HomeThéoriser l’indicible : l’apanage des apprentis génies

HomeThéoriser l’indicible : l’apanage des apprentis génies

*  *  *

Published on Tuesday, March 15, 2022

Abstract

Bien que le texte littéraire soit insaisissable dans son essence et inépuisable dans sa totalité, beaucoup d’intellectuels, de philosophes, de critiques, d’écrivains ont tenté de le penser, de le justifier, de le décrire, de l’analyser, de l’approcher, de le théoriser même. Préoccupations et tentatives on ne peut plus légitimes au vu de la force de frappe sémantique et encyclopédique caractérisant la production littéraire. Du profane au lecteur le plus savant, tous s’entendent sur sa nature indéfinissable, et entendent son bruissement poétique, dimension propre à toute réalisation scripturaire.

Announcement

Argumentaire

Bien que le texte littéraire soit insaisissable dans son essence et inépuisable dans sa totalité, beaucoup d’intellectuels, de philosophes, de critiques, d’écrivains ont tenté de le penser, de le justifier, de le décrire, de l’analyser, de l’approcher, de le théoriser même. Préoccupations et tentatives on ne peut plus légitimes au vu de la force de frappe sémantique et encyclopédique caractérisant la production littéraire. Du profane au lecteur le plus savant, tous s’entendent sur sa nature indéfinissable, et entendent son bruissement poétique, dimension propre à toute réalisation scripturaire.

Mais au-delà de ces ententes, de ces écoutes spécifiques, s’ouvrent les infinis, s’étendent les espaces vertigineux de l’engendrement du texte. A partir de rien. Les mythophiles invoqueront les muses, les curieux s’intéresseront longuement aux biographies, les puristes diront ex nihilo, les envieux brandiront l’intertextualité, les chercheurs de structures dresseront des schémas, les férus d’histoire en appelleront à une épaisseur des faits et à leur accélération inspiratrice, les concepteurs d’anthologies distingueront des époques et des genres, les sociologues recourront au magma social et au poids de celui-ci, les critiques se fieront aux approches extratextuelles, les politiques examineront les pré-textes, les psychologues fouilleront les inconscients et analyseront les complexes, les anthropologues s’enfonceront dans l’inconscient collectif, les ethnologues regarderont les manifestations culturelles et les expressions folkloriques, les linguistes définiront des discours, les idéalistes rêveront au primordial créatif et les génies penseront au génie.

Mais hiératiques et inaccessibles, les textes littéraires se joueront ironiquement de toutes ces considérations réductrices, voire castratrices. Et tiendront en échec, comme ils l’ont toujours fait, cette coalition d’esprits, cette communauté d’érudits, tous plus ou moins convaincus, que chacun selon ses préoccupations spécifiques, ils n’ont fait qu’effleurer le mystère.

Et les écrivains ? Oseront certains. Oui les écrivains. On a fini par les oublier. Submergés par les spoliateurs de la parole. Et quand on la leur donne, ce n’est que pour les contredire. Dans leurs convictions. Ou les attaquer. Dans leurs fiefs. Ou les surpasser. Dans leurs productions. Ou rarement les encenser. Dans leurs grandeurs.

Cependant, devant François Rabelais, ses pseudonymes, sa pluridisciplinarité, et la fonction thérapeutique qu’il octroie à ses écrits, Denis Diderot et le montage conscient, technique qu’il fait du roman, Paul Valéry et son improbable Monsieur Teste, André Gide et ses poupées russes d’écrivains écrivant sur d’autres écrivains, eux-mêmes en train d’écrire sur leurs semblables, William Faulkner et sa savante distorsion des faits, Michel Butor, Alain Robbe-Grillet et le paradoxal degré zéro de leurs récits, inertes et lisses, Louis-Ferdinand Céline et son ambition d’éclairer la nuit qui enveloppe toute créativité, Umberto Eco et l’incommensurable érudition qui magnifie ses œuvres, une reconnaissance spontanée nait, une admiration sincère éclot, une satisfaction intellectuelle s’éploie, et surtout, une conviction de productions mûrement réfléchies, s’imposent et persistent. Pourquoi ?

Calendrier et modalités de soumissio

  • Date limite de la réception des résumés : 07 septembre 2022
  • Notification d’acceptation : 15 septembre 2022
  • Date limite de la réception des articles : 21 décembre 2022
  • Dates du webinaire : lundi 20 février 2023
  • Publication des actes du webinaire : mai ou juin 2023

Modalités de soumission

Pour chaque proposition de communication, le texte devra comporter :

  • La notice biobibliographique de l’auteur.
  • Le titre de la communication
  • Un résumé de 300 mots.
  • 5 mots-clés
  • Une bibliographie.

Langues du webinaire : Français, anglais et arabe.

NB : Les actes du webinaire seront publiés dans un numéro spécial de la revue « Paradigmes ».

Pour participer, veuillez remplir la fiche ci-dessous et l’envoyer aux deux adresses :

  • mahieddine.belaid@univ-batna2.dz
  • evemarie.halba@noos.fr

Intitulé de la communication : …………………………………………………………………………

NOM :

Prénom :

Grade :

Établissement :

N° de tél. :

Courriel :

Résumé :

Mots clés :

Bibliographie :

1.

2.

3.

4.

5.

Présidents d’honneur

  • Monsieur ZERGUINE Ammar, directeur du CEIL – Batna 1.
  • Monsieur BOLOGNE Jean Claude, essayiste, romancier, historien, université de Liège.

Présidents du webinaire

  • Pr SAÏDI Saïd, université Batna 1.
  • Pr DAHOU Foudil, université de Ouargla.

Comité scientifique

  • Eve-Marie HALBA, Présidente, Docteure, Université Paris IV
  • Tayeb BOUDERBALA, Membre, Professeur, Université Batna 1
  • Cristina ÁLVARES, Membre, Professeure, Université du Minho
  • Samira SOUILAH, Membre, Professeure, Université de Annaba
  • Ana Isabel LABRA CENITAGOYA, Membre, Maître de conférences, Université d’Alcalá
  • Patrick AUROUSSEAU, Membre, Maître de conférences, Université Clermont Auvergne
  • Marion POIRSON-DECHONNE, Membre, Maître de conférences, Université Montpellier 3
  • Sami CHAÏB, Membre, Maître de conférences, ENS – Ouargla
  • Monique CARCAUD-MACAIRE, Membre, Maître de conférences, Université Montpellier 3
  • Hichem SOUHALI, Membre, Maître de conférences, Université Batna 2
  • Mathieu BOURHIS, Membre, Maître de conférences, Université de Nantes 
  • Mahieddine Islam BELAÏD, Membre, Maître de conférences, Université Batna 2

Places

  • Université Hadj Lakhdar - Batna 1
    Batna City, Algeria (05000)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Wednesday, September 07, 2022

Keywords

  • littérature, poétique, expression, écriture, culture

Contact(s)

  • Mahieddine Islam Belaïd
    courriel : mahieddine [dot] belaid [at] univ-batna2 [dot] dz

Information source

  • Mahieddine Islam Belaïd
    courriel : mahieddine [dot] belaid [at] univ-batna2 [dot] dz

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Théoriser l’indicible : l’apanage des apprentis génies », Call for papers, Calenda, Published on Tuesday, March 15, 2022, https://doi.org/10.58079/18gi

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search