HomeAnalyser l’intersectionnalité au cinéma

Calenda - The calendar for arts, humanities and social sciences

Analyser l’intersectionnalité au cinéma

Circulation d’un concept, en France et aux États-Unis

*  *  *

Published on Friday, March 26, 2021Friday, March 26, 2021 by João Fernandes

Summary

Concept forgé en 1989 dans le droit américain par la chercheuse Kimberlé Crenshaw, l’intersectionnalité entendait au départ rendre compte d’un point aveugle dans l’appréhension des violences subies par les femmes noires américaines, exposées à différents types de discriminations. Par la suite, l’intérêt du concept s’est élargi pour penser l’interaction entre différentes formes de dominations (genre, sexualité, rapports de classes, âge, handicap, etc.). Dans le cadre des études filmiques et médiatiques, l’intersectionnalité n’a pas encore donné lieu à une exploration de ses possibilités théoriques et pratiques dans les spécificités du cinéma comme art mais aussi comme industrie.

Announcement

Argumentaire

Concept forgé en 1989 dans le droit américain par la chercheuse Kimberlé Crenshaw, l’intersectionnalité entendait au départ rendre compte d’un point aveugle dans l’appréhension des violences subies par les femmes noires américaines, exposées à différents types de discriminations. Par la suite, l’intérêt du concept s’est élargi pour penser l’interaction entre différentes formes de dominations (genre, sexualité, rapports de classes, âge, handicap, etc.). Dans le cadre des études filmiques et médiatiques, l’intersectionnalité n’a pas encore donné lieu à une exploration de ses possibilités théoriques et pratiques dans les spécificités du cinéma comme art mais aussi comme industrie. Quels sens et quels usages peut-on faire du concept d’intersectionnalité au sein du champ des études filmiques ? Comment le concept d’intersectionnalité permet-il d’explorer les rapports de pouvoir dans les représentations filmiques mais aussi au sein même de l’industrie cinématographique, en France et aux Etats Unis ?

Cette journée d’étude en ligne s’inscrit dans la publication du numéro 16 de la revue Mise au point consacrée à l’intersectionnalité au cinéma. Les intervenant.e.s présenteront les articles qui y seront publiés en interrogeant la circulation du concept d’intersectionnalité, sa pertinence et ses limites, dans le champ des études filmiques et médiatiques. En reliant économie du cinéma, cultural studies et approche esthétique, nous souhaitons développer trois angles de réflexion emblématiques de la spécificité du cinéma comme un art, une industrie et un rapport aux différents publics.

Programme

9h30 : Accueil des participant.e.s et présentation des intervenant.e.s

9h45 : Introduction de la journée par Héloïse Van Appelghem et Sabrina Bouarour

Panel 1 - L’articulation des rapports de genre, race, âge et classe dans les fictions françaises

  • 10h00 : Caroline Ibos (Université Rennes 2) « La Noire de … d’Ousmane Sembène (1966). Vie et mort de Diouana Gomis, esclave domestique et trophée colonial dans la France des années 1960 »
  • 10h45 : Salima Tenfiche (Université de Paris) « Bande de filles (Céline Sciamma, 2014) : female gaze versus white gaze »
  • 11h30-11h45 : pause
  • 11h45 : Marie Grenon (Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle) « Le genre est-il soluble dans la vieillesse ? Étude comparative de Tatie Danielle d’Etienne Chatiliez (1990) et d’Albert est méchant d’Hervé Palud (2003) ».

12h30-14h00 : pause

  • 14h00 : Leonard Cortana (NYU Tisch School of the Arts) et Leïla Tazir (Université Paris Saclay) « Un coming-of-age métisse à la française ? Récits diasporiques en mouvement dans 35 rhûms (Claire Denis, 2008) et Khamsa (Karim Dridi, 2008) »

Panel 2 - Penser la politique des représentations raciales dans le cinéma étatsunien

  • 14h45 : Célia Sauvage (Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle) « “Tout n’est pas une question de race” ? Penser l’intersectionnalité, race, genre et classe dans Us (Jordan Peele, 2019) ».
  • 15h30 : Alexis Trépier (Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle) “Marvel et la pratique du straightwashing, le cas Black Panther (Ryan Coogler, 2018) »

16h15 : Discussion générale et conclusion de la journée

Organisation

Journée d’étude en ligne organisée par

  • Sabrina Bouarour (Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle)
  • Héloïse Van Appelghem (Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle

Inscription pour la journée d'étude en ligne

https://uchicagogroup.zoom.us/webinar/register/WN_BKi55wWRSc-oWR6E5RT-iw

Date(s)

  • Friday, April 02, 2021Friday, April 02, 2021

Keywords

  • intersectionnalité, cinéma

Contact(s)

  • Marie Sahakian
    courriel : msahakian [at] uchicago [dot] edu

Information source

  • Marie Sahakian
    courriel : msahakian [at] uchicago [dot] edu

To cite this announcement

« Analyser l’intersectionnalité au cinéma », Study days, Calenda, Published on Friday, March 26, 2021Friday, March 26, 2021, https://calenda.org/859544

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search