Accueil




  • Avranches

    Colloque - Information

    Autour de la bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel

    État des recherches sur l’ancienne bibliothèque monastique

    La mise en ligne de la bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel  en avril 2017 a été l’occasion de mettre à la disposition du public et des  chercheurs les notices de 205 manuscrits (avec leurs reproductions  numériques) et de 1260 volumes imprimés provenant de l’ancienne  bibliothèque monastique du Mont Saint-Michel. Ces livres, saisis par l’État lors de la Révolution française, sont conservés à Avranches  depuis 1791. Ce colloque dresse un état des lieux des recherches et des travaux récents portant sur les livres, tant manuscrits qu’imprimés, et sur la bibliothèque du Mont Saint-Michel. La période retenue couvre le Moyen Âge et l’époque moderne : elle s’étend de la fondation du Mont Saint-Michel par l’évêque d’Avranches Aubert (708) à la fermeture du monastère lors de la Révolution française (1791).

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Europe

    La littérature philosophique clandestine et la traduction

    Poursuivant la tradition de nos rencontres annuelles autour de la littérature philosophique clandestine, notre journée d’étude portera cette année sur la place de la traduction, non seulement dans la diffusion de la pensée polémique, mais aussi dans ses stratégies de composition et de diffusion : des écrits se présentant comme la traduction d’œuvres de l’Antiquité ou traduisant partiellement d’autres textes (anciens ou modernes), qu’ils font de ce fait circuler. Comme chaque année, cette journée d’étude permettra de préparer le prochain numéro de notre revue, La Lettre clandestine, qui intègrera les communications présentées dans son dossier thématique.

    Lire l'annonce

  • Florence

    Appel à contribution - Époque moderne

    (Re) thinking translations

    Methodologies, objectives, perspectives

    In the last four decades, scholars have begun to go beyond the traditional perspective of linguistic and literary studies, and to consider the translations as cultural practices and the result of various processes of cultural and intellectual “negotiation” between two different contexts. In recent years also historians have progressively started to take a close interest in translations as sources to investigate the ways in which knowledge and ideas were constructed, disseminated, re-elaborated and assimilated in new cultural, social and political contexts. The aims of this international conference is to encourage an interdisciplinary dialogue on these problems, bringing together scholars, graduate students and early career researchers from Translation Studies, History, History of Book, History of Science, Literary Studies and related disciplines who are interested in discussing methodologies, objectives and perspectives in the study of translations.

    Lire l'annonce

  • Bâle

    Colloque - Représentations

    Delille hors de France

    Si l’on sait que Jacques Delille (1738-1813) fut tenu de son temps pour l’un des plus grands poètes français, sa réception à l’étranger n’a guère été étudiée. Or, elle a été massive et, à l’image d’une onde sismique dont on ne ressentirait pas les effets uniformément selon le lieu et le moment de l’observation, elle a varié dans les différents espaces nationaux à différentes périodes de leur histoire. Pour cerner cette réception internationale, le colloque « Delille hors de France » rassemblera des chercheurs d'Allemagne, de Belgique, de France, de Pologne, de Russie et de Suisse.

    Lire l'annonce

  • Lyon

    Appel à contribution - Époque moderne

    Le Recueil Barbin (1692)

    « Une histoire de la poésie française, par les ouvrages mêmes des poètes » ?

    S’ouvrant sur Villon et s’achevant sur Benserade, le Recueil des plus belles pièces des Poètes français, tant anciens que modernes, avec l'histoire de leur vie, dit Recueil Barbin, paru en 5 volumes en 1692 et attribué à Fontenelle, est souvent considéré comme la première véritable anthologie de la poésie française. Plusieurs fois réédité et imité, il est aussi à mettre en relation avec le développement des anthologies poétiques scolaires au cours du XVIIIe siècle. À partir de ce cas, ce sont les enjeux de cette forme particulière de publication qu’est le recueil que nous souhaitons étudier : son économie (marchande et symbolique) particulière, le rôle des recueils dans l’écriture de l’histoire de la littérature et leurs usages, notamment pédagogiques et idéologiques

    Lire l'annonce

  • Arras

    Appel à contribution - Époque moderne

    Le pouvoir dans les marges du livre (XVIe-XVIIIe siècle)

    Sous l'Ancien Régime, l'éloge du pouvoir se déploie de manière privilégiée dans les marges des textes, des images et des spectacles : prologues, dédicaces, textes introductifs, privilèges, clés, etc. Ces textes disent la gloire du roi, de sa famille ou des grandes figures de pouvoir, offrent le livre à un puissant, l'autorisent depuis une position de pouvoir, ou programment sa lecture dans une perspective politique. Ce sont ces marges, souvent négligées, peu lues et peu commentées, que nous souhaitons prendre comme objet d'étude, à partir de l'apparent paradoxe que constitue leur investissement massif par l'écriture du pouvoir : situer le pouvoir dans les marges, est-ce marginaliser le politique ?

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Europe

    Science(s) et édition(s), de 1780 à l'entre-deux-guerres

    Ce numéro spécial de la revue Philosophia Scientiae vise à faire dialoguer, même de manière exploratoire, l'histoire des sciences et celle de l'édition afin d’apporter un éclairage sur la manière dont les sciences se sont élaborées de 1780 à l’entre-deux-guerres, depuis la diffusion de l’Encyclopédie jusqu’à l’émergence d’un marché de masse de l’édition scientifique, qui naît entre autres avec l’édition scolaire dans le dernier tiers du XIXe siècle.

    Lire l'annonce

  • Tours

    Journée d'étude - Époque moderne

    La traduction de l’italien en français à l’âge moderne : modalités et conséquences d’une professionnalisation

    Le point de départ de cette journée a été offert par l’opposition, nettement dessinée par Jean Balsamo dans l’introduction à son répertoire Les traductions de l’italien en français au XVIe siècle (2009), entre les traductions de « cour », effectuées dans les années 1530-1540, et les traductions réalisées à partir des années 1570 par des « professionnels des lettres (Belleforest, Larivey, Chappuys), attachés aux libraires et rémunérés à la tâche » (p. 35). C’est à ces traducteurs au « statut mercenaire » (ibid.) que sera consacrée cette journée d’étude.

    Lire l'annonce

  • Florence

    Appel à contribution - Histoire

    The author – Wanted, dead or alive

    New perspectives on the concept of authorship, 1700-1900

    The goal of this conference is to reassess, challenge, and enlarge the concept of authorship, by giving the author a post-mortem of sorts. To do this, we want to bring together fresh and critical historiographical perspectives on the concept of authorship, and challenge participants to think in comparative and transnational frameworks. Ideally, we seek to draw together work from a wide variety of sub-disciplines, creating a dialogue which connects often-separated fields such as book history and literary history.


    Lire l'annonce

  • Metz

    Appel à contribution - Époque moderne

    Habillage du livre et du texte aux XVIIe et XVIIIe siècles

    Ce colloque se propose d’aborder la question de l’ « habillage du texte et du livre » aux XVIIe et XVIIIe siècles dans les aires francophones et anglophones. Il invite à s’interroger sur toutes les formes de spécificités du monde éditorial de cette époque, sur ses acteurs et sur leurs pratiques. Qui sont alors les initiateurs et les auteurs du paratexte/livre ? Quelles formes ce dernier prend-il ? De quelles traditions est-il l’héritier ? Connaît-il des phases de mutations ? En quoi est-il important dans la production, la diffusion et la réception d’un texte, littéraire, philosophique ou historique, et du livre qui le véhicule ? En quels termes permet-il de penser la relation texte-livre ? Nous proposons de réfléchir aux « particularités de l’épistémè éditoriale » (Nyssen) des aires anglophones et francophones aux XVIIe et XVIIIe siècles, dans les domaines de la littérature, de l’histoire, de l’art, de l’histoire des idées et des mentalités (politiques, scientifiques, économiques, esthétiques, philosophiques…).

    Lire l'annonce

  • Tours

    Journée d'étude - Époque moderne

    Fonds italiens et bibliophiles dans l’espace francophone à l’âge moderne

    Cette journée d'étude se tiendra dans le cadre du projet EDITEF (L’Edition italienne dans l’espace francophone à la première modernité – ANR-13-BSH3-0010-01). Ces recherches naissent de la nécessité de renouveler les connaissances sur la production, la diffusion et la conservation d’ouvrages en italien dans les régions francophones à la première modernité, qui ont donné lieu à des corpus indispensables à l’essor de l’Humanisme et de la Renaissance dans l’Europe continentale.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Représentations

    Postérités européennes de Quinte-Curce

    De l'humanisme aux Lumières (XIVe-XVIIIe siècle)

    Le volume Postérités européennes de Quinte-Curce : Transmissions et réceptions, de l’humanisme aux Lumières (XIVe-XVIIIe siècle) se donne pour objet d’étude les modalités des différentes formes de transmission, de circulation et de réception du texte de Quinte-Curce sur Alexandre le Grand en Europe, leurs acteurs – copistes, éditeurs, imprimeurs, illustrateurs, traducteurs, auteurs – et les lectorats visés et impliqués, ainsi que les exploitations esthétiques, politiques et éthiques du texte au fil des siècles, ses usages culturels et sociaux dans des contextes d’écriture divers.

    Lire l'annonce

  • Nice

    Appel à contribution - Histoire

    Prendre la plume des Lumières aux romantismes

    Pratiques de l’écrit dans l’Europe de la fin de l’époque moderne

    Cette journée d’étude propose d’interroger les pratiques de ceux qui prennent la plume au tournant des XVIIIe-XIXe siècles, depuis les aspects matériels jusqu’aux projets évolutifs des écrivains. À l’aune des techniques et des conditions d’écriture, les heures passées à l’écritoire serviront de fil directeur pour mieux comprendre le geste de l’écrivain confronté un horizon d’attentes différenciées et aux contraintes d’un monde éditorial en pleine mutation. Différents cas d’études peuvent mettre en rapport des situations variées à l’échelle de l’Europe, pour une approche sociale et culturelle du monde de l’écrit des années 1760 au premier XIXe siècle. Des marginalia aux éditions multiples, la focale placée sur la main qui tient la plume doit permettre de ressaisir un geste physique autant qu’un parcours des écrivains où les œuvres prennent forme et les notions d’auteur, d’érudit et d’homme de lettres se reconfigurent à l’épreuve de l’écriture.

    Lire l'annonce

  • Lyon

    Colloque - Époque moderne

    Le livre italien à Lyon à la Renaissance : auteurs, libraires, traducteurs

    L’équipe EDITEF est heureuse de vous inviter au colloque international Le livre italien à Lyon à la Renaissance : auteurs, libraires, traducteurs. Ce colloque international est organisé par l'université Jean Moulin Lyon 3, l'université de Savoie (LLSETI), IRphL (Institut de recherche philosophique de Lyon), ARC (Communauté de recherche académique Rhône-Alpes) et la bibliothèque municipale de Lyon.

    Lire l'annonce

  • Liège

    Colloque - Langage

    Jeux et enjeux de la préface

    Parmi les moyens permettant d’infléchir les phénomènes médiateurs orientant la position d’un auteur autant que la réception d’une œuvre figure notamment la préface, qui a d’abord pour objectif d’encourager à une lecture de l’œuvre, et ensuite de garantir que cette lecture soit bonne, comme le disait Gérard Genette, dans Seuils. Mais en déplaçant la focale du lecteur vers l’ensemble des agents qui constituent la chaîne du livre, on s’aperçoit que la préface est également témoin de nombreux éléments qui se jouent dans et hors des textes : il convient dès lors d’interroger, en sus des indications ou recommandations de lecture qu’elle contient, tous « les aspects institutionnels et les facteurs sociaux qui en déterminent l’usage », comme le disait Jacques Michon. Ce colloque se propose d’explorer ces réalités, en interrogeant la préface du point de vue de son historicité et de ses rhétoriques, des rapports effectifs dont elle témoigne et qu’elle fait évoluer, des représentations auctoriales, enfin, qu’elle abrite et met en circulation.

    Lire l'annonce

  • Le Mans

    Colloque - Études des sciences

    Histoire des sciences « par en bas »

    Ce colloque a pour fonction de faire l’état des lieux d'un pan nouveau de l'historiographie dans le domaine de l'histoire des sciences, celui d'une histoire écrite « par en bas », prenant en considération le rôle des profanes, des marginaux ou des « sujets » scientifiques dans la construction des savoirs et prêtant attention à la diversité des modes de circulation de ces savoirs dans les deux sens, entre les institutions savantes les plus officielles et les publics / acteurs les plus divers. Développée et théorisée par des historiens de la médecine depuis les années 1980, cette démarche s’est étendue aux autres champs de l’histoire des sciences. Mais les recherches restent souvent isolées et les réflexions méthodologiques éparpillées. Réunir des chercheurs issus d’horizons disciplinaires et géographiques divers afin de dresser un état des lieux de la recherche et de mener en commun une réflexion sur les enjeux théoriques, sur les méthodes et sur les sources d’une histoire des sciences « par en bas », tel est l’objectif de cette manifestation.

    Lire l'annonce

  • Saint-Denis

    Journée d'étude - Histoire

    Histoire des sciences, histoire du livre, histoire intellectuelle

    Au carrefour de trois historiographies

    Cette journée d'études se propose de confronter trois disciplines – histoire des sciences, histoire du livre, et histoire intellectuelle – afin de réexaminer les particularités de chacune ainsi que leurs zones de convergence. Journée organisée par le Groupe de recherches en histoire intellectuelle, EA 1571 : Centre de recherches historiques, Université Paris 8.

    Lire l'annonce

  • Tours

    Journée d'étude - Époque moderne

    Littérature pamphlétaire et littérature politique clandestine (1650-1750)

    Ces journées d'études partiront d’une réflexion sur le vaste corpus de libelles et de satires publiés sous le règne personnel de Louis XIV (notamment contre le Roi, sa politique et son entourage). On cernera comment ils traitent un certain nombre d'éléments d'ordre théologico-politique (philoprotestantisme, projansénisme, anti-jésuitisme, tolérantisme, irénisme...) ou politique (anti-bellicisme, anti-absolutisme, républicanisme, anti-aulicisme, travail sur la référence machiavélienne, sur les notions de raison d'État et de raison d'intérêt, critique de l'hyperfiscalité, des partisans et des financiers...).

    Lire l'annonce

  • Tours

    Appel à contribution - Époque moderne

    Littérature pamphlétaire et littérature politique clandestine (1650-1750)

    Ces journées d'étude partiront d’une réflexion sur le vaste corpus de libelles et de satires publiés sous le règne personnel de Louis XIV (notamment contre le Roi, sa politique et son entourage). On cernerait comment ils traitent un certain nombre d'éléments d'ordre théologico-politique (philoprotestantisme, projansénisme, anti-jésuitisme, oecuménisme, tolérantisme, irénisme) ou politique (anti-bellicisme, anti-absolutisme, républicanisme, anti-aulicisme, travail sur la référence machiavélienne, sur les notions de raison d'État et de raison d'intérêt, critique de l'hyperfiscalité et des partisans). Mais il s'agirait aussi d'orienter le propos vers une approche générique et chronologique beaucoup plus large de la littérature clandestine à connotation politique de la fin et du tournant du dix-septième siècle : élargir d’une part la réflexion à une littérature interdite, critique ou satirique, mais non strictement pamphlétaire (intrigues galantes et satires de la Cour et des grands, biographies non autorisées, histoire non officielle, tableaux critiques de l'Europe et miroirs des princes, controverses théologiques...) ; d'autre part, poser la question de la postérité des formes et des contenus de cette littérature de libellistes et de publicistes au cours du premier dix-huitième siècle, jusqu'à la Régence, voire aux premières années du règne de Louis XV. Ainsi s’agirait-il de prendre la mesure de l’importance de ces textes non seulement pour l’histoire des idées et ses enjeux, mais pour une juste appréciation des intérêts et des horizons d’attente d’un lectorat très nombreux d’amateurs de livres interdits, simples « curieux » ou libraires avisés : appréciation capitale pour une compréhension en profondeur de l’esprit public à l’âge classique.

    Lire l'annonce

  • Béziers

    Appel à contribution - Époque moderne

    Raynal et son univers

    Mise en perspective de l’œuvre de l’abbé Guillaume-Thomas Raynal à partir de son contexte national et international. Comment l'Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des Européens dans les deux Indes est devenue une œuvre universelle annonciatrice de la mondialisation ?

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Histoire et sociologie du livre

    Supprimer ce filtre
  • XVIIIe siècle

    Supprimer ce filtre