HomeFleeing the Nazis: the blessed exiles of Asia?

HomeFleeing the Nazis: the blessed exiles of Asia?

Fleeing the Nazis: the blessed exiles of Asia?

Fuir les nazis : les exils bénis de l’Asie ?

*  *  *

Published on Thursday, July 29, 2021 by Céline Guilleux

Summary

L’objet du colloque est d’analyser les traces des exilés ayant fui les persécutions nazies en gagnant l’Asie : il s’agit de savoir comment les uns et les autres ont géré leur présence et leur cohabitation avec les États d’accueil (membre de l’Axe, pays neutres), vécus et retranscrits avant, pendant et après la Guerre leur expérience singulière ou encore considéré ces rapports interculturels contraints.

Announcement

Colloque organisé par l’Université Paul Valéry Montpellier III (IRIEC)

21 au 23 octobre 2021 à Montpellier

Argumentaire

Cette rencontre s’inscrit dans la continuité du Colloque UFA Montpellier-Weimar « Construction des mythes de héros de guerre (Allemagne, France, Japon) » organisé par Philippe Wellnitz et Gérard Siary à Berlin en 2014. (Colloque publié en 2017 au « Leipziger Universitätsverlag » sous le titre Helden und Heldenmythen als soziale und kulturelle Konstruktion / Héros et mythes héroïques : une construction sociale et culturelle: Deutschland, Frankreich und Japan / Allemagne, France, Japon). Après avoir étudié l’ambivalence dans la construction des « héros » guerriers, ce nouveau colloque s’intéresse cette fois à deux autres ambivalences associées à la Deuxième Guerre mondiale : celles du positionnement de certains États d’accueil vis-à-vis des exilés fuyant le nazisme et de « l’éthique de survie » des exilés eux-mêmes.

En effet, la politique raciale des forces de l’Axe entraîna vers l’étranger des populations qui durent négocier leur existence sinon leur survie avec le pays d’accueil respectif.  Les études existantes procèdent le plus souvent par pays ou zones géographiques mais n’envisagent pas le phénomène de façon globale et comparative. L’Asie comme destination des exilés persécutés par le nazisme semble à cet égard encore peu étudiée : si Shanghai et ses concessions sont un lieu d’exil connu, le Japon est resté à l’écart des études d’ensemble sur ce point.

L’objet du colloque est d’analyser les traces de ces exilés allemands et autres en Asie pour savoir comment les uns et les autres ont géré leur présence et leur cohabitation avec les États d’accueil (membre de l’Axe, pays neutres), vécus et retranscrits avant, pendant et après la Guerre leur expérience singulière ou encore considéré ces rapports interculturels contraints. Mais ces mêmes approches valent aussi du point de vue du pays d'accueil visé.

Pourront ainsi être abordés les aspects suivants (suggestions non-limitatives) :

  • 1° Politiques :  ségrégation vs intégration
  • 2° Économiques : intérêts des États d’accueil vs économie de survie
  • 3° Interculturels : visions de l’hôte vs visions des exilés
  • 4° Mémoriels : histoire(s) officielle(s) vs témoignages/mémoires/fictions

Les approches seront donc à la fois historiques (documents d’archives, rapports de police, télégrammes diplomatiques etc.) et littéraires (récits autobiographiques des persécutés, témoignages et romans d’exil/romans historiques). Ce colloque questionnera les éthiques politiques des uns et des autres, les théories racistes revues selon des critères variables d’« utilité » et les compromis entre pays d’accueil et leurs « hôtes » de circonstance souvent amenés à renier ou occulter leurs propres valeurs (« éthique de survie »).

La mise en réseau de philologies et historiographies isolées (fonctionnant habituellement par aires géographiques) devrait permettre d’étudier ce phénomène de manière globale sous l’angle d’une approche interculturelle propre à l’EA IRIEC (approches sociocritiques de l’interculturalité).

L’équipe d’organisation encourage aussi explicitement les doctorants et les jeunes chercheurs à participer aux côtés de chercheurs confirmés.

Modalités de contribution

Remise des propositions pour le 26 août 2021

(résumé d’intention de 300 mots maximum accompagné d’une succincte présentation biobibliographique indiquant le rattachement institutionnel)

à adresser aux organisateurs de l’IRIEC (UPV Montpellier) et Lille :

Réponse mi-septembre 2021

Langues des contributions : français, allemand, anglais, japonais

Envoi des résumés élargis de communication avec titre définitif pour le 30 septembre 2021 SVP

N.b. La publication du colloque est prévue en 2022 et donnera lieu à d’autres manifestations.

Comité scientifique

  • Michel Boeglin, Université Paul Valéry Montpellier III
  • Catherine Berthet-Cahuzac, Université Paul Valéry Montpellier III
  • Aude Plagnard, Université Paul Valéry Montpellier III
  • Gérard Siary, Université Paul Valéry Montpellier III
  • Etienne Dubslaff, Université Paul Valéry Montpellier III
  • Gerhard Krebs, Freie Universität (FU) Berlin
  • Marie-Pierre Noel, Université Paris-Sorbonne

Places

  • Université Paul Valéry Montpellier
    Montpellier, France (34)

Date(s)

  • Thursday, August 26, 2021

Keywords

  • persécution, nazi, exil, Asie, Japon, Chine

Contact(s)

  • Philippe Wellnitz
    courriel : philippe [dot] wellnitz [at] univ-montp3 [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Philippe Wellnitz
    courriel : philippe [dot] wellnitz [at] univ-montp3 [dot] fr

To cite this announcement

« Fleeing the Nazis: the blessed exiles of Asia? », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, July 29, 2021, https://calenda.org/900813

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search