Página inicialPost-doctorat sur les schémas de coordination de la maltraitance dans les territoires

Página inicialPost-doctorat sur les schémas de coordination de la maltraitance dans les territoires

*  *  *

Publicado quinta, 31 de março de 2022

Resumo

Le centre de recherche de l’IFROSS (Institut de formation et de recherche sur les organisations sanitaires et sociales) - Université Lyon 3 recrute un post-doc pour une recherche portant sur les schémas de coordination de la maltraitance des personnes vulnérables (traitement des alertes et des informations préoccupantes) soutenue par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie. Le profil recherché est ouvert et les missions portent principalement sur la récolte et l’analyse de données qualitatives.

Anúncio

Informations générales

  • Offre d’emploi – CDD Recherche
  • Établissement : Université Jean Moulin Lyon 3
  • Composante : Faculté de droit
  • Laboratoire : CRDMS - IFROSS
  • Poste de travail : laboratoire CRDMS-IFROSS
  • Contrat : CDD de droit privé d’une durée de 18 mois (04/2022-10/2023)
  • Rémunération : 
  • Niveau de recrutement : doctorat

Profil de poste 

Le profil recherché est celui d’un.e docteur.e en sciences sociales (sociologie, sciences de gestion, sciences politiques… ). Le poste consiste à récolter, mettre en forme et analyser des données qualitatives. Une solide expérience dans la pratique de l’entretien semi-directif, de l’observation et de l’animation d’entretiens de groupe est attendue. La recherche porte sur les schémas de coordination des alertes, signalements et informations préoccupantes portant sur la maltraitance. La recherche se donne pour objectif de faire des propositions pour améliorer une politique publique ciblée sur maltraitance. Une connaissance des secteurs sanitaire, médico-social ou social est un avantage.

La personne recrutée sera également amenée à participer, en complément, à d’autres projets portés par le laboratoire.

Contexte

Le risque de maltraitance est une réalité connue et documentée pour les personnes en situation de vulnérabilité, dont les estimations chiffrées montrent à la fois l'ampleur considérable, les impacts multiples et dramatiques dans la vie des victimes et la difficulté pour eux de la signaler et de la faire cesser (voir par exemple les données de l'OMS concernant les personnes âgées et celles du Conseil de l'Europe concernant les personnes handicapées). Le projet TACT (traitement des alertes de maltraitance en coopération sur les territoires), financé par CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie) vise à répondre à ce problème majeur de santé publique qui touche les citoyens les plus vulnérables en améliorant le traitement concerté des alertes, informations préoccupantes et signalement de maltraitance. Il fait suite à la démarche de consensus menée en 2019- 2020 par la commission nationale, qui a introduit une définition de la maltraitance de référence et a permis de développer une communauté d’acteurs. Le projet TACT vise à produire sur la base de l’expérience des parties-prenantes des territoires des préconisations opérationnelles permettant de développer des pratiques de prévention et de traitement de la maltraitance plus concertée et donc plus efficace et plus pérenne. L’hypothèse du présent projet et que la clé de l’efficacité d’une politique territoriale de lutte contre la maltraitance et bien la capacité des parties prenantes de travailler ensemble même si dans les faits, cette coopération rencontre des obstacles multiples il s’agit donc de travailler à lever ces obstacles et de diffuser un référentiel de bonnes pratiques co-construit et évalué par les acteurs eux-mêmes.

Une phase première phase consistant à la réalisation de 30 ateliers collectifs, à la rédaction de synthèses pour chacun des ateliers ainsi qu’à une première analyse de la diversité de pratiques territoriales. Ce premier matériau permettra de construire une grille de critères à partir desquels les acteurs de terrain jugent des pratiques d’alerte et de traitement des situations de maltraitances. Dans cette même phase, une étude de la littérature sera produite, avec l’appui des équipes de la DGCS (Direction Générale de la Cohésion Sociale).

Une seconde phase consistant à une investigation de cinq territoires géographiques auprès d’intervenants professionnels et bénévoles. Cette deuxième phase comprendra tous moyens méthodologiques pertinents au vu des résultats de la phase 1 (Observations participantes, Campagne d’entretiens, animation de focus-groupes, retours par les acteurs de terrain…).

Les cibles principales : Tous les acteurs directement compétents en matière de prévention et de lutte contre les maltraitances sur les territoires. 

Les cibles secondaires : Les personnes en situation de vulnérabilité, leurs familles et proches ainsi que les professionnels et bénévoles de l’accompagnement social, médico-social, éducatif ou encore du soin sont également concernés en tant que victime, témoin, ou auteur de situation de maltraitance.

Missions

  • Le/La candidat/e retenu/e aura pour mission de participer aux travaux de recherche de l’équipe en participant à la revue de la littérature et à l’enquête qualitative par entretiens auprès des publics cibles.
  • Il/elle participera à la rédaction du rapport intermédiaire et à la valorisation des premiers résultats.
  • Il/elle pourra collaborer à la prise en main et à l’analyse des données quantitatives (construction de la population, données de cadrage, statistiques descriptives).
  • Le poste est situé à Lyon. Des déplacements en France sont à prévoir dans le cadre du projet à la charge de l’employeur.

Profil

  • Doctorat en sciences sociales (sociologie, sciences de gestion, sciences politiques…) Expérience professionnelle :
  • Solide pratique scientifique de l’enquête de terrain exigée.
  • Une expérience des thématiques sanitaires et médico-sociale sera appréciée mais n’est pas requise. Une sensibilité aux approches territorialisées ainsi qu’à l’analyse quantitative sera appréciée.

Savoir-faire :

  • Solide expérience en collecte, traitement et analyse de matériaux d’enquête qualitative (entretiens semi-directifs). La maitrise de logiciels d’analyse de contenu (IRAMUTEQ ou IN-VIVO) sera appréciée. 

Savoir-être :

  • Autonomie dans le travail

Candidatures

Les candidatures (CV et une lettre de motivation) seront reçues

avant le 8 avril 2022

par voie électronique exclusivement à l’adresse-mail suivante : guillaume.jaubert@univ-Lyon3.fr

Locais

  • 18 rue Chevreul
    Lyon, França (69)

Datas

  • sexta, 08 de abril de 2022

Palavras-chave

  • maltraitance, bientraitance, CNSA, handicap, autonomie, personne vulnérable, personne âgée, alerte, information préoccupante, signalement, grand âge, médico-social, protection de l'enfance

Contactos

  • Guillaume Jaubert
    courriel : guillaumejaubert2 [at] gmail [dot] com

Fonte da informação

  • Guillaume Jaubert
    courriel : guillaumejaubert2 [at] gmail [dot] com

Licença

CC0-1.0 Este anúncio é licenciado sob os termos Creative Commons CC0 1.0 Universal.

Para citar este anúncio

« Post-doctorat sur les schémas de coordination de la maltraitance dans les territoires », Bolsa de estudo, prémios e ofertas de emprego, Calenda, Publicado quinta, 31 de março de 2022, https://doi.org/10.58079/18lt

Arquivar este anúncio

  • Google Agenda
  • iCal
Pesquisar OpenEdition Search

Você sera redirecionado para OpenEdition Search