HomeLes rapports de pouvoir en littérature

HomeLes rapports de pouvoir en littérature

Les rapports de pouvoir en littérature

Manifestations et mises en scène des formes de stigmatisation, de domination et de résistance dans l'espace littéraire

*  *  *

Published on Thursday, April 08, 2021Thursday, April 08, 2021 by João Fernandes

Summary

Cette journée d’étude pluridisciplinaire réunit de jeunes chercheur·es de cultures scientifiques française et allemande, ainsi que des écrivain·es, traducteur·trices et éditeur·trices autour d'une réflexion critique sur les mécanismes de structuration et les modes de fonctionnement de l’espace littéraire. En envisageant la littérature à la fois comme pratique d’écriture et comme matériau textuel reconnu comme littéraire, nous souhaitons explorer les formes prises par la domination et la stigmatisation dans cet espace, ainsi que celles des résistances qui ont pu leur être opposées. Ainsi, il s’agira d’interroger l'implicite de la norme et de sa performativité sur la construction des parcours artistiques et professionnels des auteur·trices.

Announcement

Argumentaire

Ces journées d’étude pluridisciplinaires réunissent de jeunes chercheur·es de cultures scientifiques française et allemande, ainsi que des écrivain·es, traducteur·trices et éditeur·trices autour d'une réflexion critique sur les mécanismes de structuration et les modes de fonctionnement de l’espace littéraire. En envisageant la littérature à la fois comme pratique d’écriture et comme matériau textuel reconnu comme littéraire, nous souhaitons explorer les formes prises par la domination et la stigmatisation dans cet espace, ainsi que celles des résistances qui ont pu leur être opposées. Ainsi, il s’agira d’interroger l'implicite de la norme et de sa performativité sur la construction des parcours artistiques et professionnels des auteur·trices.

À la croisée de la littérature générale et comparée, de la sociologie, des arts et de la philosophie, nous souhaitons sonder lors de ces journées d’étude les similarités et les différences entre les configurations des univers littéraires francophone et germanophone, tout en prenant en considération les rapports de pouvoir au sein de ces espaces traversés par des processus transnationaux. Cela concerne tant les questions structurelles relatives aux mondes de l’édition, de la traduction et du livre, que celles liées aux trajectoires individuelles se déployant dans les champs littéraires de France et d’Allemagne. La prise en compte des zones d’influence de ces deux pays est aussi primordiale pour comprendre les mécanismes hégémoniques dans leurs perspectives historiques et sociales. 

Programme

6 mai 2021 Journée d’étude / Tagung

Ouverture de la journée d’étude / Eröffnung der Tagung (13h-13h30)

Axe 1 :  Sociologies littéraires et littératures sociologiques  / Literarische Soziologie und soziologische Literatur (13h30-16h)

Sous axe 1 (13h30-14h45)

Modération : Christina Ernst (Leibniz-Zentrum für Literatur- und Kulturforschung, Berlin/Universität Wien)

  • Ortmann, Marc (LMU München) : Soziologie und Literatur – Aspekte einer Beziehung
  • Knobloch, Jan (Universität Kassel) : Zwischen Autobiographie und Soziologie: Stendhals Vie de Henry Brulard
  • Wischnewski, Tanja (Goethe-Universität Frankfurt a. M.) : Gemeinschaft und Authentizität. Anke Stellings Romane zwischen Biographie und Fiktion

Sous axe 2 (15h00-16h00)

Modération : Sarah Carlotta Hechler

  • Ellwanger, Daniel (Universität Leipzig) : Certeau on the run. Überlegungen zu einem anderen ethnographischen Schreiben
  • Stingl, Elena (Freie Universität Berlin) : Vers une écriture ouvrière. Simone Weils Fabriktagebuch.

Diskussion zwischen der Übersetzerin Sonja Finck und der Lektorin Sabine Erbrich (Suhrkamp Verlag):Erfahrungen und Reflexionen über Machstrukturen und Repräsentation im Literaturbetrieb am Beispiel des Transfers autosoziobiographischer Schreibweisen von Frankreich nach Deutschland (17h-18h30)

Sonja Finck ist freiberufliche Übersetzerin und lebt in Berlin und Gatineau (Québec). Sie übersetzt Romane, Theaterstücke, literarische Jugendbücher sowie wissenschaftliche Artikel und Filme aus dem Französischen, Englischen und Spanischen ins Deutsche. Ihre Abschlussarbeit zur Erlangung des Grades einer Diplom-Übersetzerin verfasste sie zu „(Un)Sichtbarkeit in der literarischen Übersetzung anhand von Assia Djebars 'L’amour, la fantasia'“. 2019 erhielt sie den Eugen-Helmlé-Preis für ihr Gesamtwerk.

Sabine Erbrich ist Lektorin für Internationale Literatur im Suhrkamp Verlag. Sie lebt in Berlin und ist auch als freiberufliche Übersetzerin aus dem Spanischen, Englischen und Französischen tätig. Sie hat u.a. Sophie Calle (Das Adressbuch, 2019; Wahre Geschichten, 2021) und Frederika Amalia Finkelstein (Überleben, 2018) ins Deutsche übersetzt. Sie hat Deutsch-Spanische Studien an der Universität Regensburg und der Universidad Complutense de Madrid sowie Romanische Literaturwissenschaft an der Freien Universität Berlin studiert und ist seit 2019 Lehrbeauftragte für Literatur an der Freie Universität Berlin.

Modération : Claire Mélot (ERRAPHIS/TRANSMIS Université Toulouse Jean-Jaurès/ Centre Marc Bloch) und Sarah Carlotta Hechler

7 mai 2021 Journée d’étude / Tagung

Axe 2 : Les formes de domination et de résistance dans l’espace littéraire / Formen der Herrschaft und des Widerstands im literarischen Bereich (10-11h30)

Modération : Isabel Schröder (Humboldt-Universität zu Berlin/Centre Marc Bloch) und Claire Mélot

  • Laarmann, Mario (Universität des Saarlands) : Soziologische Annäherungen an die Literatur der Créolité
  • Dettke, Julia (Universität Rostock) : Me jeter dans le vide : Poetologien der Macht bei Diderot, Ernaux und Chamoiseau
  • Davies, Kelsey (Université Sorbonne-Nouvelle) : Le mauvais « genre » : discours féministes et la tradition autobiographique des travaillleur·ses du sexe 
  • Erbrich, Sabine (Freie Universität Berlin/Suhrkamp Verlag) : Von Ekel und Scham zu Auflösung und Erneuerung. Körper und literarische Formen im Schreiben (marginalisierter) Autor:innen

Axe 3 : Le stigmate de classe, de genre et la « race » chez les écrivain:es / Klassen-, Geschlechts- und „Rassen“-Stigmata bei Schriftsteller:innen (11h45-13h00)

Modération : Antonino Sorci (Université Sorbonne-Nouvelle)

  • Huchet, Elise (Université Paris Diderot) : Comment redonner la parole aux individus marginalisés ? L’affirmation de la littérature comme contre-lieu rhétorique chez Gayatri Spivak
  • Rosso, Alexia (ENS/Sorbonne Université) : L'écrivaine Auguste Hauschner (1850-1924), marginale ou marginalisée ?
  • Viron, Sébastien (EHESS) : Romain Gary, ou l'art de se libérer des « gueules » qui lui sont fabriquées

Einleitung der Abschlussdiskussion von der Dramaturgin und Theaterwissenschaftlerin Antonia Tretter: „Zur Erfahrung von Macht im Theater“ (13h15-13h45)

Discussion de clôture / Abschlussdiskussion (13h45-14h15)

26 mai 2021 Table ronde

Discussion entre l’écrivaine Annie Ernaux et la sociologue Rose-Marie Lagrave : Expériences et écritures de transfuges de classe féministes (15h30-17h00)

Annie Ernaux est écrivaine, agrégée de lettres modernes. Avec son récit La Place (1983), qui a été décerné avec le prix Renaudot, elle a entamé une œuvre « autosociobiographique ». Au point de départ de celle-ci se trouve une réflexion sur sa trajectoire sociale, conçue en dialogue avec la sociologie bourdieusienne, qui trouve actuellement un fort écho dans des textes traitant des expériences de transfuge de classe.

Rose-Marie Lagrave est sociologue, directrice d’études à l’EHESS. Dans son ouvrage Se ressaisir. Enquête autobiographique d’une transfuge de classe féministe (2021), Rose-Marie Lagrave propose une enquête autobiographique au travers de laquelle elle ressaisit son parcours en sociologue et en féministe.

Modération : Sarah Carlotta Hechler (Freie Universität Berlin/Centre Marc Bloch) et Claire Tomasella (EHESS/IRIS/Centre Marc Bloch)

Modalités pratiques de participation et inscription

Pour assister aux journées d’étude et à la table ronde, inscription par mail : rapportsdepouvoirlitterature[at]gmail.com

Lien de connexion à la journée d’étude les 6 et 7 mai :

https://us02web.zoom.us/j/87423713817?pwd=NXYraU05UDVHaEVpN1pYNHphSTluQT09

Lien de connexion à la table ronde du 26 mai : 

https://us02web.zoom.us/j/89253304036?pwd=Ymh0Nkw3QWdkb1JoUFc1WnNPSnJuZz09

Les langues des interventions sont le français et l’allemand.

Comité d’organisation

  • Sarah Carlotta Hechler (Freie Universität/Centre Marc Bloch),
  • Claire Mélot (TRANSMIS Université Toulouse Jean-Jaurès/Centre Marc Bloch)
  • Claire Tomasella (EHESS/IRIS/Centre Marc Bloch).

Partenaires

  • Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne,
  • Centre Marc Bloch, Collège doctoral franco-allemand « Construire les différences : structure – ordre social – communication »,
  • École des hautes études en sciences sociales,
  • Laboratoire Transversalités critiques et savoirs minoritaires,
  • Université Toulouse Jean-Jaurès,
  • Friedrich Schlegel Graduiertenschule für literaturwissenschaftliche Studien der Freien Universität Berlin,
  • ZEIT-Stiftung Ebelin und Gerd Bucerius,
  • Collective for the Study of Cultural Circulation.

Date(s)

  • Thursday, May 06, 2021Thursday, May 06, 2021
  • Friday, May 07, 2021Friday, May 07, 2021

Keywords

  • rapports de pouvoir, littérature, écrivain, stigmatisation, France, Allemagne

Contact(s)

  • Claire Tomasella
    courriel : clairetomasella [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Claire Tomasella
    courriel : clairetomasella [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Les rapports de pouvoir en littérature », Study days, Calenda, Published on Thursday, April 08, 2021Thursday, April 08, 2021, https://calenda.org/862689

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search