HomeViolence and representation

HomeViolence and representation

Violence and representation

Violence et représentation

*  *  *

Published on Wednesday, January 27, 2021 by Céline Guilleux

Summary

Sous le titre Violence et représentation, ce cycle de conférences cherchera  à ouvrir de nouvelles voies d’interprétation des phénomènes artistiques à la lumière des analyses girardiennes de la violence et du sacré. Une anthropologie de l’art qui situe les images dans une économie de la violence et du sacré, une sociologie de l’art qui situe l’œuvre d’art dans le monde des objets du désir, une phénoménologie de l’art qui situe les chefs-d’œuvre de la peinture ou de la sculpture dans une phylogenèse des pratiques du peintre et du sculpteur, formeront l’horizon de ces travaux.

Announcement

Argumentaire

Parce qu’elle concerne les phénomènes humains en tant que tels, la théorie mimétique éclaire les domaines les plus divers des sciences de l’homme. Mais il ne faut pas oublier que René Girard en a élaboré la première application dans le champ de la littérature, c’est-à-dire dans une forme particulière de création artistique. À ses yeux, il n’y avait pas de différence de nature entre un savoir contenu dans un texte littéraire et un savoir forgé dans un but scientifique (à ceci près que le premier, surtout s’il émane d’un Shakespeare ou d’un Dostoïevski, offrira plus de profondeur que le second). Mais face aux autres formes d’art, en particulier face aux images, la théorie mimétique s’est montrée plus timide. Le cinéma seul semblait pouvoir en bénéficier pleinement, du fait de son contenu narratif qui l’apparente au roman. Que la notion d’imitation, si décisive pour l’histoire de l’art, n’ait pas été explorée à la lumière de la théorie mimétique, et que, symétriquement, les anthropologues réceptifs aux questions soulevées par René Girard n’aient guère cherché à étendre leur réflexion au domaine des arts visuels, voilà qui ne laisse pas d’étonner. C’est sans doute que les enjeux de la confrontation ne se situent pas au croisement des deux sortes d’imitation, l’artistique et l’anthropologique, mais plutôt dans le renouvellement et l’élargissement des analyses prenant en compte les questions de la violence et du sacré. Du reste, l’interprétation, inaugurée par Girard à la fin de sa vie, des images retrouvées à Çatal Höyük, le célèbre site anatolien du premier urbanisme néolithique, indiquait une voie qu’on aurait tort de réserver au seul monde archaïque.

Sous le titre "Violence et représentation", ce cycle de conférences cherchera à aller plus loin dans la direction indiquée, mais aussi — espérons-le — à ouvrir de nouvelles voies d’interprétation. Une anthropologie de l’art qui situe les images dans une économie de la violence et du sacré, une sociologie de l’art qui situe l’œuvre d’art dans le monde des objets du désir, une phénoménologie de l’art qui situe les chefs-d’œuvre de la peinture ou de la sculpture dans une phylogenèse des pratiques du peintre et du sculpteur, formeront l’horizon de ces travaux.

Direction scientifique

Sous le direction de Jérome Thélot et Jean Nayrolles

Programme

Samedi 13 mars

  • Jérôme Thélot « Géricault. Généalogie de la peinture »

Jérôme Thélot est essayiste et traducteur, et professeur de littérature française à l’Université de Lyon.

Samedi 10 avril

  • Olivier Rey « Ce que la Pietà d’Avignon donne à voir et à entendre »

Olivier Rey est mathématicien et philosophe, chercheur au CNRS, enseignant en philosophie à l’Université Paris 1

Samedi 8 mai 

  • Jeanne Dorn "Bonnefoy et Poussin »

Jeanne Dorn est doctorante en histoire de l'art à l'université Paris X Nanterre, où elle prépare une thèse sur la pensée de l'art d'Yves Bonnefoy.

Samedi 12 juin

  • Jean-Marc Bourdin "Marcel Duchamp ou comment sacrifier (à) la mode du refus

Jean-Marc Bourdin a soutenu une thèse de doctorat en philosophie sur René Girard à l'Université Paris-VIII.

Samedi 11 septembre

  • Rémi Labrusse « Violence et Néolithique : un mythe moderne ? »

Rémi Labrusse est professeur d’histoire de l’art contemporain, co-directeur du laboratoire Histoire des arts et des représentations (Paris Nanterre)

Samedi 9 octobre

  • Didier Laroque « Le temple dorique et le sacrifice »

Didier Laroque est professeur d'esthétique à l'Ecole nationale supérieure d'architecture Paris-Val de Seine

Samedi 13 novembre

Table ronde avec tous les intervenants du cycle et Lucien Scubla, philosophe et anthropologue.

Modalités de participation

Inscription pour recevoir les liens zoom (ou www.rene-girard.fr)

Places

  • 42, rue Diderot
    Montreuil, France (93100)

Date(s)

  • Saturday, February 20, 2021
  • Saturday, March 13, 2021
  • Saturday, April 10, 2021
  • Saturday, May 08, 2021
  • Saturday, June 12, 2021
  • Saturday, September 11, 2021
  • Saturday, October 09, 2021
  • Saturday, November 13, 2021

Keywords

  • Rene Girard, violence, anthropologie de l'art, représentation, Géricault, Poussin, Bonnefoy, Marcel Duchamp

Contact(s)

  • Emmanuelle CHANTRE
    courriel : recherches [dot] mimetiques [at] gmail [dot] com
  • Jean Nayrolles
    courriel : jean [dot] nayrolles [at] univ-tlse2 [dot] fr

Information source

  • Emmanuelle CHANTRE
    courriel : recherches [dot] mimetiques [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Violence and representation », Lecture series, Calenda, Published on Wednesday, January 27, 2021, https://calenda.org/836816

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search