HomeThe emotional impact of the pandemic period on schools

HomeThe emotional impact of the pandemic period on schools

The emotional impact of the pandemic period on schools

L’impact émotionnel de la période pandémique sur l'École

Psychology, pedagogy series, Annals of Craiova University, Romania

Annales de l'université de Craïova, Roumanie, série « Psychologie, pédagogie »

*  *  *

Published on Tuesday, February 16, 2021 by Céline Guilleux

Summary

Quels sont les principaux effets, réactions spécifiques de la période pandémique, de l'isolement sur la santé des élèves et des enseignants ? Comment les responsables des établissements d'enseignement ont-ils réussi à gérer la situation causée par la pandémie, quelles décisions ont-ils prises pour minimiser les risques d'infection par le virus SARS-CoV-2 pour tous les participants à l’acte éducatif  ? Comment la période d'isolement a-t-elle affecté la catégorie des enfants/étudiants handicapés, ceux avec des besoins spéciaux, qui nécessitent des programmes d'intervention individualisés, des adaptations curriculaires importantes et différenciées selon le type de handicap ? Dans quelle mesure et de quelle manière la période pandémique a-t-elle marqué les familles des élèves, ou a déterminé des changements dans la vie et l'activité de leurs parents ?

Announcement

Argumentaire

Dans ce contexte pandémique provoqué par le virus SARS-CoV-2, nous proposons, pour le numéro 1 (43) pour l'année 2021 des Annales de l'Université de Craiova, la série Psychologie-Pédagogie (ISSN 2668-6678 ISSN-L 1582-313X), édité par le Département pour la Formation du Personnel Enseignant, par l’intermède du Centre de recherche psychopédagogique (CCPP) le thème suivant : L’impact émotionnel de la période pandémique sur l'école.

La période pandémique a apporté des changements sociaux mondiaux majeurs, a déclenché divers mécanismes de résistance, de défense, de successions de pratiques, de mentalités, d'habitudes, de préjugés, de stratégies spécifiques, de moyens et d'outils pour surmonter la situation de crise.

Les effets de la pandémie se sont fait sentir au niveau de toutes les sociétés, prises dans leur ensemble, ainsi que sur leurs sous-systèmes, de tous les compartiments, structures, ressources qui ont assuré leur fonctionnalité. L’éducation est l’un des sous-systèmes nécessitant une restructuration majeure pour s’adapter aux nouvelles conditions.

L'école, considérée comme la principale institution d'enseignement et de formation, a subi des modifications importantes, tant au niveau institutionnel, managérial qu'au niveau du processus instructif-éducatif, des activités d'enseignement, d'apprentissage, d'évaluation, de l'interaction enseignant-élève, de la collaboration avec les autres institutions partenaires, avec la communauté.

Chaque partenaire de l'éducation a dû s'adapter à la situation provoquée par la pandémie, trouver des moyens, des ressources, des mécanismes pour tenir sous contrôle les changements, s’(auto) contrôler, s'adapter aux nouvelles réalités. Une adaptation qui a demandé beaucoup de flexibilité, de créativité, mais aussi de tolérance et de compréhension des difficultés et des risques.

Pour les élèves, les enseignants, ainsi que pour les parents, le confinement a impliqué non seulement d'identifier les modes de communication, d'interaction, de relation, des manières de poursuivre l'activité dans des conditions aussi proches de la normale, mais aussi la formation de mécanismes pour contrôler les états émotionnels, le stress, provoqué par ce confinement.

Quels sont les principaux effets, réactions spécifiques de la période pandémique, de l'isolement sur la santé des élèves et des enseignants ? Comment les responsables des établissements d'enseignement ont-ils réussi à gérer la situation causée par la pandémie, quelles décisions ont-ils prises pour minimiser les risques d'infection par le virus SARS-CoV -2 pour tous les participants à l’acte éducatif ? Comment la période d'isolement a-t-elle affecté la catégorie des enfants/étudiants handicapés, ceux avec des besoins spéciaux, qui nécessitent des programmes d'intervention individualisés, des adaptations curriculaires importantes et différenciées selon le type de handicap ? Dans quelle mesure et de quelle manière la période pandémique a-t-elle marqué les familles des élèves, ou a déterminé des changements dans la vie et l'activité de leurs parents ? Est-ce que les réactions émotionnelles à la situation provoquée par le virus SARS CoV-2 peuvent être différenciées selon le sexe ? Quel rôle les médias ont-ils joué pendant cette période difficile pour l'école et ses représentants/bénéficiaires ? Quelles sont les principales manifestations de l'interaction communicative ou les principales formes d'expression des émotions et comment procéder pour les gérer ? Il y a autant de questions que celles qui sont liées, d'une manière ou d'une autre, dans une plus ou moins grande mesure à la réalité de l'école, questions déjà formulées ou continuent d’apparaitre pendant cette période.

À ce titre, le sujet que nous proposons pour ce numéro tente de trouver, au moins en partie, des réponses à toutes ces inquiétudes et, peut-être, pourquoi pas ? des pistes pour lancer d'autres défis, questions, réflexions, afin de trouver des solutions, des réponses bénéfiques, des solutions pour ceux qui sont impliqués, directement ou indirectement dans la vie scolaire.

Les propositions, qui peuvent prendre la forme d'études théoriques ou appliquées, expérimentales, peuvent aborder l'un des thèmes :

  1. Facteurs de risque pour la santé des élèves et des enseignants pendant la pandémie
  2. Gestion des écoles et de la vie scolaire en cas de pandémie
  3. La situation des élèves handicapés pendant la période pandémique
  4. Les effets de l'état de confinement sur l'état émotionnel des élèves
  5. L'impact de la période pandémique sur les parents
  6. Dimension genrée et mécanismes d'adaptation spécifiques au stress provoqué par l'isolement
  7. Les effets des médias sur l'activité scolaire pendant la pandémie
  8. Manifestations de l'interaction communicative, des pratiques discursives et non discursives manifestées lors de l'enseignement en temps de pandémie
  9. Formes de manifestation des émotions et leur gestion pendant la pandémie.

L'évaluation des études tiendra compte des aspects suivants : la perspective de la recherche ; la nouveauté de l'approche abordée et la manière de sa justification théorique ; conception de la recherche ; méthodologie de recherche ; les résultats obtenus ; pertinence des discussions et interprétations ; cohérence des conclusions ; la pertinence et l'actualité de la bibliographie.

Vos propositions seront organisées en plusieurs sections, déjà établies, de la revue : Approches théoriques - réévaluations et ouvertures ; Pratiques éducatives - nouvelles ouvertures ; Laboratoire de recherche ; Actualité du moment - Formation assistée par l’ordinateur ; Histoire et pédagogie comparée de la formation des enseignants ; Livres et idées et la rubrique Varia.

La revue est indexée dans Copernicus, RePEc, Google Scholar.

Modalités de contribution

La taille des écrits est de 10 à 15 pages, dans le respect des normes de la rédaction sur l’ordinateur (Microsoft Word), pendant que les comptes rendus, les présentations des événements scientifiques, les notes de lectures seront limités à 2-4 pages. Les textes seront rédigés en français ou en anglais et accompagnés obligatoirement par un Abstract (250 mots) et Keywords en anglais, ainsi que par 3-5 mots-clés. Les textes en français seront accompagnés par la traduction anglaise du titre et des mots-clés ; les auteurs devront également préciser leur affiliation académique.

Les propositions seront évaluées par deux évaluateurs indépendants, selon la formule Peer-Review. Un auteur peut avoir deux contributions, à condition qu’elles correspondent à deux sections différentes du volume. Nous acceptons seulement des contributions qui se limitent à trois contributeurs. Dans cette situation, prière d’indiquer la personne de correspondance.

La mise en page des propositions devra respecter les dimensions suivantes : 2 cm à gauche, à droite, en haut et en bas de la page, 0 pour le pied de page, dimensions de la page B5 (17cm X 24cm), caractères TNR, 11, un interligne (voir le schéma en annexe). La citation des sources bibliographiques et la bibliographie électronique respecteront le système APA (American Psychological Association), 6e édition.

Nous attendons vos contributions jusqu’au 31 mai 2021

à l’adresse auc.pp.dppd @gmail .com.

La parution du volume est prévue pour le 30 juin 2021.

Pour des détails supplémentaires, nous vous prions de visiter la page web de la revue : http://aucpp.ro/

Éditeurs en chef 

Florentina MOGONEA, Maître de conférences, Université de Craiova,

Alexandrina Mihaela POPESCU, Maître de conférences, Université de Craiova

Comité éditorial

Florentin-Remus MOGONEA, Maître de conférences, Ecaterina Sarah FRĂSINEANU, Maître de conférences, Vali ILIE, Maître de conférences, Mihaela Aurelia ŞTEFAN, Maître de conférences, Emil LAZĂR, Chargé de cours, Oprea-Valentin BUŞU, Assistant-universitaire

Comité scientifique

  • Diana ANTOCI, Maître de conférences, Université de Tiraspol, Chisinau, République de Moldavie
  • Cecilia CONDEI, Professeure des universités, HDR, Université de Craïova, Roumanie
  • Sigolène COUCHOT-SCHIEX, Professeure des universités, HDR, Université de Cergy-Pontoise, Paris, France
  • Euphrosyne EFTHIMIADOU, Professeure Associée, l’École de l’Air hellénique, Dekeleia, Grèce
  • Caroline GOSSIEAUX, Responsable de formation, Université de Pau et des Pays de l’Adour, France
  • Miron IONESCU, Professeur des universités, Université Babeş-Bolyai, Cluj-Napoca, Roumanie
  • Aoife LEAHY, Chercheur indépendant, Éditeur ESSE Messenger, Dublin, Irlande
  • Monique LEBRUN-BROSSARD, Professeure émérite, HDR, Université du Québec à Montréal, Canada
  • Agnès LEROUX-BÉAL, Maître de conférences, HDR, UFR LCE, Université de Paris Nanterre, France
  • Marin MANOLESCU, Professeur des universités, Université de Bucarest, Roumanie
  • Deborah MEUNIER, Professeure des universités, HDR, Université de Liège, Belgique
  • Valentina MÎSLIȚCHI, Maître de conférences, Université de Tiraspol, Chisinau, République de Moldavie
  • Ioan NEACŞU, Professeur des universités, Université de Bucarest, Roumanie
  • Armela PANAJOTI, Maître de conférences, Ismail Qemali Université de Vlora, Albanie
  • Sofia Loredana TUDOR, Maître de conférences, Université de Pitesti, Roumanie
  • Titela VÎLCEANU, Professeure des universités,, Université de Craiova, Roumanie
  • Ana VUJOVIĆ, Professeure des universités, Faculté de Formation des maîtres, Université de Belgrade, Serbie

Secrétaire de rédaction : Florentina MOGONEA, Maître de conférences

 

Places

  • Université de Craïova, Roumanie - 13-15, Rue AL. I. Cuza
    Craiova, Romania (200585)

Date(s)

  • Monday, May 31, 2021

Keywords

  • pandémie, confinement, stress, état émotionnel, mécanisme d'adaptation, interaction communicative, pratique discursive, non discursive, contrôle émotionnel

Contact(s)

  • Cecilia CONDEI
    courriel : cecilia_condei [at] yahoo [dot] fr

Information source

  • Cecilia CONDEI
    courriel : cecilia_condei [at] yahoo [dot] fr

To cite this announcement

« The emotional impact of the pandemic period on schools », Call for papers, Calenda, Published on Tuesday, February 16, 2021, https://calenda.org/844240

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search