HomeInhabiting hybrid history

HomeInhabiting hybrid history

Inhabiting hybrid history

Habiter une histoire hybride

Primitive houses in the Mediterranean in the contemporary age

Maisons des origines en Méditerranée à la période contemporaine

*  *  *

Published on Thursday, September 30, 2021 by Céline Guilleux

Summary

Ces journées d’étude se proposent de revenir sur les enjeux culturels, idéologiques et politiques du mythe contemporain disputé de la maison primitive en Méditerranée, où l’idéal universaliste d’habiter l’Éden d’une nature éternelle se heurte aux drames de l’histoire.

Announcement

Présentation

Dès la fin du XVIIIe siècle, la maison méditerranéenne, modeste, élémentaire, mais enracinée dans la nature amène, l’histoire et les mythes de la Mer antique, s’impose comme une alternative à la culture classique monumentale, que ce soit pour les architectes français qui séjournent à Rome, comme pour le jeune Karl Friedrich Schinkel, qui pousse jusqu’à Capri son voyage d’Italie. Mais au XXe siècle ce modèle universaliste est rattrapé par les conflits contemporains et les nationalismes. Alors que dans l’Italie fasciste les architectes du régime revendiquent l’italianité des architectures populaires, l’Espagne franquiste s’approprie l’idéal de ces « maisons du pauvre », pour ses programmes sociaux destinés aux pêcheurs des provinces de Valence et d’Andalousie. L’artiste Dada Raoul Hausmann fuyant l’Allemagne et émigré à Ibiza y voit lui plutôt un idéal hybride et apatride. Toutefois, dès l’après-guerre, la maison méditerranéenne fusionnant la nature et l’architecture, se réinvente pour les loisirs, ceux d’abord des élites, puis de classes de vacanciers de plus en plus nombreuses.

Étendant l’enquête à la Grèce et à l’Afrique du Nord, ces journées d’étude se proposent de revenir sur les enjeux culturels, idéologiques et politiques du mythe contemporain disputé de la maison primitive en Méditerranée, où l’idéal universaliste d’habiter l’Éden d’une nature éternelle se heurte aux drames de l’histoire.

Direction scientifique

Sous la responsabilité scientifique de Jean-Philippe Garric et d'Eléonore Marantz

Avec le soutien de la Commission de la recherche du Conseil académique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Participation

Suivre les JE à distance

ID de réunion : 963 7442 4602

Code secret : 771686

Programme

Mardi 12 octobre 2021

9h15 / Accueil

9h30 / Introduction par Jean-Philippe GARRIC, professeur université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Session 1. Aux sources du moderne

Présidence Sergio PACE 

  • 10h00 / Carmen POPESCU, professeure École nationale supérieure d’architecture de Rennes La Méditerranée des Cahiers d’art : une contextualisation complexe
  • 10h35 / Ornella SELVAFOLTA, professeure honoraire Politecnico di Milano Luigi Figini and Mediterranean Architecture: the Ancient Matrix of Modernity

11h10 / Pause

  • 11h30 / Laurent BARIDON, professeur université Lumières Lyon 2 et Gilbert RICHAUD, chercheur LARHA Les villas de Tony Garnier entre culture historique et primitivisme constructif
  • 12h05 / Panayotis TOURNIKIOTIS, professeur université polytechnique d’Athènes Les maisons de l’île d’Égine une origine grecque de la modernité européenne

12h40 / Pause

Session 2. Types et caractères du méditerranéen

Présidence Panayotis TOURNIKIOTIS

  • 14h30 / Camille LESOUEF, doctorante université Paris 1 Panthéon-Sorbonne L’invention du jardin méditerranéen : la part de la photographie
  • 15h05 / Cécile BARGUES, pensionnaire à l'INHA Raoul Hausmann et la maison ibizenca

15h40 / Pause

  • 16h00 / Jean-François LEJEUNE, professeur université de Miami Interroger le contexte urbain de la Maison Méditerranéenne : un projet dévié et inachevé
  • 16h35 / Caroline MANIAQUE, professeure, École nationale supérieure d’architecture de Normandie Sensualités corporelles et architecture

Mercredi 13 octobre 2021

Session 3. Tradition et invention

Présidence Éléonore MARANTZ

  • 9h30 / Elisa PEGORIN, docteure IUAV université de Venise The Mediterranean Invention of the Tunisian House 
  • 10h05 / Marie GAIMARD, maîtresse de conférences, ENSA Paris-Val-de-Seine Céphalonie, 1953 : la Grèce révélée à André Ravéreau et Manuelle Roche
  • 10h40 / Giorgia SALA, docteure IUAV université de VeniseThe invention of a new Mediterranean tradition. Architectural details in Luigi Vietti’s works in Costa Smeralda

11h15 / Pause

  • 11h30 / Nadya ROUIZEM, chargée de cours École nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette Re-traditionnaliser l’architecture locale au Maroc
  • 12h05 / Michel MATIVAL, doctorant université Paul Valéry Montpellier Tropisme, artisanat et domesticité chez Massota et Bonnet

12h40 / Pause

Session 4. La Méditerranée à distance

Présidence Laurent BARIDON

  • 14h00 / Estelle THIBAULT, professeure École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville La « maison à cour » du « Sud », dans le cours d’architecture comparée Gottfried Semper
  • 14h35 / Arnaud SCHOONHEERE, doctorant École pratique des hautes étudesL’Idéal antique de Jean Boussard
  • 15h10 / Julie RATEAU, doctorante université d’Aix-Marseille, UMR Telemme Habiter la Provence : les reconstitutions scénographiées d’intérieurs provençaux aux expositions coloniales de 1906 et 1922 à Marseille

15h45 / Pause

  • 16h10 / Mariangela LICORDARI, docteure université Paris 1 Panthéon-Sorbonne La maison portugaise de Fernando Távora et Francisco Keil do Amaral : une évolution critique de la pensée moderne d’habiter les espaces domestiques
  • 16h45 / Panagiotis FARANTATOS, Assistant Professor Aarhus University Dreams of the South: A ‘Greek’ House on the Banks of Akerselva
  • 17h10 / Conclusions par Eléonore Marantz 

Comité d’organisation

  • Jean-Philippe Garric, professeur université Paris 1 Panthéon-Sorbonne,
  • Éléonore Marantz, maîtresse de conférences, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne,
  • Camille Lesouef, doctorante université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 

Comité scientifique

  • Cécile Bargues, pensionnaire à l'INHA,
  • Laurent Baridon, professeur université Lumières-Lyon 2,
  • Marc Bédarida, maître de conférences honoraire ENSA Paris-La Villette,
  • Monique Eleb, professeure honoraire ENSA Paris-Malaquais,
  • Leila El-Wakil, professeure université de Genève,
  • Jean-Philippe Garric, professeur université Paris 1 Panthéon-Sorbonne,
  • Jean-François Lejeune, université de Miami,
  • Eléonore Marantz, maîtresse de conférences université Paris 1 Panthéon-Sorbonne,
  • Sergio Pace, professeur Politecnico di Torino,
  • Antoine Picon, professeur Harvard University,
  • Antonio Pizza, professeur Escola Tecnica Superior d’Arquitectura de Barcelona,
  • Marco Mulazzani, professeur université degli studi di Ferrara,
  • Federico Bucci, professeur Politecnico di Milano,
  • Ornella Selvafolta, professeure honoraire Politecnico di Milano,
  • Marida Talamona, professeure université Roma 3,
  • Panayotis Tournikiotis, professeur université Polytechnique d’Athènes.

Places

  • salle Vasari - Galerie Colbert, 2 rue Vivienne
    Paris, France (75002)

Event format

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Tuesday, October 12, 2021
  • Wednesday, October 13, 2021

Attached files

Keywords

  • architecture, Méditerranée, modernité, vernaculaire, habiter, maison

Contact(s)

  • Eléonore Marantz
    courriel : eleonore [dot] marantz [at] univ-paris1 [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Eléonore Marantz
    courriel : eleonore [dot] marantz [at] univ-paris1 [dot] fr

To cite this announcement

« Inhabiting hybrid history », Study days, Calenda, Published on Thursday, September 30, 2021, https://calenda.org/916528

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search