HomePractices and theories of meaning - doctoral contract 2021

HomePractices and theories of meaning - doctoral contract 2021

Practices and theories of meaning - doctoral contract 2021

Pratiques et théories du sens - Contrat doctoral 2021

*  *  *

Published on Tuesday, September 28, 2021 by Sarah Zingraff

Summary

L’université Paris Lumières et le laboratoire d'excellence Les passés dans le présent recrutent un·e allocataire doctorant·e à compter du 1er décembre 2021 et pour trois ans (contrat doctoral), qui conduira sa thèse dans le cadre de l’école doctorale « Pratiques et théories du sens ».

Announcement

Présentation générale

La ComUE Université Paris Lumières a été créée en 2014 (décret n°2014-1677 du 29 décembre 2014).

Elle œuvre sur l’ensemble des disciplines de sciences humaines et sociales et s’intéresse aussi à d’autres domaines en sciences exactes ou du vivant (biologie, informatique, mathématiques, etc., en rapport notamment avec l’intelligence artificielle). La ComUE Université Paris Lumières porte un intérêt manifeste aux humanités numériques et s’inscrit dans la dynamique dite de « science ouverte ».

La ComUE Université Paris Lumières se compose de trois membres fondateurs : l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, l’Université Paris Nanterre et le CNRS. À ces membres s’ajoutent des établissements statutairement « associés » qui ont rejoint l’Université Paris Lumières par conventions de partenariat ; les voici : l’Académie Fratellini, les Archives Nationales, la Bibliothèque nationale de France, le Centre d’études, de documentation et d’information d’action sociale – CEDIAS-Musée Social, le Centre des Arts d’Enghien-les-Bains, le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, l’École Nationale Supérieure Louis-Lumière, l’ETSUP école de travail social, l’Institut National Supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes Handicapés et les Enseignements Adaptés (INSHEA), l’Institut national de l’audiovisuel (INA), le Musée d’archéologie nationale (Saint-Germain-en-Laye), le Musée du Louvre, le Musée national de l’histoire de l’immigration – Palais de la Porte Dorée, la Maison des cultures du Monde, le Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, le Pôle Sup’93 (école de formation des artistes).

Par sa composition, l’Université Paris Lumières aborde les dimensions muséales, patrimoniales et archivistiques de la société et de ses productions, particularité unique en France. Elle s’investit également dans la réflexion autour du travail social et de ses implications.

Pour plus d’informations : www.u-plum.fr

Le labex Les passés dans le présent est un programme scientifique collaboratif, au long cours. Porté par l’université Paris Nanterre avec l’université Paris 8, le CNRS, l’université Paris Lumières (COMUE) et l’université Paris1 Panthéon Sorbonne, le labex Les passés dans le présent est fondé sur une pratique internationale, inter-institutionnelle et collaborative. Il fait de la professionnalisation des étudiants dans le secteur culturel (innovation numérique, patrimoine, prospective) et du soutien aux jeunes chercheurs une priorité.

Comment forger de nouvelles manières de porter son regard vers le passé et vers le futur, qui nous permettraient de faire face aux défis de notre temps ? La question émane des travaux du labex Les passés dans le présent, qui ont évolué, depuis 2012, vers une expertise scientifique reliant le passé, le présent et le futur. Son approche, ancrée dans les sciences humaines et sociales et les humanités numériques, s’enracine aussi dans les exceptionnelles collections et ressources documentaires des grandes institutions culturelles partenaires : BnF, Archives nationales, INA, musée du quai Branly-Jacques Chirac et musée d'Archéologie nationale.

Portant un regard à la fois rétrospectif et prospectif sur les relations des sociétés à leur passé et leur futur, le labex Les passés dans le présent se constitue en un véritable pôle interdisciplinaire, qui appréhende toutes les époques, des plus anciennes aux plus contemporaines, de la Préhistoire au temps présent, et toutes les aires géographiques dans une perspective comparatiste et plurilingue.

Pour plus d’informations : http://passes-present.eu

Contexte du projet de recherche

Le labex Les passés dans le présent / histoire, patrimoine, mémoire est un programme de recherche collectif et international de long terme. Créé en 2012, il a obtenu en 2019 sa prolongation pour une durée de cinq ans, jusqu’en 2024. Considérant que les passés et les futurs sont des informations et des données perpétuellement remodelées et mises en récit, la perspective du labex est celle des passés (histoire, patrimoines, mémoire) pour le futur, ce pour quoi il associe étroitement les études rétrospectives et prospectives. Il est organisé en quatre thèmes :

  • « Mémoire des milieux »,
  • « Expériences du temps »,
  • « Technologies de la mémoire »
  • « Mémoires pour le futur ».

Son consortium allie l’université Paris Nanterre, établissement coordinateur, l’université Paris8, l’université Paris Lumières, l’université Paris1 Panthéon Sorbonne, le CNRS ainsi que cinq institutions culturelles nationales majeures : Archives nationales (AN), Bibliothèque nationale de France (BnF), Institut national de l’audiovisuel (INA), Musée d’Archéologie nationale (MAN), Musée du quai Branly-Jacques Chirac (MQB). La liste des membres est accessible en ligne : http://passes-present.eu/fr/les-partenaires-127

Informations concernant le contrat doctoral

  • Durée : 3 ans
  • Début du contrat : rentrée universitaire 2021-2022
  • Rémunération : forfait brut mensuel : 1800€/mois (rémunération en vigueur au moment de la publication de l’annonce). Des missions complémentaires d’enseignement seront possibles, selon les règles en vigueur à l’université où sera inscrit.e le.la doctorant.e.

Critères d’éligibilité

  • Peuvent être candidat.e.s des étudiant.e.s non encore inscrit.e.s en thèse et qui ont soutenu leur mémoire de Master 2 à la date de dépôt des candidatures.
  • Peuvent être candidat.e.s des étudiant.e.s ayant poursuivi leur cursus universitaire en France ou à l’étranger.
  • Un dossier de candidature proposant une co-direction (entre 2 directeur.trice.s, entre 2 unités de recherche ou selon une approche plurii-disciplinaire) est autorisé.
  • Les co-tutelles avec des universités françaises ou étrangères sont également autorisées.

Critères de sélection

Les critères de sélection pour ce contrat doctoral seront les suivants :

  • la qualité scientifique du dossier (clarté de la problématique, méthodologie et modalités de mise en œuvre) ;
  • la qualité du parcours du ou de la candidat.e ;
  • l’adéquation entre le ou la candidat.e, son projet de thèse et les problématiques de recherche du labex Les passés dans le présent.

Modalités de sélection

Le jury évaluateur sera composé des personnes suivantes :

  • 2 membres mandatés du Labex Les passés dans le présent
  • Le responsable scientifique et technique du Labex Les passés dans le présent
  • 1 membre mandaté par le Collège doctoral de la ComUE UPL (un des deux co-directeur.trices)
  • e représentant.e de la présidence de la de la ComUE UPL

Les auditions sont prévues en présentiel au siège de l’Université Paris Lumières, 75013 PARIS. Cette modalité pourra être modifiée en fonction des directives du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche en lien avec la pandémie de la COVID19.

Dossier de candidature

Les candidat.e.s qui souhaitent postuler au présent contrat doctoral de la ComUE UPL et du Labex Les Passés dans le présent doivent communiquer un dossier composé des pièces suivantes :

  • Le dossier de candidature complété (dont le projet de thèse : 10 000 signes maximum. Police Time, taille 12, bibliographie sommaire incluse. Attention : par souci d’égalité, les pages supplémentaires seront retirées du dossier).
  • Un curriculum vitae académique (2 pages maximum).
  • Une lettre de motivation (3 000 signes maximum)
  • Le relevé des notes de master
  • Le diplôme de master ou, à défaut, l’attestation de soutenance
  • Le mémoire de master (en .pdf)
  • L’avis motivé du directeur ou de la directrice de thèse pressenti.e
  • L’avis motivé de la direction de l’unité de recherche d’accueil

Modalités de soumission du dossier

Le dossier de candidature sera envoyé sous forme électronique au format .pdf (un seul fichier portant le nom du candidat) sur l’adresse suivante : pasp.allocations21@passes-present.eu

Dans « l’objet » de ce mail, prière de préciser expressément comme selon l’exemple suivant :

NOMCANDIDAT-DOC-PTS

Un accusé de réception sera adressé à la réception du dossier.

Encadrement du doctorant

Le doctorant ou la doctorante, inscrit.e à l’université Paris8 sera dirigé.e par un.e enseignant.e-chercheur.d’une des unités de recherche de l’ED 31 – Pratiques et théories du sens.

Thématiques de recherche prioritaires

De nouveaux regards sur le passé s’imposent, mais aussi des manières de se décentrer au présent et de concevoir le futur, afin d’élargir le champ des possibles et de faire face aux défis majeurs de notre temps. L’exigence de créativité à laquelle doivent répondre les sciences humaines d’aujourd’hui est politique, culturelle, sociale, épistémologique et technique. Envisageant les collectifs dans leur relation souvent complexe à leur mémoire, le labex Les passés dans le présent a évolué depuis 2012, vers une expertise scientifique globale, associant la dimension rétrospective et prospective. Véritable pôle interdisciplinaire, il soutient les démarches les plus novatrices en matière d’écologie des processus mémoriels, quelques soient les époques envisagées, des plus anciennes aux plus contemporaines, de la préhistoire au temps présent, et toutes les aires géographiques, dans une perspective comparatiste et plurilingue. Ancrée dans les sciences humaines et sociales et les humanités numériques, son ambition de développer des nouveaux modes d’enquête mais aussi de diffusion et de partage des connaissances s’enracine aussi dans les exceptionnelles collections et ressources documentaires des grandes institutions culturelles partenaires.

Mémoire des milieux : traces, territoires, intraçables

Avec la thématique « Mémoire des milieux : traces, territoires, intraçables », les attentes du labex en matière de projets sont triples : 1 / développer une véritable écologie des mémoires environnementales; 2 / stimuler des chantiers au croisement de l’archéologie, de l’histoire, de la géographie, de l’urbanisme, ou de l’anthropologie, voire des sciences de la nature, sur les capacités d’information et de transmission des lieux, des écosystèmes et territoires (patrimoines naturels, mémoires du paysage, mémoire des forêts, mémoire des non humains/plus qu’humains, etc.) ; 3/ encourager des formes d’enquête, de cartographie expérimentale et critique dans des domaines posant des difficultés de traçabilité ou encore des dispositifs de captation sensoriels qui visent à explorer les frontières de la mémoire (auditive, visuelle, haptique, etc.).

La thèse pourra proposer d’appréhender à partir des sciences humaines et sociales les questions de mémoire par le biais de l’environnement, en étudiant par exemple la différence entre information et mémoire à l’échelle du vivant et du non vivant, la manière dont les mémoires environnementales se constituent, sont identifiées, voire cultivées par des rituels, par exemple, retracés ou mis en réseaux, dont les intraçables trouvent – ou non – une traduction spatiale et temporelle.

Expériences du temps : altérités, dispositifs, mondes

Sur cette thématique, l’attente du labex porte sur de nouvelles approches de la temporalité, à partir d’une réévaluation radicale de nos modèles chronologiques et une appréhension plus fine des manières plurielles et hétérogènes d’expérimenter le temps. On s’intéressera en particulier à la façon dont des collectifs, à toutes les époques, y compris la nôtre, ont opéré ou opèrent un double mouvement qui consiste à regarder à la fois derrière et devant eux (“looking back, looking forward”).

Comment s’embarque-t-on dans des formes de temporalité singulières, paradoxales, contestataires ou expérimentales, à travers de multiples dispositifs de rétrospection et d’anticipation ?

La thèse pourra notamment revisiter nos modèles et nos concepts et faire émerger des expériences inédites du temps à partir de terrains ou de corpus particuliers ; concevoir et développer des dispositifs plus "incarnés" afin de traduire des formes d’expérience qui nous sont éloignées dans le temps ou dans l’espace et encourager des projets de recherche-création qui font de la "simulation", de la mise en scène, du jeu de rôles ou de la reconstitution en temps réel de véritables outils d’exploration scientifique et de partage avec des public ; examiner comment des futurs se sont anticipés par le passé ou s’anticipent au présent comme des "possibilités" à travers une multitude de dispositifs, de pratiques d’anticipation, de savoirs, d’arts et de techniques (y compris divinatoires).

Technologies de la mémoire : supports, ressources, données.

Avec son troisième thème, « Technologies de la mémoire : supports, ressources, données », le labex a pour ambition majeure de se positionner de manière inventive dans la recherche sur les enjeux de la dématérialisation des sources du passé, grâce au dialogue nourri avec les institutions patrimoniales partenaires et avec la Très Grande Infrastructure (TGIR) HumaNum, ainsi qu’avec d’autres équipements d’ampleur nationale comme l’equipex ESPADON.

La thèse pourra :

1/ Pour le web sémantique, développer de nouveaux triplestores débouchant sur une éditorialisation web pour le grand public ; ces projets devront mobiliser des institutions diverses faisant appel à des modes de description hétérogènes sur des thématiques communes, notamment en lien avec les patrimoines immatériels.

2/ Conduire des chantiers de fouille des données numériques massives, qui mobiliseront le traitement automatique des langues (langue française, langues étrangères), des images (appellations et entités nommées liées aux œuvres visuelles) et des signaux sonores et proposeront des technologies novatrices de traitement, potentiellement industrialisables. Ils seront prioritairement déclinés sur les collections et fonds des institutions partenaires. Les résultats des analyses de corpus pourront faire l’objet de médiations multimédias, par exemple dans des dispositifs d’exposition mobilisant à nouveaux frais les images, le son, le texte.

3/ Développer des approches critiques, au moyen notamment d’enquêtes de terrain permettant de questionner les effets de la multiplication des usages dématérialisés, notamment dans les dispositifs de médiation culturelle ;

4/ Interroger les métamorphoses des supports matériels de mémoire ; expérimenter de nouveaux supports de transmission matériels ou dématérialisés.

Mémoires pour le futur ? Politiques, médiations, prospectives

À partir d’une conception « active » des patrimoines, l’attente du labex porte sur des regards à la fois critique et prospectif sur les politiques du passé, sur les processus de filtrage et de sélection qui président à la mise en disponibilité des mémoires, des patrimoines, des « passés utiles », ainsi que sur les enjeux mondiaux actuels des patrimoines controversés.

Les projets pourront s’intéresser aux déséquilibres entre régions « sous-patrimonialisées » et « sur-patrimonialisées » et au rôle des institutions patrimoniales en la matière, notamment autour des questions de restitutions patrimoniales, numériques ou matérielles (études de provenance, enquêtes de terrain visant à observer, en amont comme en aval d’éventuelles restitutions matérielles ou numériques), des patrimoines détruits, ou de l’intensification du commerce illicite d’objets patrimoniaux. Ils pourront proposer une démarche active et novatrice de détection et de promotion des patrimoines méconnus, des gisements de savoir-faire ou de connaissances, en danger ou ignorés ou occultés, ici et ailleurs, appuyée sur la mobilisation des groupes sociaux concernés et sur des modes de collaboration avec eux à toutes les étapes du processus. Enfin, les projets pourront proposer des initiatives originales dans le domaine des modes de collecte, d’exposition, d’édition et de diffusion, en partenariat avec les institutions patrimoniales, et expérimenter de nouveaux modes d’écriture, de diffusion et de restitution de la recherche reposant sur des dispositifs contemporains originaux.

Profil du doctorant

La doctorante ou le doctorant sera diplômé de Master 2 (ou équivalent), décerné par une université française ou étrangère.

Elle ou il devra maîtriser la langue française, ce qui n’exclut la possibilité de rédiger la thèse en anglais.

Les unités de recherche susceptibles d’accueillir un.e doctorant.e pour ce contrat doctoral sont celles de l’ED 31 Pratiques et théories du sens et développant au moins l’une des problématiques de recherche du labex Les passés dans le présent.

Calendrier

- Publication de l’appel à candidatures : lundi 6 septembre 2021

- Date limite de dépôt des candidatures : 15 octobre 2021 à 12h (horaire Paris)

- Présélection des candidatures : entre le 20 et le 22 octobre 2021

- Annonce de la pré-sélection des candidat.e.s : 23 octobre 2021

- Auditions : entre le 8 et le 10 novembre 2021

- Pré-annonce des résultats : le 10 novembre 2021

- Confirmation des résultats : 17 novembre 2021

- Prise de poste : 1er décembre 2021

Contacts

Pour toute demande de renseignements complémentaires au sujet de cet appel à candidatures, vous pouvez contacter :

  • Mme Ghislaine Glasson Deschaumes, cheffe de projet du Labex Les passés dans le présent, et
  • Mme Bérénice Waty, chargée de mission Coordination Recherche et Études doctorales à la ComUE UPL.

Les messages sont à adresser à l’adresse suivante : pasp-allocations21@passes-present.eu

Partenaires du projet

Le ou la canditat.e pourra être inscrit.e soit dans une unité de recherche membre du consortium du labex, soit dans une autre unité de recherche de l’ED 31 Pratiques et théories du sens, du moment que celle-ci traite de l’une des problématiques du labex.

Il est en outre possible au candidat ou à la candidate de proposer un projet de thèse ancré dans une institution culturelle membre associée de l’Université Paris Lumières.

Subjects

Places

  • Nanterre, France (92)

Date(s)

  • Friday, October 15, 2021

Keywords

  • contrat doctoral, recrutement, thèse

Contact(s)

  • Marina Egidi
    courriel : marina [dot] egidi [at] parisnanterre [dot] fr

Information source

  • Marina Egidi
    courriel : marina [dot] egidi [at] parisnanterre [dot] fr

To cite this announcement

« Practices and theories of meaning - doctoral contract 2021 », Scholarship, prize and job offer, Calenda, Published on Tuesday, September 28, 2021, https://calenda.org/912970

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search