AccueilDénoncer ou dissimuler ? L’erreur médicale dans l’Antiquité et au Moyen Âge

Calenda - Le calendrier des lettres et sciences humaines et sociales

Dénoncer ou dissimuler ? L’erreur médicale dans l’Antiquité et au Moyen Âge

Denunciation or dissimulation? Medical error in the Antiquity and Middle Ages

Grèce, Rome, Égypte, Proche-Orient

Greece, Rome, Egypt and the Near East

*  *  *

Publié le mercredi 13 octobre 2021 par Sarah Zingraff

Résumé

Médiator, Dépakine, Thalidomide, sang contaminé, prothèses mammaires… les scandales sanitaires de ces cinquante dernières années ont régulièrement concentré l’attention générale sur le problème du risque médical. Les nombreuses questions qu’ils ont soulevées, abondamment relayées par les médias, nous montrent à quel point la question de l’erreur médicale est cruciale et complexe. Mais avant de devenir scandale, l’erreur médicale est aussi un risque inhérent à la pratique de la médecine, et cela depuis qu’elle existe. Une erreur dans le diagnostic, dans le pronostic ou dans la thérapeutique, aussi minime soit-elle, peut avoir des répercussions désastreuses pour le médecin et le malade si elle n’est pas repérée et corrigée. Loin de la médiatisation que peuvent connaître les scandales sanitaires d’aujourd’hui, quel est donc le statut de l’erreur médicale dans les médecines anciennes et quels sont ses enjeux ?

Annonce

Présentation

Médiator, Dépakine, Thalidomide, sang contaminé, prothèses mammaires… les scandales sanitaires de ces cinquante dernières années ont régulièrement concentré l’attention générale sur le problème du risque médical. Les nombreuses questions qu’ils ont soulevées, abondamment relayées par les médias, nous montrent à quel point la question de l’erreur médicale est cruciale et complexe. Mais avant de devenir scandale, l’erreur médicale est aussi un risque inhérent à la pratique de la médecine, et cela depuis qu’elle existe. Une erreur dans le diagnostic, dans le pronostic ou dans la thérapeutique, aussi minime soit-elle, peut avoir des répercussions désastreuses pour le médecin et le malade si elle n’est pas repérée et corrigée. Loin de la médiatisation que peuvent connaître les scandales sanitaires d’aujourd’hui, quel est donc le statut de l’erreur médicale dans les médecines anciennes et quels sont ses enjeux ?

Programme

Jeudi 28 octobre 2021

(Maison des Sciences de l’Homme Lyon St-Etienne, salle Elise Rivet, 4ème étage)

12h30-14h00 : buffet d’accueil 

14h00 : introduction

L’erreur médicale existe-t-elle ?

  • 14h30 : Marie-Christine Graber (Lyon-2, HiSoMA) : Cherchez l’erreur ! L’erreur médicale peut-elle exister dans l’Égypte pharaonique ?
  • 15h15 : Vérène Chalendar (Collège de France, UMR 7192) : Chercher l’erreur médicale dans la documentation cunéiforme

16h-16h15 : pause

Le médecin accusé par ses patients et ses confrères

  • 16h15 : Valérie Gitton-Ripoll (Toulouse-2, HiSoMA) : L’appréciation de l’erreur médicale par les patients romains
  • 17h00 : Manuela Marai (Univ. Warwick) : Correcting other physicians’s errors : Galen and the individualisation of pharmacological treatment
  • 17h45 : Maria Börno (Humboldt-Univ.) : The mistakes of others. Physicians’ errors and medical failures in Galen

Vendredi 29 octobre 2021

(Maison de l’Orient et de la Méditerranée, salle Reinach, 4e étage)

08h45 : accueil

Le rôle de l’erreur dans la conception et la pratique de l’art médical

  • 09h00 : Elizaveta Shcherbakova (Humboldt-Univ.) : « Ἡρακλεόδωρον ἐμὸν θεῖον ἀπέκτειναν καὶ μισθὸν ἔλαβον... Une accusation de faute médicale fictive et une critique de la τέχνη médicale réelle dans la tradition héraclitéenne »
  • 09h45 : Divna Stevanovic-Soleil (Univ. Aix-Marseille) : L’erreur du malade dans la réflexion et la pratique médicales grecques aux époques classique et impériale
  • 10h30 : Paul Luthon (Sorbonne-Université) : Le rôle de l’erreur dans l’épistémologie médicale du De medicina de Celse

11h15-11h30 : pause

Éviter l’erreur médicale

  • 11h30 : Ouidad Hamitri (Lyon-2, CIHAM) : Éviter l’erreur chirurgicale : la formation du praticien au Xe siècle
  • 12h15 : Elke Krotz (Univ. Wien) : A physician’s treatise on phlebotomy

13h-14h30 : pause buffet

Erreurs de diagnostic, erreurs de thérapeutique

  • 14h30 : Mireille Ausécache (Chercheuse indépendante) : Propriétés, composition, dosage des remèdes : réflexion et débats autour des erreurs de prescription pharmacologique (XIe-XIIIe siècles)
  • 15h15 : Laetitia Loviconi (EPHE, PSL) : Validité́ des signes et erreurs de diagnostic des fièvres dans la Practica canonica de Michel Savonarole
  • 16h00 : Estela Bonnaffoux (Docteure de l’université de Tours, UMR 7323) : Déclinaisons de l’erreur médicale chez Antonio Guaineri

16h45 : conclusions

Lieux

  • MSH : 4e étage, salle Elise Rivet ; MOM : 4e étage, salle Reinach - MSH, 14, av. Berthelot ; MOM, 86, rue Pasteur
    Lyon 07, France (69)

Format de l'événement

Événement hybride sur site et en ligne


Dates

  • jeudi 28 octobre 2021

Mots-clés

  • erreur médicale, médecines anciennes, médecin, pharmacologie, prescriptions, diagnostic, Grèce, Rome, Proche-Orient, Égypte

Contacts

  • Jeanne Mathieu
    courriel : jeanne-elise [dot] mathieu [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Jeanne Mathieu
    courriel : jeanne-elise [dot] mathieu [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Dénoncer ou dissimuler ? L’erreur médicale dans l’Antiquité et au Moyen Âge », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 13 octobre 2021, https://calenda.org/922658

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search