Startseite« Out of office ». Travail à distance et sciences historiques

Startseite« Out of office ». Travail à distance et sciences historiques

« Out of office ». Travail à distance et sciences historiques

"Out of office". Remote working and the historical sciences

Colloque infoclio.ch 2021

infoclio.ch conference 2021

*  *  *

Veröffentlicht am Montag, 27. September 2021 bei Céline Guilleux

Zusammenfassung

La pandémie de coronavirus a provoqué un basculement abrupt vers des modalités d’étude et de travail à distance. Le colloque infoclio.ch 2021 analyse la massification récente du travail à distance en mettant en lumière ses antécédents historiques, ses conséquences pour les institutions patrimoniales et ses effets sur l’enseignement de l’histoire.

Inserat

Argumentaire

La pandémie de coronavirus a provoqué en 2020 un basculement abrupt des universités et d’une partie de l’économie vers des modalités d’étude et de travail à distance. Le recours intensif aux technologies numériques a permis le maintien de la majorité des activités productives tout en limitant au maximum la circulation des personnes. L’enseignement et le travail dans l’espace virtuel s’inscrivent cependant dans une longue évolution des pratiques professionnelles et des modes de production. Le colloque infoclio.ch 2021 analyse la massification récente du travail à distance en mettant en lumière ses antécédents historiques, ses conséquences pour les institutions patrimoniales et ses effets sur l’enseignement de l’histoire.

Une première session interroge l’histoire de l’informatisation du travail. Des premiers essais de mécanisation du travail intellectuel au 19e siècle jusqu’à l’avènement des ordinateurs personnels, des premiers débats sur le télétravail dans les années 1980 jusqu’à l’économie des plateformes : des nouvelles technologies ont accompagné les transformations des pratiques et de l’organisation du travail. Trois historiennes et historiens replacent ces évolutions dans leur contexte.

L’accès à distance aux documents historiques fait l’objet de la deuxième session. La pandémie a brusquement interrompu l’accès aux institutions patrimoniales, laissant comme seule alternative la consultation en ligne de documents numérisés. Un avenir basé sur la numérisation à la demande et la consultation virtuelle des sources historiques est-il souhaitable ? Une table ronde réunissant historiennes, archivistes et spécialistes des environnements de recherche virtuels examine cette question.

La troisième session est consacrée à l’enseignement universitaire à distance. Après bientôt deux ans d’enseignement en ligne forcé, le moment est venu de tirer un premier bilan. Une table ronde avec des représentantes et des représentants des différents corps universitaire discute l’expérience de ces derniers mois, mais également le rôle des plateformes numériques dans l’enseignement et leur place dans les stratégies d’avenir des universités.

Le colloque fera l’objet d’une traduction simultanée Allemand-Français (avl interprètes).

Inscription

Inscription en ligne

Le nombre de participantes et participants sur place est limité. Un certificat COVID est nécessaire pour participer. En cas d’aggravation de la situation épidémiologique, la manifestation sera déplacée sur internet.

Programme

  • 8h45 Accueil et café
  • 9h15 Mot de bienvenue – Matthieu Leimgruber (Universität Zürich) & Enrico Natale (infoclio.ch)

Session 1 : Informatisation du travail – perspectives historiques

9h30 Delphine Gardey (Université de Genève)La préhistoire des sociétés de l’information

  • 10h00 Antonio Casilli (Télécom Paris) – Du ‹travail de calcul› au travail du clic
  • 10h30 Mirko Winkelmann (Deutscher Bibliotheksverband) Geschichte der Telearbeit in Deutschland

10h30-11h00 Pause café

Session 2 : Numérisation à la demande et salles de lecture virtuelles

Table ronde avec

11h30

  • Véronique Stenger (Universität Wien)
  • Gilbert Coutaz (Archives cantonales vaudoises)
  • Stefan Kwasnitza (Archives fédérales suisses)
  • Anthony Masure (HEAD Genève)

Modération : Heike Bazak (PTT-Archiv)

12h30-13h30 Pause déjeuner

Session 3 : Distance Learning – Leçons de la pandémie

  • 13h30 Viviane Glikman (Groupe d’étude histoire de la formation des adultes) Il était une fois la formation universitaire à distance. De son histoire à son actualité en France et ailleurs
  • 14h00 Janja Komljenovic (Lancaster University) Digital higher education: platformization, privatization and new governance models

14h30 Table ronde avec

  • Anne-Katrin Weber (Université de Lausanne)
  • Daniel Allemann (Universität Luzern)
  • Elia Stucki (Universität Zürich)
  • Jean Terrier (Universität Basel)
  • Tosca Martini (Université de Lausanne)

Modération : Alexandra Binnenkade (Universität Basel)

16h00 Fin du colloque

Orte

  • PROGR Zentrum für Kulturproduktion - Waisenhausplatz 30
    Bern, Schweiz

Veranstaltungsformat

Veranstaltung vor Ort


Daten

  • Freitag, 19. November 2021

Schlüsselwörter

  • télétravail, enseignement à distance, histoire du travail, numérisation

Kontakt

  • Enrico Natale
    courriel : enrico [dot] natale [at] infoclio [dot] ch

Informationsquelle

  • Enrico Natale
    courriel : enrico [dot] natale [at] infoclio [dot] ch

Zitierhinweise

« « Out of office ». Travail à distance et sciences historiques », Kolloquium , Calenda, Veröffentlicht am Montag, 27. September 2021, https://calenda.org/913288

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search