HomeGéographie historique et géoarchéologie (2022)

HomeGéographie historique et géoarchéologie (2022)

*  *  *

Published on Tuesday, March 15, 2022

Abstract

Avez-vous pensé à traduire Homère ou Virgile non pas en alexandrins mais en hologrammes peuplant un espace 3D que toutes les sciences de l’Antiquité permettraient de reconstituer ? En visitant un chantier de fouilles ou un musée, avez-vous ressenti la frustration de ne pas pouvoir imaginer la vie des gens dont on conserve les traces ? Amateur de films ou jeux vidéo, vous êtes-vous demandé comment recréer l’île d’Éole ? Philologues, historiens, archéologues, géographes ou paléontologues, nous avons besoin les uns des autres pour comprendre les sites et les peuples antiques. Pour apprendre et construire ensemble cette méthodologie interdisciplinaire, nous discuterons avec nos intervenants des textes et cartes, des recherches de terrain en archéologie et géosciences (géologie, géographie et géomorphologie, géophysique, géochimie, paléobotanique et paléozoologie), des projets cartographiques (SIG, 3D/4D, études de visibilité, reconstitution diachronique des sites, mise en valeur de l’impact anthropique par rapport à l’évolution naturelle).

Announcement

Séminaire de recherche à l'ENS Paris. Le vendredi, 16h-19h, par quinzaine, en visioconférence.

Présentation

Avez-vous pensé à traduire Homère ou Virgile non pas en alexandrins mais en hologrammes peuplant un espace 3D que toutes les sciences de l’Antiquité permettraient de reconstituer ? En visitant un chantier de fouilles ou un musée, avez-vous ressenti la frustration de ne pas pouvoir imaginer la vie des gens dont on conserve les traces ? Amateur de films ou jeux vidéo, vous êtes-vous demandé comment recréer l’île d’Éole ? Philologues, historiens, archéologues, géographes ou paléontologues, nous avons besoin les uns des autres pour comprendre les sites et les peuples antiques. Pour apprendre et construire ensemble cette méthodologie interdisciplinaire, nous discuterons avec nos intervenants des textes et cartes, des recherches de terrain en archéologie et géosciences (géologie, géographie et géomorphologie, géophysique, géochimie, paléobotanique et paléozoologie), des projets cartographiques (SIG, 3D/4D, études de visibilité, reconstitution diachronique des sites, mise en valeur de l’impact anthropique par rapport à l’évolution naturelle).

Le séminaire est ouvert à tous, sans aucune connaissance préalable.

Programme

Vendredi 18 mars

16h-19h

Responsable : Anca Dan

Résumé

L’objectif du projet « Mapping Byzantine Bithynia Online » (MBBO) est de rendre accessible des informations recueillies lors de plusieurs enquêtes menées par des équipes françaises en Bithynie, région située au nord-ouest de la Turquie. Il s’agit de rassembler une grande quantité de données historiques et archéologiques selon des thèmes choisis, de gérer une base de données spatiales, et de rendre ces données manipulables cartographiquement par des requêtes informatiques. La présentation de ce projet interrogera non seulement l’usage historique d’un tel outil mais aussi l’avenir d’une cartographie numérique intégrée où les collaborations s’imposent.

Participation

Séance en visioconférence

Lien vers la visioconférence ID de réunion : 997 7080 3742 / Code secret : AOROC2021

Vendredi 1er avril

16h-19h

Archéologie et géoarchéologie en milieux urbain et rural. Recherches interdisciplinaires à Istros et Beidaud (Roumanie)

Résumé

La colonie milésienne d’Istros (VIIe s. av. J.-C. - VIIe s. ap. J.-C.) a été établie en tenant compte de la proximité du fleuve Istros (Danube moderne), qui a influencé son évolution historique par le contexte économique qu’il offrait, aussi bien que par les changements environmentaux qu’il a déterminé dans un milieu urbain. Les recherches interdisciplinaires franco-roumaines (Aix-Marseille Université – Université de Bucarest) récentes à Istros ont mis à jour une partie de ces changements, en identifiant au même temps plusieurs possibles bassins portuaires.

En passant du milieu urbain au milieu rural des cités grecques du littoral de la mer Noire, qui reste presque inconnu pour la période antique, le projet de l’Université de Bucarest centré sur la zone Beidaud utilise une approche interdisciplinaire (géo-archéologique, géophysique et archéologique) pour comprendre les modèles de l’occupation humaine dans une zone à l’intérieur le continent, et cela pendant une période de plusieurs millénaires, à partir de la préhistoire et jusqu’à l’Antiquité tardive.

Participation

Conférence en visioconférence

Lien vers la visioconférence

ID de réunion : 997 7080 3742 / Code secret : AOROC2021

Interventions

  • Valentin Bottez (univ. de Bucarest, Faculté d’Histoire, Laboratoire Dinu Theodorescu),
  • Christophe Morhange (EPHE Paris, CEREGE Aix-Marseille),
  • Alexandra Bivolaru (Aix-Marseille univ., Centre européen de recherche et d’enseignement des géosciences de l’environnement),
  • Alfred Vespremeanu-Stroe (univ. de Bucarest, Faculté de Géographie),
  • Luminita Preoteasa (univ. de Bucarest, Station de recherches Sfântu Gheorghe)

Responsable : Anca Dan

Vendredi 15 avril

16h-19h

Résumé

La découverte d’une épave près de la côte sud du Sri Lanka, à 5 km de l’ancien site portuaire de Godavaya, a révolutionné nos connaissances sur l’histoire du commerce maritime en Asie du Sud, notamment entre l’Inde et le Sri Lanka. C’était une découverte fortuite faite par deux pêcheurs et plongeurs du village. L’épave a été fouillée par des archéologues-sous-marins américains, sri-lankais et turcs sous la direction du professeur Deborah Carlson, directeur de l’Institut d’archéologie nautique (INA). Les réseaux maritimes régionaux entre l’Inde du Sud et le Sri Lanka ont une longue histoire. L’épave de Godavaya a été datée par C. 14 au deuxième ou au premier siècle av. J.-C. Sur la base de leur typologie, les tessons de céramique rouge et noire recueillis à la surface du dépôt de l’épave peuvent être datés aussi aux alentours du IIe siècle av. J.-C. Les analyses préliminaires menées sur les lingots de verre de l’épave de Godavaya ouvrent l’étude des échanges de verre en Asie du Sud et du Sud-Est, et ces échantillons constituent le type de matériel archéologique indispensable au progrès de nos connaissances. Malgré la présence de sources textuelles et de matériel archéologique attestant de l’existence d’un important réseau commercial reliant le Sri Lanka à l’Inde et à l’Occident, et malgré de nombreuses prospections et fouilles, aucune épave n’avait encore été découverte près des côtes de l’Inde et du Sri Lanka : l’épave de Godavaya est la première à avoir déployé un assemblage aussi important de matériel bien conservé.

Participation

Séance en visioconférence

Lien vers la visioconférence ID de réunion : 997 7080 3742 / Code secret : AOROC2021

Responsable : Anca Dan

Event attendance modalities

Full online event


Date(s)

  • Friday, March 18, 2022
  • Friday, April 01, 2022
  • Friday, April 15, 2022

Keywords

  • cartographie, représentation, géographie historique, littérature, archéologie

Contact(s)

  • Anca Dan
    courriel : anca-cristina [dot] dan [at] ens [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Anca Dan
    courriel : anca-cristina [dot] dan [at] ens [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Géographie historique et géoarchéologie (2022) », Seminar, Calenda, Published on Tuesday, March 15, 2022, https://doi.org/10.58079/18ib

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search