HomeLittératures francophones vues d’Italie : questionnements autour des variétés du français

HomeLittératures francophones vues d’Italie : questionnements autour des variétés du français

*  *  *

Published on Monday, October 25, 2021 by Sarah Zingraff

Summary

La revue Synergies Italie lance un appel à contribution pour la publication du n°19 sur le thème suivant : « Littératures francophones vues d’Italie : questionnements autour des variétés du français ». Ce numéro veut s’interroger sur les variétés du français dans les littératures francophones vues d’Italie, notamment sur la variation intersystémique et intrasystémique de la langue française en fonction de ses dimensions diatopiques et diachroniques.

Announcement

Argumentaire

La revue Synergies Italie, revue francophone indexée dans de nombreuses bases de revues scientifiques dont ERIH PLUS, Scopus et Anvur, lance un appel à contributions pour la publication du n°19 sur le thème suivant : « Littératures francophones vues d’Italie : questionnements autour des variétés du français ».

La Francophonie, c’est l’usage de la langue française comme instrument de symbiose, par-delà nos propres langues nationales ou régionales, pour le renforcement de notre coopération culturelle et technique, malgré nos différentes civilisations. (Léopold Sédar Senghor, 1985)

Le concept de « littératures francophones » s’est progressivement affirmé dans la seconde moitié du XXe siècle. La richesse de romans, de poèmes, de pièces de théâtre publiés dans l’espace de la francophonie, est le résultat de générations d’auteurs qui favorisent la naissance, à partir de leurs origines géographiques et de leur histoire personnelle, de littératures nationales d’expression française qui font preuve d’une vitalité exceptionnelle et d’un potentiel innovateur. Ces littératures permettent au lecteur de découvrir comment la langue française, en se faisant espace d’accueil, peut échapper à une forme d’immobilisme et devenir en même temps langue de soi et langue de l’autre en traduisant et en transposant la diversité des cultures francophones. Engagés dans les innombrables nuances des langues, les écrivains s’engagent dans la création de leur propre langue d’écriture dans un contexte culturel multilingue, souvent influencé par les signes de la diglossie.

Dans la production des littératures d’expression française, on peut facilement constater la présence non homogène de l’espace littéraire allant de l’Amérique du Nord aux Pays créolophones, de l’Afrique subsaharienne à l’Europe, en passant par le Maghreb ou l’Océan Indien. Dans ces territoires, le français est entré en contact avec d’autres langues, donnant naissance à de nouvelles formes expressives et à des nuances sémantiques singulières. Il s’agit d’une production littéraire qui présente différentes variétés linguistiques, faites de prêts, de calques, d’interférences et d’inventions, de sorte que même les langues, comme les identités, tendent sans cesse à l’hybridation et aux métissages.

Placé dans une situation ex-centrique par rapport à la langue de l’Hexagone, l’auteur francophone enrichit son œuvre en ajoutant des traces de sa différence linguistique pour y inscrire son identité qui se reconstruit par et dans sa langue. Le français interagit ainsi systématiquement avec la langue anglaise (Amérique du Nord), flamande (Belgique), arabe, arabo-berbère ou arabe locale ou classique (Maghreb), avec les langues créoles (Antilles) et africaines (Afrique Subsaharienne), etc.

Aujourd’hui, et de plus en plus souvent, le contact entre le français et d’autres langues évoque une « dynamique d’écriture », une forme artistique que Patrick Chamoiseau conçoit « comme une sorte de solution au conflit linguistique » (Catherine Détrie, 1996, p. 139). Cet espace de contact, cet inter-langues, favoriserait la mise en place d’une écriture « interculturelle » et d’une poétique de l’altérité capables de sonder et de représenter une réalité culturelle et linguistique hétérogène, métissée et complexe.

Les variétés du français, les impacts et les contaminations linguistiques dans les littératures francophones suscitent des réflexions aussi riches que diversifiées, « une manière exploratoire d’aborder la littérature par l’analyse des positions des écrivains devant la langue et des propositions langagières que forment leurs textes » (Lise Gauvin, 2004, p. 13). L’écrivain francophone est « condamné à penser [s]a langue » (Lise Gauvin, p. 257) et, en même temps, à élaborer un modèle identitaire toujours changeant au milieu de ce que Glissant définissait le « Tout-monde » contemporain.

Axes thématiques

Ce numéro de Synergies Italie veut s’interroger sur les variétés du français dans les littératures francophones vues d’Italie, notamment sur la variation intersystémique et intrasystémique de la langue française en fonction de ses dimensions diatopiques et diachroniques. Voici une liste (non exhaustive) des questions qui pourraient être abordées et approfondies :

  • interférences linguistiques et diglossie ;
  • métissages linguistiques, culturels et identitaires ;
  • créativité et innovations morpho-syntaxiques ;
  • emprunts et calques linguistiques ;
  • évolution des variations et de la norme ;
  • transmission des changements linguistiques ;
  • aspects linguistiques et sociolinguistiques ;
  • poétique, altérité, interculturalité.

Modalités de soumission

Consignes aux auteurs

L’auteur de la proposition, avant tout engagement, devra consulter directement en ligne :

Format de soumission et sélection

Les propositions d’articles seront présentées sous forme d’un résumé de deux pages maximum (format A4, police Times taille 10), incluant 5 mots-clés et les éléments essentiels de bibliographie, et envoyées avant le 31 mars 2022 par courriel à l’adresse suivante : synergies.italie@gmail.com 

Elles seront transférées pour évaluation au comité scientifique de la revue.

NB : Les doctorants et chercheurs francophones italiens menant leurs travaux dans un autre domaine couvert par la revue (ensemble des sciences humaines et sociales, culture et communication internationales, sciences du langage, littératures francophones, didactique des langues-cultures, éthique et théorie de la complexité) sont également invités à participer dans la limite de l’espace éditorial disponible et selon les étapes d’évaluation décrites dans les consignes aux auteurs.

Calendrier

  • Date limite de l’envoi des résumés : 31 mars 2022
  • Retour des avis aux auteurs : 30 avril 2022
  • Envoi des articles : Avant le 30 juin 2022

Coordination

  • Veronica Cappellari (Université de Turin)
  • Flaviano Pisanelli (Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Comité de rédaction

Directeur de publication :

  • Jacques Cortès, Professeur émérite, Université de Rouen, France

Présidente d’honneur :

  • Marie-Berthe Vittoz, Université de Turin, Italie

Rédactrice en chef :

  • Rachele Raus, Université de Bologne, Italie

Rédactrice adjointe :

  • Maria Margherita Mattioda, Université de Turin

Comité scientifique

  • Ruth Amossy (Université de Tel-Aviv)
  • Michel Berré (Université de Mons, Belgique),
  • Josiane Boutet (Université de Paris-Sorbonne),
  • Sergio Cappello (Université de Udine),
  • Melita Cataldi (Université de Turin),
  • Nadine Celotti (Université de Trieste),
  • Giovanni Dotoli (Université de Bari),
  • Marie-Marthe Gervais-le Garff (Université de Plymouth),
  • Douglas A. Kibbee (Université de l’Illinois),
  • Alessandro Martini (Université Lyon III Jean Moulin)
  • Eni Orlandi (Université de Campinas, Brésil),
  • Sandrine Reboul-Touré (Université de Paris III),
  • Leandro Schena (Université de Modène).

Comité de lecture permanent

  • Gerardo Acerenza, Université de Trente,
  • Giovanni Agresti, Université de Bordeaux Montaigne,
  • Maria Cristina Caimotto, Université de Turin,
  • Roberto Dapavo, Univeristé de Turin,
  • Annick Farina, Université de Florence,
  • Patricia Kottelat Université de Turin,
  • Gabrielle Laffaille, Université de Turin,
  • Nadia Minerva, Université de Catane,
  • Benoît Mouginot, Université de Turin,
  • Paola Paissa, Université de Turin,
  • Elisa Ravazzolo, Université deTrente,
  • Mario Squartini, Université de Turin,
  • Valeria Zotti,Université de Bologne,
  • Angela Zottola, Université de Turin.

Des évaluateurs extérieurs sont choisis par rapport à la thématique des numéros de la revue.

Contact

synergies.italie@gmail.com

Références

Arnaud, S. 2005. Les défis de la francophonie : pour une mondialisation humaniste, Alphares.

Avias, A. 2021. Francophonie : identité multiples et complexes, de l’Afrique à l’Amérique, témoignages

Littéraires. Edilivre.

Beniamino, M. 1999. La francophonie littéraire. Essai pour une théorie. L’Harmattan.

Bernabé, J., Chamoiseau, P., Confiant, R. 1993. Éloge de la créolité/In Praise of Creoleness. Gallimard.

Blachère, J.-C. 1993. Négritures. Les écrivains d’Afrique noire et la langue française. L’Harmattan.

Combe, D. 1995. Poétiques francophones. Hachette, Coll. « Hachette Supérieur ».

Détey, S., Durand, J., Laks, B., Lyche, C. 2010, Les variétés du français parlé dans l’espace francophone, éditions Ophrys.

Détrie, C. 1996. De l’identité collective à l’ipséité : l’écriture de Patrick Chamoiseau ». In : J. Bres, C.

Détrie et P. Siblot (dir.), Figures de l’interculturalité, Praxiling-Université Paul-Valéry Montpellier III, p. 99-140.

Dion, R., Lüsebrink, H. J. Riesz, J. 2002. Écrire en langue étrangère : interférences de langues et de cultures dans le monde francophone. Nota bene.

Djebar, A. 2004. « Scrivere nella lingua dell’altro », in Id., Queste voci che mi assediano, tr. it. di R. Salvadori,

Il Saggiatore, p. 42-50.

Dumont, P., Santodomingo, C. 2000. La coexistence des langues dans l’espace francophone, approche macrosociolinguistique. Journées scientifiques du réseau de l’AUF Sociolinguistique et dynamique des langues, Rabat, 25-28 septembre 1998 ; textes réunis par P. Dumont et C. Santodomingo, AUPELF-UREF.

Gadet, F. 2018. Migrations récentes, multiculturalisme et superdiversité dans les métropoles occidentales francophones : quels effets langagiers ? In : F. Martineau, A. Boudreau, Y. Frenette, F. Gadet (éd.),

Francophonies nord-américaines : Langues, frontières et idéologies, PUL, p. 99- 135.

Gadet, F., Ludwig, R. 2015. Le français au contact d’autres langues, éditions Ophrys.

Gauvin, L. 1997. L’Écrivain francophone à la croisée des langues. Karthala.

Gauvin, L. 2000. Langagement. L’écrivain et la langue au Québec. Boréal.

Gauvin, L. 2004. La Fabrique de la langue. De François Rabelais à Réjean Ducharme, Les Éditions du Seuil.

Glissant, É. 1998. Introduzione ad una poetica del diverso, Meltemi. (Introduction à une poétique du divers, Gallimard, 1996).

Laroussi, F., Babault, S. (Coord.) 2001. Variations et dynamisme du français. Une approche polynomique de l’espace francophone. L’Harmattan.

Le Bris, M., Rouaud, J. 2007. Pour une littérature-monde. Gallimard.

Poirier, C. 1979. « Créoles à base française, français régionaux et français québécois : éclairages réciproques ». Revue de linguistique romane, n° 43, p. 400-425.

Rainier, G. 1990. « Le bilinguisme littéraire comme relation intersystémique ». Canadian Review of Comparative Literature/Revue canadienne de littérature comparée, n° 17 (3-4), p. 198-212.

Places

  • Dipartimento di Lingue e Letterature straniere e Culture moderne - Via S. Ottavio, 20
    Turin, Italian Republic (10124)

Date(s)

  • Thursday, March 31, 2022

Keywords

  • littérature francophone, variété, français

Contact(s)

  • Rachele Raus
    courriel : rachele [dot] raus [at] unibo [dot] it
  • Revue Synergies rédaction de la revue Synergies Italie
    courriel : synergies [dot] italie [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Roberto Dapavo
    courriel : roberto [dot] dapavo [at] unito [dot] it

To cite this announcement

« Littératures francophones vues d’Italie : questionnements autour des variétés du français », Call for papers, Calenda, Published on Monday, October 25, 2021, https://calenda.org/924630

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search