Home"The polli

Home"The polli

"The polli

"The Politics of Large Numbers" by Alain Desrosières, 30 years on

*  *  *

Published on Monday, October 18, 2021 by Lucie Choupaut

Summary

Aboutissement d’un long travail de repérage et de lecture attentive d’une somme considérable de travaux consacrés à l’histoire de la statistique, La politique des grands nombres de Alain Desrosières constituait un véritable point de départ de la fondation d’une école de sociologie politique de la quantification. Dans la perspective d’entretenir son héritage, ce colloque propose de reprendre les grilles d’analyse forgées à travers cet ouvrage pour nourrir la réflexion sur les grands enjeux qui occupent l’agenda des sociétés contemporaines. Parmi eux, la financiarisation, l’urgence écologique et la numérisation des sociétés ont été retenus pour les promesses analytiques qu’ils laissent envisager. Deux autres axes, liés à des dynamiques académiques, complètent les portes d’entrée dans la réflexion.

Announcement

Argumentaire

Lorsque paraît l’ouvrage, en 1993, l’audience de la réflexion d’Alain Desrosières a déjà commencé à s’étendre au-delà du champ de la statistique publique où elle s’est forgée, notamment depuis la publication, quelques années plus tôt, de l’ouvrage qu’il a consacré avec Laurent Thévenot aux catégories socio-professionnelles pièces essentielles au système statistique public français. Mais La politique des grands nombres opère une bascule dans la trajectoire professionnelle et scientifique d’Alain Desrosières. Avec cet ouvrage, l’administrateur de l’INSEE passionné d’histoire et de sociologie prend place dans le champ des sciences sociales et le modifie, à l’échelle du pays, mais aussi internationalement.

L’ouvrage ne constitue pas seulement une mine épistémologique sur le versant technique et fondateur de la sociologie, celui de son lien gémellaire avec la statistique. Il inaugure un chemin pour engager les sociologues à réinterroger leurs liens avec la science statistique et les données statistiques, qui ont une incidence fondamentale sur la sociologie et sa manière de construire une connaissance du monde social. La sociologie, ses écoles quantitatives, mais aussi celles qui revendiquent une approche qualitative, doivent reprendre la discussion avec la statistique qui les a faites advenir. Comme une démonstration, les chapitres de l’ouvrage, briques savantes d’un raisonnement subtil, reposent sur une langue et des titres simples qui permettent à chacun de se replonger dans cette genèse intriquée. « Le préfet et le géomètre » ouvre sur les politiques des données statistiques, en particulier françaises mais aussi anglaises et allemandes, « Le juge et l’astronome » sur celles de la science statistique, d’une grande complexité. Chaque étape de la réflexion expose de manière inédite les enjeux sociologiques enfouis de l’histoire de la statistique.

La politique des grands nombres inaugura d’emblée, en France, une « école Alain Desrosières », au croisement de la sociologie, de l’histoire des sciences et de la science politique aussi, un champ académique que Alain Desrosières n’avait pas véritablement rencontré jusque-là. Une tradition de sociohistoire du politique s’y institutionnalisait alors, à travers notamment le développement de la revue Genèses engagé quelques années auparavant. Alain Desrosières fut intégré à son comité de rédaction, l’occasion pour lui de la fréquentation de problématiques liées aux sciences du gouvernement dont la statistique constituait naturellement une forme emblématique. Sur ce terreau, il engagea une somme de chantiers sur les formes d’États ou de gouvernement, les outils quantitatifs de gouvernement émergeants, de type comptable ou prenant la forme d’indicateurs aux formes disciplinaires parfois hybrides, à l’échelle européenne ou internationale.

Cela fera bientôt dix années que Alain Desrosières n’est plus là pour alimenter les perspectives qu’il a ouvertes. Comment aurait-il adapté sa réflexion aux grands enjeux sociétaux qui se sont imposés à l’agenda des gouvernements au cours des dernières années ? La plupart d’entre eux étaient déjà là, en gestation dans les années 2000. Mais leur conception et leur formulation ont évoluées, largement en lien avec l’urgence qui souvent s’est imposée. Comment Alain Desrosières se serait-il saisi de la « financiarisation » diagnostiquée aujourd’hui ? Le poids croissant de la finance était bien au coeur de sa réflexion et il se passionnait pour le mouvement Occupy Wall Street et sa formule symbole, naturellement : « nous sommes les 99 % ». Mais le terme de financiarisation n’avait pas encore l’audience qu’il a aujourd’hui. De même, comment Alain Desrosières se serait-il intéressé aux quantifications qui entourent le succès nouveau de la notion d’anthropocène ? Comment alimenterait-il la réflexion sur les big data qui bouleversaient déjà le champ de la statistique, celui par lequel il était entré en sociologie ?

Dans la perspective d’entretenir l’héritage de La politique des grands nombres, ce colloque propose de reprendre les grilles d’analyse forgées à travers cet ouvrage pour nourrir la réflexion sur les grands enjeux qui occupent l’agenda des sociétés contemporaines :

  1. Les quantifications comptables et financières au temps de la financiarisation
  2. L’anthropocène : quantifier les enjeux environnementaux ?
  3. Les big data : un renversement épistémologique
  4. Quantification et géographie : quels nouveaux territoires pour la quantification ?
  5. Comment enseigner Alain Desrosières et la sociologie de la quantification ?

Comité scientifique et d’organisation

  • Fabrice Bardet (ENTPE, Lyon),
  • Victor Anduze (ENTPE, Lyon),
  • Jean-Pierre Beaud (UQAM, Montréal),
  • Maria Besselièvre (ENTPE, Lyon),
  • Gabrielle Bouleau (INRAE, Paris),
  • Huana Carvalho (ENTPE, Lyon),
  • Eve Chiapello (EHESS, Paris),
  • Alexandre Coulondre (ENPC, Paris),
  • Roser Cussó (université Panthéon-Sorbonne, Paris),
  • Vincent Dubois (université de Strasbourg),
  • Giovanni Favero (université Ca’Foscari, Venise),
  • Baptiste Fray (ENTPE, Lyon),
  • Natacha Gondran (EMSE, Saint-Etienne),
  • Tamara Gouel (ENTPE, Lyon),
  • Agnès Labrousse (Sciences Po, Lyon),
  • Cibele Rizek (USP, São Paulo),
  • Lucia Shimbo (USP, São Paulo),
  • Mathis Stock (UNIL, Lausanne),
  • Pierre Thérond (ISFA, Lyon),
  • Yasser Wahyuddin (UNDIP, Semarang).

Calendrier et modalités de participation

Un résumé (600 mots maximum) de la proposition de communication, indiquant l’axe dans lequel celle-ci s’inscrit, devra être adressé avant le 15 novembre 2021 à bardet@entpe.fr et mariam.elidrissi@entpe.fr

Les auteurs seront informés avant le 15 décembre de la décision du comité scientifique concernant leur proposition.

Les communications complètes devront être adressées au comité (entre 3500 et 5000 mots) avant le 1er mai 2022.

Le colloque se déroulera à l’ENTPE, université de Lyon, le 1er juillet 2022.

Les communications présentées feront l’objet d’un travail éditorial avec le comité scientifique, dans la dynamique des discussions du colloque. Ce travail débouchera sur la publication d’un ouvrage en 2023, pour le trentième anniversaire de la publication de La politique des grands nombres.

Places

  • Arrêt de bus HDV - Campus - ENTPE Rue Meurice Audin. 69120 Vaulx-en-Velin
    Lyon 01, France (69)

Event format

Full on-site event


Date(s)

  • Monday, November 15, 2021

Keywords

  • sociologie, quantification, financiarisation, big data, anthropocène, géographie, critique

Contact(s)

  • Fabrice Bardet
    courriel : bardet [at] entpe [dot] fr
  • Tamara Gouël
    courriel : tamara [dot] gouel [at] entpe [dot] fr
  • Victor Anduze
    courriel : victor [dot] anduze [at] entpe [dot] fr
  • Mariam El Idrissi
    courriel : Mariam [dot] ELIDRISSI [at] entpe [dot] fr

Information source

  • Fabrice Bardet
    courriel : bardet [at] entpe [dot] fr

To cite this announcement

« "The polli », Call for papers, Calenda, Published on Monday, October 18, 2021, https://calenda.org/921868

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search