradation des écosystèmes, etc.

Plus largement, il pourra être intéressant d’interroger le rapport des français à la nature en se focalisant sur différents déterminants tels que l’âge, le sexe, le lieu de résidence (zone géographique, type d’agglomération, cadre de vie dans l’enfance) ou le niveau d’études. De la même manière, il peut sembler opportun de s’intéresser à des profils bien spécifiques en s’appuyant sur des variables additionnelles comme les pratiques (sports de nature, chasse/pêche, etc.), les expériences passées (jardinage en famille, classes vertes, scoutisme, etc.), les appréhensions à l’égard de certains espaces ou espèces, etc.

Les contributeurs sont également invités à soumettre des propositions d’articles plus intégrées,  par exemple en caractérisant des profils de population grâce à des analyses multivariées, en procédant à une lecture territorialisée des résultats, en réalisant une revue de littérature des travaux sur la question, en confrontant les données de cette étude avec celles issues d’enquêtes plus anciennes, en comparant la situation française avec d’autres pays, en interrogeant la relation société-nature à l’aune de la crise sanitaire actuelle, etc.

Chaque proposition d’article devra préciser de quelle façon les auteurs souhaitent appréhender la question des représentations sociales de la nature, dans quelle perspective (statistique, économique, sociologique, historique, bibliographique, prospective, etc.), sur quelle base (mobilisation des données issues de cette enquête et/ou d’une autre enquête, études de cas, entretiens/observations, revue de littérature, etc.) et à quelle échelle (individuelle, centrée sur une catégorie de population ou sur un type de territoire en particulier, comparaison infra ou supra-nationale, etc.).

Afin de mettre en perspective les résultats présentés dans les articles, ceux-ci pourront s’appuyer sur des encadrés : éléments de contexte, précisions méthodologiques ou géographiques, présentation de cas exemplaires, comparaisons chiffrées, synthèse de références ou de travaux antérieurs, etc.

Qu’il s’agisse de travaux quantitatifs ou qualitatifs, une attention particulière sera accordée à la robustesse de la méthodologie mise en œuvre par les auteurs. La contribution devra ainsi préciser les éléments méthodologiques et montrer explicitement comment ceux-ci renforcent la démonstration.

Modalités de contribution

Les propositions d’articles doivent être envoyées jusqu’au 31 janvier 2021.

Elles seront adressées par courriel au coordinateur de la publication :

eric.pautard@developpement-durable.gouv.fr

La taille des contributions incorporant de nombreuses figures (10 maxi.) devra être comprise entre 20 000 et 25 000 signes (espaces compris). Pour les contributions intégrant peu de graphiques, de tableaux ou d’encadrés, cette taille pourra atteindre 30 000 signes (espaces compris).

Les propositions (deux pages maximum) devront indiquer clairement :

  • Les noms des auteurs et leur organisme d’appartenance
  • Le titre (indicatif) du projet d’article
  • Les orientations privilégiées
  • Les sources mobilisées (Enquête Nature 2020, autre enquête quantitative, matériau qualitatif, etc.)
  • L’orientation problématique de l’article / Les principaux résultats attendus
  • Les références des auteurs (travaux/publications déjà menés sur cette thématique)

Modalités pratiques d'évaluation des propositions de contribution

Calendrier prévisionnel

  • 10 décembre 2020 → 31 janvier 2021 : Appel à contributions

  • 1er février 2021 → 12 février 2021 : Analyse des propositions, sélection des contributions et validation du sommaire par le comité de lecture
  • Mi-Février 2021 : Prise de contact avec les contributeurs retenus
  • Mars 2021 → Mai 2021 : Rédaction des articles par les auteurs
  • Juin 2021 : Évaluation des articles soumis, demandes de modifications et validation des versions finales
  • Juillet 2021 → Septembre 2021 : Finalisation et maquettage de la publication
  • Octobre 2021 : Parution et diffusion de la publication
  • Novembre 2021 : Séminaire de valorisation

Coordinateur

Eric Pautard, Sociologue au ministère de la Transition écologique, Chargé de mission "Société et Environnement" au service des données etétudes statistiques (SDES) du Commissariat général au développement durable (CGDD)

Modalités d'évaluation

Les propositions de contribution seront soumises à évaluation, sans qu’il soit fait mention du nom de l’auteur ou de son institution de rattachement. Ces résumés d’intention seront examinés conjointement par le Comité de lecture. Soucieux de proposer aux lecteurs un large panorama des travaux menés sur ce sujet, ce Comité tiendra compte de la singularité des propositions, de leur pertinence, de leur rigueur scientifique et/ou statistique, de leur capacité à éclairer le débat public sur ce thème…

L’acceptation d’une proposition de contribution ne présume pas de son acceptation finale. Dans un premier temps, les contributions retenues seront évaluées par le coordinateur de la publication pour vérifier leur conformité avec ce qui était attendu. Les articles seront par la suite soumis (en double-aveugle) à des évaluateurs externes dont le champ d’expertise scientifique est directement en lien avec le contenu de chaque contribution. En dernier lieu, le Comité de lecture sera amené à se prononcer sur l’ensemble des propositions. A chacune des étapes de l’évaluation, des suggestions ou modifications pourront être demandées aux auteurs afin d’améliorer les articles.

Dates

  • dimanche 31 janvier 2021

Mots-clés

  • nature, biodiversité, environnement, paysage, mer, montagne, forêt, faune, flore, outremer, protection, société

Contacts

  • Eric Pautard
    courriel : eric [dot] pautard [at] developpement-durable [dot] gouv [dot] fr

Source de l'information

  • Eric Pautard
    courriel : eric [dot] pautard [at] developpement-durable [dot] gouv [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Société, nature et biodiversité », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 11 janvier 2021, https://calenda.org/830286

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search