HomeAccompagner dans la complexité : regards sur les réalités et les pratiques actuelles 
du travail social en milieu hospitalier

HomeAccompagner dans la complexité : regards sur les réalités et les pratiques actuelles 
du travail social en milieu hospitalier

*  *  *

Published on Friday, April 15, 2022

Abstract

Cet appel à contribution de la revue Service social vise à documenter et mettre en lumière les réalités de pratiques et les enjeux actuels du travail social en milieu hospitalier. Nous sollicitons des textes originaux sous forme de travaux de recherche, d’articles théoriques, de témoignages ou de récits de pratiques, de réflexions critiques et d’innovations pédagogiques.

Announcement

Direction du numéro

  • Gabrielle Fortin et Elisabeth Derome (École de travail social et de criminologie, Université Laval), 
  • Aline Bogossian (École de travail social, Université de Montréal)
  • Nathalie Delli-Colli (École de travail social, Université de Sherbrooke) 

Argumentaire

Cet appel à contributions vise à documenter et mettre en lumière les réalités de pratiques et les enjeux actuels du travail social en milieu hospitalier.

Le travail social en milieu hospitalier, autrefois appelé « travail social médical », a une histoire mouvementée qui a suscité des résistances, mais qui a évolué avec un engagement constant en faveur de la justice sociale et des collaborations transdisciplinaires, intersectorielles et politiques. D’abord, dans une perspective historique, les écrits nous permettent de retracer l’émergence du travail social hospitalier ainsi que les rôles de la travailleuse et du travailleur social·e œuvrant dans ce milieu. Le travail social en milieu hospitalier est né en 1905 d’un médecin américain, le Dr. John Cabot, qui entretenait une vision biopsychosociale de la maladie. Cabot fait valoir que les besoins sociaux non satisfaits de la population nuisent à l’état de santé et produisent une iniquité dans les soins de santé (Ruth, 2017). Il situe l’expertise du travailleur et de la travailleuse social·e dans l’évaluation de l’influence du milieu social et des enjeux émotionnels pour améliorer la qualité de vie des patients. À cette époque, la travailleuse sociale a principalement un rôle de médiation entre l’hôpital, les proches et les ressources dans la communauté (Berthiaume, 2009). 

Au cours des décennies suivantes, les travailleuses et les travailleurs sociaux intègrent les hôpitaux en portant des mandats qui varieront et se spécialiseront rapidement (Bernier, 2006). De fait, leur expertise est encore mise à contribution à ce jour pour différents enjeux organisationnels liés par exemple à l’occupation des lits, aux questions concernant l’accessibilité aux ressources et à des problématiques familiales complexifiant la trajectoire de soins (Osborne, et al., 2018). La contribution des travailleuses et travailleurs sociaux en milieu hospitalier se démarque également par le développement de pratiques spécialisées dans différents départements de l’hôpital ainsi qu’auprès de différentes populations. Par exemple, auprès des femmes à la planification des naissances, dans l’évaluation de la situation familiale reliée à la santé des familles en néonatalité, en santé mentale auprès des nouveaux arrivants ou des personnes aînées en perte d’autonomie en gériatrie (Bernier, 2006; Berthiaume, 2009).

Le travail social possède ainsi une importante tradition d’intervention ainsi que de recherche en ce qui concerne les soins de santé et ce qui entoure ces soins. Notamment, la recherche dans ce domaine a permis de mettre en exergue le besoin de soutien des personnes atteintes de maladie grave et leurs proches pour composer avec les différents impacts de cette maladie sur leur vie. Le travail social s’intéresse donc depuis de nombreuses années au volet psychosocial de la santé, et ce, tant sur le plan de la recherche que de la pratique. De nos jours, l’expertise du travail social est une dimension intégrée des soins de santé dans le milieu hospitalier. De fait, depuis les années 1980, le paradigme de la santé durable se construit dans le domaine de la santé, lequel est défini par le réseau de recherche Alliance santé Québec (2019) comme [u]n état complet de bien-être physique, mental et social qui est atteint et maintenu tout au long de la vie grâce à des conditions de vie saines, enrichissantes et épanouissantes et grâce à l’accès à des ressources appropriées, de qualité, utilisées de façon responsable et efficiente, au bénéfice des générations actuelles et futures. 

Dans le même sens, selon l’OMS (2021), la santé ne se définit pas seulement en une absence de maladie ou d’incapacité, mais se définit plutôt par un état complet de bien-être, et comprend l’équilibre entre les sphères physiques, cognitives, émotives, spirituelles et sociales. Ainsi, les professionnels de la santé ne situent plus seulement leur rôle dans le traitement des maladies, mais interviennent aussi sur le plan des déterminants de la santé (Institut national de santé publique du Québec, 2017), tout en s’assurant de l’engagement des personnes pour assurer leur qualité de vie tout au long de celle-ci, de la conception à la fin de vie. Par ailleurs, la pratique en interdisciplinarité fait partie intégrante de la réalité de la travailleuse et du travailleur social·e en milieu hospitalier. Celle-ci se caractérise par le travail en équipe. Dans ce cadre, chaque professionnel met à contribution l’expertise propre à son champ, afin de s’assurer de répondre aux besoins du malade et de ses proches dans le cadre de la planification de congé de l’hôpital (O’Donnell, 2011). 

La travailleuse et le travailleur social·e détiennent une expertise unique au regard des aspects psychosociaux du bien-être, alors que ses habiletés de communication et son engagement à promouvoir les droits humains font de lui un acteur principal au sein de l’équipe qui accompagne les personnes malades et leur famille. En plus d’être présent dans de nombreux champs de pratique, le fait que le travail social puise ses fondements au sein de diverses disciplines telles que la psychologie et la sociologie confère à la profession un caractère multidisciplinaire qui favorise la collaboration interprofessionnelle (CIP) chez plusieurs travailleuses et travailleurs sociaux (Berthiaume, 2009).

Depuis plus de dix ans, l’OMS émet des recommandations en faveur de la CIP, pratique décrite comme une stratégie prometteuse afin de considérer les défis posés par le vieillissement de la population qui s'accroît, l’augmentation des personnes vivant avec des maladies chroniques et présentant des besoins complexes multidimensionnels (World Health Organisation, 2010). Suivant ces recommandations, de nombreux pays, dont le Canada, investissent des sommes importantes afin d’optimiser les pratiques de CIP depuis les dernières années. Malgré ces efforts, de nombreux écueils subsistent sur le plan des pratiques interprofessionnelles et interorganisationnelles (Frenk et al., 2010). Afin de faciliter l’adoption de pratiques de CIP dans la routine des professionnel·le·s de la santé, il faut que les outils qui leur sont destinés traduisent cette volonté, et que des modèles efficaces de travail en équipe correspondent aux réalités des intervenant·e·s en milieu hospitalier (Fortin et Dumont, 2021). 

C’est avec ces éléments contextuels en arrière-plan que ce numéro s’intéresse aux nouvelles réalités du travail social en milieu hospitalier. Il s’agit d’un numéro thématique qui arrive à point considérant les mouvances engendrées par la conjoncture de pandémie, le manque de lits dans les hôpitaux, les délais d’attente à l’urgence et la complexité des situations biopsychosociales des personnes auprès desquelles interviennent les travailleuses et les travailleurs sociaux en milieu hospitalier. Dans ce contexte, ces professionnel·le·s sont appelés à intervenir auprès d’une pluralité de clientèles pour des problématiques diverses, souvent dans une réalité de suivis à court terme, et ce, pour répondre à de nombreux besoins. 

Nous proposons donc un appel à contributions portant sur les réalités et les pratiques issues du travail social en milieu hospitalier. Nous sollicitons des textes sous forme de travaux de recherche, d’articles théoriques, de témoignages, de récits de pratiques, de réflexions critiques et d’innovations pédagogiques. Voici les thèmes autour desquels les textes peuvent s’articuler : 

  • Pratiques novatrices et créatives en travail social en milieu hospitalier (par ex. : télésanté, initiatives d’intervention de groupe, interventions familiales, etc.). Cela inclut aussi les modèles théoriques et d’intervention pertinents en travail social dans le domaine de la santé, et plus spécifiquement en travail social hospitalier ;  
  • Le rôle et les contributions de la travailleuse et du travailleur social·e au sein des équipes de soins et des milieux partenaires (par ex. : santé et services sociaux, milieux communautaires, milieux privés), incluant la collaboration interprofessionnelle et intersectorielle (par ex. : les zones grises entre les champs d’expertise, notamment la spiritualité comme intersection pour le travail social hospitalier) ; 
  • Les enjeux de la pratique du travail social en milieu hospitalier, notamment :
    • La complexité des besoins des diverses populations marginalisées et des problématiques de santé rencontrées (par ex. : croisements entre différents problèmes sociaux comme l’itinérance, la pauvreté et la santé)
    • L’actualisation des valeurs du travail social dans le contexte de travail (par ex. : les perspectives de justice sociale, les transformations de pratique et la posture professionnelle en contexte de changements organisationnels)
    • Les enjeux de nature organisationnelle (par ex. :  les réformes du réseau de la santé et des services sociaux et leurs impacts sur les travailleuses et travailleurs sociaux en centre hospitalier)
  • Des nouveaux enjeux éthiques et bioéthiques et ceux associés aux interventions de courte durée pour réaliser des activités/évaluations à haut risque de préjudice (par ex.: l’évaluation de l’aptitude, les demandes d’aide médicale à mourir, le soutien à la transition vers d’autres milieux de soins ou de vie, la planification des congés) ;
  • La spécialisation du travail social dans les unités de soins de 2e et 3e lignes (par ex. : gériatrie, néphrologie, oncologie, pédiatrie, soins palliatifs) et auprès de diverses populations ; 
  • L’apport de la recherche en travail social au sein du milieu hospitalier et les nouvelles réalités sociales (par ex. : jeunes trans, non-binaires et de la pluralité des genres, pratiques anti-racistes, « Principe de Joyce ») ; 
  • La formation initiale, pratique et continue liée à l'exercice de la profession en milieu hospitalier, incluant les enjeux de supervision clinique. 

C’est avec intérêt que nous attendons vos contributions! 

Calendrier

  • 1er juin 2022 Les autrices et auteurs soumettent une lettre d’intention

  • 20 juin 2022 Retour aux autrices et auteurs ayant soumis une lettre d’intention : acceptation ou non de la proposition
  • 1er décembre 2022 Les autrices et auteurs dont la proposition a été retenue soumettent une version complète de leur article qui fera l’objet d’une évaluation par les pairs
  • Avril 2023 Les autrices et auteurs reçoivent les commentaires formulés par les personnes évaluatrices
  • Mai 2023 Les autrices et auteurs soumettent les révisions nécessaires à leur article
  • Juin 2023 Les autrices et auteurs reçoivent les commentaires finaux des personnes évaluatrices (le cas échéant) et les versions finales sont approuvées
  • Été 2023 Révision linguistique et mise en page des articles
  • Automne 2023 Publication du numéro thématique

Nous demandons aux autrices et aux auteurs qui prévoient soumettre un article de rédiger une lettre d’intention (résumé) et de l’acheminer en format Word au secrétariat de la revue Service social [revueSS@tsc.ulaval.ca],

au plus tard le 1er juin 2022.

Une réponse sera transmise au plus tard le 20 juin (proposition acceptée ou non). 

La lettre d’intention (1 page) doit contenir les informations suivantes, dans l’ordre :

  1. Le titre provisoire de l’article
  2. Type de contribution : a) article original ; b) texte théorique ; c) récit de pratique ou témoignage ; d) réflexion critique ou e) innovation pédagogique.
  3. Les noms et les coordonnées de l’ensemble des personnes contributrices : prénom et nom, statut (professeur·e, étudiant·e, intervenant·e, gestionnaire, etc.), département et université (ou organisation) d’attache, courriel professionnel
  4. Un résumé de la proposition (300 à 500 mots maximum)

Les manuscrits complets (entre 8 000 et 10 000 mots pour un article original, incluant les tableaux, les graphiques, les références et les notes de bas de page, et entre 3 000 et 5 000 mots pour un texte théorique, un récit de pratique, une réflexion critique, un témoignage ou une innovation pédagogique) des propositions retenues devront être soumis au plus tard le 1er décembre 2022. 

À propos de la revue

Éditée par l’École de travail social et de criminologie de l’Université Laval (Québec, Canada), Service social est une revue scientifique qui s’adresse aux intervenant·es et chercheur·se·s du travail social et aux autres disciplines qui s’intéressent aux problèmes sociaux et aux pratiques d’intervention. On y retrouve des études sur le travail social professionnel, des analyses fondées sur les disciplines de base du travail social, des résultats de recherche dans différents domaines du bien-être, des études sur les méthodologies fondamentales du travail social, une information sur la législation et les politiques sociales ainsi que des comptes rendus d’ouvrages récents. La revue Service social est une revue évaluée par les pairs publiée deux fois par année.

Références

Alliance santé Québec (2019). Santé durable. Récupéré de https://www.alliancesantequebec.com/sante-durable

Bernier, N. (2006). La contribution du service social au domaine de l’oncologie psychosociale et des soins palliatifs : perspective historique. Centre d’appui au développement des pratiques et de la recherche en service social, Faculté des sciences sociales, Université Laval.

Berthiaume, J.-F. (2009). Origines et construction du travail social médical en milieu hospitalier, Intervention, 131, 89-107. 

Fortin, G. et Dumont, S. (2021): Goals of Care Conversations at the End-of-Life: Perceived Impact of an Interprofessional Training Session on Professional Practices, Journal of Social Work in End-of-Life & Palliative Carehttps://doi.org/10.1080/15524256.2021.1897922

Frenk, J., Chen, L., Bhutta, Z. A., Cohen, J. et al. (2010). Health professionals for a new century: Transforming education to strengthen health systems in an interdependent world. The Lancet, 376(9756), 1923-1958. 

Institut national de santé publique. (2017). Déterminants sociaux de la santé. Récupéré de https://www.inspq.qc.ca/exercer-la-responsabilite-populationnelle/determinants-de-la-sante

O’Donnell, P. (2011). Ethical Considerations in Palliative Care : An Overview. Dans Altilio T. et Otis Green S. (dir.), Textbook of palliative care in social work. Oxford University Press, New-York.

Organisation mondiale de la santé (2021). Constitution de l’OMS. Récupéré de https://www.who.int/fr/about/governance/constitution

Osborne S, Harrison G, O’Malia A, et al. (2018). Cohort study of a specialist social worker intervention on hospital use for patients at risk of long stay. BMJ Open. doi: 10.1136/bmjopen-2018-023127 

Ruth, B. J. et Marshall, J. W. (2017). A history of social work in public health. American journal of public health, 107(S3), S236-S242. 

World Health Organisation (2010). Framework for Action on Interprofessional Education & Collaborative Practice. Genève. URL: http://www.who.int/hrh/resources/framework_action/en/index.html


Date(s)

  • Wednesday, June 01, 2022

Keywords

  • travail social, service social, intervention, milieu hospitalier, hôpital, santé, maladie, pratique sociale, collaboration, profession

Contact(s)

  • Kévin Lavoie
    courriel : revue [dot] ts [at] ulaval [dot] ca

Information source

  • Kévin Lavoie
    courriel : revue [dot] ts [at] ulaval [dot] ca

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Accompagner dans la complexité : regards sur les réalités et les pratiques actuelles 
du travail social en milieu hospitalier », Call for papers, Calenda, Published on Friday, April 15, 2022, https://doi.org/10.58079/18pf

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search