StartseiteDe la tablette à l’écran : avancées technologiques dans les sciences de l’Antiquité

StartseiteDe la tablette à l’écran : avancées technologiques dans les sciences de l’Antiquité

De la tablette à l’écran : avancées technologiques dans les sciences de l’Antiquité

From Tablets to Screens: Technological Progress in Classical and Oriental Studies

*  *  *

Veröffentlicht am Dienstag, 13. Juli 2021 bei João Fernandes

Zusammenfassung

Dans le cadre de l’édition 2021-2022 du Séminaire doctoral interuniversitaire SYNOIKISMOS, le groupe organisera sa journée thématique annuelle sur le thème des avancées technologiques dans l’étude des mondes antiques. À cette occasion, nous avons le plaisir de convier les doctorants et jeunes chercheurs d’universités belges ou étrangères dont le sujet de recherche s’inscrit dans cette thématique à venir présenter leur projet.

Inserat

Argumentaire

Dans le cadre de l’édition 2021-2022 du Séminaire doctoral interuniversitaire SYNOIKISMOS, le groupe organisera le 9 novembre 2021 à l’Université de Liège sa journée thématique annuelle sur le thème des avancées technologiques dans l’étude des mondes antiques. À cette occasion, nous avons le plaisir de convier les doctorants et jeunes chercheurs d’universités belges ou étrangères dont le sujet de recherche s’inscrit dans cette thématique à venir présenter leur projet.

Axes thématiques

La thématique sera abordée sous deux aspects :

1. Histoire des progrès techniques et impacts méthodologiques sur nos disciplines

« Exegi monumentum aere perennius », disait Horace. Cette phrase semble préfigurer la durée millénaire de l’intérêt des hommes pour l’Antiquité. Les études sur les mondes anciens, qui se sont développées au fil des siècles, doivent leur vitalité à l’évolution de leurs pratiques, qui s’adaptent à l’esprit du temps. Mais dans quelle mesure notre perception de l’époque classique a-t-elle évolué au gré du changement des méthodes et des techniques utilisées pour en reconstruire l’image ? En premier lieu, nous souhaitons réfléchir à l’impact de l’évolution de la technologie sur l’étude de nos domaines : de l’invention de la presse aux éditions numériques, du moulage en plâtre aux reconstructions 3D, chaque échelon de cette évolution technologique a contribué à préciser, améliorer ou même bouleverser la représentation du passé.

De façon plus globale, les acteurs culturels de chaque époque ont tenté d’interpréter les traces que nous ont laissées les civilisations anciennes et de les réactualiser, dans des buts divers, en un message lisible par leurs contemporains. L’étude de ces opérations culturelles, qui ont eu lieu de l’Antiquité même jusqu’à nos jours, constitue le coeur des Reception Studies.

Nous souhaitons dans un second temps nous intéresser au regard porté par les différentes époques sur l’Antiquité : quelle influence a-t-il eu sur l’étude des mondes anciens ? La recherche peut-elle être objective ? Quelles ont été les approches des époques précédentes et avec quelles conséquences ? Quelle est la tendance de nos jours ?

2. L’ère du numérique : les outils de demain en Sciences de l’Antiquité

Depuis les années 1950, l’informatique n’a cessé de se développer et de s’étendre à de nouveaux domaines de l’activité humaine. La recherche sur les mondes anciens ne fait pas exception et n’a d’ailleurs pas attendu le XXIe siècle pour tirer parti des nouveautés mises à sa disposition. Aujourd’hui, en 2021, il n’existe probablement plus aucun projet de recherche qui ne s’appuie, directement ou indirectement, sur l’emploi d’outils numériques. Ceux-ci sont au moins aussi variés que les disciplines des Sciences de l’Antiquité : l’XML et les recommandations de la Text Encoding Initiative pour l’encodage de textes sous format numérique (ex. projet A Collection of Greek Ritual Norms - CGRN à l’ULiège), les logiciels de modélisation et de visualisation 3D pour la photogrammétrie numérique d’objets archéologiques (ex. projet Warriors on the Periphery à l’ULB), les bases de données en ligne recensant textes, personnes ou lieux anciens (ex. projet Trismegistos à la KU Leuven) ou encore les méthodes statistiques et quantitativesappliquées à l’analyse des langues (ex. Laboratoire d’Analyse Statistique des LanguesAnciennesLASLA à l’ULiège). Pourtant, les outils numériques sont parfois encore mal connus des chercheurs du secteur et peuvent, dans une certaine mesure, les effrayer, puisqu’ils n’ont généralement reçu aucune formation dans le domaine des nouvelles technologies. Quels sont les outils numériques de demain ? Dans quels domaines des Sciences de l’Antiquité s’emploient-ils ? Comment les utiliser et les intégrer à un projet de recherche ?

Nous souhaitons aborder ces deux aspects de la thématique sous des modalités différentes : une discussion de l’impact de ces outils sur nos méthodologies de recherche d’une part, la découverte pratique de certaines de ces technologies de l’autre. C’est pourquoi la journée sera répartie entre présentations orales et workshops, en fonction des propositions reçues.

Modalités pratiques d'envoi de propositions

Tout doctorant intéressé (à n’importe quelle étape de sa recherche) est cordialement invité à soumettre un résumé du sujet qu’il souhaite présenter (250 mots max.), en précisant s’il désire faire une présentation orale et/ou une démonstration pratique d’un outil, ainsi qu’une courte présentation biographique (150 mots max.) à l’adresse du séminaire Synoikismos (seminar.synoikismos@gmail.com)

pour le 15 septembre 2021 au plus tard.

Chaque intervention (enfrançais ou en anglais) sera limitée à 30 minutes et sera suivie par 15 minutes de discussion. Le détail de l’organisation des workshops sera communiqué ultérieurement.

Comité de sélection de propositions

  • Charles Wastiau, Aspirant FRS-FNRS, Université de Liège & doctorant, Université de Bonn
  • Alexandre Noweta, Assistant au département des sciences de l'Antiquité, Université de Liège

Orte

  • Lüttich, Belgien (4000)

Daten

  • Mittwoch, 15. September 2021

Schlüsselwörter

  • Antiquité, Digital Humanities, Méthodologie et outils de la recherche

Kontakt

  • Charles Wastiau
    courriel : cwastiau [at] uliege [dot] be
  • Alexandre Noweta
    courriel : anoweta [at] uliege [dot] be

Informationsquelle

  • Charles Wastiau
    courriel : cwastiau [at] uliege [dot] be

Zitierhinweise

« De la tablette à l’écran : avancées technologiques dans les sciences de l’Antiquité », Beitragsaufruf, Calenda, Veröffentlicht am Dienstag, 13. Juli 2021, https://calenda.org/896229

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search